c'est pas moi je l'jure!

l’heure du crime

Palme du commentaire le plus terrible et le plus drôle: le rôti de Miss Penny!! Rooohhhh pov’ chérie!!! Elle en est outrée (comme vous pouvez le voir)!

Les règles du jeu se trouvent là-bas si vous débarquez, et petits rappels: vous pouvez continuer l’histoire sous le post 6, OU BIEN après n’importe quel commentaire sous les posts 1, 2, 3, 4, 5, et/ou 6. Tous les nouveaux commentaires resteront cachés jusqu’à demain soir.

Post 7:

J’étais bien logée mais c’était tout petit. Tout le monde se retrouvait pour les repas, c’était parfois sympa, parfois pesant, surtout quand je ne trouvais de place assise qu’en face d’un des adolescents boutonneux et que ses blagues lourdes de scientifique me saoulaient au bout de 5 minutes.

Un soir, on avait à peine entamé la soupe ( oui le cuisinier avait décrété qu’étant donné les températures extérieures, la soupe était indispensable) que toutes les lumières se sont éteintes. Ça arrivait parfois mais en général la panne ne durait qu’une minute ou deux. Cette fois, on a eu tout le temps de finir nos bols, à la lumière des veilleuses de secours. Mais elles ont fini par clignoter jusqu’à s’éteindre complètement.

Et on a entendu un hurlement déchirant derrière la porte de la salle à manger………

18 comments

  1. CINABRE

    Nous sommes tous équipés de lampes frontales connaissant les aléas électriques ici . Des faisceaux lumineux apparurent et quelques uns se risquèrent jusque la cuisine d’où venait le hurlement . Je leur emboîté le pas évidemment, avide de distractions , vu l’ennui pesant qui règne ici bas.
    La lumière revint et ce qu’elle ėclairait nous pétrifia sur place . Le cuisinier avait la tête plongée dans sa marmite de soupe bouillante !
    Lucy me dit dans un coin de ma tête “y en a un qu’y en avait vraiment ras la casquette de ses soupes ” “un peu de respect pour le mort ,” retorqua Gaby . Je dois dire qu’un approbation fugace me traversa l’esprit pour Lucy, P**** de soupe de M***** me dis je .
    Le médecin et deux étudiants allongèrent le cuistot à même le sol . Il était boursouflė , rouge vif et la bouche grande ouverte .”la vache ! Fred le homard dit Lucy ”
    Enfin , un peu d’animation ! C’est mortel ! Si je puis m’exprimer ainsi

    Like

  2. mmechapeau

    Un des cuistots s’était entaillé le bras jusqu’à l’os.
    Et mon voisin de me demander « et celle-là, tu la connais ? »
    Peut-on rire du malheur des autres?
    Çà dépend… Si le malheur des autres est rigolo, oui.
    ( Philippe Geluch )

    Like

  3. Anonymous

    La porte s’ouvrit… C’était le père Noël qui venait de se cogner le nerf ulnaire… Après ce cri primitif, il se mit à jurer qu’on ne l’y prendrait plus à venir faire des livraisons au bout du bout du monde et qu’on n’avait pas idée de faire des coursives aussi étroites. Puis, dans un tintement de clochettes et un nuage pailleté, il disparut et la lumière revint.
    Tout le monde se regarda, interloqué, avant de découvrir la montagne de cadeaux déposés au pied de notre misérable sapin artificiel.
    On me fit passer celui qui portait mon nom en lettre d’or…

    Like

    • Anonymous

      mon nom en lettres d’or… MON nom…
      J’ouvris le paquet, piquée par la curiosité.
      Je m’attendais à une babiole impersonnelle qu’on échange habituellement dans les “Secret Santa”. Il s’agissait en fait de cadeaux incroyables et très généreux qui tapaient dans le mille: un abonnement au NAC d’Ottawa et à l’opéra de Montreal ainsi qu’un pass VIP dans des hotels luxueux des ces deux villes…
      Le père Noël était vraiment un type formidable!

      Like

  4. Cécile

    À tous les coups le cuisinier s’était cogné le petit orteil dans un pied de son plan de travail. Rien d’autre n’aurait pu provoquer un tel cri de douleur…
    Sauf que non lorsqu’Elise de précipita et éclaira la cuisine avec son téléphone il sembla évident que c’était plus grave qu’un orteil cassé. Tellement grave qu’on pouvait voir qu’il n’y aurait pas de soupe au prochain repas ni au suivant. Le cuistot sembler flotter au milieu d’une flaque de son propre sang qui brillait à la lumière du flash du téléphone. Il semblait tout à fait mort. Ce qui n’empêcha pas Noémie, l’infirmière de l’équipe de se précipiter.

    Like

  5. Isabelle

    Puis tout a tourné à l’hystérie collective: cris, panique…un courageux rassemblant ses esprits a marché à tâtons jusqu’à la porte qu’il a ouverte pour y deviner un corps gisant à terre. Puis il a glissé, se luxant la cheville au passage, sur une mare de sang visqueuse et brunâtre, révélée par la lumière enfin revenue.
    – Professeur ̶T̶o̶u̶r̶n̶e̶s̶o̶l̶ ̶N̶i̶m̶b̶u̶s̶ ( déjà utilisés !) Cszm !! s’écrièrent tous les ados venus à la rescousse.
    Ce prof de chimie, un grand dégingandé sans âge, au nom imprononçable qui vivait ici en permanence en ermite, le nez toujours plongé dans ses pipettes ou ses microscopes, serait-il passé de vie à trépas ?
    Toujours est-il qu’il ne faut jamais descendre un escalier lorsque la lumière s’éteint !
    Alors qu’un jeune s’agenouillait pour lui prendre le pouls…..

    Like

  6. Tout le monde s’est regardé bêtement…enfin, a essayé faute de lumière, en se disant que quelqu’un allait bien finir par aller voir ce qui se passait.
    C’est à ce moment là que la lumière est revenue, et que tous les regards ont convergé vers la porte. Elle était toujours bien fermée .
    Personne n’avait bougé de sa place, mais une des chaises était vide devant un bol renversé….Où donc était passé John?

    Like

  7. Manifestement, le cuisinier s’était pris les pieds dans le tapis et avait renversé le plat principal à moitié sur lui et à moitié sur le sol. A son cri de douleur (la sauce tomate était bien chaude) se mêlèrent bientôt les vociférations de la femme de ménage, qui se plaignait pour le tapis endommagé. Tandis que les scientifiques tentaient d’évaluer le degré de brûlure du cuisinier afin d’établir un protocole de soin, je pris la femme de ménage à part pour lui donner la recette miraculeuse de ma grand-mère contre les taches de sauce tomate.
    (Comme quoi, il suffisait que l’histoire avance un peu pour être plus inspirante. Je la prends en route sans avoir lu tous les épisodes…)

    Like

  8. La zia

    Les ados ont rigolé bête en hurlant “c’est Arthur qui s’est planqué » Quelle mauvaise blague. J’avais hâte que la lumière revienne. Et là, d’un coup, le hurlement s’est mué en grognements sourds avec des coups sur la porte rythmés de cris stridents. L’horreur totale. Plus personne ne rigolait… Alors j’ai osé appeler « Arthur ? Arthur ? » « j’suis là » a répondu une voix planquée sous la table. « J’y suis pour rien ». Mortecouille… nous étions tous pétrifiés quand, dans un bruit fracassant, on a entendu la porte du fond de la salle à manger qui s’ouvrait….

    Like

  9. Magali

    Je regardais Élise sans comprendre. Écrire des livres ? Mais sur quel sujet ? Était-ce pour s’en inspirer qu’elle m’avait dit de prendre plus d’une centaine de livres policiers ? Cette fille m’intriguait de plus en plus, j’étais prête à dire oui à sa demande.
    – Les Français adorent les manchots empereurs de Terre Adélie. Avec leurs ailes minuscules et leur corps trapu ils ont un air de Napoléon ou de joueurs de pétanque. Je veux donc faire une étude ethno couplée homme résidant stable et manchot empereur. Sur le sol gelé, cela ne m’étonnerait pas que les habitants se prennent pour Napoléon.
    Édité et publié en même temps en anglais et en français, avec de belles photos, tu imagines le livre à succès ? Je compte sur toi pour un français qui ne présenterait pas l’écueil de la traduction et les photos. L’humour aussi.
    Tu joues toujours de ta Rolls des clarinettes ? N’oublie pas de la prendre, d’autant plus que tu n’auras pas besoin de bouchon !
    – Tu penses à tout, je te suis …

    Liked by 1 person

    • …fidèle comme un ombre, là où tu iras j’irai jusqu’à destinatioooon, plaise au ciel que rien ne nous sépa-re, blam, blam, blam, blam, blam comme le rois mage en Galilée blam, blam, blam, blam, blam, blam…

      Bleck

      Like

  10. Bibigeneve

    Quelqu’un a craqué une allumette, puis une lampe de poche s’est allumée. En tremblant nous nous sommes approchés de la porte, mais d’un seul coup elle s’est ouverte à la volée, et il y a eu un mouvement de recul général. Une femme ensanglantée s’est abattue dans la pièce, un ours blanc sur ses talons…

    Like

  11. Pétrifiés, personne ne bouge je suis la première à me lever et à me diriger vers cette porte , que je pousse doucement… et là une vision d’horreur, dans une casserole de soupe, flotte à la surface deux doigts humains…

    Like

  12. catandfivecats

    Nous nous sommes tous regardé avec terreur, et même le gars le plus bodybuildé de la salle avait les cheveux dressés sur la tête. Je n’avais jamais entendu un hurlement aussi effrayant!
    -mais où se trouve Elise (la jeune fille qui m’avait emmené presque de force dans ce lieu improbable)? demandai-je
    Nous avons tous cherché autour de nous.. sans résultat. La peur nous faisait perdre nos moyens.
    -il faut ouvrir la porte, dis je, et voir ce qu’il en est!
    Mais tout le monde secoua la tête, en tremblant.
    Je n’étais certes pas la plus téméraire du groupe, mais je commençais à soupçonner Elise de nous faire une farce. Un nouveau cri nous tétanisa. Mais il fallait bien résoudre ce canular si s’en était un!
    J’ouvris très lentement la porte, et faillis m’évanouir, en voyant la jeune fille se débattant dans les bras d’un drôle de petit bonhomme vert qui courrait vers une soucoupe v……

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: