c'est pas moi je l'jure!

mon ami, mon frère

Dans ma p’tite tête, des milliers de scénarios passent et repassent dans tous les sens jour et nuit sans m’offrir aucun répit: si j’ai ce job…. si on m’offre ce salaire… si mon boulot devient… si je ne peux plus… si je dois faire… si ce département… si je déménage… si je n’ai plus… Et l’idée de quitter ATPN et de recommencer une vie ailleurs devient de plus en plus réelle et plausible et palpable…

Mais hier soir, mon amie Katrina est venue passer la soirée chez moi, comme elle le fait toutes les deux semaines, parce qu’elle a besoin de s’évader de chez elle de temps en temps, et moi, j’ai besoin d’un peu de compagnie de temps en temps. Et au milieu de la soirée, alors qu’on parlait de nos soucis et de nos ennuis, je me suis soudain rendue compte que je n’avais vraiment pas du tout envie de quitter mes amis d’ici!

kana1

Ma meilleure copine, Justine, est maintenant en Orégon, hélas, mais il me reste malgré tout de très, très chouettes amis comme Katrina, Ana, Jerry, Nancy, Marianne, Su, Kana, et tant d’autres! Je ne m’étais pas fait autant de précieux amis à Toronto ni ailleurs. En Utah, les seuls chers amis qui me restent sont deux anciens profs que je revois chaque année à une conférence et Jenny et son mari. En Indiana, il me reste un couple de profs et une très chouette copine de classe qui est maintenant en Arizona, que je revois trop rarement à des conférences. De Toronto, il me reste un très cher collègue qui habite maintenant à Ottawa et avec qui je tchatche souvent.

Mais ces amis d’ATPN… mortecouille! Tom me manque terriblement depuis l’année dernière (quand les histoires de boulot ont dégénéré et nous ont forcés à prendre des positions complètement opposées et à devenir rivaux). Jerry, Ana, Katrina, je ne sais pas ce que je deviendrais sans eux, mais ma vie serait bien triste et vide, ça c’est sûr!

kana2

Ce soir, Kana avait organisé un de ces dîners de filles auxquels je participe de temps en temps, dans une restaurant japonais, et Ana y était aussi, ainsi que plein d’autres filles sympas… Demain Jerry vient faire des crêpes chez moi… Lundi je déjeune avec Marianne…

Je n’ai pas envie de quitter ces gens!!!!

11 comments

  1. oui profite du moment présent, profite de ton bonheur actuel, ce qui doit arriver arrivera de toute façon, ce n’est pas toi qui va infléchir le cours de tes prochains mois, tu as essayé avec tes demandes de nouveau boulot, et maintenant tu ne peux qu’attendre, et vivre le moment intensément, puisque tu partiras très certainement!
    des amis tu t’en referas à ne pas en douter, sans oublier ceux que tu as aujourd’hui..même si les liens se distendent!
    courage dans tes réflexions, bises du jour

    Like

    • C’est sûr que je me ferai des amis où que j’aille, mais ce n’est pas si facile de se faire des VRAIS amis comme ça, ça prend beaucoup de temps, et certaines de ces personne ne sont pas juste “des bons amis” mais des gens sans qui ma vie sera vraiment moins riche!

      Like

  2. Des amis on s’est refait des nouveaux et on garde les anciens, on va les voir, ils viennent nous voir et c’est sympa! 🙂
    Se faire de nouveaux amis c’est aussi super agréables 🙂
    Je pense que ça serait chouette pour toi de quitter la froidure du grand nord, non?
    Et tes mais je suis sûre que tu pourras continuer à les voir, moins souvent, mais à les voir quand même 😉

    Like

    • Je ne pense pas que je retournerais très souvent ici, si j’arrivais un jour à en partir, lol! Il n’y a qu’à voir le nombre de visiteurs que j’ai eu en huit ans, ATPN n’est pas un endroit pour lequel on va payer des mille et des cents en billets d’avion 😉 Et ce n’est pas du tout facile pour moi de me faire des amis, surtout des amis comme ça!

      Like

  3. Quand j’ai ce genre de sentiment qui paralyse et empêche d’avancer, j’essaie de me rappeler que la vie change en permanence, et que rester “pour ne pas quitter” telle ou telle personne, ça n’empêchera pas peut-être ces mêmes personnes d’être celles qui partiront quelques mois plus tard.
    Et du coup, soi-même, on aura renoncé à bouger pour quelque chose de fugace et qui n’existe de toute façon plus.

    Like

  4. Message subliminal, ou jeu de mots pourri? “RAMEN toi ici tout de suite, tu me manques aussi”.
    (Désolé. Tu l’as bien cherché, en même temps.).
    PS: UDON étais-tu passée pendant tout ce temps?
    (Re-désolé. Tu peux me traiter de nouille.)

    Liked by 1 person

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: