c'est pas moi je l'jure!

ballade comestible

Château de Fontainebleau

Château de Fontainebleau

.

coleslaw maison
Coleslaw maison

.

Quelque part dans le Loiret

Quelque part dans le Loir-et-Cher

.

tomates cerises farcies à la ricotta et aux herbes
Petites tomates farcies à la ricotta et aux herbes

.

soleil et pluie

Soleil et pluie

.

tortillas au chèvre et champignons
Tortillas au chèvre et champignons sauvages grillés

.

La Loire

La Loire de mon enfance

.

tomates séchées maison
Tomates séchées maison

.

Ecluses

Ecluse de Mantelot

.

mini-cheesecakes aux poires
Mini-cheesecakes aux poires

.

Pont-canal de Briare

Pont-canal de Briare

.

27 comments

  1. Mahie, parfois on n’a pas grand’chose à dire 🙂 Mais si tu veux une recette, demande, je l’écrirai dans les commentaires.

    Llyn, coucou toi 🙂 Je mange beaucoup trop ces temps-ci 😆

    Lullaby, mange, mange 🙂

    krysalia, c’est super simple: tu prends des tomates (de préférence sans trop de jus et pas trop grosses, genre roma), tu les coupes en deux, tu les mets sur une plaque à gâteau (avec du papier sulfurisé), face coupée en haut, et tu soupoudres avec un peu de sel. Pis tu laisses ça au four pendant 8-12 heures (ça dépend de combien tu en fais) (n’en fait pas trop à la fois, ça prend trop de temps, après. Une dizaine est le maximum, je dirais) à chaleur très très basse (200 degrés Fahrenheit). Si tu veux un peu accélérer le processus, tu peux entailler le dessus des tomates qui est “fermé” (quand tu ne vois pas les graines et le jus) pour que le jus s’évapore plus rapidement. C’est tout 🙂 Ensuite, tu peux les garder dans de l’huile dans un pot hermétique pendant quelques semaines.

    Alcib, on peut faire les deux à la fois 😉

    Like

  2. Danièle, l’inspiration vient de chez Estelle et j’ai rajouté quelques morceaux de poires sur les petits gâteaux à la moitié de la cuisson, avec un peu de sucre par-dessus pour les faire caraméliser (mais en fait ça n’a pas bien marché (elles ont séché, pas caramélisé) mais c’était quand’même très bon) (la prochaine fois je mettrai les bouts de poires DANS le mélange de fromage dés le départ). Le seul problème que j’ai eu était que mon paquet de Philadelphia cheese était plus gros que le sien (250g) donc j’ai un peu augmenté toutes les autres proportions en même temps, et les petits biscuits pour la pâte un peu trop donc j’avais beaucoup de pâte. Et ça m’a fait 10 petits cheesecakes.

    http://tetellita.blogspot.com/2008/09/mini-cheesecakes.html

    Like

  3. !Béo! je me suis posée à même question en écrivant ça 😉 Je connais le loir, l’animal rongeur, mais je ne pense pas qu’il sagisse de ça 😉 Voilà ce qui wikipedia me donne:

    Loir: http://fr.wikipedia.org/wiki/Loir_(rivi%C3%A8re) (il faut copier manuellement tout le lien, sorry)

    Loire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Loire_(fleuve) (là aussi, wordpress ne reconnait pas tout le lien, bizarre)

    On en apprend tous les jours 🙂

    Dorian 😆 ces photos datent de ma petite escapade de trois jours en Europe, en août, désolée de te décevoir…

    Madame sait tout, merci!

    Candy, la table d’hôte t’attend 😀

    Like

  4. Vilay, hélas, c’était en août dernier 🙂 Mais oui, j’en ai bien profité!

    gazelle, c’était très facile à faire: 1) tu vides des petites tomates (pas des tomates cerises, ou alors des grosses). 2) tu prépares un mélange avec de la ricotta, sel, poivre, et plein plein d’herbes (persil, ciboulette, basilic, etc.) et un peu d’ail coupé finement. 3) tu mets le mélange de ricotta dans les petites tomates puis tu soupoudres avec de la chapelure et 2-3 gouttes d’huile d’olive là-dessus. 4) tu mets au four (moyen) pendant 20 minutes environ (ou jusqu’à ce que le dessus soit bien doré). Et voilà 🙂 C’était bon, mais je suis pas fan de ricotta (je trouve que ça n’a aucun goût), alors la prochaine fois j’essayerai avec du chèvre frais à la place. La recette originale vient de là:

    http://thepioneerwoman.com/cooking/2008/07/roasted-ricotta-roma-tomatoes/

    Like

  5. A part l’écluse voilà des lieux que j’ai bien connu, même Fontainebleau qui n’est pas loin de chez moi, mais je préfère les châteaux de la Loire (j’ai vécu et travaillé 15 ans en région Centre, et j’ai la nostalgie des charmants villages solognots du Loir-et-cher. un département qui doit son nom à ces deux affluents de la grande Loire)
    J’adore Briare, son pont-canal bien sur, construit par Eiffel, l’ingénieur de la Tour, mais aussi sa décharge où je me fournis en émaux. Tu sais ces petits carreaux qui recouvrent les couloirs du RER et dont les invendus et les loupés se sont accumulés en strates quasi archéologiques près de la Loire. C’est avec eux que je réalise mes mosaïques. Du coup voilà un truc pour ceux qui veulent refaire leur carrelage sans dépenser (cf un de tes billets précédents). Autre truc, lire les livres en Bibliothèque. A propos je viens de publie une page sur Chagrin d’école et une autre sur Entre les murs, rentrée oblige.
    Allez courage !
    Au fait comme fais-tu pour ponctuer tes réponse d’un joli daffodil ?

    Like

  6. Marie-Claire 😆 je crois qu’il faut avoir un compte chez google/wordpress/gmail/blogger pour que sa petite photo s’affiche 🙂 Je connais pas du tout Entre les murs, mais j’ai conseillé à mes parents (profs, eux aussi) d’aller le voir, sur tes conseils…

    Like

  7. M’a l’air super ce film… Entre les murs. La démarche du cinéaste est faite d’une préparation de longue date.

    Je verrai en DVD bien évidemment…

    Sinon… sous votre éclairage chère Dr.Caso… Le Loir(n.masc.) désigne UNE rivière et La Loire(n.fém.) désigne UN fleuve… intéressant non? 😎

    Like

  8. Aaaaah, la photo de la Loire de ton enfance, ça me rappelle la mienne, les vacances chez les grands-parents, à Orléans, les ballades entre Orléans et Blois…

    J’adore le côté sauvage des bords de Loire. J’aimerais bien y avoir une petite maison, pour m’y réfugier de temps en temps.
    Tu viendrais me voir? 🙂

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: