c'est pas moi je l'jure!

top délire

Enfin une bonne nouvelle: Top Chef Canada vient de commencer une nouvelle saison (que je regarde sur foodnetwork.ca). Ouf, parce que j’ai vraiment du mal à trouver des trucs intéressants à regarder ces temps-ci. Et ce qui est rigolo, c’est qu’une des participantes a mon prénom (très rare en anglais), et l’un des participants a le prénom (rare en français et encore plus en anglais) de mon petit frère! Je sais donc pour qui je vais croiser les doigts chaque semaine 😉

Deuxième bonne nouvelle: j’ai enfin terminé d’écouter l’excellent bouquin de Louise Penny (The Beautiful Mystery) dont je détestais le narrateur (il m’a énervée pendant 13 heures et 35 minutes, donc). J’ai ensuite acheté “Un amour en si mineur” d’Elodie Nowodaykij parce que c’est ma copine N. qui en est la narratrice, mais… je crois qu’avant de commencer à écouter ça, je vais LIRE UN LIVRE EN PAPIER! Oui, je sais, je ne me souviens même plus du dernier livre en papier que j’ai lu, ça doit bien faire trois ans au moins que ça ne m’est pas arrivé (à part les livres du boulot)! Comme je lis pour le plaisir seulement quand je voyage, c’est très pratique pour moi d’avoir tous mes “livres” sur mon iPad, ça ne pèse pas lourd et ça n’est pas encombrant. Mais là, ma gentille voisine anglais, il y a quelques temps, m’avait trouvé trois volumes en papier de la série de l’inspecteur Gamache de Louise Penny. Et comme je lis chaque volume dans l’ordre, il est temps pour moi de lire How the Light Gets In, la suite de The Beautiful Mystery et le premier volume en papier que m’a trouvé ma gentille voisine anglaise. (Le plus drôle, dans l’histoire, c’est que quand je lis le livre en papier, maintenant, j’entends dans ma tête la voix du narrateur horrible du bouquin précédent!)

Dernière bonne nouvelle: il semblerait qu’il soit possible pour les gens qui sont actuellement en congé sabbatique de l’annuler. Je ne sais pas ce que ça signifie (est-ce que je vais encore devoir rembourser $10,000, est-ce que le peu de travail que j’ai réussi à faire va compter ou pas, etc.) mais au moins l’université se rend compte que tout n’est pas rose pour nous non plus. Plusieurs de mes collègues et amis profs ici et aux Etats Unis ont dû interrompre leurs projets de recherche, soit parce que l’université est fermée (donc plus de labs, plus de participants), soit parce qu’on ne peut plus voyager. D’autres projets de congés sabbatiques ont tout simplement été annulés, comme la grosse conférence que je devais organiser, des concerts, des festivals, des pièces de théâtre, des expositions, etc. On pourrait nous dire “oui mais vous devriez quand même avoir le temps d’écrire des articles, au moins!” et en ce qui me concerne, c’est assez vrai, mais si j’avais trois jeunes enfants à qui je devais faire l’école à la maison, par exemple, et un mari médecin dont la vie est compliquée et dangereuse, et des vieux parents qui me font du soucis (bon, ça c’est vrai), ou si j’étais moi-même malade, ça serait différent. Sans parler du sentiment général de mal-être et de déprime qu’on peut ressentir. Si mon congé sabbatique est effectivement “annulé,” ça sera la deuxième fois que ça m’arrive! Mortecouille, j’ai vraiment une vie bizarre!

16 mars vs. 16 avril

4 comments

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: