c'est pas moi je l'jure!

the empire strikes back

Les p’tits loups, je pense qu’une malédiction s’est abattue sur moi! Sérieusement, une malédiction du genre Thinner, de Stephen King! L’avantage, bien sûr, c’est que je ne me retrouve jamais sans inspiration pour écrire sur ce blog!

La première grosse mésaventure a été le voyage avorté à Paris. La deuxième, l’accident avec Scarlett, puis le cassage de figure le soir-même. Et là, dix jours plus tard, je trouve encore le moyen de créer un petit drame digne d’une tragédie de Jean Racine!

  • Premier acte: exposition de la situation des personnages: Votre Dr. CaSo préférée va chez sa physio (en se cassant la figure encore une fois. Un mec a arrêté sa voiture au milieu de la route pour l’aider à se relever).
  • Deuxième acte: apparition de l’élément perturbateur: Après environ 20 minutes chez la physio, Dr. CaSo commence à éternuer et tousser, son nez commence à couler, et elle commence à se frotter l’oeil gauche. Ca empire doucement. La physio pense que Dr. CaSo a la grippe. Mais le visage du Dr. CaSo commence à rougir, ses paupières à enfler, et la paume de ses mains à brûler! Telltale signs!
  • Troisième acte: les protagonistes cherchent une solution au drame, tout paraît encore possible: la physio arrête tout et va chercher un médecin, parce que par miracle, on est dans un clinique! Le médecin arrive et commence à poser des questions. Dr. CaSo ne peut absolument plus respirer par le nez, elle tousse violemment, son visage est écarlate, et l’urticaire se répand rapidement sur ses bras et son ventre. Le docteur lui donne un masque avec nébuliseur et lui fait une première injection.

  • Quatrième acte: l’action se noue définitivement, les personnages n’ont plus aucune chance d’échapper à leur destin: 10 minutes plus tard, l’urticaire s’étant étendu au dos et cou et les paupières continuant à gonfler, le docteur fait une deuxième injection. Après encore 15 minutes, la situation empirant toujours, le docteur décide d’utiliser une epipen

  • Cinquième acte: l’action se dénoue enfin: après quelques minutes, Dr. CaSo commence enfin à pouvoir respirer et son visage reprend doucement une couleur normale! Ses bras, son ventre et son dos sont encore bien rouges, mais ses paupières n’enflent plus. Par contre, elle tremble comme une feuille. C’est l’effet de l’epipen, paraît-il. Le médecin, rassuré, explique au Dr. CaSo qu’elle doit aller voir un allergologue et doit toujours avoir une epipen dans son sac à main, comme c’est maintenant la troisième fois qu’elle a ce genre de réaction sans raison apparente: une première fois (extrêmement impressionnante) le 31 mai 2018, une deuxième fois le 19 janvier 2019 (avec full body urticaire, mais yeux et poumons épargnés), et une troisième fois aujourd’hui! Dr. CaSo rentre chez elle, tremblante et aussi lessivée que si elle avait couru un marathon.

Manifestement, Racine n’a pas écrit le dernier acte de cette tragédie, sinon j’aurais mouru à la fin! Mortecouille!

PS. Avec tout ça, j’ai oublié la photo de truc du mois de mars. Je change donc la date: vous pouvez envoyer vos photos jusqu’au 15 mars!

31 comments

  1. C’est dû au stress ? J’ai toujours des anti-histaminique sur moi pour des éventuelles réactions allergiques et ça m’a bien aidée plusieurs fois. Alors, tu as ton epipen à présent ?
    Tu vas mieux ?

    Like

  2. Une allergie si impressionnant n’est pas à prendre à la légère. Il faut trouver l’agent qui te provoque cette allergie, tu vois où cela a mené JP en 2016 (son dress syndrome qui lui a fait frôler la mort). Essaye de voir ce qui rapproche ces trois allergies, médicament pris à ce moment là, pommade ou autre mis sur la peau ? Excuses moi d’être si alarmiste, mais là je me fais réellement du souci pour toi 😦 Je t’embrasse tendrement

    Like

  3. jbflutte

    C’est flippant ça… ça fait 4 ans qu’on se trimballe avec une epipen pour mon fils aîné après avoir découvert son allergie à l’œuf et l’arachide ! Stress permanent avec la vie en collectivité, l’école, les fêtes d’anniversaire avec les copains de crèche ou d’école..
    J’espère que l’allergologue va rapidement trouver la cause de ton allergie !

    Like

  4. oui il faut que tu trouves très vite ce qui provoque cette allergie, aliment, médicament, crème, savon, lessive, ou tout autre chose! le stress n’explique pas cet urticaire géant.
    garde bien avec toi cet epipen précieusement, et fais des tests!!
    courage!
    tu gardes ton humour, et c’est le principal 🙂
    bises du samedi

    Like

    • Il n’y avait strictement rien en commun entre ces trois réactions allergiques, donc je doute qu’on trouvera ce qui les a provoquées, mais ce n’est pas très grave, ce n’est rien de mortel, visiblement 🙂

      Like

  5. Peut-être quelque chose dans le cabinet de ta physio (plante, parfum, produit nettoyant) qu’elle aurait changé récemment ?
    L’urticaire peut avoir de nombreuses causes…

    Ma pauvre en tout cas j’espère que cette malédiction s’arrêtera !

    Like

  6. N

    Bizarre tout ça, mais en effet, moi aussi je t’encourage à faire un test d’allergie le plus complet possible et le plus tôt possible, avec une réaction aussi sévère… Deux de mes meilleures amies ont elles aussi développé des allergies bizarres, mais qui se manifestent plutôt par de grosses indigestions. Une amie est allergique à l’acide ascorbique (vitamine C) ET le beta carotène (vitamine A)!!!???? Trop bizarre.

    Like

  7. L’epipen, je connais, on en a en salle des profs pour des élèves allergiques. Encore une fois, tu as eu de la chance dans ton malheur (ouf!). Mais maintenant, il va falloir identifier la cause de l’allergie, la prochaine crise pourrait être encore pire…

    Like

  8. Anonymous

    Pas mal du tout… tu peux essayer le cassage de clé dans la serrure de ta porte d’entrée, également… je suppose que tu tente de détenir cette année l’oscar de Mademoiselle Catastrophe 2019, concours disputé il faut bien le dire.

    Bleck

    Like

  9. Peut-être qu’il s’agit de pollen, de nourriture, d’une allergie croisée ou va savoir ? Si ça se trouve c’est le parfum du mec qui s’est arrêté pour t’aider à te relever !
    J’ai transporté un Epipen dans mon sac pendant des années à cause de mon allergie au venin d’abeille. Ce n’est pas si encombrant que cela, et surtout cela peut sauver ta vie. Car si j’étais toi, je ne me fierais pas à “ce n’est rien de mortel, visiblement” 😯

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: