c'est pas moi je l'jure!

je suis mort qui qui dit mieux

Je suis en train de lire un bouquin qui s’appelle Advice for Future Corpses (and Those Who Love Them): A Practical Perspective on Death and Dyingécrit par Sallie Tisdale. C’est pas mal, un peu dans tous les sens, mais j’aime beaucoup l’un des principes qu’elle répète souvent: quand quelqu’un est en train de mourir, on fait beaucoup de choses “pour cette personne” (beaucoup parler, dire que tout ira bien, demander plein de tests et de médicaments de plus, tout faire pour prolonger la vie, etc.) mais en réalité c’est pour nous qu’on le fait, parce qu’on a peur ou qu’on est triste ou qu’on ne sait pas quoi dire ou quoi faire ou parce qu’on ne veut pas être accusé de ne pas prendre soin de cette personne ou qu’on ressent une certaine obligation envers cette personne ou qu’on veut pouvoir se dire qu’on a tout fait, etc. 

C’est un peu spécial de lire ce bouquin alors que mon grand père (de 103 ans) ne va pas bien depuis quelques semaines et ma mère ne va pas bien depuis plusieurs mois… et quand j’étais à l’hôpital avec mon amie Katrina et son mari et qu’elle m’a demandé ce que je lisais, j’étais un peu gênée… Mais j’ai besoin d’essayer de comprendre ce que je ressens envers ma mère et mes grands parents. Je n’ai pas du tout peur de la mort, mais ma mort et la mort des autres ce n’est pas la même chose. Quand une certaine personne très proche de moi me dit qu’elle aimerait mourir, ça m’attriste énormément, alors que je ne comprends pas qu’on puisse être attristé par mon envie de mourir. Bref, ce bouquin est intéressant et me fait réfléchir à plein de choses.

L’auteur parle d’un film japonais qui s’appelle After Life (première partie, deuxième partie). L’idée de ce film c’est qu’après sa mort, on doit choisir le meilleur souvenir de notre vie et on emportera ce souvenir avec soi au paradis–le seul souvenir qu’on aura pour l’éternité.

Je trouve l’idée intéressante pour plusieurs raisons: 1) quel est ce paradis idéal où l’on n’est plus “encombré” de millions de souvenirs bons et mauvais? 2) qu’est-ce qui se passe quand notre meilleur souvenir n’est pas le meilleur souvenir de la personne avec laquelle on a partagé ce moment, et vice-versa? et 3) quel est mon meilleur souvenir de ma vie?

Sallie Tisdale dit que très souvent, quand elle fait cet “exercice” avec ses patients (elle a travaillé comme infirmière dans des unités de fin de vie), ce sont  les émotions qu’ils ont ressenti après un événement, plus que l’événement lui-même, que ses patients choisissent comme “meilleur souvenir” de leur vie. Par exemple, un de mes meilleurs souvenirs c’est le sentiment que j’ai ressenti après le coup de téléphone de mon ex-Boss qui m’offrait un job à Toronto. 

Mais je dois avouer que j’aurais bien du mal à choisir un seul bon souvenir de ma vie à emporter avec moi pour l’éternité parce que j’ai beaucoup de très bons souvenirs, heureusement. Serait-ce aussi difficile pour vous, mes chères lectrices et chers lecteurs, de choisir un seul souvenir? Je l’espère pour vous 🙂

Bon souvenir d’un déjeuner très sympa avec mon ex-ex-ex-ex-ex-secrétaire jeudi dernier.

11 comments

  1. MAG

    Il me paraît difficile, voire impossible, d’avoir un bon ou un mauvais souvenir d’un événement qui n’aurait provoqué aucun sentiment. Nos sentiments font ce que nous sommes, des êtres humains ; sans cela, les événements vécus ne seraient que “des faits historiques” de nos vies.
    Je trouve curieux qu’une infirmière s’en étonne.
    Les animaux eux-mêmes n’ont de souvenir que de ce qui a provoqué chez eux une émotion, que ce soit de peur, de douleur ou de joie. Sans ces émotions, point de souvenirs.

    Like

  2. Bonjour à toi 🙂
    Quel article intéressant et qui pourrait être développé. Beaucoup de philosophie et d’interrogations très pragmatiques sur la mort des autres, proches ou non, de soi. Pour l’achat de ce livre, tu le sais qu’il n’y a pas de hasard ?
    Je vais y revenir, j’aimerais faire participer mes réflexions sur mon blog et ensuite sur le mien, si cela ne te dérange pas ?
    Y aurait-il une traduction pour ce livre ? Le meilleur souvenir de ma vie c’est le moment où mon fils après sa naissance est remonté dans la chambre et que j’ai pu le regarder pendant une semaine à le dévorer des yeux. J’en aurais d’autres tous ceux passés petite avec mes grands-parents à qui je pense très souvent qui m’ont donné l’amour que je n’ai pas eu chez mes parents. Même adolescente ou jeune fille de 18 ans lorsque j’allais chez eux pendant quinze jours pour passer mes examens de fin d’année. Je pense que c’est à mon fils, mon petits-fils, et mes grands-parents que je penserais. Après tout, je n’y suis pas, c’est en tout cas à mes enfants que je pense lorsqu’il y a des moments où je manque d’étouffer lorsque j’avale de travers. C’est assez impressionnant. Et voilà je pleure d’émotions. 😉
    Quant à la mort, comme le chanterait Jacques Bref, “Vieillir la belle affaire”. Note que voir le mari de ma meilleure amie mourir pendant trois semaines et avant cela avoir pendant deux ans, un cancer stade 3 d’un mélanome, s’éteindre à petit feu avec tous les jours l’espoir, et la soutenir elle. Ce fut inhumain pour cet homme là et pourtant c’était en Belgique.
    Pensées ensoleillées depuis l’estuaire de la Gironde à Blayes 🙂

    Like

  3. Miyax

    Mmmh, cet avocat m’a l’air mûr à point ! 🥑 Au paradis je me vois bien en train de me nourrir de guacamole !

    Plus sérieusement :
    – Moi aussi j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup plus peur de la mort de mes proches que de la mienne (à titre personnels je vois ça comme un long sommeil sans rêve, confortable, alors que l’absence des êtres aimés est intolérable).
    – Si je me centre sur MOI, eh bien j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup plus peur de souffrir que de mourir.

    Diantre, pas très gai. Mais ça fait du bien d’y réfléchir et d’en parler. Et c’est drôle, ça ne me déprime jamais d’en parler.

    Like

  4. j’ai lu hier soir, en diagonal (dans l’avion de retour) un article sur la mort, dans le dernier Science et vie, qui est super très intéressant, je vais m’y replonger et t’en parlerai peut être..si tu veux

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: