c'est pas moi je l'jure!

le visage de l’année

En cette fin d’année 2020, après avoir fait tomber mon mixeur et un pot de miel (ensemble) dans un plat à gratin sale rempli d’eau froide et bien graisseuse qui a généreusement recouvert toute la cuisine et moi avec (et cassé le récipient du mixeur mais heureusement pas ma théière ni l’ordinateur qui étaient pourtant sur le passage) et m’a pris une bonne heure à nettoyer, j’ai décidé de trouver le meilleur et le pire de chaque mois de cette année qui a été plutôt, heu… disons… unique en son genre.

Janvier: J’ai commencé mon congé sabbatique en me cassant la cheville (qui d’ailleurs me fait toujours mal aujourd’hui). Mon voyage en Europe a été très chouette même si j’étais patraque tout le temps. Mon retour d’Europe a été dantesque, j’ai essayé de suivre des cours d’informatique, et j’ai terminé janvier avec une réaction allergique magistrale.

Février: J’ai fait beaucoup de pain (j’étais en avance sur mon temps!) et lu beaucoup de livres sur l’intelligence artificielle. J’ai échangé Scarlett contre Oriane, et j’ai fait un régime sans produit laitiers et puis sans gluten.

Mars: Le 2 mars je suis retournée au travail parce que ça sentait le roussi pour aider ma directrice intérimaire et mon secrétaire à nous préparer au pire. Grâce à ça, mon centre a été la première unité de l’université à être prête à passer à 100% onlineLes deux dernières semaines du mois de mars ont été parfaitement surréelles. Et Calinette est morte le 31.

Avril: le prix du pétrole a chuté de façon spectaculaire. Mon congé sabbatique a été annulé. La conférence internationale que je devais organiser a été annulée. Toutes les conférences auxquelles je devais aller ont été annulées. J’ai eu un entretien d’embauche qui a duré sept heures sur Zoom (merci à ma frangine et ma copine Su de m’avoir aidée à m’y préparer parce que Zoom était une nouveauté pour moi). Le 25, Miss Penny est venue prendre possession du domaine.

Mai: J’ai participé avec succès à un défi d’écriture pendant tout le mois et terminé deux articles, ce qui était un miracle miraculeux! J’ai commencé à planter plein de fleurs sur mon balcon. J’ai vu (en photo) ma mère derrière un grillage. J’ai dû organiser ma première assemblée générale annuelle en ligne pour le club des femmes de l’université. Je suis retournée manger (seule) au restaurant le 27, pour la première fois depuis mars, et c’était très déprimant. J’ai porté un masque pour la première fois de ma vie le 29.

Juin: Ma frangine m’a envoyé trois jolis masques que je porte depuis régulièrement en me demandant à chaque fois sur quelle planète je vis. Je me suis fait tester sans succès pour trouver à quoi je suis allergique. Je suis retournée (avec une amie) au restaurant et c’était un peu moins déprimant. Mon balcon a commencé à fleurir et Miss Penny à s’habituer à sa nouvelle vie.

Juillet: J’ai décidé de faire quelque chose de mes vieux carrés de crochet et réussi à les coudre tous ensemble. J’ai bien rigolé et travaillé avec ma copine italienne sur un chapitre qu’on écrivait ensemble. Mon balcon a explosé de fleurs.

Août: J’ai commencé à crocheter des carrés en trois dimensions avec ma vieille laine parce que tous les magasins étaient en rupture de stock de laine! J’ai suivi quatre semaines de cours en ligne sur la bière avec ma nouvelle copine ex-directrice intérimaire. Le 18, les travaux sur mon balcon ont commencé!

Septembre: J’ai commencé à enseigner mon tout premier cours en ligne. J’ai enfin reçu de la jolie laine pour mes carrés pour mes étudiants. Le 21, après que toutes mes plantes avaient mouru dans mon salon, les travaux sur mon balcon ont enfin été terminés! Et le pont du métro a enfin joint ses deux bouts!

Octobre: J’ai continué à faire plein de carrés en 3D au crochet et à enseigner en ligne. Je suis allée passer trois jours à Kingston. J’ai démissionné de mon poste de past-president de mon club des femmes de l’université. Le gouvernement canadien a enfin confirmé que je n’étais pas une criminelle.

Novembre: Je me suis donné le défi d’écrire un post par jour pendant tout le mois à propos de quelqu’un qui a positivement influencé ma vie. Grâce à ça, j’ai trié des centaines de photos et acheté une déchiqueteuse avec laquelle j’ai déchiqueté 400 litres de vieux papiers accumulés depuis 20 ans.

Décembre: J’ai distribué mes carrés à mes étudiants et mes employés. J’ai terminé mon premier cours en ligne. Après m’être enfin rabibochée pour de bon avec ma copine italienne, on a dîné ensemble avec notre crétin de premier ministre et assisté a un opéra drive-in. J’ai passé des examens pour prouver que je parlais anglais. Le 25 décembre j’ai fêté l’anniversaire des 25 ans depuis mon départ de Suisse avec une bonne raclette et trois amis, seul et unique “regroupement” de 2020 dans mon appartement. Miss Penny a enfin commencé à se sentir à l’aise chez nous.

Quelle année étrange que celle qu’on peut raconter en seulement 800 mots! Et ce qui résume l’étrangeté de cette année est que depuis six mois, je n’arrive pas à choisir entre deux jobs alors que des millions de personnes ont perdu le leur.

Année choquante, solitaire, surprenante, compliquée, séquestrée, éprouvante, interminable, instructive, destructive, irréelle, tragique, intemporelle, déprimante, fascinante, décousue, et définitivement irrésolue…

12 comments

  1. catandfivecats

    un résumé en 800 mots, mais je trouve que tu as bien rempli ton année malgré tout, tu es toujours si entreprenante..
    quel gâchis que cette année, surtout pour les jeunes (et les non retraités), et aussi pour les plus âgés..perso, je n’ai pas vu passer cette année, pas de souvenirs précis, (à part beaucoup de temps au jardin, heureusement le climat nous l’a permis), mais pas de sorties, pas de voyages, rien d’inoubliable😥 je ne me plains pas, cette année fut terrible pour tant de gens..
    et même si la vaccin arrive (bien sûr en France, tout est mal organisé), d’autres virus tout aussi meurtriers apparaitront un jour ou l’autre, il ne faut pas se sentir à l’abri..
    bon dernier jour de 2020, bises sous le soleil revenu (et 3°C)

    Like

    • Oui, je suis triste pour les plus jeunes et les plus vieux. Et beaucoup d’autres personnes aussi, comme mon ami, qui a mon âge, et qui est enfermé dans un EHPAD, qu’on teste tous les jours et qui n’a même plus le droit de sortir dans la cour pour y respirer l’air frais et qui est enfermé depuis des mois et des mois non seulement dans une chaise roulante mais en plus dans un EHPAD sans visiteurs et sans sorties possibles. Croisons les doigts que 2021 apportera un peu plus de liberté et de normalité dans la vie de tous!

      Like

  2. Bibigeneve

    Et une constatation : Miss Penny a repris du poil de la bête, au sens propre (figuré aussi apparemment 😀 ). Tu l’as bien soignée et elle est devenue jolie ! Pour l’année, no coment…

    Like

    • 🙂 Oui, après huit mois de caresses et de brossage, le poil de Miss Penny est brillant et elle les perd beaucoup moins. Ses pattes et son bidon sont encore un peu en fouillis parce que je ne peux pas les toucher mais c’est pas grave 😉

      Like

  3. Une année étrange, oui, même si, très égoïstement, je ne m’en sors pas trop mal par rapport à d’autres ou à ce qu’on aurait pu craindre. C’est l’avantage d’être du genre associable et casanier 😉
    Belles pensées pour Câlinette.
    Et je poursuis le défi à mon rythme si lent :

    #8 quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis longtemps
    Alors là, la liste est longue…. !
    J’ai connu A. Et C. pendant mes études. Une année un peu à part, complètement en dehors de nos voies respectives. Nous étions aussi globalement plus âgées que l’ensemble de la promo. Bref, de quoi nous rapprocher:) J’ai vraiment passé de très bons moments avec elles, qui étaient cultivées et humaines. C. voulait travailler dans une bibliothèque, A. (et moi-même) dans des archives. Nous avons toutes les trois pu le faire 🙂 Je me souviens que C. M’a fait découvrir un manga excellent, mais qui m’a fait faire des cauchemars pendant plusieurs jours;) (Monster de Naoki Urasawa, pour ne pas le citer). Évidemment, par la suite, nous avons toutes déménagées. J’ai gardé plus de liens avec A., qui est partie à Paris, tout comme moi, et nous voyions C. Lorsqu’elle montait à la capitale. Je garde précieusement la boite à bijoux qu’elle a confectionnée pour mon mariage ! Je me souviens qu’une des dernières fois où je l’ai vue, elle fêtait son anniversaire et m’avait semblé un peu triste…Malheureusement, elle a déménagé plus loin, et nous ne sommes plus vues, et je n’ai même pas son adresse:( J’aimerai bien reprendre de ses nouvelles et en même temps, à quoi bon ?

    Like

    • Huhuh, moi aussi je suis associable et casanière, mais là, c’était quand-même un peu beaucoup 🙂 Disons que j’aime avoir la liberté de voir des gens quand j’en ai envie, et là c’était un peu râpé et pénible.

      Like

  4. Quelle année ! Et quel résumé ! Le mien serait certainement beaucoup moins riche, la retraite associée au confinement n’apportant que très peu de choses bien notables! J’espère qu’on va le plus vite possible sortir de cette situation et je parie que tu vas prendre la meilleure décision pour ton job, puisque ce sera la tienne!

    Like

    • J’espère que tu as quand même pu vivre quelques bons moments 🙂 Si tu lis bien mon text, tu verras qu’il y avait beaucoup de “balcon” et “crochet,” ce qui n’est vraiment pas fascinant, hein! Je suis sûre que tu pourrais en dire autant!

      Like

  5. Céline de Bruxelles

    Je te souhaite le meilleur pour 2021.
    Je te remercie pour tous tes posts qui me font m’évader au Canada quand je te lis. Merci aussi pour ton défi de novembre qui m’a fait prendre la plume/le clavier.
    Je t’envoie des bonnes ondes pour que tu puisses faire ton choix de carrière sereinement.
    En ce qui me concerne, j’ai plutôt bien vécu 2020, confinés à 4 dans une maison avec jardin: ça aide bien. Je suis une privilégiée. J’ai même continué à travailler de la maison, avec un mi-temps Covid au mois de juin (le pied!). Je rêve bien de massages, de resto, de ciné, de théâtre et de passer du temps avec les amis autrement qu’en tenue de jogging à discuter sur le parking. Mais l’adaptation a été un maître mot de 2020 et je trouve cela très positif!
    Haut les coeurs, on espère tous que 2021 nous soulagera ! Bonne année !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: