c'est pas moi je l'jure!

souvenirs du futur

Il y a cinq ans, j’achetais un joli petit appartement au 30ème étage, sur la plus grande avenue de la plus grande ville du Canada.

J’aimais beaucoup Toronto, mon boulot devenait intéressant, (je n’avais même pas encore la résidence permanente à l’époque, j’étais vraiment folle!), et après plus de 30 ans de déménagements incessants, je pensais que j’avais enfin trouvé mon chez-moi et que j’allais y rester pour toujours.

Deux ans plus tard, je repartais…

Mais l’économie de 2009 étant ce qu’elle était, je n’ai pas voulu vendre l’appartement. En plus, mon hypothèque étant “vérouillée” pour cinq ans, j’aurais dû payer $60 000 d’amende à ma banque pour “casser mon contrat.”

Et puis je l’aimais bien mon petit nid haut perché, et j’aimais “posséder un appartement à Toronto,” ça faisait bien dans les conversations, ça flattait mon égo, ça me donnait un air un peu plus âgé et sérieux, et tous mes collègues avaient eux aussi acheté leur “condo apartment” ou leur maison, alors j’étais un peu plus “normale” que d’habitude et ça me faisait du bien. Je pouvais enfin participer aux conversations sur les mortgage rates et les condo fees*, (et heureusement, parce que je n’ai jamais réussi à m’intéresser au baseball ou au hockey, ce qui est très handicappant pour trouver de quoi parler avec ses collègues, au Canada).

Bref.

En général, j’ai trouvé des locataires qui me payaient exactement l’équivalent de mon loyer à ATPN ce qui fait que je ne gagnais ni ne perdais d’argent. J’ai juste perdu $600 la deuxième année, mais j’ai aussi fichu en l’air deux étés à chercher des nouveaux locataires et à faire des allées-retours pour signer des papiers, vérifier la tête des gens, et me faire un soucis d’ancre (et d’encre, aussi). Et quoi qu’on en dise, l’hypothèque plus les condo fees étaient finalement beaucoup plus élevés qu’un simple loyer!

Donc.

Quand mes locataires actuels m’ont prévenue qu’ils allaient partir cet été, comme j’arrive à la fin de mon contrat d’hypothèque et que je n’ai plus envie de payer des condo fees de merde ni de bousiller mes étés à chercher des nouveaux locataires, j’ai décidé de vendre l’animal.

Ca me rend triste et nostalgique. Mais ça me soulage aussi. Ici, j’habite dans 110 m2 et même si je retournais un jour à Toronto, je ne pourrais plus habiter dans 75 m2. Et puis c’est comme si j’avais un boulet attaché à mon pied. A chaque fois que je voyais une annonce pour un job aux Etats Unis, ou en Nouvelle Zélande, ou même à Red Deer, j’avais le sentiment d’être emprisonnée par cet appartement qui m’empêchait de faire mes valises et recommencer ma vie ailleurs.

J’ai cru que j’avais enfin trouvé mon chez-moi en achetant cet appartement, mais depuis 2-3 ans, j’apprends douloureusement qu’en réalité, ma tête n’a aucune conception de permanence, de stabilité. Je n’ai pas continuellement bougé que à cause de mes parents ou mes études. J’ai bougé parce que je voulais bouger.

Dimanche (sous la neige), je suis allée essayer de noyer ma nostalgie dans une grande tasse de chocolat chaud with whipped cream au Good Earth Cafe. Les calories se sont confortablement installées sur mes hanches mais la nostalgie a tenu bon et mon égo est en larmes…

* Les condo fees sont les frais d’entretient de l’immeuble, à payer en plus de l’hypothèque. Pour mon appartement, ils sont passés de $360 par mois en 2007 à $501 par mois aujourd’hui!

27 comments

  1. ah ouais les charges, ça ça peut vite devenir l’horreur. déjà parce que forcément elles augmentent avec la vieillesse du bâtiment, mais en plus parce qu’un simple changement de syndic peut les faire passer du simple au double :/… je te souhaite de vendre vite, et à un bon prix. la banque ne te prend plus de frais pour remboursement anticipé, passé ces 5 ans ?

    Like

  2. catherine

    si tu penses que cet appartement est un boulet, oui tu as raison de vendre!
    en espérant que tu ne perdras pas trop d’argent, car j’imagine que c’est comme en France, avec la crise, c’est long pour trouver un acheteur!
    les charges en un mois (condo fees, charges du proprio) de ton appartement sont équivalentes à celles que l’on paie en un an au syndic pour un appart à Rennes ou Nantes! c’est hahurissant!!
    bonne chance!
    bon mercredi!

    Like

  3. Béo

    J’espère que tu arriveras à le vendre rapidement et avec un petit profit: c’est bon pour l’égo😉

    Pour avoir acheté un condo en 2005, je sais l’importance de la chose émotionnellement. Je ne me revois pas retourner en location

    Like

  4. Les condos sont donc les charges…. Voilà une raison our laquelle je ne veux plus jamais habiter en coproprité : les charges! C’est hyper cher en général et si ils décident de repeindre l’immeuble de réparer tous les balcons et de changer les ascensseurs… Je t’en parle même pas! Pour moi c’est location d’appartement ou achat de maison individuelle… Mais je veux plus jamais me retrouver en “coproprio”.
    Je pense que tu fais bien de vendre ton appart…. Comme tu dis quand on habite loin c’est un boulet…
    J’aurais bien envie de boire ce bon chocolat avec toi!
    Bises

    Like

  5. mai 68

    Je comprends le problème… Qui va s’occuper de la visite de l’appartement pour le vendre ???? Une agence qui va se servir au passage ? Ou peux-tu chercher toi-même ? Quelle casse tête..et comment connaître sa valeur par rapport au marché à Toronto, bonne chance, de tout coeur….

    Like

  6. axelle

    Ne t’en fais pas : on est toujours chez soi quelque part. Et on a toujours un appartement ou une maison auquel on est vraiment attaché pour des raisons un peu sentimentales.
    Personnellement, je me rends compte que lorsque je pense à certains lieux que j’ai habité, avec nostalgie, c’est surtout par rapport à la vie que j’y menais. Ce n’est pas vraiment l’appartement qui me retient dans la nostalgie, c’est l’époque où j’y ai habité, les évènements s’y rattachant, a mentalité du moment…
    Peut-être que si tu reprenais cet appart, les choses seraient tellement différentes aujourd’hui, que tu ne t’y sentirais pas aussi bien qu’au début,quand tu l’as acheté.

    Like

  7. Olivier

    Mon rêve est de vivre en peine campagne et de travailler à la maison. Mais ce n’est pas compatible avec ma profession actuelle. J’ai opté pour un compromis, une maison assez proche de mon lieu de travail, de 68m2 habitable. En même temps, c’est la maison dans laquelle j’ai grandi ! Je n’ai pu me l’offrir que parce que j’en ai hérité la moitié. Je ne pense pas que je réussirais à être vraiment heureux dans un appartement en ville, loin de la terre à laquelle je suis viscéralement attaché. Du coup, je suis admiratif quand je vois ces gens qui bougent tout le temps. Et aussi, j’ai l’impression d’être privilégié.

    Like

  8. En France , les “condos fees ” sont largement répercutés sur le locataire .
    On fait la différence entre charges locatives ( 70% du total ) et le reste à la charge du propriétaire .
    Est ce différent au Canada ?
    Enfin , une propriété immobiliére se valorise au fil des ans , non ?
    Donc la revente n’est pas un mauvais deal ?

    Like

  9. krysalia, non, plus de frais de banque parce que mon compte est “dévérouillé” après ces 5 ans. Maintenant, si je voulais garder l’appart, je pourrais “vérouiller” mon compte sur 3 mois, 1 ans, 2 ans, 5 ans, whatever. C’est le taux d’intérêt qui est vérouillé en fait. Je pourrais aussi prendre un taux variable (ce que j’aurais dû faire il y a 5 ans, étant donné que l’économie s’est effondrée exactement 3 mois après mon achat…).

    elPadawan, moi aussi, moi aussi! D’après mon agent immobilier, on devrait s’en sortir, le marché de l’immobilier à Toronto n’est pas mauvais en ce moment… Of course je t’enverrai une carte postale de NZ😉

    catherine, je crois que si je te donnais le montant du loyer de l’appart et le montant de mes payements mensuels d’hypothèque, tu ne me croirais même pas😉 C’est effarant les prix, là-bas (et ici)!!

    Cynthia, oui, on dit que Paris est cher mais le Canada est aussi hors de prix!!! Toronto et ATPN sont effarants et Vancouver remporte la palme du ridiculement cher!

    Béo, oui, c’est bon pour l’égo, et je crois que c’est ce qui me manquera le plus une fois que je l’aurai vendu…

    Mahie, le “condo” (condominium) est un immeuble dont chaque appartement est vendu à des personnes différentes. Les “condo fees” sont les charges que chaque propriétaire doit payer pour l’entretient de l’immeuble. C’est effectivement un sacré boulet! Moi, je ne voulais pas de maison individuelle parce que tu as aussi des travaux à faire pour l’entretient, plus le gazon à tondre, les poubelles à sortir, la neige à dégager, etc. Je préfère payer quelqu’un à faire ça😉

    mai 68, j’ai un contrat avec l’agent immobilier qui m’a trouvé cet appartement: elle me l’a trouvé gratuitement et 5% du prix de la vente lui reviendra. C’est elle qui fera visiter l’appartement aux potentiels acheteurs, et elle m’envoie plein d’information sur la valeur de l’appart, les prix auxquels se sont récemment vendus les appartements dans le même immeuble, etc.

    axelle, tu as peut-être raison🙂 Mais c’était aussi un très chouette appartement, hyper lumineux, très bien placé (sur la ligne de métro directe pour le centre ville, dans un quartier très bien, etc.).

    laurence, ces prix exhorbitants sont partout pareils, hélas… J’ai acheté l’appart $288 000 et ici, quand je voulais acheter celui que je loue actuellement, la proprio voulait me le vendre pour… $600 000!

    Olivier, oui, j’aimerais pouvoir arrêter de bouger tout le temps, et je t’envie🙂

    patton, je n’aurais jamais trouvé de locataire si j’avais demandé un loyer incluant les condo fees, hélas. J’aurais bien aimé mais ces frais étaient trop élevés. Ici il n’y a pas de règle en ce qui concerne qui paye quoi. C’est au proprio de tout payer… et de trouver un locataire qui peut tout payer aussi ou au moins une partie. Et oui, la valeur de mon appartement a augmenté de $39 en cinq ans (d’après ma municipalité)! Haha. Je ne suis pas hyper heureuse de ça (sauf que ça m’a permis de ne pas avoir trop d’augmentation de mes taxes foncières) mais en fait, quand on voit combien l’économie a chuté ces dernières années, je peux me réjouir que mon appartement n’ait pas PERDU de valeur!

    Like

  10. nico@hou

    Même problème avec un appart a reims acheté pour les mêmes raisons idiotes. Si ça peux te rassurer, moi aussi j’ai un phd et j’ai eu une tenure en france (comme quoi), et moi aussi je bouge trop. Oui la bougeotte pose un problème bien connue: “pierre qui roule n’amasse pas mousse”

    bon courage et bon debarras,

    Like

  11. linlin

    Nous avons une maison dans le VAR et c’est aussi très cher . Nous avons un petit studio au bout de la maison qui est loué , ce qui nous permet d’avoir que la moitié de la mensualité à payer à la banque!! Nous avons beaucoup bougé , mais à présent l’on reste dans le Var!! En tout cas , bon courage pour la vente , c’est un peu dur au début, mais vous ne le regretterez pas ensuite!!

    Like

  12. catherine

    dans le même ordre d’idées, j’ai été effarée de constater le prix des maisons en Irlande en pleine campagne , (entre 2005 et 2008) parfois 1 ou 1,5 millions d’euros!!! bien sûr avec la crise tout s’est effondré en Irlande, mais je comprends pourquoi! et de nombreuses maisons sont restées inachevées, à l’abandon!
    finalement le prix que tu as payé à Toronto pour ton appartement n’est pas excessif, je trouve..ce sont les charges qui le sont!
    un appart de même taille en centre ville de Nantes est à ce prix..

    Like

  13. Aprés avoir expérimenté le statut de propriétaire loueur et toutes ses ” emm…des” , je suis arrivé à la conclusion que le seul intérêt est d’étre propriétaire d’une maison , pas d’un appart’ ! ( Je ne supporte pas les Syndics de Copropriétaires gaulois , qui se querellent sur tout et n’importe quoi ! )
    Sans oublier – qu’à moins d’avoir une bonne réserve financiére – on est quand même locataire de sa Banque pour 15 / 20 ans voire plus maintenant !
    Donc : Je loue TOUT … mon HOME , ma Voiture et même … ma Femme …
    ;=D

    Like

  14. Et pourquoi pas acheter une cabane au bord d’un lac ? Tu y viendrais te reposer et profiter de la nature avec les coquines et tu la louerais à tous tes nombreux blogopotes pour des vacances. Comme ça, tu gardes le titre prestigieux de “propriétaire” avec un investissement minimal😉

    Like

  15. axelle

    Pour rebondir sur ce que dit Heidi, j’avoue que nous, nous avions pensé à acheter … UN MOBIL HOME !
    Bin ouhais, on fait avec les moyens du bord et le sud de la france (french riviera), c’est chouette, mais c’est pas connu pour les prix bas de son immobilier !!
    Alors, comme on est presque des gueux, on ne pouvait envisager de s’acheter que ça, pour avoir un petit bout de jardin, quoi !
    Sauf qu’en france, tu n’as pas le droit d’acheter un bout de terre et d’y poser un mobil home ! Si tu achètes un terrain, tu dois construire dans les 5 ans !
    Résultat des courses, notre mobil home, son seul bout de jardin envisageable aurait été dans UN CAMPING !
    Et rebelote … Le sud de la france, les campings, l’été, FAUT LE VOULOIR !!!😉
    Donc, on reste en appart et j’ai un jardin en pots sur mon balcon.

    Like

  16. “Bah alors, oui qu’y sont, mes commentaires de ce matin ?” me demandais-je, furieux… jusqu’à ce que je comprenne que j’ai commenté le mauvais article, le joliment intitulé le “Charleston des déménageurs de piano”… et en plus je m’y suis repris 3 fois… quel boulet.

    Bon weekend !

    Like

    • 😆 j’avais pas non plus remarqué que tu avais commenté ce vieux post, haha! Tu devais être un peu fatigué! Enfin, c’est pas grave, je peux essayer de les changer d’endroit si tu veux…

      Like

  17. Doréus, oui, mais c’est un exemple, hein😉

    nico, haha, en plus, si tu connaissais mon nom de famille, tu verais que ton dicton est absolument fait pour moi😉

    Valérie, moi aussi🙂

    linlin, merci🙂

    catherine, non, Toronto n’était pas excessif, mais les loyers le sont, et les charges encore plus, hélas…

    Patton😆

    heidi, j’aimerais bien la cabane au bord d’un lac! Mais pour mes invités des luxe, il me faudrait une cabane tout confort, quand même, non?😉

    axelle, tiens, bonne idée le mobil home🙂 et je savais pas qu’il fallait absolument construire sur ton terrain, en France. C’est bizarre comme loi…

    Babeth, veinarde🙂

    le Berliniquais😆 (j’arrive pas à changer tes commentaires de posts, tant pis, on les retrouve quand même là-bas: https://cestpasmoijeljure.wordpress.com/2009/04/01/charleston-des-demenageurs-de-piano/!

    Like

  18. C’est drôle à quel point ton texte résonne en moi. Après seulement 1 an à Montréal et 8 mois dans mon appartement, je me cherche déjà un nouveau nid… On a la bougeotte ou on ne l’a pas😉

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s