c'est pas moi je l'jure!

charleston des déménageurs de piano

Je crois que mes parents m’ont transmis une maladie dangereuse, dispendieuse et contagieuse: la déménagite! Je ne me rappelle pas de tous les déménagements, mais ils ont commencé très tôt, avec Paris, le Loiret, l’Allier, la Savoie, l’Oise, et l’Isère avant mes huit ans!

En Suisse, il y a eu les séjours illégaux chez des amis avant Romanel (et oui, à partir de là il y avait aussi un piano à déménager à chaque fois), Morges 1 (au bord de l’autoroute), Morges 2 (dans les pommiers),

–là j’ai quitté le nid familial pour continuer la tradition toute seule, avec le piano–

Yverdon, Morges 3 (avec les vers), Chavannes,

–déménagement aux Etats Unis, en Utah–

les dortoirs de Provo, la transition sans appart à moi pendant deux mois avec ma frangine, l’appartement avec les roommates, la petite maison avec le copain,

–déménagement en Indiana–

Lafayette 1 (avec chenil sous la fenêtre) puis Lafayette 2 (sans chenil sous la fenêtre),

–déménagement au Canada–

le premier appartement loué, puis le deuxième appartement acheté!

Ce qui nous fait, en 36 ans, un minimum de 21 déménagements, et je suis sûre d’en avoir oublié deux ou trois! Mortecouille!

Je comprends l’hésitation de ma famille à l’idée que je pourrais redéménager dans quelques mois… Ce qui est intéressant c’est que je déteste déménager, en plus!

Bon, là, à l’heure qu’il est, je suis à ATPN, pour voir si ça me plaît ou pas… et si je leur plais ou pas…

Et vous, est-ce que vous souffrez aussi de déménagite?

betteraves

Je ne sais pas comment appeler ce plat… Timbale de betteraves au chèvre et cresson? En tous les cas, c’était facile à faire et exquis!

1. Faire cuire des betteraves (si possible de couleurs différentes et pas trop grosses) puis les laisser refroidir avant de les couper en très fines tranches (vive la mandoline!).

2. Couper finement plein de cresson frais, écraser de l’ail à volonté, et casser grossièrement des cerneaux de noix (pas trop finement, les morceaux sont très agréables à “trouver”). Mélanger le tout avec du fromage de chèvre frais, du sel, et du poivre. Rectifier l’assaisonnement.

3. Tapisser des petits ramequins individuels de plastique transparent puis mettre quelques rondelles de betteraves au fond des ramequins. Rajouter ensuite un peu du mélange de fromage et terminer avec quelques rondelles de betteraves. Bien tasser et replier le plastique pour ne pas que ça sèche.

4. Laisser reposer les ramequins au frais pendant au moins 5 heures. Juste avant de servir, sortir les ramequins du frigo et les retourner sur les assiettes où se trouve une petite salade de cresson. Retirer les ramequins puis le plastique et assaisonner d’une bonne vinaigrette et de la ciboulette.

Réussite: 10/10! A part le fait que toute ma cuisine et mes mains sont rouges pendant une semaine après la cuisson et le découpage des betteraves rouges, c’est un plat vraiment génial. Il ne faut pas que les ramequins soient trop grands parce que c’est nourrissant comme entrée (mais on pourrait aussi faire ça dans un moule à cake avec peut-être une couche de betteraves intermédiaire, et couper des tranches individuelles, ça serait encore plus rapide). Plus les rondelles de betteraves sont coupées finement et mieux elles tiendront les unes sur les autres. J’imagine qu’on peut utiliser autre chose que du cresson, comme de la roquette, par exemple. Miam!

Au fait… je le veux ou je le veux pas, ce job??

Saviez-vous qu’ATPN est la ville de plus d’un million d’habitants la plus au nord du continent nord-américain!?

Les boules les boules les boules!!!!

36 comments

  1. J’ai déménagé minimum 20 fois en 20. Avant les 19 ans je n’ai pas déménagé une seule fois… Mais depuis, mazette : déménagite aiguë aussi! Et je ne peux pas dire que cela me satisfasse… C’est plutôt comme une insatisfaction permanente!!! Je parlais dans mon avant dernier post de tous les voisins que j’ai eu… Là j’ai envie de parler de tous mes apparts!
    Je comprends ta crainte de déménager encore une fois…!!! Et cependant… Ca donne envie de démanger encore une fois 😀 Non? Et pis il parait que c’est une ville pleine de mecs célibataires, ben oui, j’ai lu ça quelque part 😉 Enfin peut-être que tu t’en fiche, je dis ça je dis rien… Tu te vois pas dans une maison pour changer?

    Like

  2. 3 déménagements avant mes 4 ans. mais spa de ma faute.
    Ensuite 1 déménagement quand j’avais 10 ans.
    Un autre quand j’avais 21 ans genre. (la ville d’à côté)
    Et ensuite j’ai quitté mes parents et suis revenue à la ville de mes 10 ans, et j’y suis toujours, sauf que c’est le troisième appart.

    Mais mon dernier déménagement était un faux déménagement: même immeuble, même pallier, appart d’en face ^^
    (la triiiiiiiche)

    et je déteste ça déménager, je voudrais que tout soit sorti des cartons dans la journée, tellement je déteste ça!

    youhou pour ATPN, j’espère que ça va coller, j’adore quand tu racontes la nouvelle ville, les habitudes qui s’installent toussa, tu voyages à ma place 🙂

    Like

  3. JvH

    Bon, alors on croise les doigts pour que ça marche, après tu fais ce que tu veux!
    Moi aussi je déteste déménager, et moi aussi je souffre de déménagite aiguë bien malgré moi!

    Like

  4. ah mais alors ATPN c’est une ville 😀
    je n’ai jmais du ce que c’tait, je croyais que c’était un poste ou ptet une université…

    y’a pas quelqu’un qui voudrait bien m’envoyer un mail pour éclairer ma lanterne ? 😀

    Like

  5. Coucou! Je ne sais toujours pas ce que ATPN veut dire, mais je ne me suis pas vraiment creusé les méninges. En tout cas je te souhaite le mot de 5 lettres.
    Je suis aussi atteinte de déméningite aigüe. Voilà mon chemin de vie:
    Paris – Tunis – Abidjan – Paris – Paris – Dublin (3 logements) – Vancouver (2 logements) – Bardsey (Yorkshire UK) – Braham (Yorkshire UK) et le prochain déménagement c’est pour dans 3 mois et ça sera pour Londres (UK).
    Yeahhhhhh

    PS: tu connais la chanson de Gainsbourg?

    Like

  6. pfiou, better you than me. comparativement je suis une casanière de première classe 😉

    avec mes parents, j’ai déménagé 1 fois quand j’avais genre 2-3 ans (me souviens pas) puis 1 fois quand j’en avais 8. ensuite j’ai quitté le nid à 19 ans mais ça compte pas vraiment (chambre d’étudiante à côté de la prépa… je rentrais tous les w.e.), puis studio à Paris (idem).

    le problème ça a été plus tard, quand je me suis mariée : en fait on a fait le calcul avec Dodinou que entre 2001 et 2007 ça a été chaque année soit un déménagement, soit un bébé. alors comme on a 2 enfants, tu fais le calcul. maintenant j’aime à penser qu’on restera là pour un “boutte” encore…

    les déménagements…. je sais pas, je peux pas imaginer que quiconque aime ça. ? emballer toute ta vie, parfois pour plusieurs semaines/mois because tu sais pas à l’avance où tu atterris (bonjour le bordel quand il y a un/des enfant/s dans les parages) (sisi j’ai fait), être obligée de te coller au classement/rangement de tout ce que tu procrastinais jusque-là (c’est ça le pire non ?), redéballer le tout une fois arrivé, et le tout en continuant à vivre normalement, surtout quand il y a un/des enfant/s dans les parages…

    Like

  7. Morge 3 – avec les VERS?????

    Ewww. Je préfère ne pas imaginer.

    Bilan moving ici : 2 fois avec mes parents, 1 fois sur Paris durant mes études, 2 fois au Japon (avec passage obligé par la case “guest house pour étudiants”), 1 fois entre Japon et ici, 1 fois ici.

    Plus ça va, plus on a d’affaires : arrivés au Japon avec deux valises chacun, on est repartis avec 1/2 container.
    je pense qu’aujourd’hui, on le remplit le container. Cet encombrement matériel m’effraie parfois.

    Like

    • Madame sait tout

      ouais, je me souviens des vers, ils infestaient l’appart entier, et la cuisine en particulier, on les avait eu avec du spray a cheveux gicle sur une flamme de briquet, c’etait immonde, et ca avati pue pendant des mois!

      Like

  8. ouh la la…..ça me donne le tournis tous ces déménagements!….on est depuis 23 ans dans la même maison ……j’ai bien bougé plusieurs fois pendant mes études, mais c’était juste une chambre à vider…et puis un studio….et puis un 2 pièces…..mais là on était 2……enfin 3 même….(5 mois le 3ème en question…)

    Like

  9. catherine

    j’ai aussi déménagé pas mal, mais comme je suis ben plus vieille que toi, ça s’explique..

    par contre avec les déménagements de mes filles étudiantes, je crois que j’ai mon compte!
    et maintenant ce sont mes 2 gars qui sont étudiants!
    j’ai pas fini……….

    j’espère que tout se passe bien à atpn, que tout le monde est gentil avec toi, sinon..grrr..

    ce sont tes coquines qui ne te voient pas souvent ces derniers temps!

    Like

  10. Au moins dix fois mais peut être un ou deux de plus(l’âge me fait oublier une partie très mouvementée de ma vie :D)

    ATPN, bon sang je savais et puis j’ai zappé. L’essentiel est que tu y sois heureuse et c’est difficile de se faire une idée avant non ?

    Like

  11. helene

    Pas mieux. 15 seulement, et encore au moins 1 dans l’année… Par contre, je crois que plus je déménage, moins je trimballe de trucs. Le tri par le vide en somme.

    [mais au fait où est passé ce livre de cuisine/bouquin/meuble…??]

    Like

  12. claudie

    Je suis la championne du déménagement: 60 !!
    Une trés grande partie de la Provence jusqu’à mes 12 ans, l’Algérie du sud, Oran, L’Allemagne, Mulhouse, Strasbourg, La région Parisienne, Toulon, Montpellier, Dijon, re L’Alsace, Pau, Niamey, Lomé, Ouagadougou, Toulouse, Le Quercy, Salon de Provence, Bissau, Bamako, Marseille, Les Gorges du Verdon. Il faut compter 2 à 3 habitations différentes dans chaque coin ou ville, et le compte est bon !
    J’ai longtemps cru que l’arret des déménagements signerait ma mort… Je pensais ne jamais pouvoir m’adapter à une vie qui ne sois pas nomade, l’age m’a rattrapé et envisager un déménagement me fait horreur. La seule chose que je regrette c’est le grand nettoyage par le vide … Je ne peux plus evacuer le superflu et mon mari en profite pour “enfin” garder tout.
    Bonne chance pour ton Job, la ville te plait-elle?

    Like

  13. Fabulous Fabs

    Ben dites donc…. Vous êtes vraiment tous des pros du déménagement et de grands voyageurs (mais ça on le savait déjà grâce au post du Dr. “Le-voyageur-immobile” J’ai jamais quitté la ville où je suis née!!! J’ai déménagé quelques fois dans ma jeunesse mais dans différents quartiers de Montréal, j’ai étudié à Montréal, j’ai rencontré mon Zhom dans un bar de Montréal et ça fait maintenant 19 ans que j’habite dans la même maison en banlieue de Montréal. Je voyage quand même mais uniquement pour les vacances. Je trouve que vous avez tous beaucoup de courage de toujours tout recommencer dans un nouvel endroit. Vous avez certainement une meilleure capacité d’adaptation que moi!!! Je vous admire tous!!!!

    Like

  14. Fabulous Fabs

    Où sont mes manières… Alors Dr. CaSo et les résultats du vote de blogs culinaires AF Touch Cuisine, c’est pour quand? Et ATPN au point de vue culturel/restos, c’est comment? Parce que moi je le sens pas, comparé à là où tu vis à l’heure actuelle….

    Like

  15. E.

    Alors une fois avec mes parents a 3 ans. Ensuite plus rien jusqu’apres le bac…

    Et la ca s’accelere: 3 fois comme etudiante, 1 fois pour mon premier boulot, 1 fois au Maroc, 4 fois en Angleterre, 1 fois en Allemagne, 1 fois aux US, une fois au Mexique, une autre fois aux US et une autre fois au Mexique

    Soit 15 fois et 14 fois en 23 ans.

    Et comme A l’Ouest je suis partie au Maroc avec 2 valises et un sac a dos, j’en suis revenue avec 2 malles qui pour partir en Angleterre se sont transformees en une 205 pleine, un demi container de l’Angkleterre a l’allemagne et ensuite 1 container de l”allemagne aux US et je crois que maintenant ca ne tiendrait meme plus dans un container… Ca fait effectivement un peu peur…Mais d’un autre cote je crois que j’ai maintenant besoin de transporter mon “chez moi”. Le syndrome de la tortue quoi 😉

    Like

  16. 50 ans et 1 déménagement tous les 3 ans au minimum, sauf entre 2001 et 2006 où j’ai déménagé chaque année.
    En 1982, ma dernière avait 4 mois au moment du déménagement. Maintenant les 2 aînés ont choisi un mode de vie plus sédentaire, pas elle.
    J’adore déménager! Et avec le temps j’ai appris à alléger considérablement mon environnement.
    Mon problème: comment fera-t-on à la retraite?

    Like

  17. j’ai eu une ex qui avait la bougeotte, et pendant tout le temps où j’étais avec elle, déménagement une fois par an. Moi, j’ai commencé à déménager à 17 ans. Toujours pour suivre mes études/travail. J’aime pas spécialement déménager, mais quand il faut, il faut.

    Like

  18. Bonjour, je découvre ton blog aujourd’hui, je “feuilléte” allègrement les pages et j’avoue me régaler donc je vais poursuivre l’introspection et te laisser quelques commentaires deci dela!!!
    Pour répondre à ta question d’aujourd’hui, moi aussi je souffre de cette curieuse maladie génétique. Avant ma naissance (donc il y a pas mal de temps!!), mes parents bourlinguaient déjà pas mal, puis les déménagements n’ont fait que s’accroitre….avec une prédominance pour l’étranger avec un changement de cadre, de climat, de mentalité etc…… afin sans doute de nous permettre de devenir des adultes ouverts et tolérants (ont ils réussi ?……va savoir)
    Il en résulte que mon frere et moi et nos familles respectives……..nous poursuivons allégrement le shéma familial……….hé oui….Je ne parviens pas à rester plus de 2 ans au meme endroit, j’ai besoin de changer de lieu d’habitation……du coup le mari et les enfants s’y sont habitués et s’adaptent facilement………..voici donc mon héritage familial que je retransmet à allégresse!!!!

    Like

  19. dieudeschats

    Alors tu as pu vérifier la devise “3 déménagements valent un incendie” ? 🙂

    Bon ben moi je suis exactement comme toi sauf que c’est complètement l’inverse 😆
    Mes parents n’ont jamais déménagé. Je me suis installée avec mon copain, ce qui n’est pas tout à fait un “vrai” déménagement mais ça a été très difficile pour moi de perdre mes repères étant donné que c’était une première ! Et puis pour lui c’était un vrai déménagement 😉
    2 ans après, on a déménagé pour se trouver un endroit plus vivable… et puis voilà, plus rien !

    Like

  20. J’ai peu de déménagements à mon actif. Rien jusqu’au début de ma vie d’adulte où j’ai quitté ma petite ville de 6,000 habitants-à l’époque-, pour la Capitale soit à 17 ans.

    Après une année à Québec, on est revenus en région pour y passer l’été: histoire de retrouver la campagne. Ensuite ce furent 7 années dans le même appartement à Québec.

    Retour dans notre chère Vallée pour un petit 17 ans, histoire de voir grandir les gamins.

    Puis traversée de l’Atlantique pour vivre durant 8 ans dans le même appart d’Ecublens et bientôt on débutera notre 4e année ici!

    Ce qui fait donc un tout petit 6 déménagements au total 😉

    J’espère que ton séjour-je ne sais où exactement encore-, se passe merveilleusement bien pour toi!

    Like

  21. J’ai pas mal déménagé oui… mais sans pour autant beaucoup voyager. Avec mes parents d’abord, 9 fois en tout.
    Le truc c’est qu’ils adorent retaper des maisons… alors quand ils avaient fait le tour et tout remis à leur goût, hop, nouveau défi, nouvel endroit !

    J’ai hérité du truc… Après avoir quitté Papa-Maman, j’ai continué à changer régulièrement de home sweet home, plusieurs fois de départements et 10 fois en tout. Pour le moment !

    L’idée de passer ma vie entre les mêmes murs ne m’attire pas. J’ai d’ailleurs tellement besoin de changement qu’à défaut de déménager complètement je change souvent les meubles de place ou de pièce !

    Quant aux cartons, aucun problème. Depuis le temps je suis rodée à l’exercice 😀

    Like

  22. Dans de telles conditions, la vente de l’appartement me semble être la meilleure solution ! L’immobilier, c’est très cher, surtout quand il y a plusieurs heures d’avion entre ce petit nid douillet et toi…

    C’est un sacré boulet à tes pieds aussi, un boulet en or massif serti de diamants, certes, mais un boulet quand même. Qui a envie de prendre son essor dans la vie avec un boulet en or massif attaché à ses pieds ?

    Et puis franchement, hein, sérieux, 75 mètres carrés ? Qui a envie de s’enfermer dans des espaces aussi exigus ? Tu as bien raison ! Il devrait y avoir des lois contre les logements à moins de 100 m² par occupant humain (+5 m² supplémentaires par animal de compagnie) Non sérieux tu aurais du mal à vivre à Paris toi… et moi aussi d’ailleurs, je me sens incapable de retourner vivre à long terme dans 30 m² (voire bien moins que cela d’ailleurs) comme je l’ai si bien fait et supporté pendant des années. Mes 65 m² berlinois me semblent royaux 🙂

    Like

      • OK tant pis, je laisse tomber les balises “sarcasm”, impossible de les voir affichées, même quand je mets des espaces tout partout pour tromper l’informatique…

        C’est quand même naze que WP ne prévienne même pas au moment où je poste mon commentaire que ces balises vont être effacées 😦

        Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: