c'est pas moi je l'jure!

peur de moi

Mercredi après-midi, j’ai terminé mes sept dossiers de tenure: copies de tous mes articles dont le dernier péniblement terminé et envoyé à une revue académique prestigieuse le matin-même, copies du rapport annuel terminé le matin-même (42 pages) et des deux rapports annuels des années précédentes, réflections sur tout mon boulot (enseignement, recherche, publications, administration, etc.) (11 pages), et CV annoté de commentaires explicatifs dans tous les sens (18 pages). Et une table des matières.

Jeudi à 13 heures, ma secrétaire a mis les sept dossiers dans une énorme boîte en carton et comme c’était beaucoup trop lourd à porter, on a dû mettre quatre dossiers dans un carton moyen et les trois autres dans un carton plus petit. Elle a porté tout ça dans ma voiture et on les a apportés à Ze Boss.

Comme dans la nuit de mercredi à jeudi j’avais eu une sérieuse attaque de panique (terrible mal de bide, difficulté à respirer, etc.), on ne peut pas dire que j’étais dans un très bon état au moment où on a déposé tout ça dans le bureau de Ze Boss. Je lui ai demandé si elle pensait réellement que c’était une bonne idée et si elle avait trouvé des external reviewers sympathiques. Elle m’a répondu qu’on revisiterait la question à la fin de l’été, une fois que les six external reviewers auraient envoyé leurs rapports, avant d’envoyer le dernier dossier et tous ces rapports aux bureaux du Doyen et du Président de l’université qui auront le dernier mot.

Depuis, j’oscille entre la déprime, le soulagement, et l’angoisse. Soulagement parce que ça fait six ans que je me préparais à ce jour fatal et que c’est enfin derrière moi. Déprime parce que ma vie semble aller dans une direction et je ne suis pas sûre que ce soit la bonne, et puis je sais que je n’ai pas fait “de mon mieux.” Et angoisse parce que je ne sais pas comment mon boulot pourri et minimal de ces six dernières années pourrait être évalué positivement.

Je lis des histoires de tenure sur internet, le risque sérieux et réel de la post-tenure depression, les profs qui ont écrit deux bouquins et 36 articles et qui ont été invités à causer à des conférences prestigieuses et qui ont reçu des tonnes de bourses de recherche et qui ont changé la face du monde et n’ont malgré tout pas reçu leur tenure (sans parler de ceux qui pètent un cable quand la tenure leur est refusée). Je me rappelle des histoires sordides que me racontaient mes profs qui passaient par là à l’époque, qui souriaient et étaient toujours positifs devant leurs collègues, faisaient des heures de bénévolat par semaines, étaient super actifs dans leur département, participaient à tous les comités, pliaient l’échine sans piper mot, se coupaient en dix pour recevoir les meilleurs évaluations de leurs étudiants…

Moi, je n’ai rien fait de tout ça.

Et il me reste 6 mois  à attendre avant de connaître la décision finale. Dire que je suis angoissée est vraiment un euphémisme!

Pour finir sur une note un peu plus euphorique, j’ai vu la première tulipe d’ATPN ce matin!

Je suis allée m’offrir un petit cadeau de félicitation-d’avoir-survécu-jusque-là à une pâtisserie qui a ouvert il y a environ un an à ATPN et dont tout le monde me dit le plus grand bien, la Duchess Bake Shop!

Il y avait un monde fou, des trucs bien sophistiqué à la française à côté de trucs bien mastoques à l’américaine, et quelques chaises et tables dans un décor assez sympathique, c’était pas mal. L’éclair était rempli d’une crème étrange à la vanille mais pas mauvais, le croissant était très flaky mais pas très buttery, et les macarons étaient un peu trop mous à mon goût. Mais, chose rare à ATPN, c’était pas trop cher! Bref, un 8/10.

21 comments

  1. mai 68

    Que te dire ? L’attente ne va pas être facile, oui ou non, selon tes humeurs. Tu vas difficilement arriver à penser à autre chose, et tu le sais. C’est terrible tout ce qu’on a dans la tête…Je n’ose pas te seriner le poncif actuel, il faut vivre dans l’instant présent. J’ai compris ces temps-ci que la souffrance et la guerre et je pense que même les catastrophes climatiques , les maladies, tout cela était en relation avec les pensées humaines tordues . Allez, tu t’en es toujours sortie, et cela fera une fois de plus, dans un sens ou un autre, courage !!!!

    Like

  2. fiou, rien que de lire la liste de tout ce qui t’était demandé, de tout le parcours que tu as du faire pour cette tenure, c’est épuisant de stress, ça fiche les jetons. alors le faire pour de bon et le vivre, j’imagine même pas.

    tu dis que toi tu n’as pas fait tout ce qui était demandé durant ces 6 années etc. mais je retiens que lors du plus gros du conflit avec John, l’université ne t’a pas dit que tu créais des problèmes et qu’il fallait que tu partes. au contraire, ils ont essayé de faire en sorte que vous puissiez rester tous les deux et que tu puisses continuer à travailler hors de son influence (quand tu disais que vous aviez été divorcés :D). Je pense que si ton boulot et ta personne n’étaient pas appréciés ils n’auraient pas pris cette peine peut être ?

    Like

  3. Llyn

    pfiouuuuu!
    C’est communicatif, ce stress. Je vais perdre mes doigts à force de les croiser pour toi😉
    Comme tu l’écris toi-même, certains profs ayant tout fait et même plus “by the book” ont raté, alors peut-être (même surement -histoire des doigts croisés et du sérieux de ton travail) qu’en faisant en restant égal à soi-même, sans forcer le trair coté sympathie et recherche de la bonne évaluation à tout prix, ca passera. Comme le dit Krysalia, ils t’apprécient dans cette Université, sinon le pb avec John Attila t’aurait été plus ou moins fatal.

    Like

  4. catherine

    c’est comme lorsqu’on a passé un exam, ça ne sert à rien d’y penser ensuite, il suffit d’attendre les résultats!
    pour toi c’est pareil, oublie cette préparation de tenure, tu ne pourras rien changer, reste zen, sinon tu vas avoir des problèmes de santé lié à ce stress! et c’est sans plaisanter!
    tu as fait ton maximum je suppose, maintenant, oublie!
    passe un bon WE, si le printemps arrive, fais des plans pour ton potager!
    bises bretonnes!

    Like

  5. axelle

    ET moi, je te dis … “RE-LA-TI-VI-SE” ! Je sais que ça parait facile, comme ça. Mais crois-le. Il y a quelques années, j’ai fait une sorte de burn out, à cause du travail et de mon implication sérieuse dans celui-ci.
    Je m’en suis sortie, merci à mon cher et tendre et à moi-même et à … Voyage.tv !
    Mouhais, je sais, ça parait con.
    Mais alors que j’étais au 36ème dessous, en arrêt maladie, je n’avais qu’une chose à faire : regarder la TV. Et je me suis goinfrée de reportages TV sur les 4 coins du monde.
    Et là, j’ai découvert l’Afrique noire, avec ses hommes qui passaient leur temps à creuser des tunnels, dans des conditions affreuses, leurs femmes, souriantes, qui remontaient, sur leur tête, des paniers remplis de terre.
    Tout ça pour gagner 3 sous, sans aucun espoir de vie meilleure.
    Et puis j’ai vu un reportage sur ces femmes Intouchables, en Inde, qui devaient faire 16 km par jour, pour aller chercher de l’eau, qui se faisaient agresser en chemin …Etc …
    Bref, ces repartages m’ont fait reprendre pied sur la terre ferme et sur ce qui est vital et ce qui ne l’est pas.
    Ta tenure, c’est super important pour toi, oui. MAIS TU N’ES PAS TA TENURE. Lorsque les gens nous jugent sur notre travail, on a inconsciemment l’impression que NOUS sommes jugés, nous, notre propre personne. Et ce n’est pas le cas.
    Tu as fourni le travail que tu as fourni. Point. Ne sois pas trop sévère avec toi, avec ce que tu as fait, tu n’en sais rien, tant que tu n’as pas les résultats.
    Et non, tu ne joues pas ta vie, non plus.
    L’africaine qui n’a pas à manger pour son enfant ou pour elle, joue sa vie.
    Je peux te paraitre un peu décalée, mais je te jure que, remettre les choses à leur vrai niveau, prendre de la hauteur, du recul, par rapport au Monde et à ce que nous sommes dans cet univers… Et bin, tout ça, moi, ça m’a ‘achement aidé à relativiser, sérieux !😉
    Amicalement.

    Like

  6. En tant que grande anxieuse, je n’ai pas vraiment de conseil à donner, mais juste un: évite d’aller voir sur internet, c’est comme quand on cherche qu’elle maladie on peut avoir, on tombe forcément sur la pire!……et continues à tester les bonnes pâtisseries du coin!…,,en tous cas, bravo pour avoir fourni dans les temps cette tonne de travail!….

    Like

  7. laurence

    comme on dit : les dés sont jetés ! et puis quand tu vois la tronche qu’elle a la suspecte et même qu’elle a eu des pétitions contre elle…. tu as encore de la marge !

    Like

  8. Olivier

    Peste, encore un commentaire disparu dans l’éther parce que je me suis identifié après et pas avant de poster. Je disais que j’ai eu l’occasion de manger des éclairs à la framboise succulents, mais que comme j’étais le seul client à les acheter, la pâtisserie qui les vendait a arrêté l’expérience est est revenue aux sempiternels parfum vanille, chocolat et café.

    Like

  9. Bravo pour le dépôt! Et puis bon, te prends pas la tête. Te ronger les sangs ne changera rien aux résultats des reviewers. Et comme pour tout, si tu ne peux rien y faire, alors ne te prends pas la tête avec. C’est fait, donc maintenant tu ne peux qu’être soulagée. Maintenant que tout ça c’est dans une grosse boîte, change toi les idées, va te faire plaisir🙂.

    Like

  10. mai 68, merci🙂

    krysalia, oui, c’est vrai, je ne pense pas que l’université ait envie de se débarasser de moi (ça leur coûterait trop cher). Notre “divorce” et les événements récents démontrent aussi que l’université sait que John me fait chier et fait tout pour éviter qu’il travaille avec moi🙂

    Llyn, John Attila😆 Quand je pense à ce que j’ai ralé et pesté publiquement contre ce mec, c’est effectivement plutôt bon signe que je sois encore ici…

    Valérie, on dit ça, on dit ça… mais c’est plus facile à dire qu’à faire🙂

    catherine, pour les examens, on a le résultat un peu plus rapidement quand même! Six mois, je trouve ça rude!! Mais tu as raison, et j’ai planté mes premières graines cet après-midi: cosmos et herbe à chat🙂

    Mahie, étant donné que ma retraite n’arrivera pas avant… heu… quelques décenie, je me donne encore le droit de rêver à l’Australie😉

    axelle, je sais, je sais… Peut-être que je ne joue pas ma vie, c’est vrai, je ne vais pas mourir si je ne l’ai pas, mais ma vie en sera quand même grandement changée (tenure refusée=virée de mon boulot!)…

    Babeth, je pense que je vais commencer par aller TOUT tester dans cette nouvelle pâtisserie avant d’aller en essayer une autre😉

    laurence😆 merci pour le compliment!

    heidi, rohhh mais comment tu fais? C’est parce que tes commentaires sont trop bons😉

    dieudeschats, y’apuka😀

    Olivier, miam, je connaisais l’éclair au chocolat et celui au café mais pas celui à la framboise! Ca me donne bien envie🙂

    elPadawan, voui monsieur! Je vais commencer par prendre 3-4 jours de vacances vers la fin du mois (pour m’occuper exclusivement des coquines et du balcon)🙂

    Like

  11. Que rajouter quand tout a été dit ? Comme je me reconnais bien dans ce stress inutile, je ne peux te donner de conseils. Tu vas passer par des hauts et des bas durant les six prochains mois. Garde bien en mémoire ces moments d’euphorie pour les ressortir lorsque tu es dans le creux de la vague. Ca aide🙂

    Like

  12. Le sort en est jeté !
    Les dés roulent !

    D’abord bravo pour tout ce que cela représente d’effort, de mobilisation de ton intelligent et de ta créativité.
    Toi seul le sait.
    Alors goûte-le longtemps…

    Le reste n’est “jeux institutionnels”, des loteries sociales… parfois on gagne (on ne sait pas trop pourquoi!), et parfois on perd (on n’en connaît pas plus la cause!).

    Comme l’a dit Jerome K. Jerome, : “Il n’y a pas de voie de retour sur la route de la vie”.

    Alors laisse rouler les dés sans plus y penser et profite un maximum de toi, de tes coquines, de la vie et de… tes six mois de répit avant la prochaine étape, quelle qu’elle soit !!!

    Quelle que soit la décision finale, tu auras besoin de ton énergie renouvelée pour affronter une nouvelle étape existentielle !

    Bien cordialement,

    Jean

    Like

  13. N

    Bah, si t’as pas ta tenure tu peux toujour ouvrir un restaurant très cher à ATPN!😉
    Quoi qu’il en soit je m’y connais en attente: stress, joie, soulagement, peur de l’inconnu… Mais à la fin, c’est ça l’aventure!

    Like

  14. linlin

    En effet , 6 mois c’est très long à attendre!! Le stress est diffiicile à contenir parfois , mais vous aurez aussi des moments de légèreté!! En tout état de cause , il faut toujours et encore de la patience , c’est ce que que je vous souhaite dans cette attente!!! Caresses aux coquines!

    Like

  15. mai 68

    Tout ce qui doit arriver arrivera, quels que soient vos efforts pour l’éviter, tout ce qui ne doit pas arriver n’arrivera pas, quels que soient vos efforts pour l’obtenir. Un grand sage, RAMANA MAHARSHI

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s