c'est pas moi je l'jure!

guet-apens nostalgique

Cette semaine et jusqu’à dimanche a lieu une conférence très importante dans mon domaine, dans le champ de maïs où j’ai vécu quatre ans. Tous les gens qui influencent mon travail, qui écrivent les articles que je lis et cite, que j’admire, et souvent, avec qui je suis amie, sans parler de mes anciens profs que j’adore, bref, des gens du monde entier se retrouvent là-bas pendant quelques jours pour parler de ce travail qui me tient à coeur.

Sans moi.

Moi, je suis coincée à ATPN parce que c’est la reprise des cours et en plus la réouverture de mon centre d’aide aux étudiants. Mercredi a eu lieu mon premier cours et samedi (aujourd’hui!) je suis enfermée avec mes employés pour une journée “d’orientation.”

C’est comme si toute ma famille était en Indiana et moi je suis coincée ici!

La dernière fois que je suis retournée dans mon champ de maïs, c’était en décembre 2008, alors que je commençais tout juste à penser à peut-être quitter Toronto pour ATPN. J’ai l’impression que c’était il y a 15 ans! C’était comme de rentrer à la maison. Hélas, à l’époque, ça m’avait pris huit heures pour faire 800 bornes. Maintenant, ça me prendrait au moins 31 heures pour faire 2800 kilomètres! Ou des centaines de dollars de billet d’avion!

C’est drôle, j’ai passé seulement quatre ans dans ce champ de maïs un peu perdu et pas passionnant, mais cette université est vraiment ce qu’on appelle en bon américain mon “alma mater,” le lieu où j’ai réellement créé mon identité de prof, de linguiste, de chercheuse, d’universitaire. Comme un bon nombre de profs et chercheurs très célèbres dans mon domaine aujourd’hui, j’ai été fondue dans ce moule que je ne savais pas être aussi prestigieux à l’époque! Ca me fait toujours sourire, depuis, quand mes étudiants sont ébahis et admiratifs parce que j’ai étudié avec Untel (dont on vient de lire quatre articles super importants) ou que j’étais dans la même classe que Trucmuche (qui a écrit le bouquin qu’on utilise en cours) ou que je suis amie avec Bidule (le type le plus brillant dans ce domaine et en plus very good-looking).

Bref. Je suis juste un peu nostalgique ce soir…

Et vous, mes chers lecteurs, êtes-vous attachés à un endroit où vous avez étudié? Avez-vous créé des liens qui existent encore aujourd’hui avec des profs ou d’autres étudiants? Ressentez-vous un peu de nostalgie de temps en temps for these good old days?

Ces brownies, comme tous les brownies (et les cookies) que j’ai essayé de faire depuis que je cuisine, étaient brillamment ratés! Beaucoup trop cuits (cramés, même), sur les côtés et au fond, et à peine cuit au centre. Un vrai massacre à la tronçonneuse! Et pourtant j’ai suivi à la lettre la recette (sauf que j’ai ajouté 1 petite cuillère de café instantanné au chocolat).

Réussite: 4/10 pour les quelques morceaux intermédiaires, ni trop peu cuit ni cramés…

9 comments

  1. Je n’ai jamais ressenti de véritable nostalgie de lieux d’activités professionnelles (dès tout petit, je considérais l’école comme une activité professionnelle), même si j’ai parfois passé de très bons moments dans la vie professionnelle. Par contre, j’ai beaucoup de nostalgie concernant des lieux de “l’autre vie”, celle plus proche de la nature, de la campagne, plus authentique.
    Pour faire une comparaison avec le domaine alimentaire, j’adore les friandises synthétiques pleines de chimie, mais seulement au moment de les consommer, alors que je garde un souvenir inoubliable des salades de pissenlits ou des potées de mon enfance.

    Like

  2. Je ne sais pas si on peut parler de nostalgie : j’ai vécu un an en Italie, où je comptais m’installer et professer. Puis j’ai rencontré mon cher et tendre et suis donc rentrée en france, pour bosser dans un organisme qui n’a aucun rapport avec ce que je voulais faire de ma vie, mais me permet d’élever mes gnomes😉
    J’étais partie avec le programme universitaire Erasmus et ils n’avaient rien trouvé de mieux que de me loger … dans un pensionnat religieux de filles !!!
    Tous ceux qui me connaissent un peu (sans vouloir choquer, je suis anticléricale et, jeune, j’aimais m’amuser) ont failli mourir de rire quand je leur avais dit.
    Ca a été pour moi une année pleine d’apprentissage (pour les religieuses aussi !! ;D) et j’en garde un souvenir plein de tendresse.
    Il y a 3 ans, j’y suis retournée avec mari et enfants et j’avais la larme à l’oeil.

    PS / ton brownie n’a pas l’air si mauvais en photo ! J’ai une recette super facile, la voudras-tu ?

    Like

  3. catherine

    je ne suis nostalgique de rien du tout, je ne pense qu’à l’avenir..la seule chose que je m’autorise à dire, c’est que je suis Lorraine et non pas bretonne, (alors que j’adore la Bretagne où je vis depuis 25 ans !)
    peut être parce que l’on ne guérit jamais de son enfance?
    mais contrairement à toi, mes études n’ont pas été passionnantes, fallait bosser, je suis nostalgique des soirées dans les salles de garde! (c’est honteux!!)
    bon dimanche!

    Like

  4. Le seul lieu qui me rend nostalgique c’est le lycée parisien dans lequel j’étais quand j’ai rencontré mon premier grand amour. Il était dans ma classe et au fur et à mesure que nos liens se nouaient, les études perdaient de leur importance.
    Bonjour du bout du monde
    Chriss sur son îlet à l’île de La Réunion

    Like

  5. Olivier, je suis bien d’accord avec toi, les salade de pissenlits, y’a rien de meilleur au monde🙂

    axelle, ahhh l’Italie🙂 Comme je te comprends! Tu devrais poster ta recette de brownies sur ton blog🙂

    elPadawan, tu me connais, moi, et je suis cèlèbre, non?😉

    Minimoose😆

    catherine, je n’ai pas fait d’études de médecine mais il fallait aussi bosser, dans mon champ de maïs… mais même ces moments où je bossais dur, ces moments où je pestais contre certains profs, sont des moments dont j’aime me souvenir🙂

    linlin, tu vois le moule au-dessus des “jolis” brownies? Il est rempli de tous les bouts de brownies cramés… Parfois ce que je fais est super moche mais délicieux, et là, c’était pas trop moche mais vraiment pas très bon😆

    Chriss, ah oui, c’est vrai que ces moments-là sont très importants aussi🙂 Et meilleures salutations de l’autre bout du monde aussi!

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s