c'est pas moi je l'jure!

bonjour, monsieur le maître d’école

Je me demande si je ne suis pas devenue prof parce que j’étais nulle en tout. Pas nulle nulle, puisque tout m’intéresse, mais vraiment douée en rien. J’ai beaucoup aimé la politique (je voulais devenir Présidente de la France), puis la chimie (acceptée à l’EPFL et à l’UQAM en chimie organique), l’architecture (diplôme de design), et puis la linguistique (doctorat de linguistique). En fin de compte, je fais un métier qui n’a vraiment plus grand’chose à voir avec tout ça et qui me plaît bien… mais quand craquerai-je pour retourner à l’école faire un diplôme de business ou de droit?

J’espère qu’il y a des profs, out there, qui sont profs non pas par caprice, ou par paresse, ou par amour des grandes vacances, ou parce qu’ils ne savaient pas quoi faire de leur vie (comme moi), mais parce qu’ils ont toujours voulu être prof. Des profs qui savent comment passionner les élèves. Des profs qui ne se découragent pas parce que “la jeunesse, de nos jours, on peut plus rien en faire!” Des profs qui ne parlent pas que du “bon vieux temps, quand les élèves respectaient les profs, quand on savait ce que c’était que travailler!”

Moi, quand je lis (sans pouvoir m’arrêter tellement c’est passionant et bien écrit) Chagrin d’école, de Pennac, je me sens coupable. J’ai été une mauvaise élève toute ma vie, même pendant mon doctorat. J’ai fini par être prof mais je ne ressens pas de passion. Et à 35 ans, je commence à peine à comprendre l’idée que je devrais étudier et travailler pour MOI, pas pour réussir des examens ou faire plaisir à ma Boss. Alors quel example puis-je être pour mes étudiants? Comment puis-je démontrer l’importance de travailler dur? Comment puis-je, moi qui ai déjà tellement de mal à survivre dans ce zoo académique, plonger dans l’eau glacée pour repêcher des étudiants désabusés et leur redonner le goût de la connaissance? Comment puis-je espérer transmettre ces connaissances passionnantes mais que j’ai encore du mal parfois à maîtriser moi-même?

Je viens à peine de finir de lire ce bouquin très intéressant mais il faut déjà que je le relise. Peut-être n’arriverai-je pas à devenir une meilleure prof grace à lui (après tout, il ne donne pas vraiment de conseils concrets, à part “souvenez-vous de ce que vous ressentiez quand vous étiez à l’école,” “ne perdez jamais espoir,” “vivez dans le présent,” et “aimez vos élèves”), mais en tous les cas, je ne regarderai jamais plus les “cancres” de mes classes de la même façon! Quant à ne jamais oublier que tout peut changer et qu’il y a toujours de l’espoir, ça je le sais depuis toujours. Regardez, moi, la mauvaise élève, avec un doctorat, et professeur… qui l’eu cru!?

pita à la verdure, fromage et salami

pita à la verdure, fromage et salami

En ce moment, j’aime bien me faire des sandwiches “pita,” ce petit pain rond et très plat qui se détache en deux parties très facilement. J’y étale soit une petite cuillère de mayo sur la “tranche” du dessus et une cuillère de moutarde sur celle du bas, soit de l’hummus maison (pois chiches, ail, etc. recette à venir). Ensuite, je le remplis de feuilles de salade mêlée, de concombre, de tomate, de germes de broccoli, de fromage en tranche (pepper jack cheese), de quelques tranches de salami, et de quelques brins de ciboulette. C’est parfait pour un ptidèj de champion! L’avantage de la pita c’est que ça permet de faire un sandwiche sans trop de pain. Si on est doué, on peut “trouer” la pita sur le côté sans la couper en deux entièrement et la fourrer de tas de bonnes choses comme une petite poche de pain ou bien la couper en deux dans le sens de la largeur et en remplir les deux côtés (comme sur cette image).

Réussite: 10/10!

20 comments

  1. Lullaby

    J’ai un diplôme de prof. Ben c’est incroyable le nombre d’étudiants qui arrivaient dans mon école après avoir râté 3 autres trucs. Genre prof c’était l’école de la dernière chance, quoi.
    Bon faut dire, ils ne réussissaient pas tous, c’est quand-même pas un métier qui convient à tout le monde.

    Like

  2. T’inquiète pas, moi aussi je suis nul en tout !!Évite le droit c’est chiant comme la pluie, et je sais de quoi je parle, autant en droit qu’en pluie 😉

    Tu mets du pain dans tes sandwiches 😯 ou alors j’ai pas compris. Au fait, c’est quoi une poche de pain ?

    Like

  3. Je crois que je suis comme toi. J’aime toucher à tout et apprendre, mais en quoi suis-je vraiment douée? Très bonne question.
    Les profs qui ont la vocation laissent des souvenirs impérissables, c’est vrai. Mais je pense qu’on peut quand même être un bon prof sans avoir été touché par la grâce divine 😉 Il y a plein de façon d’aimer son métier, comme il y a plein de façon d’aborder la vie en général. La passion en est un, mais ce n’est pas le seul.
    Tu auras peut-être une illumination un de ces jours, et tu recommenceras tout. Je confirme par contre, pour le droit. Je ne regrette pas cette année d’étude supplémentaire, mais ce n’est pas la matière qui m’ait le plus donner envie de me transcender *rires*

    Like

  4. Le pire de la scolarité est bien de devoir apprendre pour apprendre, ingurgiter des connaissances pour ensuite les recracher bien comme il faut et dans le bon ordre quand le système le demande, pour réussir ses examens. C’est ce qui a gâché toute ma scolarité et a fait de moi une fort mauvaise élève. En plus une élève bête, car j’ai appris tellement vite et sans chercher à comprendre pour me débarrasser de la corvée que, dés que j’avais passé l’examen, j’oubliais tout (et puis en plus je détestais les prof, ah mais ils me le rendaient bien !).

    Alors, un prof comme toi qui déjà se pose la question du “pourquoi et comment apprendre” au lieu d’essayer de gaver ses élèves comme des oies, ne peut pas être un mauvais prof ! 🙂

    En plus, si ce prof mange des pitas grillées au petit déjeuner, alors là, c’est sûr que c’est un bon prof.

    Like

  5. C’est rigolo mon frère est prof de fac avec un doctorat et tout et tout.. Mais à l’école c’était un cancre qui s’était fait virer de 3 ou 4 établissements… Comme quoi, hein, les profs de fac, c’est pas ce qu’on croit 😉 Et je crois qu’il est devenu enseignant-chercheur un peu par hasard 😀

    Like

  6. Lullaby, c’est ça que je trouve dommage, c’est que finalement, y’a plein de gens qui se retrouvent profs et qui ne sont PAS de bons profs. C’est le même problème à l’université, où tu as des chercheurs de pointe qui sont ultra compétants dans leur domaine mais archi nuls comme profs. Je trouve ça tragique.

    Jérôme, spèce de banane, c’est pourtant facile: une poche de pain c’est quand tu mets du pain dans tes poches de pantalons, enfin voyons!! 😛

    krysalia, p’têt que si j’avais été la présidente, les choses seraient différentes 🙂 (pires ou meilleures ça je sais pas!) Ouais Chagrin d’école c’est chouette. Plein de gens disent que Pennac s’écoute parler, dans ce bouquin, mais bon, dans une autobiographie on a plutôt tendance à parler de soi, non?

    Llyn, je suis trop vieille pour les illuminations 😉 Nan mais j’aime ce que je fais, et je le fais pas mal du tout, mais je me rends compte qu’il y a des gens qui ADORENT ce qu’ils font et qui sont des GENIES et qui INSPIRENT leurs élèves… j’ai encore 2-3 trucs à apprendre 🙂

    meerkat 😆 merci pour tes encouragements! Ce qui est sûr, c’est qu’en fait, ces derniers temps, j’ai souvent eu cette conversation avec mes étudiants: mais qu’est-ce qu’on fout là, vous et moi? Pourquoi on dépense tant de temps et d’argent à “apprendre?” Quelle est la valeur réelle de la connaissance? Je n’ai pas plus de réponses que mes étudiants, mais on a des conversations intéressantes 🙂 Et en avril dernier, une de mes étudiantes m’a dit en me rendant son devoir “vous savez, en quatre ans d’université, c’est la PREMIERE fois que j’ai écrit un papier de recherche pour apprendre quelque chose et non pas juste pour passer une classe.” Ca m’a fait un sacré choc! A elle aussi je crois!

    Mahie, moi j’ai même réussi à me faire virer de la fac 😆 Il a l’air d’être un type très bien ton frère 😀

    Like

  7. Question niaise de nulle en blog… : Comment fait-on pour qu’apparaisse notre petite photo dans les commentaires chez toi??? Oui oui, je sais, je ne suis pas très “à la page” :-p

    Like

  8. missangela

    Salut
    (Lol, moi j’ai toujours voulu être prof. Donc pour ce qui est d’aimer son métier, c’est clair que pour moi c’est assuré.)
    Et puis avoir été une mauvaise élève ne devrait pas te déranger car ce qui compte vraiment c’est ce que tu es maintenant, et si il y a des gens qui sont déjà excellents bah tu peux soit te contenter de ce que tu es soit chercher à avancer. 😛
    Et si en plus tu voulais être présidente de la France waouh, t’as vraiment une chance de devenir un excellent prof ! 😀 Non sérieux, tu ne devrais plus te poser la question maintenant. 🙂

    Like

  9. Ton petit cours sur Mac m’a déjà fait passé pour la pro du siècle au bureau 😀 Lorsque je suis arrivée et que je leur ai parlé de l’inspecteur, crois moi j’ai eu mon petit succès. Tu es pédagogue dans l’âme quoique tu essayes de faire croire sur ce blog ! Tu est prof non pas dépit mais bien parce que tu aimes partager et apprendre. Ce sont les meilleures profs !
    Tu me fais rire lorsque tu te décris comme nulle en tout… à moi tu ne me la fais pas 😉

    Like

  10. frais et délicieux, l’avocat au crabe. Inratable, non plus. Une boite de viande de crabe, de la mayo, un peu de persil, un peu de paprika. Tu mélanges crabe et mayo, tu coupes tes avocats en 2 et tu les garnis avec la mixture, on plante un brin de persil et on saupoudre de paprika pour la déco.

    Like

  11. Jérôme, hélas, je n’y ai jamais mis les pieds à l’EPFL finalement!

    Mahie, je raconterai peut-être cette histoire un jour 🙂 Quant à l’image, je ne suis pas sûre, mais essaye avec un compte google (gmail? blogspot?).

    Flo, miam 🙂

    missangela, bienvenue par ici 🙂 Depuis le temps que je suis prof (officiellement depuis… heu… 12 ans, je crois), je pense que je fais un boulot pas trop mauvais, mais ça n’empêche pas de se poser des questions de temps en temps 🙂

    Valérie, c’est sûr que j’aime apprendre, et partager mes connaissances, mais ça ne veut pas dire que je sois douée pour l’un ni pour l’autre 🙂

    elPadawan, ça a pas l’air mauvais ton affaire, mais en ce moment, je suis en état d’alerte hyper élevé en ce qui conerne les allergies, alors pas de crabe pour moi, snif…

    Like

  12. Allons, tu viens de faire la preuve que tu es une bonne prof. L’école n’a pas pour but d’enseigner mais de sélectionner ( faut relire Bourdieu). Les grains de sable dans la machine, ceux qui ne veulent pas éliminer les cancres mais les aider, c’est ça les bons profs. Pourtant l’école ne peut pas les reconnaitre… c’est pourquoi les bons profs y arrivent après avoir tout tenté pour ne pas y être, et grâce à eux, nous survivrons à la conformité bêtifiante.

    Like

  13. Enseigner c’est un métier qu’on ne peut pas faire correctement si on ne se remet jamais en question, tout simplement parce que les connaissances, les méthodes, les besoins et les élèves évoluent.

    Se questionner sur son rôle d’enseignant, sur ses méthodes, chercher à progresser, ne pas rester sur son Q au chaud derrière son bureau c’est l’essentiel et c’est le meilleur moyen, me semble-t-il, d’amener ses élèves à se questionner eux aussi. Donc t’as tout bon !

    Bref, plutôt que Bourdieu (même si Moukmouk a tout à fait raison), je relirai Montaigne …

    Pour ma part, j’étais une élève nulle en maths et en physique, douée en lettres, en arts, en langues, en bavardage, baratin et amusage de mes petits camarades; une chose est sure, cette expérience m’est précieuse maintenant que je suis de l’autre côté du bureau 😀

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: