c'est pas moi je l'jure!

le chemin du pays où rien n’est impossible

J’ai l’impression que je viens de poser mes valises (en fait, il y en a une qui n’est même pas encore défaite parce qu’elle a été prise d’assault par les coquines qui en ont fait leur plumard (ou poilard?) de prédilection), et voilà que je dois déjà repartir! Après deux petites semaines passées à jouer les secrétaires (puisque la mienne ne travaille pas cet été) et à tester et auditionner une cinquantaine de candidats (pour 16 posts misérables) (et c’est pas fini) (certains candidats aussi, sont misérables), après avoir passé à peine une quinzaine de nuits sans sommeil, et après avoir eu tout juste le temps de faire quelques calins rapides à mes pauvres coquines qui pensaient enfin m’avoir pour elles, je reprends la route.

Je veux paaaaaaaaaas….

Je suis sur les rotules et JE VEUX JUSTE DORMIR! Mon voyage en Europe m’a fait beaucoup de bien au moral, mais physiquement, et mentalement (en ce qui concerne le boulot), je n’en peux déjà plus, après deux misérables semaines. Et en plus je viens d’apprendre que notre &$@#&! d’administration fait la gueule à notre syndicat et nous refuse donc l’augmentation annuelle. La dernière fois que ce genre d’affaire a eu lieu, les profs n’ont pas eu d’augmentation de salaire pendant deux ans et demi. Priez pour que ça n’arrive pas cette fois-ci encore, parce que là, moi, je déclare banqueroute! Ptain d’administration!

Bref, je disais donc, les copains n’oubliez pas d’arroser les coquines et de nourrir mes plantes, merci beaucoup. Si vous voulez savoir où et pourquoi je m’en vais, allez voir mon copain Googe et cherchez ça: “mosquitoes 6th vegetarian beer.” Depuis la page que vous trouvez avec ça, débrouillez-vous 😛 (Edit: j’en ai enlevé une partie parce que c’était trop facile…). Et je vous préviens, ils ont internet, là-bas (si, si, je l’jure, et l’électricité aussi!), alors n’en profitez pas pour filer à l’anglaise, je vous ai à l’oeil! Nonmého, ça serait le comble que vous partissiez en vacances pendant que moi je trime!!

Pour faire ces fabuleuses (j’essaye un nouveau mot, j’espère que vous avez remarqué!) tartelettes au chèvre et courgettes, j’ai pris 12 mini-tartelettes congelées (ou j’ai honte) et je les ai fait cuire à four assez fort pendant 10 minutes à vide, juste pour qu’elles soient très légèrement dorées. Pendant ce temps-là, j’ai coupé 3 petites courgettes en tranches fines (à la mandoline, c’est plus pratique pour faire des tranches égales, ce qui cuit ensuite mieux), et je les ai fait revenir à feu doux pendant 10 minutes dans une poêle avec un couvercle et 5 grosses gousses d’ail coupées finement, ainsi que plein de persil coupé finement et du sel et du poivre. Il ne faut pas que les courgettes soient cuites mais seulement un peu ramolies et bien mélangées à l’ail.

Lorsque les tartelettes étaient pré-cuites, j’ai enduit le fond et les bords avec environ 3/4 de buchette de fromage de chèvre frais (sorti du frigidaire au moins une heure à l’avance, ça aide beaucoup). Ensuite, j’ai soupoudré un soupçon de noix de muscade sur le fromage frais avant de remplir avec les courgettes (et l’ail et le persil). On peu bien remplir les tartelettes parce que ça se tasse à la cuisson. J’ai ensuite battu un oeuf avec un peu de crème à battre et mis une petite cuillère de ce mélange sur les courgettes, pour remplir les interstices. (Lorsque j’ai fait la même chose en version grande tarte (tout aussi exquis), j’ai mis 4 courgette et 1,5 buchettes de fromage frais, et j’ai aussi rajouté quelques rondelles de buchette de chèvre par-dessus les courgettes, pour décorer).

Pour finir, j’ai fait cuire tout ça à four assez chaud (je vous dis jamais combien exactement parce que tous les fours sont vraiment différents, il faut juste garder un oeil pour vérifier que ça ne crame pas) pendant environ 30 minutes. (Dans la version grande tarte, je l’ai laissée 40 minutes et j’aurai pu la mettre un peu plus en bas du four parce que le jus des courgettes et la crème ont un peu ramoli la pâte, même pré-cuite).

Et j’ai presque tout mangé immédiatement et en me brûlant la langue, tellement c’était exquis!

Réussite: 10/10! Génial comme apéritif (facile à préparer à l’avance), et très bon aussi comme plat principal en grande tarte (ça a plus le goût de courgette parce qu’il y a moins de pâte, proportionellement). Ne pas hésiter à y aller assez fort avec l’ail et le persil, on peut même en rajouter par-dessus les tartelettes, ça grillera divinement!

PS. N’oubliez pas d’aller voir les superbes photos que j’ai reçues pour ma collection de trucs à quatre pattes 🙂

PPS. Depuis google.fr on tombe chez moi, maintenant, avec cette recherche, mais heureusement qu’il y a plusieurs réponses 😉 Depuis goggle.com et google.ca, ça va encore…

PPPS. Arrivée ici le 19 juillet 2006… le temps passe vite!!!

22 comments

  1. J

    Bah, sur le site j’ai vu la catégorie “accommodations & travel”, ça sent pas beaucoup le travail ça ;). Buffet à volonté, cocktails au bord … bon j’avoue, les G.O. font très sérieux :).

    Like

  2. Lullaby

    M’enfin ça a l’air super intéressant ce truc, tu vas ps te plaindre de devoir y aller hein, epi ça te fera un nouveau break du boulot (moi aussi je déteste revenir au boulot après les vacances).
    Enfin bon, je comprends que tu sois fatiguée. Allez, courage, et profite bien du voyage!

    Like

  3. Elle est jolie ta nappe en plus! miam ça a l’air sioupeur bon! je te pique la recette que je vais donc essayer au soleil puisque je pars en ouacances très prochainement alors que d’autres, heu, triment 😛

    sinon, bien sûr n’étant pas une finaude de renom, je n’ai pas capté où tu partais! hehe… et pourtant j’ai goggle-isé! J’attends donc les commentaires intelligents des autres pour découvrir 😉

    allez, la reprise c’est hyper dur, mais ça va s’adoucir! Pis tes coquines, elles vont encore faire la fête pendant ton absence, t’inquiètes pas pour elles 🙂

    gros bisous à ma coupine voyeuse, trimeuse, et cuistotte hors-pair!

    Like

  4. trouvé le fameux lien pour mosquito beer machin truc 😀
    pas facile, en fait il faut dire que c’est le troisième maintenant, car ton blog est déjà les deux premiers liens pour cette recherche 🙂

    Like

  5. Madeleine, bienvenue par ici 🙂 Quand’même, les photos des coquines auraient aussi pu te donner une sérieuse piste 😉

    krysalia, c’est intéressant tout ça. Je ne sais pas si je suis d’accord avec tout, mais en tous les cas, ça prouve bien qu’il reste encore du travail à faire, effectivement 🙂

    Alf, il faudrait me payer TRES, TRES cher pour boire de cette infâmité! Je refuse même de regarder le truc pour moins de 2000 euros! 😛

    Lullaby, ouais, un break de la ville et de mes collègues, c’est déjà ça de pris, mais ça va bosser dur, non-stop, on a même déjà eu des devoirs à préparer, faudra avoir écrit un article d’ici à la fin de la semaine, etc. alors… ça ne sera pas de tout repos, snif…

    Candy 😉 Comme l’explique krysalia, comme tout le monde google ces mots, on fini par retomber ici… mais c’est le lien après les miens 🙂 Pis de toutes les manière, je ne vais pas dans un coin aussi cool que la Bretagne, alors bon, tu rates pas grand’chose!

    J, bienvenue par ici 🙂 C’est quoi les G.O.? (je connais les J.O. mais pas les G.O.). Pis quand’même, le buffet et les cocktail c’est seulement un soir, hein, malheureusement 🙂

    Like

  6. je ne suis pas, moi non plus, d’accord avec tout ce qu’il y a dans la note ni dans la vidéo. Ce qui m’a marquée en revanche c’est l’attitude des gens devant les personnes atteintes de handicap… On en revient à ce qui me fait le plus peur ici dans le discours mononeuronal ambiant : les personnes ayant à subir un handicap sont vues comme des parasites qui abusent déjà, qui inquiètent, qui feraient mieux de se taire vu qu’elles n’apportent rien à la société.

    mais bien sûr ! :/…

    Like

  7. Ah ben ça, le jour où ça changera… Ceci dit, j’ai trouvé quand’même que l’attitude des parisiens en général avait beaucoup changée, depuis ces dernières années, et ça m’a fait beaucoup de bien! Avant, je voyais cette attitude négative dans les yeux des gens, partout, et quand je demandais de l’aide on me rigolait au nez, mais là, sérieusement, rien de tout ça ne m’est arrivé. Bon d’accord, il reste encore beaucoup à faire…

    Ceci-dit (encore une fois), je comprends parfois l’attitude des gens. Je suis moi-même en train de faire passer des entretiens d’embauche, et un de mes candidats était… sourd. Je ne sais toujours pas si je vais l’embaucher ou non, parce que même s’il a quelques bonnes qualifications pour le boulot et que je pense qu’il sera un excellent exemple pour nos clients (en particulier pour ceux qui ont ce genre de handicape), il faudra faire plein d’adaptations pour lui (microphone spécial pendant les réunions, etc.). Si j’étais dans son cas, j’aimerais qu’on fasse ces transformations et adaptations pour moi, mais c’est tellement compliqué et cher… Légalement je ne peux pas ne pas l’engager à cause de sa surdité, mais … mais je comprends que parfois, les gens soient reluctants devant ce genre de situation. Et en plus il n’est “que” sourd, parce que si en plus il était en chaise roulante, il n’aurait pas access aux toilettes, etc. et là, tu vois tout de suite que ce n’est pas un manque de bonne volonté mais simplement (parfois, hein, pas toujours) un manque de temps et d’argent (et ce n’est pas moi qui peux ordonner à la chef de la bibliothèque d’agrandir ses portes de toilettes ou de créer des rampes sur les escaliers)! Pas facile comme problème!

    Like

  8. Sur ton commentaire précédent, au sujet de la personne sourde (faut-il encore dire « malentendante » ?) :
    Je ne sais pas comment ça se passe dans ton pays, mais au Québec, l’État finance l’adaptation de postes de travail pour personnes handicapées. Et ce sont ces personnes qui en profitent, et non l’entreprise, puisque l’équipement acheté appartient aux personnes handicapées et non à leur employeur.
    Si, par exemple, une personne a besoin d’un fauteuil spécialement adapté, elle partira avec son fauteuil lorsqu’elle quittera son emploi.
    Il faire faire une demande, préparer un dossier avec les certificats médicaux et, généralement, si le demande répond aux critères, l’affaire est réglée en quelques semaines.

    Like

  9. Sur le site de la bière aux moustiques (en italien, on dirait « alla mosca » – et non pas : tous à la mosquée !), j’ai même reconnu des visages de tes collègues ;o)

    Like

  10. Ah mais je rêve! On peut donc enfin te retracer avec ton vrai nom et l’endroit d’où tu viens depuis ce site! Enfer! Diantre! Debleu! Foutrailles et Calembredaines! Saint Nectaire et Port Salut!

    bon, ne pas oublier d’arroser les coquines et de nourrir Capucine.

    Like

  11. Je suis aussi sur les rotules et comme d’hab… j’arriverai vendredi prochain totalement à plat pour mes vacances 😦

    J’ai vu un truc hallucinant sur l’autoroute Genève/Lausanne cette semaine 😯

    Une voiture en panne et au passage j’ai vu un homme en fauteuil roulant qui s’en allait vers la borne avec le téléphone SOS.

    J’ai bien regardé les bornes suivantes et horreur et hologramme: c’est bien ce que je pensais 😦

    La borne est derrière la barrière de sécurité: donc TOTALEMENT inaccessible au pauvre monsieur! Arf!

    Like

  12. Tu as bien raison, rien n’est impossible là-bas, y compris torturer des enfants ( O. Kadr), laisser des gens mourir de faim, et envahir les autres pays.

    Je ne peux plus aller dans ce pays.

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: