c'est pas moi je l'jure!

seule comme une pomme

Organiser ma longue nuit anti-procrastination c’était cinq mois de travail dix heures par jour week-ends inclus. Un truc de dingue dans lequel je me suis jetée tête la première sans savoir si j’allais être capable d’aller jusqu’au bout ni même à quoi le bout allait ressembler.

A peine quelques mois plus tard, je co-organisais une conférence, ma toute première conférence, sans savoir trop non plus à quoi je devais m’attendre, mais comme en même temps je n’étais pas seule à tout organiser et puis je suivais des cours de Event Management, ça m’aidait un peu quand même.

Mais maintenant, devant moi, il y a deux énormes événements qui se profilent à une vitesse qui me donne le vertige: une deuxième longue nuit (le 19 novembre) et une deuxième conférence (fin mai). Mais cette fois-ci, je devrai planifier une nuit pour 800 étudiants au lieu de 150, et puis ça sera MA conférence à moi toute seule.

Je panique déjà à mort!

balade1

Alors je commence avec les trucs sans importance mais qui me donnent de l’énergie pour la suite, les trucs qui m’aideront à rester motivée même quand les tuiles me tomberont dessus les unes après les autres:

1) Pour ma longue nuit, j’ai contacté une association qui dresse les animaux (et leurs propriétaires) à être des “accompagnants” dans plusieurs situations différentes: les hôpitaux, les cabinets de psy, les écoles, les maisons de retraites, etc. Ils appellent ça le animal assisted therapy. Et pour une somme très modique, quatre volontaires avec quatre “chiens anti-stress” vont venir passer six heures avec nous pendant la longue nuit! Je suis certaine que mes participants vont adorer rencontrer, promener, et caresser ces chiens quand ils auront besoin d’une petite pause au milieu d’une longue nuit de travail!

2) Pour ma conférence, j’ai trouvé un groupe de danseurs de country line dancing qui vont, eux aussi pour une somme modique, nous divertir pendant notre dîner post-conférence et puis nous apprendre quelques pas de danse pour que tout le monde s’amuse bien! Je ne sais pas encore où aura lieu le dîner ni même où exactement à Calgary aura lieu la conférence, mais je suis sûre que mes participants, bien crevés après une journée assis à écouter les conférencier radoter sans fin, seront plus qu’heureux de se bouger le popotin et de se détendre en musique!

Alors voilà, quand je commence à trop paniquer, je peux maintenant me dire que j’ai déjà quelque chose de planifié, que TOUT ne reste pas à faire, et que si j’échoue misérablement avec tout le reste, au moins ça, ça devrait être un succès.

Par contre, j’espère que je ne vais pas m’emmêler les pinceaux et planifier toute une nuit de conférence et faire danser mes 800 étudiants en bottes et chapeaux de cowboys…

balade2

9 comments

  1. Tu sais, une conférence, ça ne s’organise pas tout(e) seul(e). Ni pour soi, d’ailleurs… Il me semble que la pression serait d’autant réduite si tu ne voyais pas ça comme une affaire personnelle.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s