c'est pas moi je l'jure!

sleeping with ghosts

En général, je laisse la porte de mon bureau ouverte. Pendant l’été, tout est relativement calme, il y a peu d’employés et d’étudiants. Pendant l’année scolaire, c’est toujours un tintouin incroyable qui déborde des petits posts de travail individuels où mes employés et nos clients parlent de tout et de rien.

Leila parle de biologie. Tracey explique à un étudiant étranger que “exotic dancer” a une double signification. Bill parle des symboles utilisés par Shakespeare. L’étudiante de Stéfan semble déséspérée et détester son prof. Stéphanie ne sait pas comment dire à sa cliente que son papier est vraiment nul et fait des efforts de diplomatie.

Parfois, je ferme les yeux et j’écoute tout ce beau monde et je me dis que j’aime vraiment mon boulot. Et parfois, quand je suis vraiment très fatiguée et que je ferme les yeux un peu trop longtemps, j’ai l’impression d’être à l’hôpital.

J’ai passé beaucoup de temps dans les hôpitaux, et les hôpitaux sont hélas rarement silencieux. Alors dans ma tête, quand je suis prête de m’endormir et que j’entends des gens parler pas trop loin de moi, dans le couloir ou les bureaux d’à côté, j’ai toujours l’impression d’être à l’hôpital, entourée de médecins et d’infirmières ou de voisins de chambres qui ont des visiteurs ou écoutent la télé un peu trop fort. Une sorte de madeleine de Proust, en fait, gravée dans mon cerveau depuis toujours et qui ne semble pas vouloir disparaître alors que la dernière fois que j’étais à l’hôpital était quand même en 2001.

C’est marrant, parce que dans la vie quotidienne je n’ai pratiquement aucune mémoire mais je me souviens encore exactement de plusieurs conversations de gens autour de moi alors que j’étais dans cet état semi-endormie, soit à l’hôpital soit au boulot soit dans des avions, par exemple. La bande passante de ma mémoire grave mieux les informations dans mon cerveau quand je suis à moitié endormie que quand je suis complètement réveillée, on dirait! Ou alors ce n’est pas une question de sauvegarde mais plutôt que j’arrive mieux à récupérer ces données que les informations gravées quand je suis réveillée? How bizarre, how bizarre!

Est-ce qu’il vous arrive des trucs bizarres comme ça, à vous aussi? Est-ce que certaines de vos madeleines de Proust sont aussi improbables et futiles que la mienne?

ma nouvelle drogue

ma nouvelle drogue

23 comments

  1. Ah oui, le beurre d’amande, c’est trop bon!
    En fait, peut-être que quand tu es dans cet état de semi conscience, ton cerveau est moins sollicité (notamment par ce que tu pourrais voir) et donc mieux concentré sur ce que tu entends?

    Like

  2. J’achète de la “purée” d’amandes, je suppose qu’en fait c’est la même chose? 100% amandes…
    C’est délicieux sur une tartine avec le thé ou le café😉

    Autrement je suis étonnée que l’hôpital soit une madeleine de Proust pour toi? Ce sont de bons souvenirs?
    Je déteste l’hôpital et ce bruit permanent, le fait d’être comme dans un hall de gare presque, malgré la porte de la chambre…😦 Mes souvenirs d’hôpitaux sont sinistres malgré la reconnaissance énorme que j’ai pour les toubibs qui n’ont pas le temps d’être “humains”.

    Ma Madeleine de Proust ça serait les hirondelles en fin de journée dans le ciel bleu d’une pureté totale en Espagne.

    Liked by 1 person

  3. je n’aime pas les hôpitaux, alors j’ai du mal à comprendre qu’ils soient ta Madeleine de Proust..mais chacun a ses souvenirs,
    quand j’ai le nez dans les fleurs de mon lilas, whaou, je me retrouve à 10 ans dans les prés de ma Lorraine natale, et là je suis aux anges!
    bonne journée et bonne dégustation! bises

    Like

    • Je n’ai pas choisi qu’ils soient ma madeleine de Proust, enfin (est-ce qu’une madeleine de Proust qu’on choisi est réellement une madeleine de Proust?)! Je crois qu’on a une définition différente du terme parce que franchement, est-ce que j’ai l’air de parler d’un truc que j’aime? C’est comme ça, j’ai passé tellement de temps là-dedans que c’est mon cerveau qui n’arrive plus à se défaire de ce souvenir et qui continue à faire cette association stupide et fort peu agréable.

      Like

      • catandfivecats

        je suis désolée d’avoir mal compris, tu aimes autant les hôpitaux que moi alors, que de mauvais souvenirs..une Madeleine qui s’est imposée, somme toute..bon vendredi chère Dr. des bises de consolation!

        Like

        • Merci🙂 Mais je continue à me poser la question de si une madeleine de Proust doit nécessairement être positive. Je cherche sur internet mais ne trouve rien qui parle de “bons” souvenirs, seulement “objet ou micro-événement qui fait remonter à la conscience le souvenir d’un événement ou d’un contexte passé.” Donc il semblerait que j’avais raison, une madeleine de Proust PEUT faire remonter à la mémoire des mauvais souvenirs. Je vous en apprends des choses, hein😉

          Like

  4. Mel

    Pour moi, ce sont des odeurs (et aussi des saveurs) : celle de l’herbe coupée, le goût de certaines fraises ou framboises…
    Sinon, l’état de semi-conscience favorise sans doute une certaine forme d’attention un peu flottante et doit j’imagine faire appel à une façon particulière d’enregistrer des informations et de se les remémorer.

    Like

  5. La zia

    L’odeur de la première goutte de pluie sur la terre chaude et me revoici en enfance, en Lorraine.
    Mais oui, pourquoi certaines phrases insignifiantes restent-elles dans les souvenirs si précisément ? j’en ai un paquet…..en stock.

    Like

  6. valeriedehautesavoie

    Cela ne m’étonne pas du tout que tu puisses avoir des souvenirs d’hôpital qui puissent devenir doux. G. qui lui aussi a passé de longs longs moments à l’hôpital, n’a pas du tout la même vision que ceux qui n’y ont fait qu’un tour. Il s’agit d’une partie de ta vie, un endroit où tu as vécu, du bon et du moins bon, mais tu ne peux occulter cette vie là, surtout que cela s’est passé durant l’enfance. Et il me semble plus sain d’aimer aussi ces moments là qui t’ont construit, où tu as rencontré des chouettes personnes, découvert la vie. Même moi j’ai des souvenirs d’hôpital qui peuvent se réveiller à l’improviste et me donner le sourire🙂

    Like

    • J’ai quelques bons souvenirs d’hôpitals, c’est certains, mais celui-là en particulier n’est pas génial, parce que c’était toutes les fois où j’essayais de dormir mais il y avait trop de bruit😉

      Like

  7. Pas de souvenirs d’hôpital pour moi quand je ferme les yeux…..ce sont plus les odeurs qui me rappellent des choses…..oserai je dire que j’aime sentir l’odeur qu’il y a dans un garage……ça me remet quelques dizaines d’années en arrière, dans le garage de mon grand père…..c’est grave Docteur?……

    Like

  8. Patton

    Moi c’est l’odeur du foin et des bouses de vache en Auvergne ( ou j’ai passé beaucoup de vacances d’enfance ) l’odeur de la terre aprés une pluie en Eté , celle des chataîgnes chaudes en Hiver , l’odeur du Kérozéne sur le Tarmac en Afrique …. bref ! que des odeurs!

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s