c'est pas moi je l'jure!

I’m becoming all alone again

Mercredi après-midi, j’ai reçu un email me proposant d’assister en personne à une présentation jeudi matin.

Ca devait avoir lieu dans un amphithéâtre sur le campus. Comme je devais aller signer des papiers chez Sofia, la secrétaire d’Albert, je lui ai demandé où était l’amphithéâtre en question. Elle m’a répondu “c’est hyper compliqué, alors je vais marcher avec toi pour y aller.” Elle m’a même porté mon sac qui pesait un âne mort, et on a marché jusqu’au bâtiment, puis marché marché marché autour du bâtiment pour trouver la rampe et la porte automatique pour éviter les escaliers, et là… La porte était verrouillée! L’annonce sur la porte disait “cette porte est une sortie seulement! Pour entrer, passez par le bureau 125.” Sauf que pour aller au bureau 125, il fallait monter 30 marches.

Si j’avais été seule, j’aurais utilisé mes béquilles pour briser le verre de la porte et entrer dans le bâtiment, ou bien j’aurais simplement renoncé à aller à leur putain de présentation. Sauf que, tenez-vous bien, la présentation était à propos de…. l’accessibilité! Oui, c’est un nouveau bureau créé par le gouvernement, “Le Bureau de gestion de l’invalidité,” et leur présentation était justement pour expliquer à quoi ils servaient et quand et comment les contacter!!!! L’ironie était de taille!

Sofia a donc refait le tour du bâtiment pour trouver une autre entrée (c’est un bâtiment immense dans lequel tout le monde se perd systématiquement) et a finalement réussi à m’ouvrir la porte depuis l’intérieur. Ensuite, elle savait comment aller à l’amphithéâtre mais seulement en utilisant les escaliers! On a donc tourné en rond un bon moment pour trouver un ascenseur.

Après quelques kilomètres, on en a trouvé un! Mais il fallait encore marcher pour se retrouver du bon côté du bâtiment et reprendre un ascenseur pour redescendre dans le sous-sol pour trouver l’amphithéâtre, et là, l’ascenseur qu’on a trouvé était en panne! A bout de nerfs et de douleur, j’ai descendu une vingtaine de marches d’escalier, et l’amphithéâtre n’était pas loin de là. Sauf que pour y entrer, il fallait encore monter cinq marches!

Je vous jure que je n’invente rien!

J’étais choquée, et Sofia aussi! Pendant que je restais écouter la bonne femme du gouvernement m’expliquer qu’elle était là pour nous aider, blah blah blah, j’étais trop fatiguée et j’avais trop mal à ma main pour penser ou dire quoi que ce soit. Ce n’est qu’à la fin que j’ai levé la main pour dire “savez-vous, madame, que vous nous parlez d’accessibilité dans un bâtiment qui devrait être accessible aux personnes à mobilité réduite mais ne l’est absolument pas?”

Elle m’a répondu “oui, je sais, je suis désolée, ce n’est pas moi qui ai fait la réservation.”

J’ai encore dû marcher quinze kilomètres pour trouver une sortie, aller m’énerver contre un autre truc de dingue qu’il faut absolument que je vous raconte, et puis enseigner mon premier cours à mes deux étudiants. D’où le macdo et la déprime.

Hier, je suis retournée enseigner mon cours (et ça s’est très bien passé, mes deux étudiants sont adorables et hyper intéressants) mais ensuite je suis rentrée chez moi et ai décidé de ne plus bouger jusqu’à lundi. Pas de cuisine, pas de visite à ma copine Charlotte dimanche, pas de sortie, pas de courses, rien! Ma main enflée et douloureuse reste immobile dans la glace ou protégée dans une bande pendant 60 heures!  Et, pour déprimer encore plus, je vais m’abonner à Netflix.

Mortecouille!

22 comments

  1. En plus de cette funeste aventure, ce qui me déprime c’est toutes ces armes et la dernière photo…
    J’aime bien netflix, mais ça me coute 18€ par mois. C’est beaucoup trop cher, je ne vais pas tarder à résilier…
    J’espère que tu vas te reposer
    Bises

    Like

  2. Mme Chapeau

    Cette nouvelle mésaventure est horrible.
    Ne pouvez-vous pas temporairement vous déplacer en scooter électrique pour épargner votre main?
    Si vous avez peur de chagriner Oriane, vous n’êtes évidemment pas obligée de le lui dire.
    Courage.

    Like

  3. Bleck

    Tu accentues la douleur à ta main à cause de la pression sur une béquille, nous sommes d’accord… écris-je une sottise si je te demande pour quelle raison tu n’essaies pas d’utiliser pendant plusieurs jours un fauteuil roulant pour économiser (un peu) ta mimine ??

    (le coup de la réservation de la salle est absolument nul et comme par hasard ce n’est jamais de la faute de personne… un peu comme si on fait une conférence contre l’alcoolisme dans une brasserie, au secours)

    Bleck

    Like

  4. CINABRE

    Hello Regina ! Why doesn’t it get better with time ?
    Une bonne bière peut-être ? du fromage à gogo, du repos . Livraison, livraison et m***** à tous ceux qui te pourrissent la vie ! Moule à gaufres ! Tchouk tchouk nougat !

    Like

  5. Oh, comme je comprends ton coup de déprime. C’est tout bonnement hallucinant, cette histoire.
    (Quand je vois tpoutes ces armes, et tous leurs modes d’emploi, j’espère que ceux qui les utilisent maîtrisent tout à fond…)
    Repose-toi, repose ta main et manges du chocolat!

    Like

  6. catandfivecats

    c’est compliqué, je pense que on ne se rend pas assez compte de la difficulté qu’ont les personnes à mobilité réduite à se déplacer comme les “autres”, je compatis et t’envoie toues mes pensées positives! gros bisous
    heureusement que tu avais avec toi une personne bienveillante😊

    Like

  7. J’imagine que toutes ces images d’armes sont un reflet de ce que ton périple dans cet odieux bâtiment aura suscité à l’intérieur de toi comme sentiment……j’espère que depuis, ta colère et ta main se sont un peu dégonflés mais il y avait de quoi!

    Like

    • Huhuh, c’était probablement effectivement ce qui passait en boucle dans ma tête pendant les kilomètres que j’ai fait dans ce bâtiment, mais heureusement que ça n’est pas là, ces trucs horribles sont dans un bâtiment où je dois enseigner pendant 10 heures (il ne me reste plus que 6 heures à faire, ouf!)

      Like

  8. Wam

    Je suis atterrée, mais finalement pas si étonnée que ca que cette conf’ ait eu llieu dans un endroit quasi inaccessible aux personnes à mobilité réduite. Je ressens ca comme un message clair: on fait semblanrt de s’en occuper…
    Comme pour tant d’autres thèmes…

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: