c'est pas moi je l'jure!

partir à zanzibar

Je n’ai jamais visité de destinations exotiques comme le Japon, le Maroc ou le Tibet. Mon voyage le plus “exotique” est quand je suis allée en Grèce. A l’époque j’habitais aux Etats Unis, et j’ai passé un été à scanner les Carnets de Camus et corriger les fautes du scanner (oui ça date) pour une prof du département de français. C’est le Carnet No. 8 qui m’a donné envie d’aller en Grèce.

Je ne sais pas comment ça s’est goupillé, mais j’ai dû parler de ces carnets avec ma tante (et marraine) qui avait une amie, Annie, qui allait justement passer un été en Grèce. Je suis donc allée passer une semaine là-bas avec Annie et j’ai rencontré plein de gens sympa, visité plein d’endroits magnifiques, et mangé plein de mets délicieux.

Annie était avocate, puis elle est devenue juge. Je crois que ma tante l’avait rencontrée lors d’un séjour linguistique à Malte des années auparavant, et puis Annie avait acheté un appartement dans le même immeuble que ma tante. Je ne me souviens plus des détails ni de quand et comment je l’ai rencontrée, mais j’aimais beaucoup Annie. Elle était drôle, râleuse et généreuse et n’avait ni mari ni enfant, comme ma tante à l’époque. Ma soeur (pas encore américaine à l’époque) a même travaillé un été comme réceptionniste dans le cabinet d’avocats d’Annie. Annie passait aussi parfois ses vacances et les fêtes avec la famille dans la maison de campagne de mes grands parents. Je crois que mon grand père l’adorait–peut-être parce qu’elle, comme lui, avait eu une vie très difficile mais remplie d’aventures incroyables. Elle faisait presque partie de la famille.

Avec mon grand-père

En 1999, j’ai reçu mon bachelor’s degree de l’Université de Brigham Young, et ma tante, mes grands parents, mes parents, mon frère, et Annie sont venus jusqu’en Utah pour assister à la cérémonie, de graduation! Je me souviens aussi de notre magnifique visite à Sundance avec tout ce petit monde.

J’ai fait d’autres voyages avec ma tante et Annie, à Chicago par exemple, et puis une croisière mémorable aux Bahamas. Je me souviens aussi d’un voyage à Las Vegas, avec ma tante et ma soeur (pas encore américaine à l’époque), où on avait habillé et maquillé ma soeur pour lui donner l’ai plus âgée, parce que les moins de 21 ans n’avaient pas le droit d’aller dans les casinos, et finalement c’est à moi et pas à ma frangine qu’on demandait sans cesse de prouver mon âge, alors que j’avais 25 ou 26 ans à l’époque! Qu’est-ce qu’on avait rigolé!

La croisière s’amuse!

Et puis Annie a déménagé à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Après ça, je l’ai rarement revue. Elle a fait beaucoup d’allées et retours à Paris des années plus tard à cause d’un cancer du sein, mais j’étais rarement à Paris à ces moments-là. J’ai déjeuné avec elle il y a trois-quatre ans, sur la terrasse de la petite pizzeria à côté de chez ma tante, et c’est la dernière fois que je l’ai vue. Elle est morte en 2017.

Les gens qu’on aime #2: quelqu’un avec qui on a voyagé.

15 comments

  1. j’adore la dernière photo, tu as l’air si sage!😄 une belle histoire ..
    je ne voyage qu’avec mon chéri, depuis que les enfants ne viennent plus avec nous (et heureusement😉ils font leur vie), sauf quand on est allés au Japon, on a emmené notre n°3, M., parce qu’il a fait du japonais pendant sa prépa et encore après, et que le Japon le fascine depuis toujours..Bien nous en a pris, car il nous a beaucoup aidé, les lettres et les mots japonais n’avaient pas de secret pour lui, et on ne s’est jamais perdu nulle part😉par contre, c’était un peu plus compliqué pour les conversations, ha ha!
    un beau souvenir, entre tous, car on s’est bien amusé tous les trois!
    bon mardi, bises du matin frisquet ici 6°C, bon, rien à voir avec chez toi😁

    Like

  2. Geneviève

    Mme B était ma prof de latin au collège. J’avais une relation d’amour-haine avec elle. Comprendre : elle m’adorait, je la détestais… Mais j’avais quand même un grand respect pour elle. La sévérité incarnée, tu n’avais pas appris ta leçon ? “C’est un 1.” Tu arrivais en retard ? “C’est un 1, mais vous êtes excusé.” Un dragon. La première prof, aussi, qui m’a fait comprendre, à la dure, en 6e, que ça ne suffisait plus de juste bien écouter en classe : il fallait désormais *apprendre* les leçons à la maison. Ah mon dieu, les déclinaisons latines… elles sont rentrées, je peux te dire. Mme B, lorsque j’étais en fin de 5e et que dès la 4e le latin n’était plus obligatoire, m’a dit “j’aimerais tellement vous revoir l’an prochain Geneviève !” Ah je l’aurais étouffée avec son porte-documents. Et mes parents m’ont forcée à prendre latin… deux années de plus… Argh. J’haïssais ça, je ne voyais pas à quoi ça me servait. Je n’y comprenais rien.
    Et puis en 3e, elle a organisé un voyage culturel pendant les vacances de Pâques. Elle nous a emmenés à Rome et à Pompéi. Avec un guide extraordinaire. Et une préparation… digne de Mme B. On devait tous se mettre en groupe de 2 et faire un dossier détaillé sur l’un des endroits du voyage qu’on savait qu’on visiterait : le Forum, le Cirque Maxime, la Villa d’Este, le Colisée, la Piazza Navona, St Pierre, la Chapelle Sixtine, les thermes, la société de Pompéi, etc. etc. C’était de la recherche poussée quand même, pour des petits de 13-14, maximum 15 ans. Fallait être au top, n’oublier aucun détail, ajouter des anecdotes si on pouvait. Toute la collection d’une vingtaine d’exposés était ensuite assemblée par Mme B dans un petit fascicule, qui nous fut distribué dans la salle d’attente pour l’avion d’Alitalia, avec pour consigne de tout lire et bien se préparer à chacune des visites pour pouvoir poser des questions au guide. À bien y réfléchir, je pense qu’elle avait peur qu’on passe pour des crétins d’ados, alors elle nous mettait la barre très haute… Le fascicule devait aussi servir — il y avait une place sur chaque double page pour ça — à prendre des notes lors des visites.
    La première année qu’elle a organisé ce voyage, j’étais en 3e. Mes parents ne m’ont même pas demandé mon avis : ils m’ont inscrite, avec mon frère. J’ai. Adoré. La deuxième année, je n’allais plus à ce collège… mais Mme B., toujours en adoration devant moi (faudrait bien que je lui demande un jour ce que j’avais fait pour mériter ça), m’avait acceptée les bras ouverts. Cette année-là on est allés à Rome à nouveau, puis à Naples. La troisième année, c’était mon frère qui n’était plus à ce collège non plus, et pourtant elle nous a encore accueillis à bras ouverts : on est allés en Sicile. Il pleuvait comme jamais, on était gelés, il a neigé à Taormine… Mais j’en garde des souvenirs éblouis. Toujours le fascicule, toujours le même guide fabuleux. La quatrième année, on est allés en Grèce. Un autre guide, tout aussi génial, qui parlait le grec, l’italien, l’espagnol, l’allemand… mais pas l’anglais, “cette langue de touriste”… Les années suivantes, je n’y étais plus, mais ma petite soeur, puis les jumelles, qui pourtant ne fréquentaient même pas le collège et lycée de Mme B. Mais mes parents s’étaient liés d’amitié avec elle, et accompagnaient le groupe !
    Des années plus tard, ce sont les voyages dont je garde le plus de souvenirs. Ces fascicules qu’elle nous faisait travailler, qu’elle nous faisait traîner, pour l’absence desquels elle nous punissait, dans lesquels elle vérifiait si on avait bien pris des notes (oh my god, moi je n’en prenais pas ! j’écoutais… et je notais le soir… ça me laissait 1) le temps de digérer et 2) le loisir de mieux participer sur place… elle s’est mise à me citer en exemple… quand je te dis qu’elle m’adorait et que je ne comprends pas pourquoi !), bref, ces fascicules restent pour moi, aujourd’hui, la marque d’une enseignante soucieuse que sa matière passe ET reste dans les têtes blondes et moins blondes qui se trouvaient sous sa responsabilité. Et je peux te dire que quand je réalise à quel point les quelques voyages scolaires que font mes enfants aujourd’hui ont l’air improvisé, pas de préparation ni historique, ni culturelle, ni rien… je réalise aussi à quel point c’est précieux d’avoir eu cet exemple.
    Mes parents sont toujours en contact avec Mme B, qui a, entre-temps, pris sa retraite et doit pouponner des petits-enfants à l’heure qu’il est. Faudrait bien que je leur demande des nouvelles tiens…

    Like

  3. wam

    de mon côté, j’ai beaucoup voyagé. Une fois les enfants nés, nous avons continué à pas mal voyager, moins, mais à voyager. de moins en moins, au fur et à mesure que le budget devenait plus tendu. et plus du tout depuis COVD 😀
    Et de mon côté, je vois moins l’objet d’alourdir mon emprunte carbone pour consommer du soleil ailleurs, tout en continuant à assurer la logistique familiale autour du déplacement.
    Bref.
    #2
    Je vais parler, brièvement, ce soir, d’une de mes collègues qui a beaucoup compté pour moi à un moment.
    C’était une sale période pour moi. Ma chef était dure avec moi (sa propre chef n’était pas commode non plus, son crédo étant le fouet pour faire avancer les troupes). Et injuste aussi de mon point de vue. Il est vrai que mon côté réservé, bonne élève, studieuse, voire perfectionniste et pas encline à me vendre et à dire non ne me sert pas non plus.
    En tout cas, je remercie infiniment cette collègue, qui subissait aussi sa part de récriminations (dans de moindres mesures, mais quand même) et qui a toujours été là pour me remonter le moral, m’aider à relativiser, compatir à mes difficultés, me donner un coup de main quand tout devenait tendu, me rappeler que je bossais bien et beaucoup, à me valoriser. Je crois que sans elle, j’aurais sombré dans un burn out.
    Je la croise encore parfois dans les couloirs, et on a toujours des paroles gentilles l’une pour l’autre. et un peu de douceur dans ce monde, ca fait du bien 🙂

    Like

    • Je dis moi aussi merci à cette collègue qui t’a aidée dans un moment particulièrement difficile! Heureusement qu’il reste des gens qui ont un coeur, dans ce monde de fous!! Et sinon, t’as fait le #2 and le #31 d’un coup toi 😀

      Like

      • wam

        😀
        je crois que je suis surtout restée sur l’indication “participez comme vous pouvez”, et que j’y vais au feeling au moment où je me mets à écrire. Du coup, mes textes ne correpondent pas aux thèmes et ca devient un peu le bazar.
        Préferes tu qu’on numérote par ordre d’apparition ou par thème ?
        Si on numérote par thème, on peut effectivement dire que celui là est le #31,
        et que celui sur ma grand mère est le #27
        Je vais tacher de refaire le numero 2 (qui a voyagé), parce que là, c’était plus un commentaire en passant.
        Et je vais faire le n° 1 (qui est loin). Va falloir que je réfléchisse pour le 3 (qui fait rire). Et aucune idée pour le 4 (qui change la vie)

        Like

        • Tu peux faire exactement ce que tu as envie de faire 🙂 Pas besoin de t’occuper des nombres et des thèmes si tu est inspirée par autre chose. C’est juste parce que j’ai promis une carte moche et un petit cadeau à toute personne qui termine les 30 jours, donc il faut que je compte, mais c’est surtout pour le plaisir que j’espère que les gens font ce petit défi, et puis je peux toujours t’envoyer une carte moche sans aucune raison particulière 😉

          Like

  4. Céline

    #3: Il me fait rire tous les jours et heureusement car le confinement sans lui… ce ne serait pas possible !
    Pour des broutilles ou de grands fou rires, on s’ennuie rarement chez nous. Il accompagne mes délires, le dernier etant d’essuyer les vitres de concert l’un de chaque côté de la vitre. Les enfants ont adoré ce moment.
    Je devrais peut-être dire: ils me font rire tous les jours et leurs rires sonnent comme des diamants à mes oreilles.
    Merci pour cet exercice quotidien et ses belles pensées qui s’envolent vers nos aimés.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: