c'est pas moi je l'jure!

fields of gold

Au Canada (comme ailleurs, j’imagine), le gouvernement offre des bourses de recherche aux chercheurs universitaires, mais les demandes sont de plus en plus compliquées à faire et les pourcentages de réussites de moins en moins élevés. Dans mon université, on sait que faire une telle demande est archi-difficultueux alors on reçoit quelques bons points rien que pour avoir essayé, lors de notre évaluation annuelle, même si la demande n’a pas été couronnée de succès. Et le gouvernement est tellement radin ces temps-ci qu’on peut même recevoir la mention spéciale “excellent projet de recherche, aurait reçu plein de sous si on en avait mais là on n’en a plus” (et ça vaut pas mal de points dans l’évaluation annuelle)!

Bref, c’est tellement la galère ce truc que je n’ai jamais osé m’y atteler. Sauf que là, ça fait un moment que je n’ai rien publié, donc je me suis dit qu’il serait temps de me bouger le

cul

Comme vous me dites toujours, chères lectrices et chers lecteurs, que vous aimez connaître mon travail, je vais vous expliquer le B-A-BA de cette demande pour vous faire rigoler un peu!

  1. Le CV: il faut que quelqu’un qui l’a déjà fait plusieurs fois t’explique comment ça marche tellement les instructions sont compliquées.
  2. Un résumé du projet (quoi, qui, quand, où, pourquoi, comment, combien); possibilité d’atteindre, de façon efficace et en temps opportun, les objectifs de la demande de subvention.
  3. Expected outcomes: résultats escomptés et impact sur le plan intellectuel, social, et économique, et sur différents publics (universitaire, non-universitaire, étudiants, profs, etc.).
  4. Description du projet (minimum 5 pages): comment ce projet va permettre de
    • favoriser la diffusion multidirectionnelle des connaissances en sciences humaines parmi les chercheurs ainsi qu’entre le milieu universitaire et l’ensemble de la communauté, afin d’en accroître l’influence, l’impact et les avantages sur le plan intellectuel, culturel, social et économique;
    • accroître l’accessibilité et l’utilisation des connaissances issues de la recherche en sciences humaines au sein et en dehors du milieu universitaire;
    • appuyer l’établissement de liens réciproques entre les chercheurs en sciences humaines, ainsi qu’entre les chercheurs en sciences humaines et ceux qui sont en mesure de coproduire ou d’utiliser les connaissances issues de la recherche;
    • appuyer la création de réseaux et d’outils de recherche en sciences humaines visant à favoriser la réalisation de travaux d’érudition;
    • accroître l’accessibilité de ces réseaux et outils en dehors du milieu universitaire.
  5. Training and mentoring: formation et mentorat offerts aux étudiants, aux chercheurs en début de carrière et à d’autres personnes hautement qualifiées ainsi que des occasions qu’ils auront de contribuer au projet (présentations, organisation, recherche, etc.).
  6. Knowledge mobilization plan: la qualité des plans de mobilisation des connaissances, y compris la diffusion efficace des connaissances, l’engagement ainsi que les échanges avec la communauté des chercheurs et le milieu non universitaire; stratégies et calendrier d’élaboration et de réalisation des activités proposées; contribution prévue à la préservation, à l’accès et à la mobilisation des connaissances issues de la recherche.
  7. Relevant experience: qualité, quantité et importance de mon expérience antérieure; expérience concernant des contributions liées au développement du talent; démonstration de mes contributions, tels des rapports commandés, des pratiques professionnelles, des débats publics, des politiques publiques, des produits et services ainsi que l’expérience de la collaboration.
  8. Research contributions: mes projets de recherche antérieurs et résultats publiés concernant mon rôle dans le projet par rapport au stade de ma carrière; possibilité de contributions futures.
  9. Ze budget: mention des ressources prévues (temps, ressources humaines et ressources financières), y compris l’obtention de contributions (en espèces et en nature) de l’établissement d’accueil ou d’autres sources; pertinence du budget demandé et justification des coûts proposés.
  10. Liste de références des publications citées dans les documents ci-dessus.

Sur ce, chères amies et chers amis, je vais aller m’acheter une caisse de bouteilles de vin pour essayer de faire passer ce mal de crâne qui me torture depuis que j’ai commencé à écrire ce truc infernal que je dois finir avant le 5 octobre…

tree

PS. Un de mes collègues m’a donné une copie de sa demande faite l’année dernière (et il a reçu l’argent): 144 pages!

11 comments

  1. alcib

    Il faut déjà avoir un emploi bien payé pour consacrer tout le temps nécessaire pour faire cette demande, monter le dossier, etc.
    Mais comme tu obtiens très souvent, pour ne pas dire toujours, d’excellents résultats dans ce que tu entreprends, il y a de fortes chances que tu obtiennes une réponse positive. Bon courage !

    C’est toi qui a donné un coup de pied au c… de cette voiture ?

    Like

  2. Narayan

    Pareil en France, cette année en sciences “humides” 8% de réussite, c’est n’importe quoi. Sauf qu’en France si tu dis que tu a perdu 3 mois pour rien, on t’explique que tu es nul de chez nul. Et comme tu as perdu 3 mois tu as du retard de publications et donc ton évaluation est encore plus mauvaise. Tu comprends pourquoi je n’y retournerai PLUS JAMAIS ?

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s