c'est pas moi je l'jure!

méchant p’tit bourgeois

J’ai habité pendant deux ans dans la jolie petite ville d’Yverdon, au 33 rue de l’hôpital. L’immeuble faisait presqu’un cercle, avec, au rez-de-chaussée, une banque, un magasin de bouffe (en construction, à mon époque) et le parking. Au premier étage, le “toit” du parking formait donc une sorte de chouette terrasse qui reliait tous les appartements du premier étage, dont le mien, avec du gazon. Lors de mon premier printemps là-bas, mon père m’avait offert un pot de jonquilles, mes fleurs préférées, et je les avais plantées sur mon coin de terrasse. Le concierge avait gueulé parce que ça faisait “chenit” et j’avais dû les couper… mais au printemps suivant, il y en avait partout, hehe!

printemps1

On pourrait croire que grâce à cette jolie petite cour intérieur, tous les voisins se connaissaient, mais en fait non, c’était en Suisse, il y a plus de 20 ans, et l’immeuble était tout neuf donc même pas encore complètement rempli, et je pense que les gens qui y habitaient n’étaient pas des familles–je n’ai aucun souvenir d’enfants jouant dans cette cour ou autour de l’immeuble. Par contre, je ne sais plus comment, mais j’avais rencontré un couple qui habitait exactement en face de chez moi, au deuxième étage. Il était Suisse et elle Thaïlandaise. Il m’avait raconté qu’il voyageait souvent en Thaïlande et qu’un jour, il avait rencontré sa future femme et l’avait invitée à vivre avec lui en Suisse où ils s’étaient rapidement mariés. On se parlait de temps en temps, lui et moi, probablement de la pluie et du beau temps, mais je n’ai aucun souvenir d’avoir parlé avec elle. Ils passaient beaucoup de temps (à boire) sur leur balcon et parfois, ils m’invitaient à boire un coup avec eux, mais je n’ai jamais osé y aller.

printemps2

La raison pour laquelle je me souviens de ces gens qui semblaient si sympathiques est que très souvent, ils s’engueulaient, et grâce à la forme circulaire de l’immeuble, tous les voisins en profitaient. Très, très souvent. Le pire, c’est que le type tapait sur sa femme et on les entendait hurler pratiquement tous les soirs. Peut-être que les voisins appelaient les flics, je ne sais pas. Moi, je ne les ai jamais appelés parce j’étais très jeune, et j’avais grandi sans télé (donc sans avoir jamais vu de séries ou films où ce genre d’histoire pouvait arriver) et avec des parents qui tapaient sur leurs enfants, donc je crois que je ne savais même pas qu’on pouvait appeler les flics pour ça.

printemps3

Je ne sais pas comment l’histoire s’est terminée. Je crois qu’il était encore en train de taper sur sa femme quand j’ai déménagé. Et je ne me serais jamais souvenue de ces gens si je n’avais pas lu un livre d’Arnaldur Indridason (Hiver Arctique), qui parle justement d’un Islandais qui avait été marié à deux Thaïlandaises qu’il avait abandonnées toutes les deux (avec leurs enfants) après seulement quelques années de mariage.

printemps4

Ces jonquilles et la visite de mon amoureux Québecois sont les seuls bons souvenirs que j’ai de ces deux années à Yverdon.

printemps5

18 comments

  1. c’est la nostalgie en ce moment?….en tous cas, le printemps montre juste le bout de son nez dans ton coin, ici on a eu un dimanche presqu’estival, pour vu que ça dure un peu, j’aime ça…..mais si ça tombe dans 3 jours on est à nouveau en automne…..comme il y a peu….

    Like

    • Alors là je peux t’assurer que je n’ai aucune nostalgie de ces années! Beurk, je ne sais même pas comment j’y ai survécu tellement c’était glauque. Heureusement que le (mauvais) temps passe et le printemps revient toujours😉

      Like

  2. Des sales bonhommes tabassant leurs femmes, il y en avait à la pelle dans mon quartier où je vivais étant enfant. Je me souviens d’une nuit, d’ujn attroupement devant la cage d’escalier E, d’un gyrophare insistant qui se reflétaient sur les parois des immeubles. Je me souviens d’un corps inanimé sur un brancard, celui d’une femme…. maman d’un de mes copains. Je me souviens du “sale” type, père du copain, le visage hébété, les mains jointes sous une couverture qui ne pouvait cacher les bracelets qui contraignaient ces bras à ne plus bouger, à ne plus poursuivre l’indicible acte qu’il avait commis.

    Lui, on l’a plus revu. Elle, son sourire n’a plus jamais été le même. Une sale balafre lézardait le bas de son visage de la base du nez à la naissance de son cou. Par la suite, comme un regret silencieux, les attentions et les regards souriants parfois fuyants n’ont jamais pu rattrapé la passivité des voisins.

    Désolé…moi aussi, les souvenirs parfois me submergent. Bisous

    Like

  3. catandfivecats

    trop triste aujourd’hui, je laisse une larme couler, pour quoi les parents tabassent lkes enfants? pourquoi les ghommes tabassent leurs femmes? pourquoi lis tu des livres déprimants?
    bisous

    Like

  4. Comme c’est moche … au chapitre souvenirs, comme elcanardo, ça me rappelle le voisin de l’appart à côté, quand j’avais 7 ans, qui avait flingué sa femme et amoché l’amant de celle-ci sur notre palier … je me rappelle ma mère racontant ce qu’elle avait pu voir (enfin, surtout entendre) aux flics.
    Les types qui tabassent leur dulcinée n’ont rien dans le froc. Voilà.

    Like

  5. Souvent on tabasse parce que sois -même on a été tabassé. C’était comme ça. Vous souvenez-vous de ce dicton : bas ta femme, si tu ne sais pas pourquoi, elle le sait. J’ai assité à cela dans ma propre famille entre mon père et ma mère, et mon père m’a cassé un bras parce que je rentrais avec 10 mns de retard pour le …goûter !!!!! A l’époque on n’avait pas de montre.
    Et je pense qu’aucun enfant n’est méchant naturellement et que les bêtises qu’il fait ne sont pas nées dans un cerveau pervers. Mais il est dur de ne pas reproduire ses schémas éducatifs qui ne sont pas inscrits dans la tête mais dans une conscience inconsciente !

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s