c'est pas moi je l'jure!

sur l’oreiller

Le Canada est en ébullition, et pas seulement à cause des températures au-dessus de 30ºC qu’on a depuis quelques jours: à partir du 17 octobre, le cannabis sera en vente libre et on pourra se balader légalement avec jusqu’à 30 grammes dans les poches et même faire pousser jusqu’à quatre plants de cannabis dans son salon. Mortecouille, les hivers de six mois vont enfin être supportables! (A vrai dire, j’aurais préféré qu’ils rendent le assisted suicide (c’est quoi en français) légal, mais bon, au moins on pourra fumer de la marijuana à gogo pour oublier qu’on doit continuer à vivre…)

Ce soir, mon copain Jerry et moi sommes allés dîner dans un nouveau restaurant, Pip, assez petit mais assez sympa, avec une terrasse minuscule mais un peu plus calme qu’à l’intérieur où il y avait de la musique trop forte. On y a bien mangé, rien d’extraordinaire mais c’était bon et sans chichis et pas trop cher. On a parlé de cannabis, bien sûr, et aussi de quitter nos jobs pour recommencer des études. Moi, je ferai médecine, pour devenir médecin légiste, et lui fera de la biochimie, pour apprendre à transformer les pavots qui poussent dans son jardin en quelque chose d’un peu plus efficace pour oublier que son père vient de mourir d’Alzheimer et que ma mère et mon grand père me le repasseront très certainement.

Bon OK, les cocktails de Pip étaient délicieux et peut-être qu’on n’aurait pas dû en essayer autant…

5 comments

  1. mortecouille, comme tu dis, ici avant que le cannabis soit en vente libre, et qu’on puisse en cultiver dans son placard surchauffé, il y aura une 2ème révolution en France! tu es sûre que ce n’est pas le 2ème effet kiss cool des cocktails??
    j’ai vu il n’y a pas longtemps un petit film confidentiel(?) qui se déroule au Québec, l’histoire d’un producteur de cannabis qui enlevait le héros pour en faire un “esclave” dans son exploitation, j’avais trouvé ce film drôle, mais il n’était pas si avant gardiste que ça, alors???
    bonne journée bises

    Like

  2. Miyax

    En France aussi j’attends avec impatience que le suicide assisté soit enfin légal. Ça doit être tellement moins affreux (relativement parlant, hein) d’apprendre qu’on est atteint d’une maladie grave lorsqu’on sait qu’il reste cette dernière porte ouverte. M’enfin, la Suisse n’est pas loin, c’est toujours ça.
    Par rapport au cannabis, j’ai lu il y a pas longtemps dans le très intéressant roman graphique “Carnets de santé foireuse” de Pozla (que je recommande chaudement, sauf aux hypocondriaques) que la consommation récurrente de cannabis rend moins sensible aux antidouleurs comme la morphine et autres. Donc une fois à l’hôpital, à dose égale de morphine avec les autres patients, on souffrirait plus… Ça me dissuaderait de fumer beaucoup de joints… si ça m’arrivait d’en fumer.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: