c'est pas moi je l'jure!

les p’tits délices du dimanche soir 

Dimanche, après un voyage sans problème jusqu’à Los Angeles, j’ai enfin eu la chance de rencontrer une lectrice de ce blog de longue date que je n’avais pas réussi à rencontrer en mars dernier. Après une chouette visite au Getty Museum, on est allées dîner à Bouchon, un resto très cher mais très sympa à Beverley Hills.

la5

la4

Hôtel où a été filmé Pretty Woman!

la3 Lundi, j’ai passé toute la journée dans des entretiens vraiment difficiles. Je ne sais pas si ces gens m’ont appréciée, mais le type à la tête du comité d’embauche m’a conduite à une petite plage, avant d’aller dîner, pour y admirer un coucher de soleil sublime. J’ai trouvé ça très sympa.

la2

Mardi, je me suis emmerdée toute la journée à l’aéroport et dans l’avion, mais quelques trucs marrants sont arrivés: d’abord, j’ai appelé un taxi pour l’aéroport et c’était le même chauffeur que celui qui m’a conduite au musée Getty dimanche. Dans une ville de quatre millions d’habitants, rencontrer deux fois la même personne c’est rare! Ensuite, le même type de l’aéroport qui m’avait aidée à la sortie de l’avion dimanche m’a aidée à la sécurité. Dans un aéroport où passent septante-cinq millions de personnes par an, tomber deux fois sur le même passager, c’est rare! Et puis j’ai vu une femme porter (pas dans une caisse!) un superbe chat noir avec une tache blanche exactement comme Calinette!

la1

Mercredi, j’ai eu un entretien d’embauche par téléphone et c’était nul, j’étais épuisée et énervée, parce que de nos jours, il y a de meilleures façons de faire les choses! Mais ensuite je suis allée à une réunion où John a annoncé qu’il allait transférer (enfin, un de ses esclaves employés va le faire) le site internet dont je suis responsable et que ça me faisait VRAIMENT chier de transférer moi-même sur un nouveau serveur, alors ça m’a remise de bonne humeur. Il le fait pour la gloire et la gratitude mais je m’en fiche!

la9 la8

Jeudi, j’ai ENCORE eu un entretien d’embauche–j’en ai marre mais je sais que j’ai de la chance–cette fois avec une université énorme et hyper prestigieuse et pour un boulot absolument génial (mais dans un endroit absolument nul), par skype, donc ça allait. Après avoir signé cent huitante contracts et trucs urgents, je suis rentrée… pour remarquer que la télé de Calinette avait disparue! Je ne sais pas comment c’est possible, mais le bidule qui contenait la bouffe des oiseaux a disparu! Rien n’est tombé ni sur le balcon ni dans la neige en bas de l’immeuble… Je n’y comprends rien! Les pies sont furax!

la10

Vendredi, il faisait toujours hyper froid (ras le bol des poils du nez gelés et des pommettes brûlées!) donc je suis restée à la maison pour y corriger cinq cents copies avec une Calinette en bouillotte et les marrons glacés de ma tata. Ce que je trouve dingue, c’est que les ouvriers du pont du métro (mais aussi de partout ailleurs ici) continuent à travailler même par -30, les pauvres! Je peux vous dire que c’est tout simplement atroce d’être dehors avec ces températures et surtout ce vent mordant! Enfin, on n’est pas à Verkhoyansk, c’est déjà ça…

la11 Samedi matin, je suis allée déguster un brunch hispano-germanique délicieux avec de chouettes amis chez la catsitteuse préférée de Calinette avant de retourner à mes abominables copies et délicieux marrons glacés (Calinette boude parce qu’elle sait que je vais repartir dans quelques jours)…

la12

12 comments

  1. bou_dchou

    Quelle chance d’avoir autant d’entretiens, même si certains t’énervent! Tu nous tiendras au courant des résultats? Et les couchers de soleil, waouh! En ce moment, je suis sous ou dans le brouillard depuis presque 3 semaines… Vive la région des 3 lacs…

    Like

  2. Ava

    tu étends loin tes recherches jusqu’à Los Angeles dont le climat n’est pas le même où tu es actuellement ! Avec tant d’entretiens, il est certain que tu vas trouver quelque chose qui te convient. bonne soirée

    Like

  3. princesshillustratrice

    J’ai une théorie pour la bouffe des oiseaux: Marcel le Zozio cassait la croûte dans la mangeoire. Un rapace (appelons-le Jean-Paul) s’est abattu sur Marcel. Marcel s’est cramponné à la mangeoire. Jean-Paul s’est envolé avec Marcel et la mangeoire.
    Ça se tient, non ?

    Like

  4. de tous tes entretiens, il y en aurait au moins un qui sera positif? et tu t’envoleras fort fort loin de ces températures abominables..quelle horreur! moins 26°C, en France, tout serait paralysé..
    croque bien les marrons glacés, tiens je vais aller m’en acheter et je ferai comme toi, bouillotte de poils au pied et dégustation sucrée, le rêve!
    bises et bonnes emaine

    Like

  5. alcib

    La dernière fois que j’ai vu des poils du nez gelés, il me semble, c’était quand j’étais enfant à la campagne, au nez de notre cheval. Mais il y a des jours, ici aussi, où les poils du nez de Rupert sont presque gelés ; c’est parfois le signe qu’il est temps de rentrer.
    J’espère que cela ne se reproduira pas trop souvent chez toi.

    Like

  6. Tu as vérifié qu’il n’y avait pas quelqu’un de complètement gelé accroché en dessous de ton balcon avec la mangeoire aux oiseaux collée dans une main? Bon, au moins si tu vas à Los Angeles tu n’auras plus les poils du nez qui gèlent……sauf grosse maladresse avec un congélateur !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: