c'est pas moi je l'jure!

c’est la fête au pays

Hier matin a eu lieu ma petite cérémonie de remise des prix pour mon concours d’écriture. Vers 0800, j’ai reçu un email d’Achilles me prévenant que le Général Dutron et le Colonel Tournesol avaient donné la permission aux étudiants gagnants de quitter momentanément leurs exercices de parade pour assister à la cérémonie. C’était triste que ces étudiants ne puissent pas venir célébrer avec leurs amis, mais ils étaient très reconnaissants de la permission et moi aussi, donc c’était un bon début. L’année prochaine (s’il y a une année prochaine), on fera mieux les choses–enfin, comme je l’ai dit à Achilles, comme je ne fais jamais deux fois les mêmes erreurs, l’année prochaine je ferai d’AUTRES erreurs, haha!

Mercredi après-midi, j’avais écrit au photographe officiel pour lui rappeler de venir, et il m’avait répondu qu’il ne pouvait plus le faire parce qu’il était trop occupé avec les cérémonies de graduations (qui sont le 19 et le 20!) et les décès. J’ai dit que je comprenais bien mais que j’avais promis aux gagnants qui ne pouvaient pas venir que je leur enverrais les photos promises, que des milliers de dollars allaient être distribué à toute la communauté de la FAK, et que le Capitaine Achilles allait être très déçu (j’apprends à utiliser les armes à ma disposition!), que c’était trop tard pour trouver quelqu’un d’autre parce qu’il ne m’avait pas prévenue, et que donc j’étais très déçue! Finalement, une photographe officielle est venue. Ouf!

La cérémonie devait commencer à 1000 au Mess des Officiers, et je suis arrivée sur le campus vers 0830. Au Mess, rien n’avait été préparé! Le manager m’a dit “on ne m’a demandé que de préparer plus de cookies et de café, rien d’autre!” Alors je lui ai dit que le Capitaine Achilles allait faire un discours et qu’une photographe officielle allait venir prendre des photos (j’apprends à utiliser les armes à ma disposition!), et que donc ça serait super sympa qu’il prépare un petit espace spécial pour la cérémonie. En 20 minutes on avait un podium devant la jolie cheminée et plein de chaises et de fauteuils tournés dans le bon sens. Ouf!

Entre 0900 et 0930, je suis allée regarder la parade des étudiants parce qu’il faisait grand soleil et qu’on entendait leur musique sur tout le campus! C’était marrant de voir ça, et j’ai compris pourquoi ils avaient besoin de s’exercer, les pauvres, parce qu’ils n’étaient pas super doués! C’est sûr que ça avait dû être difficile de faire la parade sur Zoom pendant deux ans de pandémie!

Finalement, environ quarante personnes étaient là à 1000. J’ai remercié tous les participants et les membres du jury (septante-et-un textes à évaluer entre deux et cinq fois chacun, ça en fait du boulot!) et les gens très riches qui m’avaient filé plein de sous pour le concours, et j’ai lu un paragraphe du texte qui avait reçu les meilleures évaluations de tous les textes, où un étudiant comparait ses combats en Afghanistan avec ses combats avec ses propres cours en lignes, l’école à la maison avec ses trois jeunes enfants, sa femme enceinte, et le chien. Ensuite, Achilles a fait un petit discours, puis j’ai lu les six listes de gagnants et la photographe a pris plein de photos. Le plus rigolo, c’est que la grande gagnante dans la catégorie des “staff, inexperienced writers” était cette femme rencontrée par hasard qui m’avait parlé de ses ânes dépressifs, et elle a été toute surprise de gagner $600 parce qu’elle croyait qu’elle ne gagnerait qu’un certificat et un muffin! Tout le monde a bien rigolé devant sa surprise!

J’ai ensuite mingled avec tout le monde, félicité les uns et les autres, fait la connaissance de gens très chouettes, et rencontré “en vrai” des collègues venu.e.s me soutenir. C’était un moment très agréable.

Et puis je suis rentrée chez moi, et j’ai essayé de travailler un peu, mais je me suis effondrée, comme si je n’avais pas dormi depuis six mois! Ce concours insensé m’a bien stressée et épuisée, et je suis très fière d’avoir réussi à le mener à bien, mais je suis aussi très heureuse que tout soit terminé! Mortecouille!

25 comments

    • Ceux (et surtout celles) qui en ont besoin n’ont hélas pas pu prendre plus que deux heures de repos parce qu’il faut d’urgence trouver et engager des gens pour l’automne et écrire un rapport annuel et organiser les cours de soutien pour l’été. Le stress continue 😦

      Like

  1. Magali

    La parade devant ce vieux bâtiment est impressionnante. Avoir une place digne pour ta cérémonie de remise des prix a été un exploit. Félicitations, tu t’en es bien sortie.
    Repos bien mérité maintenant…

    Like

  2. Bibigeneve

    Tout est bien qui finit bien, super…. et dans 15 jours tu vas relancer un projet encore plus fou, qui te prendra du temps, te stressera à mort, te fera courir dans tous les sens, mais que sans lui tu n’aurais pas l’impression de vivre 😀

    Like

    • Huhuh, c’est vrai, je fonctionne comme ça, hein 🙂 Mais là je vais essayer de terminer les projets urgents à terminer et puis de prendre un peu de recul pendant quelques semaines, parce que ces derniers mois (et même cette année scolaire en entier) ont été bien stressants.

      Like

  3. Dom

    Je pense comme Bibigeneve que la trêve va être de courte durée …. et que tu vas inventer un super truc qui va t’occuper pendant 10 mois non stop et se terminer en beauté – comme cette fois-ci : vraiment bravo, tu as la force de remuer des montagnes. Et vivent les ânes dépressifs !!!!!

    Like

  4. Je suis sincèrement heureux pour toi, tu t’es donnée beaucoup de mal.

    (En ce qui concerne les “j’apprends à utiliser les armes à ma disposition” le problème est que chacun utilise à son niveau, apprend très rapidement à utiliser les armes dont il a à disposition pour faire plier l’autre, tous ces micro pouvoirs souvent de toute bonne foi parfois par vice et quelque fois, ça craque)

    Bleck

    Like

    • Le truc à propos des armes à notre disposition c’est que tout le monde les utilise, comme tu le dis bien, mais chaque “culture” en utilise certaines et pas d’autres. Je suis donc en train d’apprendre à utiliser des armes qui font bouger les choses parmi les militaires, comme par exemple quand j’ai trouvé que l’argument de la “sécurité” sera toujours efficace (https://cestpasmoijeljure.com/2021/09/03/un-ptit-coup-de-folie/). Le photographe a fait la même chose: quand il a eu la flemme de venir prendre des photos de mon événement, il a utilisé l’argument des étudiants morts. Je crois qu’on fait tous ça plus ou moins consciemment quand on veut convaincre les gens autour de nous de quelque chose, en bien ou en mal: on trouvera les arguments qui marcheront avec ces gens, leurs émotions, leurs valeurs, et leurs priorités.

      Like

      • Bleck

        Je suis tout à fait en accord avec toi au sujet de “chaque culture” utilise ses armes, ses codes pour arriver à ses fins perso, je l’ai fait comme tout le monde sauf que ne l’ai fait qu’un temps, ensuite j’ai laissé tomber alors ça m’a été facile je ne croyais plus en mon job ou si peu, ceci étant dit mon expérience professionnelle et mon expérience en tant qu’homme m’ont appris qu’à force de forcer “les gens” à des objectifs beaucoup restaient sur le carreau il y a un déchet énorme, on peut appeler ça, les laissés pour compte.

        Merci de m’avoir répondu autrement que par une phrase assez standard.

        Bleck

        Like

        • Je fais attention de laisser le moins de gens possibles “sur le carreau,” dans ma vie de tous les jours, mais il faut aussi que MOI je ne reste pas sur le carreau, surtout dans ma vie professionnelle. C’est tout un art de ne pas manipuler les gens pour le plaisir ou par égoïsme mais d’arriver en même temps à recevoir ce qu’on mérite (le respect, un photographe lors d’un événement important, un salaire décent, etc.).

          Like

  5. catandfivecats

    je suis très fière pour toi et de toi😊 bravo, tu es vraiment super-docteur CaSo!!
    tu as travaillé très fort pour ça, et tu soulèverais des montagnes (comme on dit) pour arriver à tes fins (en tout bien, tout honneur)
    bravo👏👏👏
    repose toi, passe une belle fin de semaine, bises

    Like

    • Merci 🙂 Ma fin de semaine est hyper, hyper remplie de boulot urgent, mais au moins il fait beau et pour la première fois, je peux aller bosser sur mon balcon, alors c’est bien agréable!

      Like

  6. J’ai encore une fois pris un retard certain dans mes lectures mais je tenais à avoir la fin du concours ! Je ne doutais pas que ça finirait par bien se passer mais suis vraiment contente pour toi que ce soit effectivement le cas.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: