c'est pas moi je l'jure!

l’hiver a chassé l’hirondelle

Vue --encore et toujours-- depuis ma chambre... Hiver éternel...

Je suis énervée ces temps-ci. Fâchée, frustrée, déprimée, énervée, angoissée, impatiente… je ne comprends pas ce qui se passe et je n’aime pas ne pas comprendre! Je trouve que je devrais aussi avoir plus d’empathie et ça m’énerve de ne pas en trouver beaucoup en moi, je me déçois, et ça m’énerve de me décevoir moi-même! Je n’arrive pas à trouver le juste milieu entre “être là pour ceux qui en ont besoin” et “ne pas me laisser bouffer par les problèmes des autres.”

Je ne comprends plus ma famille.

Je ne reconnais même plus certains membres de ma famille.

Parfois je ne me reconnais plus non plus. Je ne sais plus qui je suis, quelle place j’ai eu dans cette famille, et qui je peux être aujourd’hui. Et ce que je découvre, je ne l’aime pas.

Je ne sais pas quoi faire de cette nouvelle identité que je ne comprends même pas encore très bien.

Je ne sais pas quoi faire de la peine d’autrui, des questions d’autrui, des fardeaux d’autrui. Ni des miens d’ailleurs.

De loin, très très loin, je vois des vies se défaire, des illusions s’effondrer, des croyances disparaître, des châteaux s’écrouler, des guerres s’envenimer, et je ne peux rien y faire. Mais ici aussi tout est fragile, confus, vacillant…

PS. Et pour tout arranger, j’ai passé la matinée à faire une Linzer torte pour mes trois collègues qui devaient venir ce soir (on fait nos réunions chez nous, c’est plus sympa), et un collègue était débordé et n’a pas pu venir, la deuxième allergique aux noix et amandes, et le troisième à jeun pour cause d’examens médicaux demain matin! Y’a des jours, j’vous jure…

14 comments

  1. Kcenia

    bon, en te lisant j’ai tout de suite pensé aux constellations familiales
    je ne connais pas directement, mais vu que tu te traine une mère toxique (cf vélo sans les mains) et un passé pas franchement facile, peut être que ça t’aiderait à y voir plus clair justement

    je te propose donc de jeter un œil aux liens suivants transmis par des amies qui ont connus des difficultés similaires :

    http://www.constellation-familiale.org/
    http://www.ecole-hellinger.fr/
    http://www.familyconstellations.net/ en anglais
    http://www.familyconstellations-usa.com/about.htm

    Like

  2. bon, la linzer torte ça en fait plus pour toi déjà😆

    Au sujet de ce que tu ressens, ça me rappelle un phénomène bien connu des gens à climat comme le tien : le malaise, le moment ou l’hiver a été vaincu mais est toujours là. On est irritable, énervé, les conflits explosent pour un rien dans les groupes et on s’agace de tout…
    Je connais ta situation familiale et je pense en effet qu’elle n’est pas facile, mais je pense que cette sensation d’être perdue devrait diminuer avec l’arrivée du printemps chez toi. une fois la fonte des neiges commencée, tu vas retrouver ta route…

    Like

  3. Triple poisse pour la Linzer Torte, je suggère la vengeance “la manger toute seule”. Si elle est bonne on peut avoir la recette quand même ?😀
    J’espère que tu vas arriver à prendre de la distance sinon…😦

    Like

  4. Mils

    aaaaarrrgh!
    comme dirait proust, il y a des moments de la vie où une sorte de beauté naît de la multiplicité des emmerdements qui nous assaillent.
    ouais bon il l’a pas dit exactement comme ça mais tu vois le sens général hein🙂

    well, c’est pas facile a integrer mais je crois qu’on devient plus fort le jour ou on comprend qu’on est pas “obligé” d’aimer sa famille de façon “absolue”

    hum…. j’en voudrais bien moi de ta linzer tort là!

    Like

  5. Bon ma cocotte, je penserai à tes degrés négatifs lorsque samedi je mourrai de chaud avec mes 40°😀 Je sais je suis vilaine😀
    Je crois que tu es encore très jeune et que c’est aussi cela qui fait que tu rues dans les brancards. J’ai depuis quelques années une certaine sérénité concernant les problèmes familiaux, ayant pris tant et tant de coups bas. Maintenant, j’aime ma famille simplement n’en attendant plus rien que le plaisir de les revoir et de partager un moment.

    Like

  6. Merci, et moi je t’envoie plein de neige🙂

    Kcenia, merci, je vais aller voir tout ça.

    Krysalia, j’espère surtout que ce sont les autres, là-bas, de l’autre côté de la mare, qui vont retrouver leur route🙂

    elPadawan, hélas, je cuisine, je cuisine, et je mange, je mange… j’en suis bientôt à mon 4ème menton😉

    Yotka, j’espère🙂

    Seer, j’ai déjà la distance physique, c’est mieux que rien, je suis désolée pour ceux qui sont trop proches!

    Vilay😛

    Doréus, vous venez finalement ce vendredi? (heu… y’a plus de gâteau mais je peux en refaire si vous revenez)

    Mils, excellent Proust😀

    dieudeschats, c’est sûr, mais en même temps, parfois, il n’y a plus rien qui aide la communication, pas même la proximité…

    Valérie, ce qui est triste dans l’affaire, c’est que le nombre de personnes à qui je suis capable (mentalement) de parler se réduit très rapidement… C’est entre autre pourquoi je n’irai pas en Europe cet été, parce que justement je ne peux plus parler à un certain nombre de personnes, et “partager un moment” devient un cauchemar…

    Like

  7. catherine

    c’est quoi ta recette? connais pas!
    et il y a encore plein de neige à Oslo, même qu’il a neigé dans la nuit de lundi à mardi!!

    et le sol gelé à nous faire tomber sur les fesses! quelle galère et quel plaisir en rentrant en Bretagne de retrouver le printemps!

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s