c'est pas moi je l'jure!

drame chez les riches

En anglais il y a une très jolie expression: keeping up with the Joneses. Ca signifie, en gros, qu’on utilise ses voisins comme référence pour savoir comment on doit s’habiller, quel genre de voiture on doit acheter, comment on doit décorer sa maison et entretenir son gazon… Par exemple, on ne pourrait pas s’acheter une petite Mazda ridicule si tous les habitants du quartier ont des grosses 4×4 de luxe. Ca serait très mal perçu, une grave faute socio-économique et culturelle.

Si on analyse un peu ses pensées et ses désirs, on est tous comme ça. J’avais une copine prof d’anglais qui venait de Hongrie et dont le mari venait de trouver un super boulot. Ils ont dont passé d’une vie moyenne et banale à un quartier hupé, avec une super maison, et en quelques mois tout a changé, non seulement leurs fringues et leurs voitures mais leur façon de penser et de voir le monde. Ma copine s’est même fait redresser les dents parce qu’elle m’a expliqué que dans son quartier, on ne pouvait pas avoir l’air d’immigrés et que tous ses voisins et les gens avec qui son mari bossait avaient des dents parfaitement droites et étincelantes.

J’ai commencé à penser comme ça consciemment quand j’ai eu mon premier job et ai déménagé à Toronto. Là-bas, j’ai loué un appartement avec deux chambres (1 chambre + 1 bureau) parce que je ne voulais pas que mes collègues de boulot puissent penser que j’étais plus “pauvre” qu’eux (qui possédaient tous des maisons). J’ai acheté un appartement parce que c’est ce que font les Canadiens quand ils commencent à “s’installer dans la vie” et que mes collègues le faisaient et je n’avais pas envie d’être différente. Je m’achète des bijoux et je me mets du vernis à ongle parce que les femmes “importantes” dans mon boulot ont toutes plein de bijoux et de vernis à ongle.

Je fais ce que les gens que je voudrais être font, j’acquiers ce que ces gens que je voudrais être ont, et petit à petit, je pense de plus en plus que je suis ces gens.

La personne qui se gare à côté de moi au boulot a une super Mercedes. Au début, je me suis dit “oh la belle bagnole!” mais petit à petit, je me suis mise à me dire “mais pourquoi est-ce que ce prof a une Mercedes et pas moi? On fait le même boulot dans la même université donc s’il peut se permettre une Mercedes, je devrais moi aussi pouvoir me le permettre!” Et puis maintenant je me dis “je devrais mieux représenter à sa juste valeur le boulot important que je fais dans cette univeresité prestigieuse, comme mon voisin de parking!”

Le cerveau est un vrai salaud, hein!? Mon cerveau sait très bien que je n’ai pas besoin de tout ça, il sait très bien que je n’approuve pas ce genre de dépense ridicule qui me fout des dettes pour des années. Mon cerveau sait très bien que je devrais mettre de l’argent de côté si j’en avais, ou bien aider ma frangine qui en a besoin, ou adopter un enfant en Afrique. Mais mon cerveau arrive très bien à “oublier” tout ça et à trouver d’excellentes excuses du genre “je le vaux bien!” ou “c’est un cadeau pour ma tenure!” ou “je peux crever demain alors autant profiter de la vie aujourd’hui!” ou “ça sera pour fêter mes 40 ans!” ou “oui je pourrais prendre un autre chemin pour aller au boulot les jours de neige mais pourquoi se compliquer la vie!?” ou “ma frangine a une Lexus alors c’est pas juste que je n’en aie pas une aussi!” ou “c’est pas bon au Canada de ne pas avoir de dettes!*” ou “John serait peut-être impressionné si j’avais une grosse bagnole de luxe et peut-être qu’il me respecterait enfin!**”

Mais quelle est la vraie vérité dans tout ça? Quelle est la part d’éducation pingre où on devait se sentir coupable de toute dépense non-utilitaire, et la part de réels besoins (économies pour la retraite, neige et colline de merde, credit history, etc.), et la part de réalité de la vie (carpe diem), et la part de besoin de keeping up with the Joneses?

Par pitié, coupez-moi la tête!

Ces petits biscuits aux épices et aux pistaches étaient une révélation! Et en plus ils avaient un goût de spéculos, c’était fantastique! La recette vient de The Williams-Sonoma Baking Book. Je vous mets la recette originale (que j’ai divisée par deux quand je l’ai faite):

Ingrédients:

1 cup / 250g de beurre à température embiante
1 1/4 cup /280 g de sucre brun
2 cuillères à soupe de molasse
2 jaunes d’oeufs
1/2 cuillère à café d’extrait d’amande
3 cups / 470 g de farine
2 cuillères à café de cannelle
1 cuillère à café de cardamome moulue
1 cuillère à café de baking soda
1 pincée de sel
1 cup / 125g de pistaches non salées hachées finement

1. Dans un saladier, battre le beurre jusqu’à ce qu’il soit pâle. Ajouter le sucre brun et continuer à battre jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Ajouter la molasse, les jaunes d’oeufs, l’extrait d’amande, et mélanger le tout.

2. Dans un grand bol, bien mélanger la farine, les épices, le baking soda, et le sel. Ajouter au mélange précédent en 4 fois. Ajouter enfin les pistaches et mélanger pour qu’elles soient bien réparties dans la pâte. La pâte sera un peu sèche et crumbly, c’est normal.

3. Mettre la pâte sur une surface farinée et la pressée pour en faire deux gros tas de la même taille. Former ces tas en pressant la pâte pour en faire des “bûches” (rectangulaires, longues) d’environ 15 cm de long, 7 centimètres de haut, et 4 centimètres de large. Emballer ces bûches dans du plastique alimentaire et laisser reposer au frigidaire au minimum 2 heures, préférablement 24 heures.

4. Avant de sortir les bûches du frigo, préchauffer le four à 325ºF / 165ºC. Graisser deux plaques ou les recouvrir de papier parchemin.

5. Sortir la première bûche du frigo et avec un couteau bien tranchant, couper rapidement la pâte en fines tranches (environ 3 mm d’épaisseur). Placer les tranches sur la première plaque (laisser au moins 2 cm d’espace entre les tranches) puis enfourner. Laisser cuire 10-12 minutes, jusqu’à ce que les bords des biscuits commencent tout juste à dorer. Laisser les biscuits refroidir sur la plaque environ 2 minutes (attention, ils ne seront pas durs mais vont durcir rapidement en refroidissant!) puis les transférer sur une grille pour les laisser refroidir complètement (puis faire la même chose avec la deuxième bûche de pâte).

Réussite: 10/10! C’était un peu long à faire, et pas super super facile, mais c’était bien meilleur que ce à quoi je m’attendais! Les épices n’étaient pas trop fortes mais bien présentes, les biscuits étaient croquants à souhait, et toute ma cuisine sentait délicieusement Noël! Avec la moitié des quantités ci-dessus, j’avais une bonne trentaine de biscuits, et quand je les ai apportés au boulot, ils ont tous été dévorés en quelques minutes!

A essayer aujourd’hui: la Volvo S60 T6, AWD, 2013

* La Financial Consumer Agency of Canada explique ceci: “Your credit score may be lower if you only have one type of credit product, such as a credit card. It is better to have a mix of different types of credit, such as a credit card, auto loan, line of credit or other loan.” Or, depuis que j’ai vendu mon appartement et comme je paye mon unique carte de crédit entièrement à la fin de chaque mois, je n’ai plus aucune dette.

** Là je dois avouer que c’est un argument de poid!

50 comments

  1. Alors là je me fiche comme de ma première petite culotte de ce qui doit se faire en fonction de son statut. Mais il est vrai que j’ai 55 ans et 10 ans d’analyse. Je m’habille comme je veux, me coiffe et me maquille comme j’aime, dit ce que je veux avec le vocabulaire que je veux, me traîne une voiture cabossée mais qui roule bien. Certes je ne pète pas en public😀
    Tes petits gâteaux me semblent être exactement le type de recette que j’aime, je vais sans doute les essayer.

    Like

  2. Laurence

    Ah la la ! C le genre de discours que j ai tenu à mon mari en lui disant que socialement il lui fallait “quand même ” une bagnole qui représente son statut de dirigeant , pas pour nous qui nous en foutons mais pour les crétins de notre entourage qui ont tous deux Audi dont un 4×4 par couple … ” si t’as pas d’audi t’as raté ta vie” ref à la phrase maintenant célèbre en France de j.attali ” si a 50 ans vs n avez pas de rolex vs avez raté votre vie” qui avait provoqué des hurlements de protestation ds le pays… Conclusion on n aura surtout pas d’audi mais il a une superbe Honda berline sportive … Mais le principal est ce que ns sommes réellement et notre indépendance d’esprit par rapport à tout ça … Je rejoins Valérie que j apprécie bcp : à qd nos retrouvailles a Paris les filles ?

    Like

  3. Frensoiz

    Je traîne ma twingo depuis presque 16 ans (ouaip) et le jour où je changerai de voiture ce sera parce qu’elle aura rendu l’âme, pas parce que ma collègue en a une plus grosse. En fait les bagnoles, çà m’intéresse pas. Les bijoux non plus. Une jolie petite maison dans un coin sympa, pourquoi pas. Mais probablement plus pour le paysage et la tranquillité que pour la baraque en elle-même … En fait, plus je vieillis et plus je me fiche de ce que pensent les gens de moi !
    Je me comparais aux autre lorsque j’avais 20 ans. Plus maintenant (depuis que je bosse avec des andouilles plus idiotes que moi, je sais bien que posséder une grosse bagnole ne signifie pas être plus intelligent que les autres).
    Après, craquer du fric pour se faire plaisir à soi-même de temps en temps, c’est une autre histoire. Cà m’arrive évidemment mais c’est pas une question d’image. C’est juste bon pour le moral !
    http://www.dailymotion.com/video/x11dir_madonna-material-girl_music#.UKdL4mea_ro

    Like

  4. catherine

    je suis exactement comme Valérie, je me fiche comme de l’an 40 de tout ce qui peut représenter notre position sociale, de tout ce que peuvent penser les voisins, les confrères, etc…évidemment, je suis une originale qui peut heurter les autres..et j’en suis fière! je roule dans une vieille Renault Espace de 10 ans, qui est à ma main et qui me satisfait pleinement..mon chéri a une Twingo pour aller bosser..très loin donc des voitures que tu essaies et qui te “classent”..je préfère réussir ma vie à l’intérieur qu’à l’extérieur..on me prend comme je suis..
    mais je comprends que tu doives jouer le jeu dans ton pays, ça a l’air important..dommage!
    bon WE, bises de Bretagne;je n’oublie pas tes chatounes!

    Like

  5. samantdi:-)

    Pour ma part, je crois que le propos de Dr Caso va au-delà de la représentation sociale, même si cet aspect est abordé avec une auto-dérision qui m’a amusée, comme le titre du billet. Il me semble qu’il s’agit davantage de se pencher sur notre conformisme, et nous sommes tous concernés parce que nous suivons tous les modes des groupes dans lesquels nous vivons : les uns achètent de grosses voitures, pour les autres le conformisme sera de manger de la quinoa et de cuisiner des verrines alors que deux ans auparavant, tout le monde servait à l’apéro des tomates cerises… Il y a un conformisme bobo comme il y a un conformisme ” classiquement bourgeois”
    Je trouve toun billet très juste, et je m’y reconnais bien, avec d’autres exemples que je pourrais tout à fait m’appliquer !🙂
    Personnellement, je ne connais personne qui puisse être totalement à l’abri de cela.

    Like

  6. Ce n’est pas facile de garder son indépendance d’esprit et la pression sociale (comme familiale) peut être forte, oui ! Et la raison d’avoir un bébé c’est parfois dans la même veine pour certains couples, ça fait peur😐 Quand au boulot ils voient que j’ai pris un temps partiel quelques années, que je n’ai pris la carte de crédit offerte par la société que lorsque je n’ai plus eu le choix, que j’ai refusé la voiture de société, que je n’ai pas de tv, que je suis devenue syndicaliste, etc. etc. je passe vraiment pour une extra-terrestre dans ce milieu de cadres ingénieurs qui est sensé être le mien ! (Et encore ils ne savent pas tout, sinon certains feraient une crise cardiaque😆 )
    Bref pour moi il y a surtout le risque opposé : faire tout à l’inverse des autres par rejet de leur modèle, par peur de tomber dans le conformisme ou autre…

    Sinon, tes biscuits me tentent beaucoup, pourrais-tu me dire par quoi on peut remplacer de la “molasse” chez nous ? (je ne sais pas ce que c’est)

    Like

  7. Je n’ai jamais trop compris pourquoi une voiture de luxe tout comme tout autre objet de luxe pouvait être signe de succès socio-économique. Tous ces objets peuvent s’acheter à crédit. On peut très bien avoir l’air d’être sans l’être finalement. Et c’est là le drame. Ma boss, c’est un peu ça. À 50 ans, il fallait qu”elle ait une Audi, et aussi parce que ça fait bien dans le stationnement de l’entreprise, parmi les autres Mercedes, Audi, BMW. C’est drôle une belle voiture comme indice de succès social.

    Moi pourvu qu’elle soit en bon état, qu’elle m’amène du point A au point B, en toute sécurité, sans panne et qu’elle soit capable d’affronter les hivers canadiens, c’est tout ce que je lui demande.

    Like

  8. Moi je dis: “be the Joneses and set the trend.” J’ai vécu 2 ans à Toronto sans voiture, et ai fait en sorte de pas en avoir besoin, toujours me débrouiller sans (ou alors en louant sur un week-end). L’important, est-ce de tasser à coup d’escarpins Louboutin pour rentrer dans le cadre là où tu te trouves, ou trouver un cadre dans lequel tu rentres sans rien avoir à faire d’autre?🙂.

    Like

  9. Hahahahaha, merci mes chers lecteurs de me faire bien rire! Tout le monde dit “ah oui mais moi je suis pas comme ça!” donc d’abord, vous me dites que je suis la seule nulle à me laisser influencer par cet instinct hélas bien humain! Merci😉

    Ensuite, je suis désolée de devoir vous décevoir, mais que la première personne qui n’a JAMAIS lu un bouquin parce que quelqu’un le recommendait, ou regardé la dernière série télé à la mode, ou acheté des chaussures parce qu’elles étaient jolies ou un meilleur appareil photo, ou se maquille, ou vu un film qui venait de sortir, me jette la première pierre! On est TOUS comme ça les amis, comme le dit Samantdi. Les “voisins” dont je parle sont une image, ils représentent tout simplement la culture, la société, la mode. On veut TOUS savoir ce que tout le monde sait, faire ce que tout le monde fait, et avoir ce que tout le monde a, à des niveaux différents, bien sûr, mais personne n’y échappe! Même quand c’est juste qu’on s’offre un petit truc “bon pour le moral,” on s’offre quelque chose de “joli” par exemple, mais qui a déterminé ce qui est “joli”? Une “jolie robe” (à la mode) ou “un classique que je n’ai jamais lu” (et que tout le monde a lu) ou un CD de musique (qui vient de sortir et qui fait un tabac)… Impossible d’échapper à l’influence “des voisins”😉

    Et désolée aussi, dieudeschats, mais en refusant d’avoir une télé, tu veux aussi faire partie du groupe de “ceux qui n’ont pas de télé.” En voulant être différente de la plupart des gens, tu rejoins le groupe des “gens qui veulent être différents” pour être admirée et reconnue/acceptée par les autres gens dans ce groupe. Dire “je refuse d’avoir une voiture” c’est aussi être reconnu comme faisant partie du groupe des “gens courageux/qui se soucient de la planète/qui ne veulent pas être comme tout le monde.” Pareil quand on va au marché, quand on achète bio, quand on fait du sport ou du tricot… On ne peut pas l’éviter, braves gens, c’est la nature humaine! Samantdi a raison: faire des verrines et manger du quinoa c’est aussi la dernière mode, c’est aussi être influencé par le dernier bouquin sur “manger mieux” ou les shows de cuisine à la télé ou ce que nos copines ont essayé ou la dernière découverte de la médecine, etc. Mais j’avoue que je comprends que personne n’aime se dire qu’on fait tous des trucs sans s’en rendre compte🙂

    frederique, je vais absolument me louer ça ce soir, merci🙂

    Fabulous Fabs, tu soulignes un problème bien trop courant aux Etats Unis et au Canada: vivre au-dessus de ses moyens. C’est ce qui a été tellement problématique lors du cassage de gueule de l’économie, d’ailleurs. Et c’est quelque chose qui me fait aussi beaucoup refléchir quand je me dis “comment ça se fait que mon voisin de parking peut se permettre de s’acheter une super Mercedes avec son salaire de prof!?” En fait, il ne peut pas se le permettre, pas plus que moi, mais notre instinct de “keeping up with the Joneses” est tellement fort que notre société de consommation PERMET (bien trop, je suis d’accord avec toi) de pouvoir se le permettre! Mais tu sais que moi je ne suis pas complètement comme ça, puisque je refuse maintenant d’avoir une hypothèque et j’ai payé Albertine le plus rapidement possible pour justement ne pas vivre au-dessus de mes moyens🙂 Et ça m’embêterait un peu de reprendre un crédit, effectivement, même si visiblement ma “credit history” est en train de chuter…

    Dieudeschats, la molasse doit être la mélasse en effet, mais je pense que tu peux la remplacer par du miel.

    Like

    • Je ne dis pas que c’est mal de vouloir faire un tant soi peu comme les autres, hein, atteution. Juste que c’est pas forcément la peine de trop te monter la tête avec ça. Paye toi un char russe avec des chenilles à neige parce que tu le veux, et que tu en as besoin, pas parce que “I’ve got tenure, I’ve gotta have a trampling machine now”😀. Tes Johneses, s’ils ont tous des véhicules à 4 roues motrices, c’est peut-être que l’hiver l’impose… Achètes les chaussures que *tu* trouves jolies, pas celles que machin te dit qu’elles sont jolies (parce que les goûts et les couleurs… enfin bon, exception si machin wants to get in your pants et que c’est réciproque…), etc…

      Like

    • Si je n’ai pas de tv, ce n’est pas pour faire partie du groupe de “ceux qui n’ont pas de tv” : il ne faut pas confondre les causes et les conséquences😉 De même si je refuse d’avoir une voiture de société, c’est pour plein de raisons et pas qu’écologique (je viens certains jours en bagnole au boulot), et certes une des raisons est aussi d’essayer de faire réfléchir les autres, remettre en cause le modèle existant🙂
      C’est clair que ça fait du bien quand on rencontre d’autres gens qui partagent la même philosophie de vie parce qu’on se sent moins isolé et que ça donne l’espoir d’arriver à changer les choses qui ne nous plaisent pas dans la société actuelle, voire l’impression de participer à ce changement, et c’est gratifiant ! Mais même avant de rencontrer d’autres personnes (et donc sans avoir la moindre “reconnaissance sociale”), la base de mon comportement était déjà la même. Je ne prétends pas à la cohérence, encore moins à la perfection, et il est indéniable que la reconnaissance (sociale, familiale, professionnelle, etc.) est un élément important de motivation. Nous sommes TOUS influencés par ce et ceux qui nous entourent, d’ailleurs ce serait triste d’être hermétique au monde extérieur (même si pour la pub, j’aimerais bien😆 ), il faut un équilibre et le juste milieu est difficile à trouver. Au fur et à mesure que j’apprends, que j’échange, ma vision et mon comportement évoluent. Mais j’ai rarement agi “pour faire partie d’un groupe”, même en étant gosse. Il faut croire que je suis assez asociale par nature ou que mon esprit de contradiction est plus fort (d’où le fait que je disais que le piège pour moi était plutôt d’être systématiquement en opposition, ce qui au final revient toujours à ne pas réfléchir par soi-même !!)

      Like

  10. Sel

    J’ai moi aussi la question de la “molasse” : est-ce la même chose que de la mélasse ? Dans ce cas, peut-on mettre du miel ?
    Idem pour le “baking soda”…?
    Tes biscuits ont l’air drôlement bons🙂

    A propos de ton billet en lui-même, c’est clair que c’est toujours difficile, quand on achète quelque chose, de savoir pourquoi on le fait : pure nécessité ? Plaisir ? Désir de représentation ? Et toutes les nuances et mélanges possibles et imaginables…Je pense que même s’il est impossible de tout dépétrer, c’est important de savoir se poser la question de temps en temps…Tout en sachant aussi de temps en temps ne pas se la poser, sinon, autant se couper la tête, en effet !

    Like

    • Je crois que le baking soda c’est du bicarbonate de soude. J’ai lu quelque part que tu peux utiliser de la levure, à la place, mais 2 ou 3 fois plus. Par exemple dans ma recette, tu devras mettre 2 ou 3 cuillères à café de levure (chimique j’imagine) à la place.

      Like

      • N

        En fait la levure chimique vient en sachet en général, donc moi j’dirais plutôt un sachet (parce que que se soit de la levure chimique ou du bicarbonate, quand y’en a trop c’est beurk! )🙂

        Like

        • Oui mais la “puissance à faire lever” du bicarbonate est beaucoup plus forte que celle de la levure donc il faut quand même utiliser plus de levure que le bicarbonate indiqué! 1 sachet c’est seulement une cuillère à café donc ce n’est pas assez dans le cas de mes biscuits. Et comme les épices sont bien prononcées, je ne pense pas que plus de levure change grand chose au goût🙂

          Like

          • N

            En fait, bicarbonate ou levure je me demande si ils en ont vraiment besoin car ils ont l’air d’être des jolis biscuit plats et secs, non?! (En plus si tu laisse les bûches au frigo, je vois pas trop comment le bicarbonate peut agir… enfin j’ai jamais rien comprit de la chimie, mais il me semblait que seule la levure à pain a besoin d’être activée, pas la levure chimique)😕

            Like

            • J’en sais rien, mais en général, si une recette dit quelque chose c’est pour une bonne raison… et ces biscuits changent de taille en cuisant. Enfin, que ça ne t’empêche pas d’essayer de les faire sans levure ni bicarbonate, hein🙂 Tu pourras nous en donner des nouvelles et ça simplifiera grandement la vie de mes lecteurs s’il n’y a besoin de rien du tout finalement!

              Like

  11. White

    Il faut croire possible que certains Joneses t’envient ton style, ton indépendence, etc. (mais peut-être pas ta bagnole🙂 ). Même John serait-il peut-être jaloux?🙂

    Pour moi, “mon char” n’a jamais été un échelon social… par contre, j’ai presque toujours regretté mon choix, mais pour raisons utilitaires.

    Like

  12. Il est normal de vouloir faire partie d’un groupe, de s’identifier à un courant (les ascètes, les gourmands) et de s’offrir plein de choses qui nous contentent. Il faut juste avoir les moyens de le faire. Si tu as 50’000 $ sur ton compte en banque et que tu veux les dépenser dans de la carrosserie pour des raisons X ou Y (Jones, psy, compensation etc) où est le problème ? Perso j’en verrais un le jour où je devrais sortir cette somme après l’avoir péniblement économisée !
    En fait c’est tout simplement le pouvoir du petit crédit sur la faiblesse et l’avidité des humains. C’est le tout tout de suite (qui est symptomatique d’un profond vide mais c’est un autre sujet).
    Avec les années j’ai découvert et cultivé le plaisir d’attendre, parce que les dettes m’empêchent littéralement de dormir.

    Like

  13. Babeth De Lille

    C’est vrai que c’est difficile d’être tout à fait à contre courant de son entourage professionnel, familial ou du voisinage…..mais on a tous son petit anticonformisme aussi….alors, que ce soit pour une voiture, des dents ou des fringues….le principal c’est qu’on se sente bien dans ses baskets…moi je roule dans une vieille voiture qui a 12 ans…mais c’est un espace…..alors j’associe un peu les 2 ….et pour les baskets, c’est vrai que j’en mets plus souvent que des escarpins, même si j’ai un boulot et un âge où on est facilement en tailleur….
    Donc: achètes toi la voiture dont tu as envie, sans tout à fait te ruiner quand même…..ce serait bête de n’avoir plus de quoi acheter les ingrédients pour faire de si bons biscuits!

    Like

  14. Oh ben moi j’avoue je suis un peu comme ça… Même si dans mon quartier je fais un peu l’anti-conformiste car je refuse d’avoir un jardin bien entretenu selon les règles tacites en vigueur dans le lotissement…
    Je me rappelle que quand je vivais à Madrid j’étais beaucoup plus coquette et pleine de bijoux (de pacotille) que avant et après Madrid, car toutes mes amis et collègues étaient comme ça. Ce n’était pas une envie consciente d’être comme la voisine mais un désir inconscient d’être comme tout le monde, pas moins bien….
    J’aime être originale et différente et je n’ai certainement pas “besoin” d’avoir une tablette numérique mais à force de voir “tout le monde” avec, je me suis dit “Et pourquoi moi j’y aurais pas droit aussi!!” et maintenant j’en veux une pour noël.
    Instinctivement, même si je suis très coquette, je ne force pas le maquillage, mais du moment ou je fréquente des filles très maquillées j’augmente la dose… Ce n’est pas par désir de leur ressembler mais je sais pas, ça se fait tout seul : on a envie d’être à la hauteur!
    J’ai une très petite voiture, mais jolie… C’est vrai : je n’aimerais pas avoir une vieille Ford Fiesta pourrie….
    Mais il ne faut pas voir dans cette histoire qu’un truc négatif… Cela peut être également une “saine émulation”. Exemple ma nouvelle voisine enseigne dans un collège. Depuis qu’elle est arrivé je me motive beaucoup plus pour trouver un job à la hauteur de mes diplômes, voir moi aussi enseigner dans un … lycée… Parce que merde comme tu dis “Je le vaux bien”!!!
    Mes voisins me poussent aussi a bien fleurir ma maison ce que je ferais peut-être moins si je vivais dans un no man’s land ou a repeindre mes volets , des choses comme ça…
    Allez zou!

    Like

  15. Je ne sais ce qui m’a le plus fait rire de ton post ou des commentaires ! Parce que oui en effet, on fini toujours plus ou moins consciemment par céder à la pression du groupe. En réfléchissant, je crois que ce qui est le plus sensible pour moi est la tenue vestimentaire. J’avais acheté un tailleur pantalon (jamais remis d’ailleurs) pour la soutenance de thèse de mon étudiant. Il me semblait nécessaire d’avoir un certain “standing” (j’ai dirigé cette thèse merde quoi), au minimum vis à vis de la famille de l’impétrant, histoire qu’ils ne soient pas les seuls bien habillés dans la salle😉 Pour casser un peu l’austérité de la tenue, j’avais mis mes santiags !! Coté voiture, en revanche, je suis plus utilitariste que signe extérieur de … mais dans ton coin, il me semble essentiel d’avoir un truc qui passe partout et par tout temps si possible. Et tant qu’à faire, autant qu’elle soit jolie non ?

    Like

  16. Il ya des trucs pour lesquels je ne cède pas : mettre des talons hauts et un tailleur jupe!!! Mais…. Je ne dis pas que si j’en venais à bosser dans un endroit ou tout le monde s’habille comme ça je ne finirais pas par avoir le plus beau tailleur😉 Je veux dire si j’avais plein de fric… lol

    Like

  17. WTFIGO

    Je vous lis souvent,et je laisse un commentaire seulement aujourd’hui. Je trouve que c’est l’influence Nord Américaine qui vous fait penser comme cela,j’ai l’impression que les Européens ou Africains ont encore cette démarche d’anti-conformisme (ou tout simplement d’individualité),même si,on en convient ça tend à se perdre,au vue de l’américanisation mondiale,n’est-ce pas.Mais j’ai l’impression que c’est très américain ce besoin “d’appartenir à”,”de faire comme” de prétendre,et pas forcément un trait humain comme vous le précisez dans un commentaire plus haut.Personnellement,et sans jugement de votre personne,je trouve ça indécent de s’endetter pour des choses m’as-tu vu surtout par les temps qui courrent,les crises économiques disséminées ça et là de par le monde,sans parler des 3/4 de la population qui vivent sous le seuil de pauvreté.Je ne dis pas qu’en se privant nous,l’autre aura plus,c’est totalement stupide de penser comme cela,mais par simple souci d’être fidèle à soi même,et infidèles aux autres vivons nos rêves,pas ceux des autres.Le monde n’est pas blanc ou noir,il peut être gris,et être rangés dans des cases systématiquement,ça a un côté rassurant que je comprends,mais tellement étouffant.

    Like

    • WTFIGO, merci pour le commentaire🙂 Mais je ne suis pas d’accord. Qu’on réagisse en faisant la même chose ou en faisant le contraire que les gens qui nous entourent, c’est TOUJOURS ce qui nous entoure qui nous fait réagir. Il y a toujours un “nous” et “les autres.” Le racisme est une question d’appartenance et de conformisme (on fait partie des gens qui ont a peur de la différence), et l’acceptation du mariage homosexuel est une question d’appartenance et de conformisme aussi (on fait partie des gens qui acceptent que la vie privée des gens leur appartient). La société, la famille, la télé, la politique, l’éducation, l’environnement, TOUT nous influence à chaque instant, tous les psys du monde vous le diront, c’est pas moi qui ai inventé ça.

      En ce qui concerne l’indécence de l’endettement de ce genre, je suis bien d’accord (je le mentionne d’ailleurs dans mon texte)! Mais comme vous le dites, tout n’est pas blanc ou noir…

      Like

    • Et j’ai 2 choses à rajouter:

      1. On est tous ultra-conformistes: on va à l’ecole quand on est enfant parce que la societé le veut, on etudie pour avoir des diplomes reconnus, on va au boulot, on bosse bien pour avoir une augmentation de salaire, on paye son loyer, on a un compte en banque, on se marie, on a des enfants… On se conforme à 99,9% de ce que la societé nous dit de faire! La marque de notre bagnole ou l’achat ou non d’une télé ou la couleur de nos chaussettes ne font finalement vraiment pas une grosse différence á ça quand on y pense!

      2. Ceux qui disent qu’ils s’en fichent de ce que les autres pensent se mentent! On ne va pas au boulot en pyjama, on ne conduit pas n’importe comment, on n’insulte pas ouvertement tous ceux qu’on aimerait insulter, on ne mange pas avec ses doigts, etc.

      Like

      • WTFIGO

        Par définition,nul ne peut dire qu’il s’en fiche du monde qui l’entoure,et même s’il s’en fiche,il est forcément soumis à ce monde,vu la surcommunication actuelle.Cependant,est-ce que l’échange d’informations,de ce qui est trendy ou pas,doit faire de nous des moutons écervelés,et si nous ne suivons pas une mode,alors nous sommes des outcasts qui se revendiquent outcasts,ne peut-on pas “être” tout simplement?Perso je n’ai pas fait le choix de carrière,ni de salaire,ni de maison,ni de voiture,mes enfants sont home schoolés (bouh la hippie🙂 ) ,par conviction personnelle,est-ce ces choix là font de moi quelqu’un qui fait parti d’un groupe anti ceci anti cela,ou tout simplement je prends ce que je veux je laisse ce que je veux,marginale sur certains points,conformistes sur d’autres probablement,but myself surtout.Ou suis-je utopiste?🙂

        Like

  18. linlin

    C’est très difficile d’arriver à la fin après tous ces commentaires et tout à était dit! De mon coté, je n’aime pas faire comme les autres et je ne suis jalouse de personne! Mais il vrai aussi que c’est bien d’etre à la hauteur au point de vue vestimentaire pour avoir aussi sa fierté avec ses collègues!! Par contre, je n’irai jamais m’endetter pour faire comme les autres! Alors à quand ce 4/4 ? Je crois surtout que ce choix est très judicieux par rapport au pays ou tu résides!!

    Like

  19. jb07

    Pour les bagnoles, j’habite en zone tampon franco-germanique (bon en Moselle, quoi), je peux donc l’affirmer haut et fort : c’est purement culturel. En France, la plupart des gens se foutent bien de ta voiture. En Allemagne, en revanche, c’est super important : pas question d’avoir une voiture qui ne corresponde pas à ton statut social, ce serait un peu comme venir en pyjama au bureau, tu passerais pour un fou et perdrait en crédibilité (j’exagère à peine).

    Like

  20. N

    Tu sais, ta collègue a peut-être une voiture de luxe mais elle peut être aussi: extra endettée, vivre dans un trou plein de rats et ne pas pouvoir se permettre de voyager (à S.Diego ou Dallas😉 ). Donc c’est peut-être elle qui est jalouse de toi… Tu n’as qu’à lui demander si elle ne veut pas échanger de bagnole !!!😀
    (En ce moment je rêve d’un joli vélo… à chacun ses envies ! )

    Like

  21. Je continue à refléchir à tout ça… et voici ce que je pense ce soir: nous sommes tous des moutons, plus ou moins écervelés, ça ce n’est plus à démontrer. Par contre, peut-être que ce qui nous rend vraiment différents les uns des autres ce n’est pas ce que nous faisons pour nous-mêmes (voiture, cravate, chaussures…), parce qu’après tout, on n’a que deux choix (avoir ou ne pas avoir une voiture, se maquiller ou ne pas se maquiller, manger bio ou pas…) et que même en voulant être non-conformistes on finit toujours par tous faire les mêmes choix. Non, ce qui nous rend réellement différents les uns des autres, peut-être, c’est ce que nous faisons pour les autres. Enfin, c’est l’idée qui m’est venue à l’esprit ce soir alors que j’étais au petit coin…

    Like

  22. catherine

    j’ai tout lu et finalement, tu as raison, on fait tous partie d’un groupe, ou de plusieurs groupes, on a ou pas quelque chose, on fait ou pas quelque chose…très philosophique tout ceci..
    mais maintenant on attend de voir ta nouvelle voiture, haha!!
    bon dimanche

    Like

  23. En ce moment j’aimerais m’acheter un nouvel ordi et une plus grosse télé tout en gardant ma vieille golf cabossée. Je n’aime pas être excessive dans tous les domaines.
    Ceci est donc un commentaire totalement inutile mais je tenais à participer à cette conversation🙂

    Like

  24. Sel

    Franchement merci pour ta note et le fil de discussion qui a suivi. C’est très intéressant.
    Ce que je pense, c’est que quoi qu’on fasse et qu’on le veuille ou non, on appartiendra à un groupe : soit celui de ceux qui mangent bio, soit de ceux qui s’en foutent, soit de ceux qui y pensent, mais c’est cher (ou n’importe quel autre argument), bref. Même les solitaires font partie du “groupe des solitaires” chacun dans leur coin. Donc, pour moi, ça n’a pas de sens de se couper la tête à cause de cela.
    Après, sur le fait de ne pas aller au boulot en pyjama, pour moi, ce n’est pas seulement une question de “faire comme les autres”, c’est aussi une question de respect. De même que vos 4X4, c’est pas seulement un effet de groupe, c’est aussi que c’est bien pratique quand il neige.
    Après, comme tu l’as dit, comme beaucoup l’ont dit, je suis plus dubitative sur les dettes. Mais j’ai été éduquée ainsi : les dettes, c’est le mal. Même pour acheter notre appart, ça m’a fait mal au coeur, alors qu’on ne voit pas comment acheter un appart sans s’endetter, à moins d’être Crésus. Et donc oui, je fais partie du groupe “de ceux qui s’endettent le minimum”. Du moins, pour le moment.
    Car l’autre grande différence humaine, c’est notre capacité à changer, à nous adapter, à réfléchir aussi🙂 (et pour cela, j’aime bc le com de Mahie, merci à elle)

    Bref bref…Tout ça à la base pour te remercier pour le “truc” de la levure chimique (vu que j’aime pas utiliser le bicarbonate). Si j’essaie, je te tiendrai au courant !

    Like

  25. encre bleue

    Je n’ai pas de voiture mais un vélo, et je fais partie de ce cercle étroit de cyclistes qui se croisent en échangeant, en un clin d’oeil, la conviction joyeuse et tacite que le vélo c’est génial, pratique, amusant , supérieur, et nous méprisons les pauvres automobilistes…. Si je prenais le bus, je perdrais beaucoup de temps et d’estime de moi…

    Like

  26. Boeingbleu

    Une fois mon appart payé et la nourriture et des économies mises de côté il ne me reste pas grand chose pour consommer. Depuis que j’habite Paris je fréquente beaucoup de bouquinistes et de solderies parce que sinon je n’aurais pas grand chose!

    Like

  27. Quelques carrés de Tourist pourraient peut-être t’aider à calmer la tempête qui fait rage entre tes deux oreilles !
    Le colis est enfin en route et j’espère qu’il arrivera entier et avant Noël !🙂

    Like

  28. (je sais, je suis hyper en retard dans mes lectures).
    Ca me fait réfléchir ton billet. Je suis conformiste comme tout le monde pour ce qui est d’Internet, des applis à essayer, des trucs à lire, de la vidéo marrante ou de la chaine à transmettre… Pour la vie de tout les jours, pas du tout. Je pense que c’est parce que je ne me plais pas où je vis que je fais exprès de ne pas déneiger devant chez moi, que je mets des fleurs dans le jardin alors que tout le monde a une pelouse bien tondue, que j’ai une vieille citroen jamais lavée et pas de 4x4n et surtout… que je ne bosse pas en Suisse.
    Et puis, même si je voulais, je n’ai pas les moyens d’imiter mes voisins frontaliers.😉

    Et puis de toute façon, on est le seul couple de mecs à la ronde (entourés de familles avec 3 ou 4 gamins), et on n’a aucune attache savoyarde… donc on ne sera jamais vraiment “d’ici”. Et on nous le fait bien comprendre.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s