c'est pas moi je l'jure!

cantique sur un rayon de soleil

Mon premier cours online était… à la fois sympa et tragique.

Je n’ai pas vu le temps passer! J’avais tellement de mal à suivre mes notes, vérifier que la technologie marchait correctement, éviter le soleil, ne pas penser au bruit des bâches sur le balcon, ne rien oublier, parler clairement, ignorer les bips et les dings et les vibrations des textos et messages et emails et whatsapps que je recevais, vérifier l’heure, et savoir comment utiliser mon nouvel ordinateur…

J’étais beaucoup moins sérieuse que d’habitude. D’habitude, je suis sérieuse pendant une ou deux semaine, et j’essaye d’intimider tout le monde. Là, dès le départ, j’ai dit que je ne connaissais rien à rien, que j’étais débordée, et qu’on allait tout essayer et apprendre ensemble.

J’ai aussi remarqué que je m’étais fait une idées sur qui étaient mes étudiants en lisant leurs introductions. Ensuite, lors du premier cours, j’étais parfois surprise de “leur tête,” après avoir lu ce qu’ils avaient écrit (il y en a même un que je croyais qu’il était une fille et en fait non–haha, vive les prénoms étrangers!). J’imagine qu’avant, je me faisais une idée de qui ils étaient dès que je les voyaient en classe et je n’avais pas vraiment l’occasion de connaître d’autres aspects de leur personnalité ou leur vie, comme je peux le faire maintenant.

Après quelques minutes de cours, le soleil est apparu à ma fenêtre et en plein dans ma tronche, alors j’ai un peu bougé ma chaise, mais il m’a suivie, alors j’ai beaucoup bougé ma chaise, mais il m’a encore suivie, alors j’ai changé de chaise, mais il m’a suivie, alors j’ai reculé ma chaise et tiré la table, et finalement, 10 minutes avant la fin du cours, il s’est cassé!

A la fin, j’étais sur les rotules, un peu plus que d’habitude, mais moins que je ne le pensais. J’ai aussi ressenti (moins fort mais quand même) cette énergie que je ressens quand j’enseigne, mais c’était encore trop mélangé à la peur et le stress, avec toutes ces pages ouvertes sur mon ordinateur, toutes ces choses que je ne savais pas encore faire. En fait, j’avais surtout très mal à la gorge à la fin du cours. Et puis j’ai ressenti une furieuse envie de manger plein de chocolat!

Ce qui m’a touchée, c’est que deux étudiantes m’ont écrit après la fin du cours pour me donner des idées. Par exemple j’ai l’habitude d’expliquer des trucs et ensuite de demander “does anyone have questions, comments, complaints?” et normalement les étudiants lèvent toujours la main pour parler. Là, lors de mon premier cours, c’était le grand silence intergalactic! Une de mes étudiantes m’a proposé de dire “écrivez vos questions et commentaires dans la boîte à commentaire” et ensuite de lire à haute voix ce qui y était écrit et d’y répondre. Je suis tellement débordée par tout que je ne pense même plus aux trucs les plus simples! Mais je suis soulagée que mes étudiants osent m’écrire ce genre de chose, ça démontre que j’ai déjà réussi à créer une bonne relation avec eux.

Par contre, j’ai l’impression que la spontanéité n’est plus possible. Avant, j’allais en classe avec quelques idées en tête mais rien de planifié précisément, et je parlais sans notes et sans soucis, librement (ça fait 11 ans que j’enseigne ce cours, hein, je le connais par coeur). Ca permettait aux discussions d’aller un peu n’importe où suivant les questions des étudiants. Maintenant, tout est planifié et j’ai deux pages de notes parce que 1) c’est super compliqué de gérer la technologie et les étudiants et le contenu du cours en même temps, et 2) il faut que les étudiants absents sachent exactement ce dont on a parlé et ce qu’on a fait ensemble–parce que je refuse d’enregistrer mes cours.

18 comments

  1. Tu as réussi, personne n’a arrêté de te suivre pendant ton cours? non, alors bravo! ton stress va diminuer à fur et à mesure que tu vas continuer, et à la fin des cours, ton bilan sera plus que positif, j’en suis sûre!
    avoir de bonnes relations, même virtuelles avec tes étudiants, est super!
    bon dimanche, repose toi, oublie le boulot, et câline bien Miss Penny
    bisous

    Like

  2. Bravo pour ce premier cours en ligne !
    J’enseigne aussi à mon modeste niveau (cours de FLE, français pour les étrangers) et j’ai dû moi aussi passer aux cours en ligne pour une bonne partie de mes cours individuels ou de groupe (je suis prof indépendante) et je me reconnais dans ce que tu décris : gérer la technique en même temps que le cours, c’est vraiment pas facile ! Heureusement que moi et mes élèves avons beaucoup d’humour et d’autodérision, car sinon, c’est le flop assuré ! Et puis, je suis aussi d’accord avec ce que tu dis, ça demande 2 fois plus de préparation qu’un cours en présentiel, et il y a un peu moins de spontanéité, du coup.
    Ça fait 2-3 mois que je fonctionne comme ça maintenant, ça va un peu mieux, mais j’ai quand même toujours un peu d’appréhension…
    Courage, ça va se tasser avec les temps 🙂

    Like

    • Merci pour ce partage, ça me donne de l’espoir 🙂 L’un de mes soucis c’est que je n’ai jamais eu autant d’étudiants dans ce cours (et comme je n’ai pas réussi à faire peur à tout le monde, ils y restent!), donc c’est d’autant plus compliqué et prenant, en plus du fait que c’est plus difficile d’avoir des “conversations” avec beaucoup de monde à la fois.

      Like

  3. Magali Hidalgo

    Bravo ! Tu as réussi ton examen de rentrée. Certes c’etait aussi nouveau que déroutant pour toi, mais le fait que des étudiants te fassent des suggestions positives est un gage de réussite.
    Cela valait bien une compensation-gratification de chocolat. J’ai l’impression que Miss Penny l’a parfaitement compris, à voir son œil complice derrière sa position alanguie.

    Like

  4. Quelle aventure ! Je suppose que tu vas prendre de l’assurance petit à petit. Et que tu penseras à tirer un rideau ou un store ou à déplacer ta table pour éviter le soleil en pleine figure 😉 😉 😉

    Like

    • Huhuh, pour le soleil, je n’ai pas encore résolu le problème, vue que mes fenêtres sont en “cathédrale” donc je ne peux pas les atteindre ni y mettre quoi que ce soit (ça fait partie du charme de l’appartement, cette lumière extraordinaire, mais je n’avais pas pensé au petit hic du cours juste à ce moment “béni” 😆 )

      Like

  5. J’adore la photo de ta Miss Penny.
    J’ai une question : pourquoi gardes-tu toutes les notifications de tes diverses applications durant tes cours online ? Pour ce qui est des cours à proprement parler, nul doute que tu vas très vite t’adapter.
    Et question bête : pourquoi refuses-tu d’enregistrer ton cours ? Tu peux proposer un simple enregistrement audio. Ici, certains profs n’aiment pas quand on enregistre le cours. Ils ont peur qu’on les rediffusent plus loin.

    Like

    • Merci, j’adore aussi cette photo 🙂 Alors, 1) j’ai un nouvel ordinateur dont je n’avais pas encore changé toutes les settings et j’avais oublié d’éteindre mon téléphone; 2) je refuse d’enregistrer mes cours parce que j’ai une trouille bleue de me retrouver en train de dire des conneries sur youtube! J’enregistre des petites vidéos à propos d’activités précises, de descriptions de trucs, etc., mais je prépare ces vidéos et je les travaille jusqu’à ce qu’elles soient assez décente à mon goût. Les trucs spontanés c’est autre chose! (si tu veux rigoler je peux t’envoyer le lien vers certaines de mes vidéos)

      Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: