c'est pas moi je l'jure!

simple comme bonjour

Samedi:

Youpi, Steven s’est réveillé (enfin, a été réveillé par Calinette) à 9:45 ce matin! On a préparé le petit déjeuner ensemble: je lui ai montré comment tenir un couteau et des petites pommes de terre pour les couper et les mettre au fond d’un plat à gratin, puis les mélanger avec un peu d’huile, de sel, et de poivre, et les mettre au four. Toutes les 15 minutes, il les a retournées pour qu’elles grillent bien, puis je nous ai fait des oeufs et du bacon et on a dégusté tout ça ensemble.

Je me bats pour qu’il éteigne les lampes dans sa salle de bain et sa chambre, quand il n’y est pas, et pour qu’il ferme les placards et les bouteilles qu’il ouvre, aussi. Il m’aide bien mais il faut toujours que je repasse derrière lui pour nettoyer, éteindre, fermer, terminer… Je comprends mieux pourquoi il n’a pas le droit de faire la cuisine tout seul!

Ensuite, j’ai travaillé un peu et puis on a fait des brownies! Il a cassé les morceaux de chocolat pour le bain-marie puis a mélangé le chocolat pendant qu’il fondait. Ensuite, il m’a trouvé les oeufs, la farine, la vanille, et le sucre et m’a tenu les saladiers pendant que je mélangeais tout ça au mixeur puis versais la pâte dans le moule. Il m’a aussi dit que mon système pour beurrer le moule était nul parce que sa “mère” avait un spray bien plus pratique, que le beurre c’était mauvais et la margarine meilleur pour la santé, et que le chocolat c’était trop sucré. Je lui ai répondu que le beurre était meilleur que la margarine, que je n’aimais pas les sprays, que le chocolat c’était bien meilleur pour la santé que les litres de coca qu’il boit chaque jour, et que la recherche démontre qu’un petit bout de chocolat tous les jours c’est même bon pour le moral! Il ne m’a bien sûr pas crue et m’a dit que “la recherche c’est nul et ça ne sert à rien” et qu’il n’y croyait pas! Je lui ai expliqué que sans “recherche,” il n’aurait pas son ordinateur ni ses jeux vidéos ni ses médicaments ni de voiture ni de robot ni de télé! Je préfère ce genre d’argument à ceux où il m’explique qu’il va détruire la planète et devenir le maître de l’univers et où je dois lui rappeler que s’il détruit la planète, je ne pourrai plus lui faire son petit déjeuner préféré et Calinette ne pourra plus le réveiller le matin alors il me répond qu’il tuera tout le monde sauf moi et Calinette mais je lui explique que je serai un peu triste sans mes amis et je n’ai pas trop envie de tuer les cochons moi-même pour lui préparer son bacon alors il me répond que ses robots iront tuer les cochons… Enfin bref, vous voyez le genre!

Bref, nos brownies (faits en suivant cette recette mais avec des pépites de chocolat blanc cette fois) étaient divins! Il m’a dit que c’était les meilleurs brownies de l’univers à part ceux de sa (vraie) mère qui étaient encore meilleurs! Je lui ai répondu que l’avantage de ceux-ci était que c’était lui qui les avait fait et que donc il pouvait en être très fier! Ca ne l’a pas convaincu.

brownies

Le soir, on est allée au Hawkers Market, une sorte de marché (intérieur) de bouffe locale avec plein de food trucks. En route, j’ai remarqué que Steven me parlait tout en écoutant de la musique avec ses écouteurs dans les oreilles. Je lui ai fait remarquer que c’était assez mal poli de faire ça, mais il m’a répondu que dans sa famille, c’était tout à fait normal. Je lui ai alors expliqué qu’on avait tous appris certaines choses dans sa famille, en grandissant, et que devenir adulte signifiait observer les gens autour de soi et se poser des questions sur ce qu’on voulait continuer ou arrêter de faire, ou faire différemment que sa famille. Par exemple, ma mère a toujours été très négative, pendant mon enfance, et je l’ai moi-même été pendant longtemps parce que je pensais que c’était normal, que tout le monde était comme ça. Mais en grandissant, j’ai remarqué qu’il y avait d’autres façons de parler aux gens, et que si je voulais avoir un bon travail et plein d’amis, il fallait que je change ma façon de communiquer avec le monde.

On a donc parlé de respect, et du fait que s’il voulait être respecté (il se plaint souvent qu’on ne le respecte pas), il devait aussi respecter les autres. S’il voulait que les gens deviennent ses amis, il devait arrêter d’insulter et de menacer tout le monde de mort. S’il voulait que je fasse des activités avec lui, il devait être présentable et sentir le savon et pas autre chose. S’il voulait que je réponde à ses mille questions, il devait me montrer qu’il m’écoutait et retirer ses écouteurs de ses oreilles. Comme d’habitude, je n’ai aucune idée de ce qu’il a compris et retenu de la conversation.

hawkers market

Ce soir, alors qu’il prenait ses médicaments et en profitait pour me raconter son dernier piratage, j’ai remarqué qu’il parlait moins fort et plus lentement, plus calmement que ses premiers jours ici.

35 comments

  1. excellent! J’adore ta façon de raconter vos interactions. J’imagine que c’est au contraire du titre, pas si simple comme bonjour, mais je me trompe peut-être! Je ne suis pas sûre d’avoir la patience… Est-ce que si cette expérience est positive, ce sera chaque fois Steven qui reviendra chez toi?

    Like

  2. La zia

    eh bien, nous sommes en plein inné et acquis… tu dois lui faire réaliser des choses sur lesquelles personne n’a jamais dû attirer son attention et pas parce que c’est Steve, mais parce qu’il s’agit d’une éducation américaine via une éducation européenne non ? en tout cas, je t’admire, attention au “burn out” pas des cookies mais de toi…Combien de temps va rester Steve ? va-t-il revenir ?

    Like

  3. je trouve ton expérience passionnante (du moins ton récit, parce que tu l’enjolives peut être un peu, pour nous montrer que le bon côté des choses..) et aussi très touchante..
    ta façon d’ “éduquer” ce jeune me laisse pantoise, on dirait que tu n’as fait que ça toute ta vie! bravo!
    j’espère que ce jeune homme retiendra quelques uns de tes conseils..mais chez ses “parents” tout redeviendra comme avant, à ne pas en douter (là je dois être négative..)
    bonne semaine, et grosses bises de Bretagne

    Like

  4. Mr. Lu

    Il y a tout à faire chez ce garçon, mais même s’il semble toujours réponse à tout à l’aide de robot et de violence (ce qui peuple”son monde”), il écoute ta version de la réalité du monde qu’il ne connait pas et dans laquelle il ne connait ni les codes ni les usages. Je suis sure qu’en continuant de tout ( absolument tout) lui expliquer il avancera. Je crois qu’on sera nombreux à t’encourager car finalement, il est attachant ce petit.

    Like

  5. Mel

    Je viens de lire tes trois ou quatre derniers billets d’un coup et je suis épatée par la manière dont tu fais face. Bon, j’imagine que là tu es rincée et que tu vas apprécier de pouvoir te reposer, mais c’est génial d’avoir pu établir le contact avec lui et d’arriver à lui poser un cadre comme tu le fais, tout en le traitant avec humanité. Toujours admirative, donc, mais cette fois j’ai élaboré un peu.🙂

    Like

  6. Merveilleux récit … (j’essaie de renouveler les superlatifs, tu vas finir par te lasser :-O) Tu vas devenir (si cela n’est pas déjà fait) une personne de référence (ou encore, une personne-étape) pour ce jeune homme. Une personne à partir de laquelle les choses ont évolué : un nouvel éclairage, de nouveaux angles, un autre horizon. Bref une nouvelle bouffée d’oxygène pour lui…mais aussi pour toi non ? Tes inquiétudes semblent muter. Désormais, tu ne crains moins pour toi que pour lui. L’acceptation de(s) la différence(s) se fait dans les deux sens. Bravo !!! Et bon appétit !

    Like

      • C’est un peu cruel ? Vraiment ? Et ne rien lui montrer ? Je ne sais pas ce qui est le mieux. Étant gamin, j’ai eu l’occasion de voir ce qu’était ma vie et ce qu’était la vie des autres, de la plupart des autres. Ensuite, c’est l’instinct qui te mène, tu fais des choix en connaissance de (certaines) chose(s). Faire des choix alors qu’il semble n’existait aucun choix… ? Non cela n’est pas cruel, crois moi. À ta façon, tu as certainement donné un des meilleus coups de main possibles à ce jeune homme. Je maintiens ce que j’ai écrit plus tôt. Tu vas certainement devenir une personne-référence pour lui.

        Like

  7. Je rattrape trois articles d’un coup. Donc je commente un peu sur tout en un seul commentaire. Je remarque que tu racontes comment ça se passe, tu racontes comment il agit/réagit. Mais toi, ton ressenti dans tout ça? Je pense que tu as une influence positive sur lui (de par ton approche. T’es très pédagogue. Tu devrais enseigner, tiens, on te l’a déjà dit?😀😀😀 ). On voit que tu le respectes, et c’est peut-être (probablement (certainement (assurément) ) ) pour ça qu’il t’écoute et que tu arrives à l’influencer. À te lire, on a surtout l’impression qu’il est juste perdu, ce garçon. Qu’il a simplement besoin de respect, d’attention, de considération de la part d’autrui, mais surtout qu’il a besoin de trouver le truc qui l’apaise ou le fasse se sentir bien (je pense que jeux vidéos et/ou heures passées sur youtube sont plus des palliatifs lui permettant de s’enfermer plutôt qu’une véritable passion, mais je me trompe peut-être). Pour certains ça peut être la musique. Ou le théatre, ou la cuisine… Il a de la chance d’être tombé sur toi, ce petiot.

    Like

  8. JvH

    J’aime bien la partie où tu dis “il m’a trouvé les oeufs, la farine, la vanille, et le sucre et m’a tenu les saladiers”, ou bien quand tu racontes qu’il t’aide à porter des trucs lourds. Ça doit être valorisant pour lui de se rendre compte qu’il peut sérieusement aider quelqu’un. J’ai utilisé ce “truc” pour faire réagir des personnes qui m’étaient hostiles en leur demandant de l’aide pour l’allemand, ou en me trompant exprès (ou pas…), elles se faisaient un plaisir de se montrer supérieures, et hop, le contact était crée.
    Bon courage pour la suite!

    Like

  9. Au fait je voulais te dire que j’ai testé 3 recettes différentes de brownies sur un laps de temps assez court pour pouvoir comparer, et c’est la tienne qui s’est vue décerner la palme, tant par moi que par AàG !

    Like

  10. Bonsoir,

    J’ai cliqué sur une photo de brownies et je ne m’attendais certes pas à lire un si bel article. Sans rien savoir de ce qui précède (même si je devine un peu) je dirais qu’il a de la chance oui ce jeune homme d’avoir rencontré une belle personne qui s’intéresse à lui et à ce qu’il pourrait devenir.
    Je ne sais pas s’il est si naturel que cela de comparer ce que l’on est, ce que l’on a vécu dans sa famille, et ce que font les autres. Il m’a fallu bien des années pour comprendre vraiment que j’étais (mal) conditionnée sans m’en rendre réellement compte.

    Sur ce, je m’en vais remonter le fil de ce blog…

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s