c'est pas moi je l'jure!

main chaude

Comme il neige encore à ATPN et je trouve qu’il fait bien gris et froid à Paris, voilà une petite recette d’hiver: les lentilles rouges épicées aux carottes, patates, et chou-fleur. (En réalité, je farfouille dans mes archives pour trouver des recettes jamais postées sur ce blog parce que ça fait plus d’un mois que je n’ai rien cuisiné. La bonne nouvelle c’est que j’ai perdu 6 kilos (12 pounds) en un mois et que mon double menton a presque disparu!).

curry

Pour 6 personnes (ou une seule personne pendant trois jours):

1 gros oignon jaune coupé en morceaux
4 (ou plus) gousses d’ail coupées grossièrement
2 cuillères à soupe de gingembre frais râpé
1 petit piment serrano
2 cuillères à soupe d’huile
2 cuillères à café de graines de moutarde
1 cuillère à soupe de garam masala (ou poudre de curry)
1,5 cups de lentilles rouges (1 1/2 verre, en gros)
1/2 tête de chou-fleur coupé en morceaux (de la taille d’une bouchée)
4 carottes épluchées et coupées en rondelles
2-3 grosses pommes de terre épluchées et coupées grossièrement
1 cuillère à café de turmeric
du sel
1 bouquet de coriandre fraîche (cilentro) finement ciselé

– Dans un robot cuisine, réduire rapidement en purée l’oignon, l’ail, le gingembre, et le chili.

– Faire chauffer l’huile dans une grande poêle puis ajouter les graines de moutarde. Quand elles commencent à prendre des couleurs, ajouter le garam masala, la mixture d’oignon, les lentilles, le chou-fleur, les carottes, les patates, le turmeric, 6 verres d’eau, et un peu de sel.

– Faire bouillir à feu moyen puis réduire la chaleur et laisser mijoter tranquillement, couvert, en mélangeant de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes soient tendres, 30 à 40 minutes. Ajouter du sel si nécessaire. Servir bien chaud avec la coriandre ciselée par-dessus.

Réussite: 10/10! Divin, chaud, réconfortant, excellent pour la santé, fondant, coloré, épicé juste comme il faut, facile à faire, un vrai délice qui n’a pas duré trois jours! Cette recette vient du numéro 49 de Fine Cooking.

11 comments

  1. Seer

    Welcome back in France !🙂 Oué ici on connaît pas le printemps, mais il arrive ce week-end, du moins la météo nous dit ça sur tous les tons depuis deux semaines.
    6 kilos en un mois, t’es folle, c’est à la limite du médicalement dangereux là😛 Rattrape-toi avec la bonne bouffe française, hein ? Moi j’ai bien envie de faire ta bonne soupe (en plus du temps pourri, on a plus de chauffage…)

    Like

  2. linlin

    Je ne sais pas comment tu fais pour arriver à perdre 6 kg , en étant depuis ton voyage à Hawai dans les restaurants !! A mon avis en Suisse , tu vas te rattraper avec les fondues , raclette , tartiflette!! Dans le Var , le printemps est bien arrivé avec en moyenne 25 degres !! Profites de Paris et meme sous la grisaille , c’est extra!

    Like

  3. Hmmmm! Ça a l’air bon, je crois que je vais faire ça pour souper demain.

    Tu sais, aussi incroyable que cela puisse paraître, le climat sur l’île de Vancouver est similaire à celui de Paris ou de certaines parties de la Belgique. Gris, pluvieux, frisquounet et humide l’hiver et radieux, chaud et humide l’été… un peu comme s’il n’y avait que 2 saisons. S’il n’y aurait pas les arbres qui perdent leurs feuilles en automne ou bourgeonnent au printemps, on ne verrait pas trop la différence entre automne, hiver et début printemps. Parfois, un brin de neige dans certains endroits… ça dure qq jours et ça fond… mais la température passe du chaud — 20° et plus — à un hivernal 5° en deça d’1 heure puis, on cuit à nouveau le lendemain. Comment on sait que l’été est là? simple… on se couche sous la pluie à 5° un soir et le lendemain, on se réveille avec un intense brouillard puis, une heure après, il y a cette étrange lumière dans le ciel… celle qu’on appelle so-leil. Puis, POUF! Il fait 22°! Les fleurs s’excitent les boutons et les arbres les bourgeons et tout poppe en deça d’une semaine. Alors, on se dit… hmmmm… ça doit être le printemps. Je ne te raconterai pas comment l’automne et l’hiver arrivent… ce serait trop déprimant pour le moment… on verra ça dans qq mois. Là, les pruniers sont en fleurs et ça fait comme de gigantesques pompons rosés tout partout… les pommiers vont suivre dans une semaine puis, ce sera le tour des Philadelphus (mock orange) et ensuite, le gigantesque maronnier. C’est beau et j’en profite

    Parlant chaleur, depuis que je demeure ici, je n’ai jamais pu dormir une nuit d’été sans couverture… sans doute dû au climat maritime du Pacifique.

    Alors, bon voyage😀

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s