c'est pas moi je l'jure!

mon dinosaure a disparu

On vit vraiment dans un monde étrange depuis bientôt un an, et je crois qu’on ne s’en rend plus vraiment compte de tout ce qui a changé ou même complètement disparu parce qu’on s’y est habitué.

  • Serrer la main de quelqu’un est dangereux
  • Aller au cinéma ou au concert est interdit
  • Voyager est utopique
  • Sortir de chez soi est déconseillé
  • Travailler depuis chez soi est une habitude pour beaucoup
  • Aller faire les courses est un périple
  • Manger au restaurant est un événement spécial
  • Passer du temps avec ses amis est nuisible
  • Le concept de “partir en vacances” a été redéfini
  • Parler à son psy par écrans interposés est banal
  • Croiser quelqu’un dans une cage d’escalier est inconfortable
  • Chanter et faire de la musique ensemble est pénalisé
  • Les enterrements sont encore plus cafardeux
  • Monter dans un ascenseur avec un inconnu est périlleux
  • Rendre visite à sa famille est inadmissible
  • Enseigner sans jamais voir ses étudiants est ordinaire
  • Aller à la gym est impossible
  • Voir des gens assis les uns à côté des autres est choquant
  • Aller à une conférence ou à un festival est illusoire
  • Prendre un bus ou le métro ou un taxi est imprudent
  • Payer avec de la monnaie est désuet
  • Toucher une poignée de porte ou un interrupteur peut être funeste
  • Aller voir un médecin ou un vétérinaire est une expédition
  • Les fêtes et les mariages sont méconnaissables
  • Aller “boire un verre” est inconcevable

Il y a tout juste un an, est-ce qu’on aurait pu imaginer un tel monde? Est-ce qu’il y a un an on aurait pu imaginer un Canada où le fait que des gens aillent à l’église le dimanche fait la manchette des journaux depuis trois semaines?

Margaret Atwood pouvait imaginer sans problème un gouvernement moralisateur et des femmes opprimées, mais est-ce qu’elle aurait pu imaginer une société les personnes célibataires devraient un jour pouvoir confirmer, dans les restaurants, qu’elles sont bien célibataires, pour avoir le droit de dîner avec une copine?

Nous vivons depuis bientôt un an dans un monde ubuesque, dystopique, et stupéfiant.

Mon doyen dit qu’on n’est pas “en quarantaine” et que quand on en sortira tout sera comme avant. Il dit qu’on est dans un avion et que quand on en sortira on sera ailleurs! Vous êtes prêts, vous, pour ce nouveau monde?

29 comments

  1. catandfivecats

    Oui, je suis prête pour ce nouveau monde, ensemble, mais séparés..cela ne me gêne absolument pas de ne plus serrer la main de quelqu’un, ni de ne plus lui faire la bise, sauf bien sûr mes proches familiaux..let es voyages me manquent fort..
    en France, la façon de vacciner contre la Covid-19 est risible, c’est une honte, mes vieux parents n’ont aucune date de RDV, leur département n’a pas de vaccin, et moi qui suis dans une tranche d’âge maudite, rien à l’horizon non plus..et au Canada, dans ta région? comment ça se passe?
    Rachmaninoff a la rage au bout des doigts, et le pianiste est excellent!
    après ces bonne paroles😁bon samedi! bises

    Like

    • Au Canada on n’a pratiquement pas de vaccins, c’est tout, on attend… les promesses arrivent les unes après les autres mais pas les vaccins… Merci d’avoir écouté Rachmaninoff, j’ai trouvé que ça allait bien avec le thème du post 😉

      Like

  2. Vous avez raison avec tout ce que vous dites en haut, mais pour être honnête j’aime que les autres me laissent tranquille! J’ai quelques amies qui avaient l’habitude de venir chez moi sans me prévenir, ce que je déteste, et maintenant elles ne font plus ça! 🤣🤣🤣

    Like

    • 😆 excellent example! Mais je crois qu’on a tous malgré tout besoin d’un peu de chaleur humaine de temps en temps. Même moi, qui adore ma solitude et le silence, je remarque que j’ai vraiment besoin de voir les gens que j’apprécie de temps en temps, en vrai. Ces personnes me donnent de l’énergie, et je ne peux pas avoir cette énergie à travers un ordinateur.

      Liked by 1 person

  3. Je ne suis pas convaincu que tu retrouves ton dinosaure.

    (je ne suis pas convaincu de grand chose en fait, je suis un douteur de première bourre et toujours surpris d’entendre, de lire les certitudes assénées par mes semblables)

    Bleck

    Like

  4. Moi aussi je suis prête pour ce nouveau monde. J’ai toujours eu horreur de faire la bise aux gens de manière systématique, si tu refuses de les embrasser ils se sentent offusqués comme si on les soupçonnait d’avoir une maladie inavouable. Fini de mentir en disant que tu as un rhume pour ne pas froisser les susceptibilités. Donc voilà déjà pour moi, le premier point positif de ce nouveau monde.
    Mais nous avons le temps de nous préparer car comme dit plus haut, en France, la vaccination, ahem, comment dire ?…….
    Il y a une tranche d’âge qui a été oubliée et j’en fais partie….

    Like

    • Je n’aime ni la bise ni les hugs nords-américains, mais quand même, VOIR des gens et passer du temps avec eux en vrai de temps en temps c’est important!! Avoir tout le temps peur des gens autour de nous comme c’est le cas maintenant, je trouve ça horrible et même malsain.
      Pas de vaccins ici non plus…

      Like

  5. Non je ne suis pas prête pour un autre monde.
    Mon oncle préféré est mort et je ne peux pas aller aux obsèques 😟 je ne peux pas serrer les cousins dans mes bras et passer 48h avec eux comme cela aurait été le cas avant….
    J’en ai ras le bol de tout ce que tu viens de lister…
    Ici pas de réseau du tout…
    Cet aprem (grand soleil) la ville était pleine jeunes qui buvaient des bières assis sur les trottoirs au lieu d’assis a des terrasses… Tellement ridicule d’interdire les bars…. Le résultat v est le même : une foule de gens sans masque buvant ensemble, mais par terre….
    Et ça me soule de ne pas voir la famille, frères, nièces… Etc 😭

    Like

  6. J’ai beau avoir un côté “ours”, nous sommes des animaux grégaires et le contact nous est nécessaire. Une chance qu’il y ait les chats car être confinée absolument seule je serais devenue – encore plus – folle. Quoi que rester saine d’esprit dans un tel monde, ce n’est pas forcément un avantage 🙂

    Une chance aussi que l’interdiction de faire de la musique ensemble ait été levée ici depuis cet automne ! C’est moins gai de jouer à plusieurs mètres de distance en ne se basant que sur l’expression des yeux et du corps des autres, mais c’est mieux que rien…

    Like

  7. Personnellement je suis très ours,et j’ai très peur de l’avion donc il y a des choses qui me gênent peu dans ce nouveau monde….mais j’avoue qu’un peu de légèreté ambiante ne me déplairait pas après cette année plombée et plombante!

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: