c'est pas moi je l'jure!

comme si tu revenais d’un long voyage

Mon voyage à Fort McMurray a été épuisant, physiquement et mentalement alors les podcasts sur Fortmac attendront un peu. Le côté le plus positif de ce voyage est que je trouve maintenant ma ville très vivante, intéressante, et jolie! Elle n’est certainement pas encore aussi dynamique et attrayante que Toronto, par exemple, mais de réels efforts sont faits dans plusieurs domaines, et ces efforts ne sont pas seulement motivés par l’argent.

Speaking of Toronto, bravo à celles et ceux qui ont deviné ma prochaine destination. Je vais en effet passer mes derniers jours de congé sabbatique chez mes amis à Toronto, fin juin, et je me réjouis beaucoup, beaucoup, beaucoup. En mai 2012, j’étais allée là-bas pour une conférence mais je n’étais pas restée très longtemps. Cette fois-ci, je passerai presque une semaine à Toronto et je n’ai aucun projet à part essayer tous les foodtrucks de la ville, prendre un cours de cuisine (Best of Braising) avec ma copine, et papoter pendant des heures sur leur balcon en fumant des clopes au son de la fontaine et des rames de métro, comme au bon vieux temps.

En attendant, mercredi soir je retourne faire un dishcrawl, dans le sud de la ville cette fois, et mardi prochain j’assisterai à une soirée spéciale dans un restaurant que j’aime bien (Culina), dans le cadre d’un effort de la part des restaurants de la ville pour offrir des menus préparés exclusivement avec des ingrédients locaux. (Quand je vous disais qu’ATPN faisait des efforts!). Et dans dix jours, je retrouve mon Faculty Women’s Club pour déjeuner je ne sais pas trop où (je sais que je ne vous ai pas raconté ma rencontre avec le Grand Pingouin. Patience!).

Après Toronto, en juillet j’irai au Mexique, et en août, une copine vient me rendre visite ici! On ne peut pas dire que je passe beaucoup de temps à me morfondre chez moi, cette année🙂

19

Balcon du 9 juin 2012. Cette année je n’ai toujours rien planté, mais mon voyage à Fortmac m’a donné envie d’avoir des jolies choses à regarder donc il se peut que je m’y mette, finalement…

17 comments

  1. fleur d'avril

    Si tu es absente, mets des plantes qui ne boivent pas trop. Et qui plaisent aux chats ! Cela existe. Merci pour ce reportage, je ne mourrai pas idiote. Il y a des mots comme sables bitumineux ou prestations complémentaires ou mathématiques quantiques, ou accélérateur de particules, on ne sait jamais ce que cela veut dire, tu as comblé une de mes lacunes !

    Like

  2. Finalement, ça t’aura fait une petite piquouse de “on relativise, l’herbe n’est pas forcément moins bitumineuse dans le pré d’à côté, en fait”, cette visite à FortMac (ça me fait marrer cette abréviation, j’ai l’impression de commander un burger dans une enseigne à la marque jaune. Bonjour, un grand menu Formac avec des frites et un cola bien bitumineux sivouplé).
    Ça va te faire du bien, cette escapade à TO, je pense🙂

    Like

  3. linlin

    ah je savais q’il y aurait quelque chose qui t’aurait décidé un jour ou l’autre a refaire vivre ton balcon avec de jolies fleurs !!Je trouve aussi que tu voyages beaucoup et comme l’on dit “les voyagent forment la jeunesse et déforment le porte monnaie”!! Profites avant de reprendre le collier!!

    Like

  4. Seer

    Je crois qu’El Padawan vient de me dégoûter du McDo pour un moment.
    Je n’ai pas voulu commenter avant, tout le monde a tout dit… Je me souviens de ce reportage du National Geographic sur le sujet des sables bitumineux (oui j’en parle beaucoup, mais j’adore cette revue) aussi ta série de notes m’a attristée, mais sans vraiment m’étonner.
    Je pense que dans ce cas précis la volonté individuelle peut améliorer un peu les choses, mais tant qu’on ne forcera pas les fabricants de voiture et de camions et même d’avions, rêvons un peu, à concevoir des modèles pour le biodiesel ou des modèles pas chers à hydrogène…. on va être coincés. On ne suffira pas, en tout cas moi je n’y crois pas.
    Au boulot aussi, je fais de mon mieux : j’essaie d’utiliser le plus possible des produits “verts” quand je développe des méthodes. Mieux vaut utiliser de l’eau que du cyclohexane🙂
    J’ai vu que tu parlais des produits de beauté dans la première note. A mon avis, si les transports réduisaient leur conso de disons 90%, on pourrait consommer des produits de beauté pendant au moins cinq cents ans🙂

    Like

    • C’est vrai, pour les produits de beauté, mais c’est quand même dégueulasse de se dire qu’on se tartine avec du bitume😉 (enfin, maintenant je fais très attention à acheter des trucs sans ces cochonneries, mais c’est pas facile!)

      Like

    • ddc

      Le “bio”diesel n’a rien d’une solution, n’écoutons pas les sirènes du greenwashing… Et l’hydrogène, en quoi serait-ce mieux, en quoi serions-nous “moins coincés” ? Ce n’est pas parce que la pollution est déplacée en amont que cette énergie devient gratuite et verte !

      Like

      • Seer

        Le biodiesel ACTUEL n’est pas une solution. C’est à ça que sert la recherche, quand elle est bien faite.🙂 Contrairement au pétrole, la biomasse est renouvelable. Idem pour l’hydrogène, si on trouve un moyen de le produire en quantité suffisante et non nocive. Bien sûr, tout ça passe par un usage moindre de la voiture individuelle, ce serait bien que deux voitures par famille soit une exception et pas la norme, mais c’est un autre sujet. Sinon il y a un million d’autres pistes à citer, solaire, que sais-je.
        Mais j’en reviens toujours à ce que je voulais dire : tout ne peut pas dépendre de l’individu, il faut aussi de la volonté politique.

        Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s