c'est pas moi je l'jure!

le tableau des cauchemars

Quand on commence un nouveau job, c’est normal de se sentir un peu perdu. Quand j’ai commencé mon boulot à ATPN, quelqu’un m’a expliqué comment mon département fonctionnait et où trouver les noms de mes étudiants, une autre personne comment mon adresse email marchait et où trouver les informations sur mon salaire, une troisième personne comment engager et payer mes employés, une quatrième personne comment me faire rembourser les médicaments et les massages, et une cinquième personne comment acheter des trucs pour moi (bouquins, conférences) et mon centre (papier, eau, bouquins), et c’est tout. En une semaine j’avais tout appris, et les gens à contacter en cas de questions étaient les Resources Humaines, les Technology Services, et/ou la secrétaire de mon département.

Avec mon nouveau boulot, je fais face à trois niveaux de complications: l’université, le département de la défense, et le gouvernement. Si je veux acheter un crayon, il faut demander la permission aux militaire (ça pourrait devenir une arme!); mais si je veux acheter un bouquin, il faut demander au gouvernement (on ne voudrait pas que nos citoyens deviennent trop intelligents). Pour mes emails personnels, je peux utiliser l’adresse de l’université, mais pour les emails à propos d’étudiants, il faut utiliser le réseau sécuritaire des militaires depuis l’ordinateur de mon bureau. Pour avoir accès aux information sur mon salaire, j’ai accès à un troisième réseau, du gouvernement celui-là. Pour les contrats, il y a ceux à mi-temps, ceux à plein temps, ceux qui travaillent déjà avec un autre contrat à la FAK, ceux qui ont déjà eu un job à la FAK, ceux qui n’ont jamais travaillé à la FAK, ce qui sont permanents, ceux qui sont temporaires, ceux qui sont sur le budget du gouvernement, ceux qui sont sur le budget des militaires… et une centaine d’autres que j’ai déjà oubliés! En plus, TOUS ces gens doivent avoir démontré au gouvernement qu’ils ne sont pas dangereux. J’ai simplifié l’histoire à 90%, je vous jure!

Donc, pour pouvoir engager SIX PERSONNES pour un job qui commence mi-septembre, le processus est si complex et si long et si lent qu’il faut d’urgence que je m’en occupe parce que là ça devient déjà un peu ric-rac!

Un gentil monsieur essaye de m’expliquer tout ça avec des réunions de plus de trois heures par jour (sur zoom) et je prends frénétiquement des notes, mais quand je me relis, je ne comprends plus rien à rien. Aujourd’hui il m’a dit “il faut que tu contactes Sylvain, demain, et que vous résolviez le problème X” mais je ne comprends même pas le problème X et je ne connais pas Sylvain, et je ne sais pas comment on va s’en sortir! Et je reçois des mégatones d’emails qui me demandent de créer des mégatones de mots de passe pour des trucs que je ne sais même pas à quoi ça sert ni comment y accéder.

J’ai très, très, très mal à la tête depuis mardi matin! Mortecouille!

Heureusement que les terrasses ont rouvert et que j’ai pu déguster une délicieuse bouillabaisse en compagnie de ma gentille voisine anglaise.

18 comments

  1. Valérie de Haute Savoie

    Que d’efforts à fournir avant de commencer réellement ce boulot. Tu continues en même temps la fac ? J’espère que là bas il y aura aussi de bons restaurants, que tu pourras profiter de ce nouvel environnement, et que rapidement tu ne seras plus noyée dans toutes ces adresses et instructions 🙂

    Like

    • Oui, je fais les deux jobs en même temps pendant tout le mois de juin, après j’ai terminé le “vieux” job. Je pense que je serai noyée dans la semoule pendant les six premiers mois au moins, mais peut-être qu’effectivement, l’environnement là-bas sera sympa 🙂

      Like

  2. Oh la la! Et le fait d’être à distance doit rendre les choses encore plus complexes! Ceci dit, ça semble quand même être une sacrée usine à gaz! Oups! Je ne voudrais pas t’attirer des ennuis en t’écrivant des propos subversifs……

    Like

  3. catandfivecats

    tu nous as épargné 90% de tes soucis à la FAK? OMG! déjà que les 10% me semblent complexes..
    tu ne voudrais pas être arrivée avant d’être partie? le chemin est long, mais je suis sûre que tu y arriveras! soigne ton mal de tête, et plonge dans les délices de la FAK😊
    bon samedi, anyway
    bises
    PS il fait bien chaud chez toi, ici on a eu un printemps pourri! ta voisine anglaise est une charmante personne😊

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: