c'est pas moi je l'jure!

c’est l’histoire d’un mec…

Les ennuis ont commencé doucement, ce matin: je me suis réveillée avec un petit mal de gorge qui n’a fait qu’empirer toute la journée pour se transformer en massive crève ce soir; j’ai envoyé valser ma bague préférée derrière mon lit, là où c’est impossible de l’attraper; je me suis violemment enfoncé le coin de ma boîte de kleenex dans la joue; j’ai mis trois minutes à tenter en vain de démêler le noeud de mes lacets…

Et puis les vrais soucis sont arrivés: je devais chercher Sylvie l’hôtesse de l’air de passage à ATPN pour aller dîner avec elle et je voulais en passant acheter des Buckleys contre la crève (gélules rouges pour le jour et bleues pour la nuit), mais quand j’ai voulu démarer la bagnole, elle était morte! J’ai donc texté Sylvie l’hôtesse de l’air pour lui dire qu’elle devrait marcher jusqu’au resto et que j’allais prendre un taxi pour l’y retrouver. La pauvre Sylvie hôtesse de l’air avait mal aux dents et au ventre alors c’était pas cool pour elle de devoir faire ces kilomètres à pieds! Moi, j’ai abandonné ma pauvre Albertine et au passage enfermé par mégarde mes clés de maison/voiture DANS la-dîte voiture, puis j’ai pris un taxi et me suis arrêtée en chemin pour acheter mes Buckelys, Dieu merci! Et le dîner était très bon et la compagnie fort charmante!

Bref, j’ai repris le taxi pour rentrer chez moi et appelé AMA (le AAA albertain) (à 19 heures précisément) qui est venu après 45 minutes (j’ai attendu dans le parking puisque je n’avais donc pas mes clés pour entrer dans mon appartement!). Brent m’a forcé la porte, trouvé les clés, et démarré la bagnole, puis s’est cassé. Moi, j’ai attendu 2 minutes avec le moteur qui tournait, puis je me suis dit que j’allais sortir rouler pendant 30 minutes pour bien recharger la batterie.

Et c’est là que les VRAIS DE VRAIS soucis ont commencé! J’ai reculé Albertine, mais elle n’arrêtait pas de me dire “hello, hello, hello…” … et puis quand j’ai voulu tourner les roues c’était très difficile… et puis des tas de voyants lumineux se sont allumés et le moteur a fait “wouh, wouh, wouh” et paf Albertine a remouru! J’étais donc au milieu et en travers du parking, bloquant au moins sept autres voitures!

J’ai donc rappelé AMA, et Brent (qui n’était pas bien loin) est revenu au bout de 20 minutes et puis quand il m’a fait repartir le moteur je lui ai montré le coup des roues qui ne voulait pas tourner et le moteur qui faisait “wouh, wouh, wouh” et Albertine qui n’arrêtait pas de me dire “hello, hello, hello…” et là il a dit “OK, il faut aller dans un garage mais la dépanneuse ne peut pas entrer dans ce parking, elle est trop haute, alors il faut arriver à sortir d’ici!”

Il a encore dû me faire repartir le moteur trois fois en chemin pour que j’arrive avec très grande difficulté (pratiquement impossible de tourner le volant!) à sortir du parking et aller me garer dans la rue! Et puis il a appelé la dépanneuse. Là, il était 21 heures.

La dépanneuse est arrivée environ 30 minutes plus tard et Kevin m’a posé quelques questions et je lui ai raconté l’affaire avec Brent et que je n’avais pas conduit cette voiture pendant cinq semaines et qu’est-ce que ça pouvait bien être que ce boxon!!?? Parce que merde, quoi, moi j’ai besoin de ma bagnole, et demain c’est dimanche et lundi c’est férié et mardi je dois aller voir mon médecin et ma doyenne et mercredi je me casse pour Toronto!

Tout ça sur fond de jurons discourtois concernant la nuée de moustiques aussi féroces que les Perses sur la plage de Marathon! (C’est pas parce qu’on est à l’article de la mort qu’on peut pas se cultiver, mortecouille!)

Bref, Kevin a fait 150 tests pour essayer de comprendre ce qui tracassait ma pauvre petite Albertine. Il était fort charmant ce jeune homme! Et finalement, il m’a dit que ma batterie était tellement vide que l’alternateur n’arrivait même plus à se secouer les puces et que c’est pour ça que les roues ne voulaient pas tourner et tout le binz et donc il fallait soit que je roule pendant 45 minutes soit que je change la batterie mais ce n’était pas possible parce qu’il était 22 heures passées un samedi soir et que je devais rappeler AMA dimanche et leur expliquer l’affaire et espérer que ça irait parce que sinon c’était l’alternateur qui merdait et là c’était le Siège d’Arles et les Ostrogoths et les Wisigoths qui gagnaient et on n’était pas prêt de s’en sortir!

(Quoi, de la fièvre, moi?! Mais vous rêvez ma chère Gizette!)

Quand j’ai pu enfin rentrer chez moi, il était passé 22 heures et Albertine était seule dans la rue, pauvre petiote, et j’ai vidé deux boîtes de kleenex et ma tête était comme un giraumont et j’avais dépensé $30 de taxi et Dieu merci pour AMA et j’aurais mieux fait de prendre un white chocolate martini au lieu d’une tisane de camomille au resto et je crois qu’il faut vraiment que j’aille me coucher, là, parce que demain à 7 heures on va encore se faire réveiller par cette putain de vibrofonceuse et toute cette histoire va mal finir!

10 comments

  1. déjà chez toi?
    tu devrais écrire des romans, des thrillers, parce que là vraiment c’est une histoire à dormir debout! la scoumoune? (j’ai de la culture aussi, LOL)
    tu nous tiens en haleine jusqu’au bout, malheureusement on n’a pas la fin de l’histoire..allez un tes tes cocktails préférées et tu reverras la vie en rose? 🙂
    oups, tu repars? j’espère pour un entretien,
    bises du dimanche
    et Calinette?

    Like

  2. La voiture qui lâche un vendredi soir, veille de long week-end, je connais. Et ça a fini par me coûter cher… Bon, j’espère qu’Albertine se remet, et que toi aussi, tu vas mieux.

    Like

  3. Albertine s’est fait bouffer par des fouines, non? Ou elle te fait la tronche parce qu’elle sait que Pamela (ou Marilyn) sera bientôt là à sa place! (en même, temps, ça va te déculpabiliser…)…
    J’espère que la suite ira mieux, tout de même, et que ton dimanche t’aura permis de te reposer!

    Like

  4. Mel

    J’espère au moins que tu as passé une bonne nuit de sommeil… Mon père débranche toujours la batterie de sa voiture quand il ne s’en sert pas pendant longtemps mais j’ignore comment il s’y prend.

    Like

  5. Y’a pas à dire : quand ça veut pan ça veut pas!!!
    je compatis à 100% ma chère amie! 🙂 Et la vibrofonceuse par dessus le marché! Pfiou….. Il en faut du courage! :’-(

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: