c'est pas moi je l'jure!

les amoureux du monde

Pendant deux ans, j’ai enseigné l’anglais aux étudiants étrangers qui voulaient étudier à l’université où j’étudiais à l’époque. Pendant l’hiver de l’année 2000, j’ai enseigné un cours de grammaire avancée à une vingtaine d’étudiants que j’adorais (presque tous).

Tout allait bien, quand j’ai commencé à remarquer qu’un de mes étudiants, un charmant étudiant d’Equateur, était rarement en classe les jours d’examens. Je me suis dit qu’il était peut-être stressé par les examens donc je le laissais passer les examens plus tard, seul (avec moi) dans mon bureau.

Et puis à la fin d’une journée de travail, j’ai trouvé une rose dans ma voiture.

Au printemps, mon petit frère est venu passer un mois chez moi pour apprendre l’anglais. Je lui avais trouvé une école où il pouvait suivre des cours d’anglais pendant un mois. Quand il n’était pas dans sa classe, il venait dans ma classe.

Et puis mon cours avec ce groupe avancé s’est terminé et je ne sais vraiment plus comment ça s’est passé, honnêtement, mais j’ai appris que le charmant petit Equatorien avait fait exprès de manquer tous ses examens pour pouvoir passer du temps avec moi dans mon bureau, qu’il avait mis la rose dans ma voiture, et qu’il avait été hyper jaloux de mon frangin parce qu’il pensait que c’était mon petit copain! Bref, il était amoureux de moi!

Pendant les semaines qui ont suivi, dès que mon frangin était en cours, j’allais papoter avec le charmant petit Equatorien, et puis mon frangin est repartit et mes colocataires n’aimaient pas mon petit Equatorien, donc à la fin de l’été, on a trouvé un appartement et emménagé ensemble.

Tout ça paraît bien innocent et sympathique, à part que le gars en question était mon ex-étudiant donc bon, ça n’était déjà pas très catholique, mais le pire, c’est que ce n’était pas très mormon non plus! Eh oui, on était dans une université mormone et on avait signé un contrat comme quoi on ne ferait jamais crac-crac avant de se marier.

Et malgré nos efforts pour nous cacher des regards, quelqu’un nous a dénoncés (les détails sont là-bas), et je me suis fait virer de l’université.

Grâce à ça, j’ai pu profiter de ces “vacances” imprévues pour avoir une opération chirurgicale que je n’aurais jamais pu faire autrement et qui a profondément transformé ma vie, j’ai dû attendre un an de plus que prévu avant de pouvoir terminer mes études en Utah ce qui m’a permis d’être acceptée en doctorat dans une université prestigieuse (Purdue), ce qui a profondément influencé toute ma carrière (aujourd’hui encore), et j’ai fait des voyages mémorables au Mexique et en Equateur (histoires de visas) qui m’ont ouvert les yeux sur d’autres mondes.

Donc oui, grâce à lui, je suis allée vivre aux Etats Unis puis au Canada. Mais grâce à ce petit Equatorien malin, j’ai passé une année rocambolesque et douloureuse, bouleversante et palpitante, amoureuse et déchirante, sensationnelle et cocasse, et qui a aussi fondamentalement et irrévocablement changé le cours de ma vie!

Les gens qu’on aime #4: quelqu’un qui a changé le cours de notre vie

28 comments

  1. c’est une si jolie histoire que j’aime lire à chaque fois que tu écris sur elle, sais tu ce qu’est devenu ce “petit Equatorien malin”😃?
    #4 je pense honnêtement que c’est mon chéri qui a changé le cours de ma vie, nous avons quitté ensemble il y a très longtemps notre vie facile pour une aventure complique et difficile au début, c’est drôle, mais il est à la fois mon amoureux, mon meilleur ami, mon mari, l’épaule bienveillante où je peux me reposer, le père aimant de mes enfants, avec lui, j’ose, il me suit dans mes délires, dans mes projets, dans mes voyages, il me surprend chaque jour, et bientôt nous fêterons nos noces d’émeraude, et j’espère vivre encore tellement d’années avec lui! il a changé le sens de ma vie qui sans lui serait peut être restée insipide!
    Pas aussi exotique que ton histoire d’amour, mais la mienne me plait aussi😁
    bon jeudi, des bises!

    Like

  2. alcib

    Je me souviens avoir lu le récit ou une allusion à cette histoire, il y a quelques années.
    Cela démontre que l’amour est plus fort que les règles, surtout si elles sont stupides. POur les amoureux, l’interdiction est souvent un stimulant, un accélérateur.

    Like

  3. wam

    A chaque fois que je lis cette histoire, je suis choquée et triste. Choquée de la mesquinerie de certains et triste de l’issue fatale de cette histoire d’amour.
    #4 quelqu’un qui a changé le cours de notre vie
    J’ai beau me creuser la tête et je ne vois pas qui a changer le cours de ma vie.
    Alors, je vais écrire sur ceux qui auraient pu changer le cours de ma vie.
    J’ai donc passé une année à étudier dans une Université Américaine. Ma maman avait une ancienne amie de la fac, A., qui était partie aux US au début des années 70 et elle nous avait mis en relation. A vrai dire je connaissais A depuis de précédents voyages et je ne manquais pas de lui rendre visite quand j’allais à New York. Non pas que j’y passais mes week end, mais je suis allée 2 ou 3 fois aux US avant cette année d’études, en passant par NYC à chaque fois. Chaque année, je ne manquais pas non plus de lui envoyer une carte pour les voeux.
    Elle était gaie, m’a emmenée à des soirées avec ses amis et au théatre. Elle a eu un cancer du sein, mais gardait un moral à toute épreuve. Quand je pense à elle, je vois son sourire et j’entends son rire. et je sens son énergie et son indépendance.
    Cette année là, celle de mes études américaines, j’ai dû aller 2 ou 3 fois à New York dont au moins une fois chez elle. A la fin de cette année, je voulais rester aux Etats Unis. Pour cela, il fallait que je trouve du travail. A, qui travaillait chez Moody’s (ou un concurrent) a me faire passer une annonce. Malheureusement, c’est tombé pile au moment où je déménageais, de ma colocation d’étudiante près du campus, à une autre coloc dans la ville à côté où j’avais trouvé un job d’assistante manager (= dans la vraie vie : serveuse) dans un restau afin que j’ai un peu de revenus le temps de trouver un ‘vrai’ job qui me convienne. Je n’ai pas eu le message à temps (les tout début d’internet, mais pas encore vraiment d’adresse mails perso généralisée). Peut etre que si j’avais eu cette annonce, j’aurais été embauchée. Peut être que je me serais mariée avec mon beau Trinidadien.
    Et que j’aurais été citoyenne de l’agent orange.
    J’ai revu A au cours de voyages ultérieurs. Mais l’ai perdue de vue, prise que je suis dans mon quotidien… J’avoue que j’appréhende un peu, elle doit avoir autour de 75 ans. J’espère qu’elle est toujours vivante…

    Like

  4. Jenny

    #4 Il a changé le cours de ma vie ? Mon fils.Il y a bientôt quinze ans. Grâce à lui, j’ai découvert un amour différent de ceux que je connaissais jusque là. Différent de l’amour qu’on peut éprouver pour ses parents, ses amoureux ou ses amis.

    Like

  5. Geneviève

    Celle-là elle est difficile parce que je ne considère pas pouvoir porter un regard englobant, de type “bilan”, sur ma vie. Mais si je me regarde ici et maintenant, je vois bien quelqu’un…
    Il y a 15 ans, j’ai trouvé un boulot dans une entreprise, sous les ordres d’un PDG colérique qui m’a poussée à la dépression. Quelque chose dont je pensais naïvement jusqu’à très récemment être immunisée… L’histoire est longue et pas franchement palpitante, mais à cause de ce mec-là, j’ai eu ma première période de chômage à vie — et l’incertitude qui vient avec, alors que j’avais 2 tout petits enfants. J’ai pris “the next best thing” comme job suivant parce que c’était des conditions de travail radicalement opposées — mal payé mais flexibilité totale — au lieu de chercher quelque chose qui m’épanouisse. Après 2 ans à m’ennuyer un peu (sans trop vouloir me l’avouer) là-dedans je me suis lancée dans l’aventure Bébé #3. Et après lui, je me suis sentie un peu prisonnière (sans trop vouloir me l’avouer non plus) de ce job mal payé mais drôlement pratique quand on a 3 petits et beaucoup de bénévolat à côté.
    J’y suis restée 10 ans… entre la paresse et la peur de retomber sur un foldingo comme le PDG du départ… J’ai essayé de tout changer dans ma vie qui ne touche pas au travail : réaménagement des pièces de notre appart ; changement d’école pour les enfants ; découverte d’endroits sublimes en vacances ; faire changer le mari de boulot (plutôt que moi-même…) Bref, j’ai repoussé pendant 10 ans la possibilité de trouver un nouvel emploi. Ce qui m’a poussée dans une nouvelle dépression… que cette fois je reconnais et traite, contrairement à la première, après avoir claqué la porte du PDG colérique… (et finalement… un livre… un chien… et un déménagement… pas pire pour la fille qui avait peur de changer hein ?)
    Bref, ce type-là a conditionné 15 années de ma vie, ce qui est complètement fou quand on y pense parce que c’était un vrai gros connard !

    Like

  6. Pingback: apprendre à s’aimer | c'est pas moi je l'jure!

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: