c'est pas moi je l'jure!

la France en rose

Dimanche matin, ma copine Su et moi sommes allées essayer un nouveau restaurant qui se trouve à la Cité Francophone, juste à côté du campus francophone de l’université, là où je vais chanter (avec ma chorale francophone) à l’automne.

Il y a deux ou trois ans de ça, il y avait un autre restaurant pseudo-français où j’étais allée manger trois fois: une fois seule et c’était pas mal, une fois avec ma mère qui n’avait pas aimé les frites, et une fois avec ma copine Justine, et une violente intoxication alimentaire avait commencé avant même que je quitte le restaurant! Bref, au bout de deux ou trois ans, le resto en question avait fermé, et l’été dernier, La bicyclette a fait son apparition.

Donc cette année, quand le farmers’ market a enfin rouvert ses portes, Su et moi avons décidé d’essayer le brunch de ce nouveau restaurant (toujours pseudo-français) dont tout le monde parle avec admiration et délectation!

Le cadre était très sympatique mais on devait faire la queue pour passer sa commande et ensuite attendre que quelqu’un nous apporte nos plats. Moyen.

bicyclette1

Le thé était délicieux mais les oeufs bénédicte de Su n’avaient pas beaucoup de goût. Le biscuit au fromage sous les oeufs étaient assez bons, par contre.

bicyclette2

Mon croque-monsieur (“avec oeuf”) était complètement nul: beaucoup trop de pain, une “tranche” de fromage grillé mais froid impossible à couper, un vague oeuf over hard sans  goût, et une tranche de jambon pas mauvaise.

bicyclette3

Finalement, le brownie aux noix qu’on s’est partagé était sec mais bon. Bref, la cuisine “française” adaptée à l’Alberta est toujours aussi décevante, et c’est bien démoralisant de se dire que les ATPNois trouvent ce restaurant absolument génial! J’y retournerai peut-être pour un déjeuner ou un dîner si un jour je suis dans les parages, juste pour lui donner une dernière chance…

bicyclette4

A part ça j’ai lu “La femme en vert” et “Hiver Arctique,” d’Arnaldur Indridason. Ce dernier bouquin était une histoire triste, comme d’habitude, mais très intéressante (à propos de l’immigration en Islande). Et on a même eu une discussion passionnée sur Fesse de Bouc à propos de la traduction française qui utilise le mot “doudoune” que je déteste, au moins 30 fois pendant les 50 premières pages du livre, et après il utilise “imperméable” le reste du temps. Je viens de trouver la traduction anglaise, et sur les dix premières pages du bouquin, le traducteur utilise winter coat et coat et overcoat sans distinction. Il va falloir que je trouve LE mot islandais qui cause tellement de confusion!

Je viens aussi de terminer The Draining Lake du même auteur (“L’homme du lac”) et je dois dire que c’est mon préféré de la série. L’histoire se passe en Islande et en Allemagne de l’Est, pendant la Guerre Froide, et c’est absolument fascinant! Je ne savais pas du tout que l’Islande avait été un endroit tellement crucial pour les Alliés pendant et après la guerre et que les Américains y ont eu une base militaire jusqu’en 2006!

Et j’ai aussi déjà un copain en Islande… mais je vous raconterai tout ça la prochaine fois!

26 comments

  1. J’ai lu dimanche, Etranges Rivages d’indridason, très très bon polar. J’aime beaucoup cet écrivain, comme Mankell, il me donne envie d’aller dans ces pays nordiques, mais pas en Eté, j’aime trop l’été pour le louper en France et aller me peler les miches là haut😀

    Like

    • J’ai aussi lu Etranges Rivages, c’était le premier bouquin de lui que j’ai lu, et il était effectivement bon… mais La cité des Jarres et L’homme du lac sont mes préférés🙂 (c’est vrai qu’il fait à peine 15 degrés en plein été…)

      Like

  2. catandfivecats

    pourquoi ne pas ouvrir un resto français à ATPN? je suis sûre que tu ferais un malheur!
    c’est marrant, un couple ami part en Islande juste avant nous (nous ne nous sommes pas concertés), et toi aussi, j’ai l’impression que l’Islande est une destination à la mode?
    parle nous de ton ami, oui j’ai hâte!
    bonne journée et grosses bises de Bretagne

    Like

  3. Un croque monsieur avec un œuf, ça s’appelle un croque madame😉
    Et comment peut-on servir un brownie dans un restaurant français ? Ça me dépasse… Il y a bien d’autres desserts tellement plus français🙂
    Sinon, j’ai hâte que vous partiez en Islande pour lire le récit de vos aventures. Le seul écho que ce nom éveille en moi et “Voyage au centre de la Terre” de Jules Verne. Je ne suis pas spécialement attirée par le pays, mais je suis justement curieuse d’en apprendre plus à travers vos yeux.
    À bientôt🙂

    Like

  4. Seer

    Franchement, je pense aussi qu’il y a du marché pour un vrai bon resto français à ATPN, en effet. Des fois je rêve vaguement de tout plaquer et d’aller ouvrir un concept de ce genre quelque part au Canada ou aux US… Là ils ont mis tout leur style sur l’emballage des couverts, on dirait. Les plats me font pas trop envie, ils ont l’air très lourds et très secs (note, la température ici doit influencer un peu mon opinion…)
    Ahhh, l’histoire de la doudoune c’était pour Hiver Arctique… J’ai vu la discussion mais ça fait au moins 4 ans que j’ai lu celui-là et c’est seulement maintenant que je connecte les points. Ça m’avait pas énervée, mais je me souviens avoir tiqué au choix du mot aussi… J’avais dû me dire OK c’est pour un gamin, doudoune, si tu veux, et passer à autre chose…
    Je me souviens bien de l’Homme du lac par contre. J’avais beaucoup aimé aussi… mais je l’ai jamais relu, parce que la mélancolie du survivant m’avait vraiment ébranlée à l’époque.

    Like

    • Je t’attends, viens, on ouvre un resto français ensemble🙂 C’est vrai que c’est pas un livre facile à lire mais je l’ai trouvé vraiment génial (et qui me rappelle beaucoup ce film allemand, La vie des autres, d’ailleurs), je pourrais facilement le relire.

      Like

  5. Muriel

    J’aimerais bien être dans tes amis sur FB, est-ce possible ?
    Je t’envie d’aller en Islande, envie générée par le même auteur que celui que tu lis en ce moment
    j’attends de lire les beaux billets que tu rédigeras alors !

    Like

    • Muriel, le compte FB que j’ai n’est que pour les gens que je connais en personne et avec un maximum de 150 amis (et à vrai dire je suis en train de me demander si je vais annuler ce compte parce que ça me casse les pieds quand des gens importants (mais que je n’aime pas particulièrement) du boulot veulent devenir des amis et je ne peux pas vraiment leur dire non)… mais tu peux 1) venir à ma petite rencontre du 12 juillet et après ça je te connaîtrai, et/ou 2) être une amie sur mon compte BP de la photo de truc🙂

      Like

  6. C’est rigolo car les oeufs bénédicte et les brownies me semblent plutôt américains ? Pour le croque à cheval, ok, même si ce n’est pas du tout ça qui vient en premier à l’esprit quand on pense à la cuisine française😀
    Note que la “vraie” cuisine française n’aurait peut-être aucun succès là-bas, comme le goût a une composante géographique…

    Like

  7. Narayan

    de tous les romans d’Indridasson que j’ai lus, seul “la voix” m’a déçu. Je viens de voir qu’un nouveau vient de sortir en France, donc je sais ce que je fais samedi😉

    Like

  8. Hahaha c’est quoi ce croque bizarre? Ça me fait un peu le même effet quand les beaux parents me ramènent tous fiers une “baguette française” du super marché. Quand t’as jamais connu mieux, tu peux croire que c’est bon… :p

    Like

  9. Effectivement, il n’a de cuisine française que le nom ce restau….le croque monsieur me semble assez costaud!…
    Je vois que tu te fais la série des Arnaldur comme moi….il me semble qu’un nouveau vient de sortir en version de poche par chez nous…je vais le prendre dans mon stock de vacances!…

    Like

    • Ahhh mais c’est quoi le nouveau? Maintenant je suis impatiente🙂 Ce qui est bête c’est que je les lis dans le désordre, alors je suis un peu confuse en ce qui concerne l’histoire de la famille qui évolue (très) lentement dans chaque bouquin… Mais c’est pas très grave.

      Like

  10. Moi je lis” Sauve-toi la vie t’appelle” de Boris Cyrulnik, une histoire poignante , hors du commun , dit la jaquette. C’est intéressant parce que c’est un psychiatre qui parle de ses souvenirs de guerre pas joyeux, il était enfant, avec le point de vue d’un psychiatre. Et ce n’est pas pour autant ennuyeux, c’est original. Bref, on s’intruit doublement.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s