c'est pas moi je l'jure!

the devil’s workday

Hier soir, j’ai eu une révélation! J’étais avec une chouette copine et on était en train de raler contre nos jobs respectifs et les gens qui font la gueule dans le métro et les buildings d’habitations de 50 étages qui poussent comme des champignons dans ma ville et le stress et les montagnes qui nous manquent, et des vacances pas prises depuis des mois, et… et… et… Et je me suis soudain demandée comment notre génération pourra survivre jusqu’à la retraite.

Nan mais c’est vrai, on est une génération de workoholics, on vit à 200 kilomètres à l’heure dans des villes de plus en plus grandes, moches, emboutéillées et polluées, on travaille des horaires de fous, on a de plus en plus de pression, d’évaluations, de tests de performances, et de concurrence à écraser, on se fait bombarder d’emails et de bipeurs dans tous les sens, on s’isole de plus en plus des gens autour de nous par manque de temps mais aussi parce que tout le monde est trop stressé, dérpimé et crevé pour faire quoi que ce soit, on vit dans notre petit monde avec notre iPod soudé aux oreilles et nos yeux rivés sur nos ordinateurs parce que notre vie en dépend, on mange de plus en plus vite et de moins en moins bien, et on se fait peut-être de plus en plus d’argent, mais à quoi ça nous sert si on n’a même pas une minute pour en profiter et qu’on crèvera tous d’un arrêt cardiaque avant 40 ans?!

Quand j’ai acheté mon appartement, j’ai lu un bouquin qui s’appelait “guide d’achat d’appartements pour femmes seules.” Visiblement, il y a de plus en plus de femmes qui vivent leur vie, bossent comme des folles pour se payer une maison sans avoir besoin d’un partenaire pour les aider, et pensent qu’elles n’ont plus besoin des hommes pour réussir dans la vie. Moi, je pense qu’on a plus le TEMPS d’avoir besoin des autres pour réussir dans notre vie. Je pense qu’on a même plus le temps de vivre, finalement, et l’idée de survivre ainsi pendant encore 35 ans me paraît complètement illusoire.

Bon, je vous laisse, mon BlackBerry vient de me rappeler que j’ai une réunion qui commence il y a 3 minutes, bordel!

oeufs benedicts

Et comme je suis esclave de mon blog et de mes lecteurs, aussi, j’ai suivi les conseils donnés dans les commentaires de mon précédent post et me suis fait de délicieuses pommes-de-terre au four et un pseudo-oeuf benedict (sans bacon, donc), avec une exquise sauce hollandaise! Youpi, je ne mourrai pas de faim, au moins…

20 comments

  1. Si on a encore le temps de constater que l’humain nous manque, on a encore quelques atouts en main, je crois. Bon courage. Des bisous. Et envoie-moi illico ton plat du jour, il m’a déclenché une fringale incroyable (à10h et quelques du matin en local, spa malin !)

    Like

  2. Je me faisais la même réflexion que toi hier soir, avec mon meilleur ami… Mais tout n’est pa inéluctable.
    Comme Anne le souligne, si on arrive encore à s’en rendre compte, c’est qu’on a encore la force de changer un peu les choses. Evidemment, c’est difficile, mais on peut encore se prendre un peu de temps pour soi. C’est ça le luxe, actuellement ^^
    Courage Dr. CaSo! Je t’envoie des bises et des caresses aux coquines. Elles ont la belle vie, elles, hein? 😉

    Like

  3. fab

    Un arrêt cardiaque à 40 ans parait tout à fait probable si la sauce Bénédicte est à tous les repas!
    Un peu d’humour me semblait approprié sur cette note un tant soit peu défaitiste. Sorry!

    Like

  4. Moi, j’ai fait le choix de ne pas gagner plus (alors que j’en aurais eu les moyens “intellectuels” je pense …) parce que je ne souhaite pas “vivre” moins. Je veux continuer à avoir du temps, non pas pour dépenser, mais simplement pour moi.
    Je ne suis pas faite pour bosser 12 heures par jour, avoir des tonnes de responsabilités et me faire em****** de tous les côtés.
    Je préfère avoir des horaires minimums et avoir du temps pour lire, papoter avec mes proches, pour me balader ou même rêvasser. Des trucs pour lesquels je n’ai pas besoin de plus d’argent …
    Et puis je pense que c’est pas parce qu’on bosse plus que les autres vous en sont plus reconnaissants. Loin de là … Alors …
    Les pommes au for, je vais essayer, parce que j’adore !

    Like

  5. Anne, j’espère que tu as raison! Pour la fringale à 10 heures du mat, c’est normal, c’est un p’tit dèj 🙂

    Llyn, merci pour les bises et les coquines te font un gros calin, les veinardes 🙂 (je dois dire qu’elles m’aident beaucoup à rire au moins une fois par jour, ces coquines, j’ai de la chance).

    fab, 😆 j’allais écrire ça à la fin du post! Heureusement, je n’en aurai pas à tous les repas comme c’est pas exactement facile à faire comme sauce. Et je suis pas défaitiste ni même déprimée, je réfléchis simplement à la folie dans laquelle on accepte de plus en plus de vivre.

    La Miss, bravo! Heureusement qu’il existe encore des gens qui ont leur tête bien visée sur leurs épaules 🙂 P-d-t au four: huile et herbes, à four bien chaud 45 minutes à une heure, ça dépend de la grosseur de tes patates. Bonnap 🙂

    Like

  6. ah ben mince, La Miss a écrit chaque mot du commentaire que je voulais écrire ! 🙂
    il n’y avait pas une blague de ce genre qui circulait par email ? un cadre de microsoft qui parle à un indigène d’un pays d’amérique du sud, en lui disant qu’il devrait avoir un email pour faire plus de commerce. Le gars demande pourquoi, et on lui répond que c’est pour faire plus de sous, pour agrandir son entreprise. il demande à nouveau pourquoi et le type de microsoft lui explique que c’est pour engager plein de gens pour faire le travail à sa place, et qu’après il pourra engager des gens qui s’occuperont de gérer l’entreprise à sa place, et qu’au final il pourra avoir le temps de se reposer dans un hamac au soleil une bonne partie de la journée.
    et là, le gars lui répond : heuu ? comme ce que je fais déja maintenant ?

    🙂

    Like

  7. C’est pas parce que tu gagnes assez pour vivre seule qu’il faut forcément que tu le fasses.

    T’as les moyens de te débrouiller seule et d’être indépendent. Moi de même, et ça m’apporte un sentiment de sécurité. Si je me retrouve tout seul, je peux me débrouiller. C’est pas pour autant que je vais chercher à tout prix à rester seul “parce que j’en ai les moyens”. Et je m’impose un semblant de vie sociale, pour être sûr de pas me laisser bouffer par le boulot :p.

    Mourir avant la retraite? Ça me ferait un peu chier, après avoir autant cotisé, franchement. Mais comme ça, la génération suivante aura moins de vieux à nourrir avec ses impôts.

    Like

  8. On n’a peut-être pas besoin des hommes pour réussir ni pour acheter un appartement, mais quand même pour l’amour, c’est pas mal indispensable, non ? 😉
    Sinon, pommes de terre au four, j’essaie, j’adore !
    @ Krysalia 🙂

    Like

  9. Miam, ces petites pommes de terre et l’oeuf et tout et tout…

    Sinon, je suis mégacomplètementsuper dépendant de mon blogue mais je me soigne: pas de bippeur (j’en veux pas!), pas de téléphone portable (j’en veux pas!), pas de voiture (trop cher)… et je vis au 1er étage d’une maison de quartier avec des arbres. Presque baba cool, quoi. 😉

    Et en plus, j’ai pas de femme. ;)))

    Like

  10. Comme dit dieudeschats, c’est peut-etre la sauce hollandaise qui t’a apporte ce moment de lucidite 😉 je l’ai eu aussi a un moment donne … cette vitesse (le mal du XXI siecle) pour en faire encore et toujours plus en moins de temps, pour non pas avoir plus de temps libre a ne rien faire ou a socialiser, mais du temps pour le temps qui nous manque toujours…

    Pas facile de deconnecter…. 😉

    Like

  11. Alexou

    A l’orange ou au citron, la sauce? Parce que c’est ca qui decide de ta vie aussi… est-ce que tu es plus citron ou plus orange… Prends le temps d’etre un peu moins pressee et plus sanguine, ca fait du bien de temps en temps.

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: