c'est pas moi je l'jure!

les avions en papier

J’ai toujours rêvé d’avoir un avocat ou un comptable dans ma famille, mais je n’ai jamais eu cette chance. Par contre, on a un médecin dans la famille, et déjà, ça, c’est vachement cool, mais en plus, le médecin en question travaille avec des gens qui volent (avec des ailes, pas dans les prisons), et là, c’est vachement plus que cool!

Ce médecin est non seulement quelqu’un de très chouette en général, mais aussi quelqu’un qui pratique sa profession avec patience et dédication (oh un bel anglicisme) dévouement (ce qui ne veut pas dire exactement ce que je voulais dire mais le français arrive rarement à dire ce que je veux dire, finalement). Bref. Tout le monde l’adore!

Comme je suis la filleule de ce médecin, j’ai depuis de longues années profité de sa popularité ainsi que de sa capacité à voyager en GP (ce que je ne sais pas ce que ça veut dire (décidément, mon français régresse) mais en anglais on dit stand-by), donc je n’ai que rarement payé mes billets d’avion intercontinentaux.

En plus de ce petit privilège non négligeable, j’ai aussi eu le bonheur de me faire “surclasser” en club (en business class, quoi, avec les riches, là où on se fait servir du champagne à volonté et où on peut dormir vachement confortablement) (et même une fois en première classe, en 1991, lors de mon premier voyage aux Etats Unis!) ainsi que l’honneur de visiter le cockpit un certain nombre de fois. En 1991 par exemple, j’ai fait l’atterrissage à San Francisco dans le cockpit, avec les écouteurs sur les oreilles pour entendre ce que disait la tour de contrôle…

Depuis 9/11, ces visites sont devenues très rares. Lors de mon récent retour au Canada, par exemple, le Captain voulait m’y inviter mais les canadiens le lui ont interdit, alors il est venu me faire la causette à mon siège… en classe économique, les billets GP se faisant aussi de plus en plus rares ces temps-ci. (Ce que je trouve ironique, c’est que j’ai volé gratuitement en business class pendant des années, et là, une des rares fois où j’ai payé un billet plein pot, je me retrouve en classe économique. Haha!) (Et purée, le mal de dos que je me suis payé, aussi!) Par contre, à l’allée, je me suis fait bichonner en business class par quelqu’un de très sympathique, et une heure avant l’atterrissage, j’ai été invitée à aller dans le cockpit et à y rester jusqu’au bout du voyage (les photos du dernier post sont donc bien de moi, CQFD).

Le truc c’est que je ne me suis jamais “habituée” à voyager en club. Comme je voyage aussi souvent avec le commun des mortels, inconfortablement, j’ai toujours su que c’était un privilège. Et à chaque fois que quelqu’un, dans un avion, me dit “on a de la chance d’avoir ce médecin aussi génial et qui prend si bien soin de nous!” je lui réponds “moi aussi, j’ai de la chance!”

Allez, encore une recette de mon enfance: faire revenir 1 petit oignon coupé en petits morceaux et de l’ail écrasé dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient transparents. Ajouter 4-5 tomates coupées en petits morceaux, du sel, du poivre, et du persil à volonté. Laisser cuire tout ça à feu moyen 10-15 minutes, couvert (rajouter un tout petit peu d’eau si ça attache). Faire 2 ou 3 petits “nids” dans la sauce tomate et casser 2 ou 3 oeufs (sans casser le jaune!) dans ces nids. Couvrir, et laisser cuire encore 4 ou 5 minutes maximum (si vous voulez que le jaune soit encore coulant, sinon cuisez le bidule 3 minutes de plus).

Réussite: 10/10! Fastoche, rapide, trop bon!

32 comments

  1. Mon grand père nous faisait aussi des oeufs comme ça (sans l’ail paske j’aimais pas :p) !

    C’est marrant parce que t’es la 2e personne de mon entourage à me raconter son expérience de “welcome dans le cockpit” en moins d’un 1 mois… c’est le dernier lieu à la mode ou quoi ? 😉

    Like

  2. Dédication= dévotion? Les billets stand by c’est pas juste quand y a des sièges de libres et que bon…. ça change rien pour eux: libre-vide ou avec toi hu hu!

    Sinon; j’adore le commentaire de mahiechezleszoulous parce que malgré l’heure tardive ici…. j’ai pratiquement eu le même réflexe en voyant ces magnifiques oeufs, miam!

    Like

  3. N

    Rhô là là, j’ai vraiment dû manger trop de sushis à midi, tes oeufs à la tomate me donnent même pas faim!!! Et pourtant ça à l’air super bon.

    J’ai une cousine qui travaille pour AF (dans les réservations) et en fait profiter toute sa famille (proche, cad son mari, ses enfants et ses parents) avec des voyages partout en GP et en je-sais-pas-trop quel autre privilège… *soupir*

    Vous me faites tous râler bande de veinards!!! 😀

    Like

  4. Ta recette ça ne s’appelle pas un “revoltillo” ? ça se mange partout en Amérique du Sud ( revoltillo ça se traduirait par fouillis ).

    Je comprend maintenant comment tu peux voyager autant avec un misérable salaire de prof.

    Like

    • chez nous un fouillis (autrement dit un plat-auberge-espagnole, où on trouve tout ce qu’on y apporte, en général les fonds de “frigélateur”) ça s’appelle un flanque-tout.
      un merdique, aussi, mais c’est moins appétissant. 😉

      Like

  5. catherine

    tu as vraiment de la chance d’avoir un membre de ta famille qui te permet des voyages si bien classée! profite de cette chance et ne te casse pas la tête ! je t’envie juste un petit peu…d’avoir voyagé dans le cockpit!

    dis donc ta recette a l’air facile à faire et bien bonne, peut être que j’arriverai à la faire?

    Like

  6. dedication> savoir s’impliquer ?

    sinon j’envie tes oeufs, ton croissant de lune, tes voyages à l’oeil ou presque et tout ça. la jalousie me fait dire que franchement hein, tout ça c’est très surfait, même que hein tsst, tsst 😆

    ce que j’admire chez toi c’est cette intelligence d’avoir su ne jamais t’y habituer, ce qui a fait que finalement tu en as toujours profité un max dans le bon sens.

    Et dis, il fait quelle spécialité ta perle rare ? j’aurais bien besoin des services de quelqu’un comme lui, ça me changerait 😀

    Like

  7. heidi, peut-être que les choses commencent à se relaxer un peu après les peurs de 9/11…

    Lune, bonne idée 🙂 Je l’ai mangé avec du riz, ce qui était pas mal non plus…

    Mahie et catherine et !Béo!, dévouement a une connotation de sacrifice. Passion a une connotation d’excitation. Dévotion est un peu trop intense… Bref… “dedication” est le seul mot qui marche 😉

    frederique, salut toi, long time no see 🙂 Effectivement, les GP ne sont pas gratuits, mais comme ce n’est pas moi qui y ai droit, ce n’est pas moi qui les achetais 😉 Ceci-dit, j’ai pratiquement toujours dû acheter des billets pour la première partie du voyage, puisque la compagnie d’aviation en question ne vole pas partout dans le monde, malheureusement! Donc mes voyages n’ont effectivement jamais été gratuits, juste moins chers et en partie plus agréables 🙂

    N, oui, les règles de qui peut profiter des GP est complexe et change, aussi, avec le temps… C’est pas tout le monde qui peut voyager n’importe quand, hélas.

    Moukmouk, faudra demander à mon pôpa si sa recette s’appelle un revoltillo, j’ai jamais entendu ce nom 🙂 Quant aux voyages, il y en a aussi beaucoup qui sont remboursés par le boulot, ça aide! Là par exemple, je vais aller à Boston pour une conférence et j’ai acheté un billet qui m’a coûté les yeux de la tête… mais que je me ferai rembourser après la conférence, heureusement! Vive les cartes de crédit!

    elPadawan, de toutes les manières, j’m’en fiche, après tout on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, hein? (communiquer très bien en anglais et français au quotidien ET maîtriser parfaitement ces deux langues).

    catherine, la seule façon de rater cette recette c’est de ne pas mettre de couvercle sur les oeufs. J’en ai fait l’expérience, et mes oeufs ont mis un temps fou pour cuire et ma sauce tomate a cramé. Alors j’espère que tu vas essayer 🙂

    krysalia, ma perle rare se spécialise dans les problèmes liés à l’altitude et aux décalages horaires, entre autres. Je ne suis pas sûre que ça pourrait beaucoup t’aider malheureusement 😉

    Like

    • Peut-être qu’on dirait que c’est quelqu’un de très sérieux. “Comment est ce médecin?” “Oh c’est un excellent médecin, quelqu’un de très sérieux dans son travail…” C’est frustrant quand traduire est forcément trahir! Je crois que comme ça traduit pas trop mal “dedicate” mais qu’il faut reformuler complètement pour dire ce qu’on veut….
      Le plus dur étant de traduire les expressions idiomatiques, qui perdent toute leur saveur en étant traduites par une autre expression idiomatique…
      Comment traduire “Il pleut comme vache qui pisse”??? C’est impossible. On peut dire qu’il pleut des chats et des chiens (It’s raining cats and dogs) ça fait pas le même effet! 😉
      Bises et bonne soirée!

      Like

      • Ah Mahie, toujours ces problèmes de traduction, hein 🙂 Tu vois pouquoi moi aussi j’essaye toujours de lire les livres dans leur langue originale… si je la connais, bien sûr.

        Bises et bonne soirée à toi aussi 🙂 Ici, il est 14 heures, et je suis en train de regarder le match de hockey entre le Canada et les USA! Moi, regarder du hockey?? Trop drôle!

        Like

  8. tu me donnes une bonne idée pour le repas de demain!…par contre pour les avions je ne suis toujours pas convaincue….
    J’ignorais: il y a des médecins à bord des longs courriers?….ou je n’ai pas bien compris?

    Like

  9. Krysalia, s’impliquer c’est pas mal, oui 🙂

    laurence, quelle tempête!! Tout va bien de ton côté? J’espère 🙂

    Canadian Foodie, thank you for the visit and welcome around here 🙂 Looking forward to meeting you tomorrow!

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: