c'est pas moi je l'jure!

mal à la vie

Ca fait des années que j’ai mal aux genoux, aux hanches et aux épaules. Depuis quelques années aussi, mon dos me fait souffrir. L’hiver dernier (2013), j’ai commencé à avoir mal aux poignets. A tel point que je suis parfois pratiquement incapable de marcher à cause de la douleur.

plants1

Cet hiver, j’ai commencé à avoir de sérieuses douleurs osseuses et musculaires dans les épaules, les coudes et la nuque, au point que j’ai parfois du mal à conduire.

Depuis quelques semaines, je fais aussi des tendinites des poignets. Certains jours, je ne suis plus capable de taper sur un clavier ni de tenir un livre dans mes mains.

plants2

Lentement, j’ai commencé à prendre des anti-douleurs et des somnifères pour arriver à dormir et à vivre normalement. J’ai pris mon premier anti-douleur sérieux en 2010, et puis d’autres ont suivi. Parfois je ne prends rien pendant des mois, et parfois je suis droguée pendant des jours. Quand je ne prends rien, je dors quatre ou cinq heures par nuit et j’ai du mal à marcher et à me concentrer sur mon travail.

La gym, la marche, la natation, les massages, c’est très bien mais ça ne résoud pas le problème fondamental: je marche sur mes poignets et mes épaules et ça n’est pas fait pour ça! La gym c’est très bien pour mes épaules mais horrible pour mon dos. La marche c’est très bien pour mes jambes mais horrible pour mes épaules et mes poignets. Les massages c’est très bien mais il m’en faudrait trois par semaine et c’est hors de prix. La natation c’est très bien mais je ne peux pas passer mes journées à la piscine, il faut que je bosse parfois. Quoi que je fasse, après une heure sans bouger (au bureau, dans mon lit, un avion, n’importe où), mes genoux, mon dos et ma nuque sont si douloureux que parfois je n’ose même plus essayer de bouger.

plants3

Depuis jeudi, je ressens en plus de temps en temps une douleur nerveuse horrible dans mon épaule droite, une sorte de pincement électrique qui me foudroie à chaque pas. Sortir de mon lit: impossible. Marcher: impossible. M’habiller: impossible. Tenir une fourchette: impossible.

Vendredi, ma copine Kana et moi sommes allées dîner dans une petite ville au nord d’ATPN où se trouve une immense serre et un resto pas mauvais. Du fond de ma déprime, je me suis dit que ça me ferait du bien d’avoir des jolies plantes sur mon balcon et de m’en occuper tous les jours, alors j’ai acheté quelques pots. J’ai passé samedi toute la journée à tout rempoter et à nettoyer mon balcon des vieux trucs morts de l’année dernière. Il faisait un temps magnifique. C’était chouette.

plants4

Et puis dimanche, je me suis rendue compte qu’assise toute la journée par-terre sur mon balcon samedi, je m’étais méchemment blessée sans le sentir. J’ai tellement toujours mal partout que je ne me rends même plus compte des douleurs inhabituelles! Et maintenant, je ne peux plus m’asseoir (ni aller à la piscine). Le boulot, les réunions, et mon voyage à Jasper, cette semaine, vont être épiques.

plants5

PS. Deux jours plus tard, une trainée de sang sur mon balcon m’a indiqué qu’il y avait un autre problème pas encore découvert. Et en effet, mon gros orteil s’est lui aussi fait bien râper. Le jardinage de balcon est un sport dangereux!

60 comments

  1. ouch… Je suis vraiment désolée pour toi.
    Est-ce qu’il y a un service spécialisé pour la douleur à ATPN? Regarde avec l’institut d’anesthésie et de pain management. La science évolue, et on peut peut-être t’aider davantage? Si tu aimerais poser des question à mon homme, feel free ;)! Je te souhaite plein de courage!

    Like

    • Il n’y a pas de centre spécialisé dans mes problèmes de santé, mais il doit y avoir un truc spécialisé pour la douleur, je pourrais regarder ça. Faut que je vois comment mon assurence me couvrirait ça.

      Like

  2. Val Làô sur la Colline

    Ah la laaa ! Ça doit être terrible !
    Je comprends que les massages quotidiens soit trop lourds à financer, et que la piscine prenne beaucoup de temps, mais peut-être peux-tu en quelque sorte allier les deux en faisant installer chez toi un petit jacuzzi ? Bien sûr, ce n’est pas donné, mais peut-être peux-tu faire l’impasse sur un voyage ? Ça peut valoir le coup ! C’est une question de priorité…
    Ainsi, le soir chez toi, tu pourras te détendre un moment, avant de te coucher, et passer sans doute une meilleure nuit…

    Like

    • Les voyages, ça me permet de ne pas me jeter dans la Saskatchewan! A chaque fois que j’en ai envie, je dois avoir quelque chose de chouette qui m’attend et me donne finalement envie de ne pas le faire. Alors non, je ne peux pas faire l’impasse là-dessus. De toutes les manière y’aurait pas la place pour un jacuzzi chez moi🙂

      Like

  3. J’ai lu et même si j’ai peu à dire, je ne souhaitais pas rester silencieux. J’ai lu tes “douloureuses” nouvelles. Mes quelques mots n’ont pas de vertu analgésiques mais sache que de lire les tiens, cela fait mal, mal de te savoir endolorie aussi régulièrement, mal de te savoir blessée même physiquement. Merci de partager ces instants difficiles.

    Je t’embrasse Dr Caso.

    Like

  4. catandfivecats

    moi aussi je suis désolée pour toi, malheureuse de te savoir tant souffrir..tu ne pourrais pas trouver enfin un vrai médecin qui pourrait prendre en charge toutes tes douleurs, non pas bout par bout, mais globalement? (oui en effet, il y a des services anti douleurs dans chaque hôpital de bon niveau en France, peut être à ATPN?)
    je te souhaite beaucoup de courage lors des crises douloureuses..
    mais ton balcon est très agréable, le printemps enfin chez toi!!
    bises de Bretagne

    Like

  5. samantdi

    De tout coeur avec toi… Je connais la douleur, mais de façon moins aigue que toi car elle est localisée sur mon bassin.
    Les médicaments aident mais ne sont pas d’une efficacité totale (et surtout leur temps d’action est relativement court dans une journée)

    Le meilleur conseil m’a été donné par mon médecin généraliste : ne forcez pas, écoutez vous et reposez-vous quand ça ne va pas.

    Pour ma part (et je ne veux surtout pas dire que c’est ton cas, car une chose cruelle quand on souffre, c’est que TOUT LE MONDE a des conseils à donner, alors que personne ne vit la même vie, ni ne souffre de la même façon) et donc seulement pour ma part, j’ai constaté qu’une partie de mes douleurs venait de ce que je luttais constamment pour être “normale”, pour mener le même rythme que tout le monde, et que ça ne se voit pas que j’étais boiteuse. Donc en plus de toutes les articulations foireuses, des tendons tordus, des muscles raplapla j’étais tout le temps en tension.

    Donc, dire “stop” là, je ne joue plus avec vous, je me repose, je ne peux pas suivre votre rythme. Mais ce n’est pas facile, ça non, vraiment pas facile.

    Je t’embrasse très très fort.

    Like

    • Je suis désolée que tu souffres autant toi aussi. Ce que je trouve le plus difficile, c’est que la douleur est épuisante mentalement, aussi. J’ai de la chance de pouvoir travailler un peu à la maison, de ne pas devoir tout le temps être au bureau, alors ça aide. Grosses bises à toi aussi🙂

      Like

  6. Sass73

    Je suis d’accord avec d’autres commetnaires, n’y a t’il pas un centre qui pourrait étudier tes douleurs et te donner vraiment le traitement adapté ? On sait tous qu’une douleur physique pèse sur le mental et qu’il doit être dur d’avancer chaque jour. Je suis sincérement désolé pour toi.
    Pour ton balcon, tu peux être super fière, c’est plus agréable de vivre dans un environnement fleuri (même si c’est dangereux au départ😉 ).
    Courage (mais je sais en te lisant que tu en as beaucoup).

    Like

  7. la zia

    tout cela ne me donne qu’une idée : vite partir à la retraite pour venir m’installer chez toi souvent et te chouchouter, te faire pousser tes plantes, te conconcter un bon repas, faire les courses et le ménage (mais si j’adore), bref… encore 6 mois et ça pourra le faire… Tiens bon !!!

    Like

  8. Merci pour cette note, même si je suis bien évidemment désolée de ce que je lis…Je dis merci car tu nous permets ainsi de mieux comprendre ce qui t’arrive, ce que tu vis. Par exemple, ton balcon est magnifique…Mais à quel prix !
    Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite, en espérant qu’il existe des solutions pour au moins soulager toutes ces douleurs, même partielles.
    Bises !

    Like

  9. Aïe mon amie je suis bien triste de te savoir si endolorie et j’aimerais que mon ostéo se déplace jusqu’à toi!
    C’est sûr qu’il ne résoudrait pas le fait que tu doives marcher avec des béquilles mais pour les douleurs musculaires et tout ça…
    Enfin c’est sûr que ton problème est un peu le serpent qui se mort la queue… Que de douleurs et de stress… Je compatis vraiment.
    Gros bisous

    Like

  10. Je suis profondément attristée de ce que tu racontes, surtout quand on sait que tu ne te plains jamais de rien. Cela me fend le coeur, au sens vrai du mot. Je ne peux que compatir, de loins, hélas. Je commence de mon côté à avoir des tas de douleurs, arthrose des orteils, des doigrs, des poignets….mais je ne souffre pas quands je suis au repos. Et toi , si. Je vois que c’est un problème complexe et je ne peux pas penser que j’ai une solution à quoi que ce soit et cela m’attriste. C’est à toi de réfléchir à comment économiser tes articulations et te faire prendre en charge médicalement pour la douleur. Pas facile….Occupe-toi de toi. Mais je sais trop bien combien c’est difficile de trouver un bon médecin. En gros, tu as trop de courage…et pas assez d’aide !!! Je pense à toi très fort.

    Like

  11. Axelle

    Comme tous les commentaires, je compatis sincerement. J avais mal pour toi en lisant tes lignes. Je vais dire n importe quoi, mais as tu pensé a l hypnose ?
    En tous cas, je pense a toi… Je suis a chier pour supporter la douleur physique. Alors, mon Dieu, comme j ai mal pour toi.
    Courage, Dr.

    Like

  12. Te dire que je suis désolée de ta condition ne va sûrement pas t’aider, mais c’est sincère. Je n’ai malheureusement ni conseils ni remèdes miracles à te donner.
    Par contre, il ne faut pas laisser la douleur prendre le dessus sur ta vie. Consulter un spécialiste de la douleur n’est peut-être quand même une idée à suivre.
    Ton balcon est très joli. Tu as bien raison de t’entourer de belles choses riches en couleurs !
    Bonne semaine
    A bientôt
    verO

    Like

  13. Quand tu pars dans une région plus chaude, tes douleurs te laissent-elles davantage tranquille ?
    La douleur est une chose – et une terrible chose – mais quand je te lis c’est le risque de diminution temporaire d’autonomie qui me fait le plus peur pour toi…
    Est-ce que dans ces périodes de crise, alterner chaise et béquilles ne pourrait pas soulager dans une certaine mesure tes épaules et ta nuque ? Il faut varier les poisons dit-on😦
    Je te fais un gros bisou et je concentre toutes mes ondes positives pour que la chance soit de ton côté, c’est-à-dire qu’au minimum tu te voies octroyer plein de séances de massage remboursées, ou qu’un chouette masseur et toi tombiez éperdument amoureux l’un de l’autre ! Ou un (bon) médecin😉

    Like

    • La région n’y fait pas grand chose, à part qu’en hiver, j’ai plus mal au dos dans les régions glaciaires parce que je dois faire plus attention quand je marche sur la glace/neige. Mais en contrepartie, ATPN est très sec, ce qui aide plutôt mes articulations. Avant, je cherchais un homme sachant faire la cuisine et la vaisselle, mais tu as raison, les massages c’est encore mieux😉

      Like

  14. Fauvette

    Il est magnifique ton balcon mais c’est trop cher payé ! J’ai le coeur gros pour toi. Une de me proches souffre d’une maladie orpheline et se déplace avec des bâtons. Le matin elle met un temps fou à démarrer et doit faire des mouvements de gym. Ces jambes l’abandonnent souvent.
    Elle n’a pas trouvé le médicament miraculeux qui l’aiderait à souffrir moins.
    J’espère que tu vas pouvoir trouver un thérapeute qui t’aidera.

    Like

  15. “Unlike”😦
    Je pense que ce qu’il te faut, c’est des nouvelles jambes bioniques. Ou un genre d’exosquelette. La CaSo qui valait trois milliards… “we have the technology to rebuild her…”

    Like

  16. laurence

    Ma chère Dr. CaSo, c’est difficile d’exprimer ma désolation pour toi, surtout que je ne peux rien faire d’autre que t’envoyer plein de hugs… tu es si courageuse et c’est vrai que tu ne te plains jamais, tu constates, tu encaisses et tu affrontes… j’espère que tu trouveras un centre compétent dans plusieurs domaines pour la prise en charge de ces douleurs… c’est vrai que personne ne peux comprendre les douleurs à la place des autres mais toi en plus tu n’as pas de répit… peut être faut il trouver sur le net d’autres pays avec des nouvelles méthodes ? (un de mes amis fait de la réeducation en feed back à miami, a trouvé de nouvelles chirurgie à Barcelone et d’autres réeducs en ukraine alors qu’en france : c’était fauteuil roulant et point barre… je t’embrasse fort fort

    Like

  17. Comme devant beaucoup de souffrances, je ne sais pas quoi dire… et je me dis que ce n’est pas une raison pour ne rien dire… Les Homme naissent libres et égaux ha ha ha la belle affaire ! “Je penses à vous”, voilà tout ce qui me vient.

    Like

    • Merci. C’est vrai que non seulement on n’est pas égaux devant la douleur, mais la société ne comprend pas toujours combien il est important d’essayer de soulager ces différences, hélas.

      Like

  18. Mel

    Dur de lire ce billet. Je n’ose même pas imaginer ce que c’est que de souffrir en permanence. Tout ce que je sais, c’est que quand je n’ai mal nulle part, je n’y pense pas, mais qu’en revanche quand mon dos me trahit à nouveau ou que je me tape une énième infection dentaire la douleur m’obsède et me mine. Je te lis depuis longtemps, je suis admirative de ton parcours, et encore plus lorsque je lis ce que tu affrontes au quotidien. Comme d’autres commentateurs, j’espère de tout coeur que tu vas trouver le bon endroit et/ou la bonne personne qui permettra/ont de soulager tes douleurs. Bises et hugs !

    Like

  19. Ann

    Je suis vraiment desolee de lire que tu souffres de tels maux continuellement. Ta joie de vivre est telle qu’on ne le percoit pas dans tes posts ! As tu pense a l;acupuncture ? Peut etre que ca peut aider vu que l’acupuncture prend en compte tout le corps et pas simplement une zone qui souffre par ci ou par la ? Et si tu as peur des aiguilles… rassure toi franchement j’ai teste (et je suis chochotte, le dentiste me masse les joues pour me decontracter c’est dire !) et on ne sent rien (ok ca picote quand c’est sur l;interieur des cuisses c’est vrai, mais juste a l;insertion c’est tout).

    Like

  20. anne

    Je suis désolée de lire tout ça, la vie est parfois si difficile. Une idée, un blog en passant que je consulte pour information et non par besoin mais je crois sincerement que ce que nous mettons dans notre assiette fait egalement ce que nous sommes.
    http://jacquelinelagace.net/
    A consulter et a fouiller, ce pourrait être un petit debut.
    Bon courage pour tout !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s