c'est pas moi je l'jure!

la grande évasion

Les choses se confirment pour Destination X. J’aurais beaucoup aimé aller à Montréal, pour y voir mon cousin et plusieurs amis chers qui sont là-bas, mais visiblement ça ne sera pas possible. Ensuite j’ai essayé d’aller à Ottawa, puisque mon seul copain de boulot de quand j’habitais à Toronto y habite maintenant. Mais il n’y a pas de vos directs entre ici et Ottawa. Quelle galère! Donc je n’ai pas d’autre choix que Toronto. Et encore, il n’y a qu’un seul vol direct pour Toronto par jour!!! C’est vraiment la galère ces conneries!

Ensuite, les gens que je devais voir en avril à Destination X ont dit OK pour ma visite d’octobre. Ca ne sera pas la même chose, c’est sûr, mais au moins je pourrai rencontrer ces gens et visiter la ville. Il est même possible qu’ils me payent deux nuits d’hôtel (croisons les doigts).

Et enfin, ma tante parisienne a de chers amis qui habitent à Montréal et dont la soeur, qui habite à Ottawa, a fait ses études à Destination X et a encore des amis là-bas et une nièce qui y étudie, et il est même possible qu’elle puisse aller passer quelques jours là-bas pour me rencontrer et passer un peu de temps avec ses amis et sa nièce et moi!

Je pense partir trois jours vers la fin octobre. Arrivée à Toronto mercredi après-midi et départ immédiat pour Destination X. Deux nuits là-bas, et puis retour pour la dernière nuit à Toronto avant de repartir samedi matin. On croise les doigts pour que la météo soit sympa!

Allez, on célèbre la grande évasion avec une petite bière?

Prost!

16 comments

  1. tu ne nous as pas raconté la suite de tes tests sur la bière? c’était sympa?
    oui prends le risque de partir, ça te fera du bien au moral, et la petite Penny sera dorloté par ta gentille voisine anglaise, j’en suis sûre, 3 jours, ce n’est pas long..
    bon mardi, bises

    Like

  2. alcib

    Il n’y a pas l’obligation de quarantaine pendant quatorze jours pour les gens qui circulent d’un endroit à l’autre ?
    Le fils d’une amie, venu du Salvador en passant par Vancouver et s’étant arrêté à Toronto, a dû rester enfermé pendant quatorze jours à Toronto avant de pouvoir sortir, et quatorze jours encore enfermé à Montréal à son arrivée. Pendant ce temps-là, c’est la mère qui doit s’occuper du bulldog anglais qui, lui, a le droit et l’obligation de sortir plus souvent.
    À Montréal, il n’est pas interdit, mais « fortement recommandé » de ne recevoir aucun visiteur, fut-ce son frère, sa soeur, sa mère, ses meilleurs amis. Ces restrictions ainsi que le port obligatoire du masque sont affichées ou diffusées dans bien des endroits, notamment dans les immeubles d’habitation. Ce sera le cas chez nous dès demain.
    La dernière fois que je suis sorti, non pas de Montréal mais de mon quartier, c’était à Noël dernier. Quant à ma dernière sortie de Montréal, c’était… dans un autre siècle, je crois.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: