c'est pas moi je l'jure!

tiguidou!

L’autoroute 401 entre Détroit et Montréal est presque toute droite et passe par Toronto et Kingston. Regardez bien la carte ci-dessous:

Comme il est difficile de se faire des amis ces temps-ci, because covid, et comme je savais que j’allais déprimer pas mal une fois arrivée à Kingston, j’ai décidé de faire un peu de bénévolat pour aider des personnes qui sont dans des situations pires que la mienne et ne pas rester à me morfondre chez moi.

J’ai donc tapé “Kingston volunteer work” sur internet et je suis tombée sur quelques sites plus ou moins sérieux et professionnels et intéressants. J’ai sélectionné le site qui me paraissait être le plus sérieux et où les demandes d’aide correspondaient le mieux à ce que je pouvais offrir, et j’ai rempli un formulaire de candidature.

Quelques jours plus tard, j’ai reçu un gentil email d’une certaine Kim qui me proposait de la rencontrer le 14 septembre à 19 heures, par zoom. On était début août.

Quand la débâcle américaine en Afghanistan a eu lieu, j’ai réécrit à Kim en lui disant que comme le Canada allait accueillir plusieurs réfugiés, j’étais prête à les aider: j’avais été prof d’anglais et de français pendant des années, je pouvais aider les enfants et adults à lire et écrire et remplir des papiers, je travaillais chez les militaires, etc. Elle m’a répondu merci, on se rencontre le 14 septembre. Bon.

Et puis hier, le 14 septembre, donc, j’ai fait un effort pour mettre une jolie chemise pour le rendez-vous, et j’ai cherché le lien zoom dans mes emails. Et c’est là qu’en cherchant dans les quelques emails de Kim, à un moment où à un autre, du coin de l’oeil, j’ai vu “London” quelque part dans son email!

Je me suis dit “tiens c’est bizarre, London est au sud-ouest de l’Ontario (regardez la carte ci-dessus) et je croyais que c’était une association qui se trouvait à Kingston!” J’avais un mal de crâne du tonnerre de Zeus depuis 24 heures, hier soir, donc ça m’a pris encore quelques secondes pour regarder la signature électronique des emails de Kim de plus près… et me rendre compte que le numéro de téléphone noté dans cette signature ne commençait pas par un indicatif connu comme celui de Toronto (416), Montréal (514), ou Kingston (613). Le numéro commençait par 020, un truc que je n’avais jamais vu auparavant.

Il m’a fallu encore faire un effort surhumain pour que mon dernier demi-neurone en vie regarde la signature en entier et remarque qu’il y avait écrit, devant le nom de London, “Kingston upon Thames.”

Kingston UPON THAMES!

A London…. mais pas le London d’Ontario, CELUI DE L’ANGLETERRE!

Mortecouille!

Visiblement, ni Kim ni moi n’avions fait attention à nos signatures respectives ni à ce qu’on avait bien pu écrire dans nos messages, parce que je lui avais bien envoyé le nom de la FAK et j’avais bien précisé que je voulais aider les réfugiés Afghans au Canada…

CA.NA.DA 🇨🇦

Comme quoi, je peux gueuler tant que je veux contre mes étudiants qui ne lisent pas souvent mes instructions, mais moi aussi j’suis mélangée comme un sac de clous!

25 comments

  1. La zia

    Ouh la la .. du BENEVOLAT en plus ? Y’a pas une chouette chorale en bas de chez toi ? Ou un « Kingston accueil » ? en France on a la structure « accueil villes de France » et on y a rencontré des gens quand j’avais 27 ans qui sont encore des amis..!

    Like

  2. catandfivecats

    encore une histoire à dormir debout😉, tu dois être bien fatiguée..si ta tante est bien arrivée chez toi, tu vas pouvoir te concentrer sur l’essentiel pour le moment, cad le boulot, ta sécu etc! bienvenue à elle😊
    j’en connais une qui va apprécier la compagnie de ta tante, ta mignonne petite Miss Penny
    bisous chère Dr

    Like

    • Elle est bien arrivée et n’a pas chaumée depuis 😉 Miss Penny est ravie de sa présence pendant que je suis au boulot, mais moins ravies quand on part toutes les deux faire un tout de la ville et magasiner pendant des heures et déjeuner au bord du lac!

      Like

  3. Magali

    Tu lis mal quand tu es fatiguée et tes étudiants lisent mal quand leur esprit est encombré par autre chose.
    Somme toute, cela revient au même.
    Il ne faut donc pas mélanger ses problèmes avec ceux d’autrui. Ton bureau, ta couverture sociale suffisent comme problèmes, et ce n’est pas une question d’égoïsme de commencer par soi.

    Like

  4. Anonymous

    Là, on en rit, mais Kim aussi doit être fatiguée. Grâce au bénévolat, on rencontre de chouettes personnes, on se sent moins seul et réellement utile. On laisse les soucis de côté pour un moment. J’espère que vous trouverez un peu plus près de chez vous. Il y a un CIAM juste à côté de chez moi.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: