c'est pas moi je l'jure!

femme femme femme

J’ai réellement pensé à la chirurgie esthétique l’été dernier, et j’y pense toujours, mais c’est comme pour l’Audi TT, ça restera un rêve…. pour une raison étrange, découverte en 2005.

audi

Un soir de juin où il faisait très chaud à Paris, j’étais nue devant l’ordinateur de ma tante en train d’écrire sur mon blog quand soudain, j’ai senti quelque chose d’anormal et douloureux dans mon sein gauche. De retour aux US, j’ai vu un médecin qui m’a pris rendez-vous chez un spécialiste… deux mois plus tard! Je n’ai rien dit à mes parents (et ma mère m’a dit plus tard “merci de n’avoir rien dit, ça m’aurait gâché mon été.”)

Ce n’est pas nouveau, je n’ai jamais eu envie de vivre, donc je n’avais pas peur de ce truc. Mais en même temps, j’ai commencé à ressentir un sentiment étrange et nouveau: je me suis dit que je ne voulais pas aller faire ces examens, que je ne voulais pas qu’on me tripote, me pique, me regarde, me palpe, me tripatouille, et me fasse mal. Et surtout, je ne voulais pas qu’on puisse abîmer mon joli petit sein!

Je les aime bien mes nibards, moi. C’est même une des seules choses dont je suis fière, une des seules choses qui ne soit pas mal foutue chez moi, une des seules choses qui n’a jamais eu de problèmes, la seule chose parfaite de mon corps! Et surtout, c’est ma féminité! Je ne m’habille pas joliement, je ne mets pas de maquillage, je porte rarement des chaussures à talons, je ne suis pas une beauté… mais mes seins sont toujours là, eux, mignons, petits certes, mais une preuve incontestable que je suis une femme. Le reste de moi s’est fait charcuter un certain nombre (inconnu) de fois, jusqu’à ce que ça devienne normal. Allez-y, coupez, collez, cousez, trafiquez tout ce que vous voudrez chez moi, mais ne touchez pas à mes nichons! Ne touchez pas à cette femme en moi!

Voilà ce que j’ai pensé pendant ces six semaines. Quoi qu’il arrive, je les garderai intactes et parfaits jusqu’au bout, mes seins! Je resterai une femme entière!

Avant cette histoire, je pensais que de se casser un bras ou une jambe était la même chose que de se faire retirer un kyste mammaire. Mais pendant cet été 2005, j’ai réalisé que non, c’est TRES différent! Le bras fait partie du corps mais le sein, lui, fait partie de la féminité, de l’identité, des tréfonds de nos sensations secrètes et intimes. Si vous ne me croyez pas, touchez le bras d’une femme… et puis touchez son sein… et vous comprendrez!

Et voilà pourquoi je rêve de m’offrir des plus gros lolos mais ça restera un rêve!

Pour la Lexus, par contre, tout espoir n’est peut-être pas encore perdu😉

Lexus-IS250C

 

13 comments

  1. Ygaëlle

    Oooh que je comprends, pour le sein-symbole, surtout depuis que j’ai du me faire enlever un ovaire il n’y a pas longtemps. C’est moins visible qu’un sein, il ne me “servait plus à rien”, comme disait la gynéco, mais quel signe de féminité !
    Et puis voilà, on dirait que je suis toujours une femme🙂🙂

    Like

  2. Bon j’espère en tous cas que tu fais surveiller tes seins, parce que si tu ne le fais pas et qu’un jours t’as ce qu’on appelle un “gros problème” faudrait pas que ce soit trop tard pour soigner… Et quand c’est trop tard le charcutage il est pas joli!
    Moi je milite toujours et encore pour le gynéco une fois par an et le dépistage du cancer du sein : pareil!

    Like

  3. Val Làô

    Idem pour moi. Il y a 11 ans, déjà maman deux fois, j’ai dû me faire enlever une partie de l’utérus, également élément féminin s’il en est, et je me rappelle m’être dit : “heureusement que ce n’est pas un sein !”….

    Like

  4. Comme Val Làô, je me suis fait enlever une partie de l’utérus il y a 4 ans. et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, parce que même si je ne voulais plus d’enfant, cela signifiait que je n’étais plus une “vraie” femme. Et c’est moins visible qu’un sein. Alors je comprends vraiment.
    J’ai une amie qui a du subir une intervention sur un sein et elle pu faire de la chirurgie réparatrice par la suite. Elle a deux beaux seins tout neufs🙂

    Like

  5. Mel

    Sujet sensible, à tous les sens du terme. Ton billet et les commentaires ci-dessus me touchent énormément. J’ai été concernée par ce type d’opération (pas les seins, mais plus bas), même si on ne m’a (encore) rien enlevé de définitif, juste des choses qui n’avaient rien à faire là. Maladie chronique oblige, on n’est jamais à l’abri d’une nouvelle poussée. Ou d’autre chose. Je fais surveiller et chaque fois je suis terrifiée. Bizarre, je pourrais dire comme toi que je n’ai jamais eu envie de vivre, mais quand une menace sur ma santé se présente, une peur épouvantable s’empare de moi.

    Like

  6. linlin

    J’espère que tu es bien arrivé à bon port! Adepte également pour un suivi régulier! J’ai un ovaire un moins depuis plus de 30 ans et tout va bien! Alors que pour un sein, effectivement , la féminité en prend un coup! Tu dois trouver qu’il fait chaud à Paris ?

    Like

  7. “Si vous ne me croyez pas, touchez le bras d’une femme… et puis touchez son sein… et vous comprendrez!” Je suis allé dire bonjour à la voisine, j’ai appliqué ton conseil… Ayé, j’ai compris! (Par contre, le voisin, lui, il a pas compris… Je fais quoi maintenant?)

    Like

  8. sab

    oublies les gros nibs et gardes to pognon pour la voiture..ou pour t’acheter des fringues félines et du maquillage…et je ne pense pas qu’on respecte plus une femme qui a des gros seins..bien au contraire, je pense que les mecs se disent waou super top mais qu’en même temps si c’était leur femme ils n’aimeraient pas parce que les mecs aiment mais pensent que ce sont quand même un peu des salop…!!!! et je trouve la reflexion de ta mère super sympa … elle ne doit pas du tout etre égo centriste nombriliste!!!!!!

    Like

  9. NATHALIE

    J’espère que le voyage a été bon. Alors contente d’être en Europe ???
    Tout pareil que Mahie (et d’autres) : dépistage, prévention, dépistage, prévention………
    En 2008 cancer du sein bien avancé (stade 3) soins divers et variés : la tumeur a eu peur elle a rapetissé et le chirurgien a sauvé le sein alors qu’il devait l’enlever complètement : ce jour-là j’ai cru avoir gagné au LOTO !!!!! mais entre la maladie et le sein j’avais choisi de sacrifier le sein bien sûr !
    PROFITEZ à 300 % du séjour, des copines, de tout
    NATHALIE

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s