c'est pas moi je l'jure!

je voudrais un joli bateau

Bon, les amis, j’ai un petit exercice pour vous ce week-end! C’est la faute à ma psy parce que je lui ai dit, ce matin, que je me sentais nulle et inutile (rien de neuf jusque là) alors elle m’a dit qu’il suffisait que je change ce que je n’aimais pas dans ma vie, et je lui ai répondu que je savais qu’il “suffisait” de faire ça mais je ne le faisais pas et donc en plus de me sentir nulle et inutile, je m’auto-décevais, et donc je me sentais encore plus nulle et… Bref… Elle m’a dit de faire une liste des choses que je voudrais changer dans ma vie.

Je vais essayer de faire ma liste mais il se peut que je rajoute des trucs au fil du week-end. Et vous, dans les commentaires, racontez-moi une chose que vous avez voulu changer dans votre vie et que vous avez REUSSIE à changer, pour m’encourager 🙂

  • J’aimerais vraiment bien écrire en anglais et arriver à publier plein d’articles et recevoir plein de bourses pour des projets de recherche
  • J’aimerais arriver à moins manger tout le temps pour garder un poids qui fasse que j’aie moins mal aux hanches
  • J’aimerais avoir plein d’énergie et ne plus être tout le temps fatiguée
  • J’aimerais être super créative et organiser des tas de projets excitants et intéressants avec mes employés et étudiants
  • J’aimerais me sentir utile et être réputée pour mon intelligence et mon travail
  • J’aimerais jouer de la clarinette au moins une heure par jour
  • J’aimerais pouvoir aider un peu plus ma famille (sans avoir à quitter le Canada)

A part ça:

  • J’aimerais que toute ma famille et les gens que j’aime soient en bonne santé et heureux
  • J’aimerais avoir assez d’argent et de temps pour passer plus de temps avec ma famille et pouvoir voyager dans un jet privé
  • J’aimerais garder mon boulot tel qu’il était il y a deux-trois ans
  • J’aimerais que le pont du métro soit construit ailleurs
  • J’aimerais faire un mètre septante
  • J’aimerais savoir embobiner les gens avec un charisme envoûtant et des idées brillantes et un humour irrésistible
  • J’aimerais ne plus avoir de soucis de santé
  • J’aimerais faire du tennis

Mais bon, je ne pense pas que c’était ce que ma psy voulait dire!

32 comments

  1. alcib

    Maintenant que tu as fait la liste de ce que tu aimerais, il faut simplement te demander pour chacun des énoncés ce qu’il faut faire concrètement (et non des voeux pieux), te donner des objectifs spécifiques, mesurables, motivants, réalistes et comportant une échéance… Tu vois : c’est tout simple 😉

    Liked by 1 person

  2. alcib

    Ce que j’ai changé ces derniers temps ?
    Je manquais de temps pour faire quelque chose pour moi ; j’avais l’impression parfois de n’être que le maître d’hôtel de mon chien. Il y a quelques semaines, j’ai décidé de me lever trois heures plus tôt ; quand mon chien se réveille et qu’il a besoin de sortir, j’ai eu le temps de prendre mon petit déjeuner, de lire, d’écrire…
    J’ai aussi décidé de me coucher un peu plus tard, afin d’avoir encore un peu de temps après la dernière sortie et le coucher de mon chien. Je suis un peu plus fatigué durant la journée (si je le peux, je fais une courte sieste au début de l’après-midi), mais je suis un peu plus satisfait de mon emploi du temps.
    Depuis une dizaine de jours, j’abrège aussi la durée de chaque sortie avec le chien ; je compense en essayant de rendre chacune de ses sorties plus intéressantes et à faire en sorte que rentrer ne soit pas considéré comme une privation..
    Depuis la semaine dernière, j’ai changé radicalement le menu de mon petit déjeuner, qui ne variait pas depuis des années ; j’ai l’impression de donner ainsi à mon organisme un regain d’énergie nouvelle.

    Liked by 1 person

      • alcib

        En ce moment, le petit déjeuner est fait de yaourt grec (nature le plus possible, car le yaourt sucré est moins « efficace »), d’une banane, de graines de chia (oméga 3 et autres propriétés, que l’on peut remplacer par des graines de lin moulues, ou autres), un peu de céréales moulues, quelques fruits rouges (fraises ou autres), myrtilles, etc.. Si les fruits ne sont pas vraiment sucrés, je peux ajouter un peu de sirop d’érable ou de compote de pommes… Parfois j’ajoute un peu d’huile d’olive (eh oui, je suis bizarre parfois !). Avec tout cela du thé noir, dont j’ai réduit de moitié la quantité. Du thé vert serait mieux, mais je n’y suis pas encore arrivé pour le petit déjeuner ; ou encore une infusion quelconque. Pour la vitamine C, on pourrait ajouter un peu de jus de citron ou des agrumes.
        Le changement est radical, car auparavant, le petit déjeuner était fait de pain grillé, de fromage, de tomates, avec basilic et huile d’olive, souvent de l’ail, et du thé noir. Je préfère le petit déjeuner salé au sucré, et avec le pain et le fromage, j’avais de l’énergie et je n’avais pas faim avant midi, mais je sentais que j’avais besoin d’un peu de changement pour stimuler mon organisme. Je reviendrai peut-être au pain grillé, fromage, tomates… dans quelques semaines…

        Like

    • Bravo pour ces changements 🙂 Je me rends compte, quand tu parles de ton petit déjeuner (merci de parler le français de France ici ;)) que je ne suis pas une personne qui a des habitudes. Je mange n’importe quoi n’importe quand, le matin, de la soupe froide comme du pain et du fromage comme un milkshake à la banane comme un vieux bout de pizza… C’est peut-être pour ça que c’est si difficile pour moi de “changer mes habitudes,” parce que je n’en ai pas vraiment…

      Like

  3. J’ai décidé de me (re)mettre au centre de ma vie. Je tâtonne un peu encore, mais j’ai déjà fait de grands progrès. Et lorsque je me sens mal, je recherche de l’aide, assez vite, avec des approches énergétiques. Je n’attends plus que “ça” passe tout seul, il y a des blocages qui empêchent vraiment d’avancer. Et une fois qu’ils sont levés, je fais 3 pas de géant.

    Like

    • alcib

      Excellente idée de rechercher de l’aide assez vite ; il suffit parfois d’exprimer un malaise ou un problème, de se sentir écouté, pour que la solution semble accessible. Ce n’est pas toujours simple, mais si on a quelqu’un en qui l’on a confiance, c’est une ressource importante. Bonne chance aussi.

      Like

    • Me faire plein de compliments n’est pas l’exercice demandé 🙂 Et en plus ça ne marche pas du tout avec moi, ça me donne l’impression de dormir sur mes laurier et de ne plus avancer!

      Like

  4. Seer

    Comme toi, j’ai une pile entière d’objectifs qui semble insurmontable…
    J’en ai un qui a marché : quitter l’Éducation Nationale vite fait (passé deux concours, tous deux obtenus en liste principale, sans quitter le boulot ou me mettre en dispo). Depuis, je me reconstruis lentement de cette période (pas simple : j’ai encore repris des coups récemment)
    Mais je suis sûre que si tu fais ta liste de toutes tes réussites ça t’encouragera bien plus.

    Like

    • Bravo d’avoir réussi à faire ce grand pas dans ta vie, je t’admire sincèrement! Ma psy me dit aussi que je pourrais quitter le monde académique mais pour l’instant ce n’est vraiment pas une option qui me semble faisable, même si peut-être ça changerait ma vie pour le mieux…

      Like

  5. pour ma part, j’ai essayé de ne plus être seulement la psy de mes amies intimes, donc perte de mes amies après explications, donc j’avais raison, je n’étais que la psy et pas une amie chère à qui tu ne souhaites que le bonheur..finalement internet me convient mieux, quand je n’ai plus d’atomes crochus avec quelqu’un je laisse tomber sans regret..et dans la vraie vie, j’ai des copains/copines sans entrer dans les détails (j’ai quand même une vie sociale 🙂 )
    mais toi tu as beaucoup d’amis et je ne penses pas que ce conseil soit judicieux..
    à mon avis, tu devrais améliorer tes qualités (et tu en as une quantité) plutôt que de songer à en avoir d’autres qui sont presque impossible à atteindre…
    bon samedi des câlins à Calinette

    Like

    • Haha, en effet, ce sont plutôt mes amis qui jouent aux psy avec moi 😉 Ces choses que j’ai notées dans mon post me bloquent réellement, m’empêchent réellement d’avancer dans ma vie, alors impossible ou pas, il faut que j’y travaille!!!

      Like

  6. Si je peux me permettre “J’aimerais me sentir utile et être réputée pour mon intelligence et mon travail” la deuxième partie de ta phrase ne va rien t apporter. Se baser sur le regard des autres ne peut que faire du mal.
    J’apprends à ne plus dépendre de ce regard (ce jugement devrais-je dire) et ma vie est nettement plus facile.
    Quand je reçois une mauvaise nouvelle, j’apprends à ne pas réagir tout de suite, à la laisser de côté le temps que mes émotions se calment. Là aussi je sens une nette amélioration. Les ennuis sont légèrement plus faciles à encaisser. Mais j’ai encore du travail 😌

    Like

  7. Narayan

    Ma façon de voir le monde et de réagir à ce qui m’entoure a radicalement changé ces dernières années. C’est d’ailleurs le seul point positif à tirer du burn out, j’ai appris à vivre autrement. Au début ce n’était pas spontané, je faisais des efforts pour trouver chaque jour quelque chose qui me fasse plaisir, tous ces petits plaisirs minuscules qu’on fini par ne plus détecter (un beau coucher de soleil, la floraison des iris, un câlin des chats, un sourire de mon fils ….). Et puis je me suis forcée aussi à relativiser. Les petits tracas doivent rester insignifiant inutile de se pourrir la vie pour si peu. Ne plus stresser non stop sur des projections à long terme, ça ne résoudra aucun problème. Et pour finir, le plus important (et le plus dur aussi) savoir être content de soi 😃 Toujours en commençant par du petit (aujourd’hui j’ai réussi à m’habiller avant 15h 😂, j’ai diminué ma consommation de coca (ou de chocolat ou de ce que tu veux) etc). C’est presque devenu un nouveau mode de pensée, il y a encore des jours sans, mais j’arrive mieux à gérer les crises ! Et tu sais quoi, je ne regrette pas mon ancien moi !

    Like

    • Je t’admire d’avoir réussi à changer ta façon-même de penser, je sais que ce n’a pas été facile et je suis vraiment contente pour toi que tu te sois débarassé de cet ancien toi qui ne te manque pas 🙂

      Like

  8. wam

    Je me sens aussi nulle et inutile, molle et sans volonté.
    Néanmoins, 2 choses que j’ai réussies (ou en cours de) cette année :
    – perdre 7 kg . J’en suis à mi parcours. Ca faisait des années que je prenais 1 à 2 kg par an. Pas énorme, mais au bout de 15 ans si… des années que j’essayais de me raisonner, de limiter sucre et gras. Sans succès. Ce qui me donnait une raison supp de mauvaise estime de moi. Puis un copain m’a donné les coordonnees de la super diététicienne de sa fille. J’ai fini par prendre rdv et voilà. Je suis contente 😀
    – des années que je voulais me remettre à l’allemand. J’ai profité d’un programme CPF de ma boîte (disposition légale en France : l’employeur cotise pour que l’employé puisse suivre une formation de son choix sur son temps libre et dans la limite d’un certain montant ) pour m’inscrire à des cours en ligne d’allemand. Bon je rame et suis trèèès loin de mon niveau post prepa mais j’ai progressé quand même et peut annoncer un niveau B1.
    – je peux ajouter une 3e ? Moins crier sur mes enfants. Quand je suis fatiguée exaspérée le soir que j’ai 36000 trucs à faire en même temps et qu’ils sont leeeeeents. Au lieu de gueuler direct “RANGE TON MANTEAUUUUUUU !!!!!” ( qui traine sur le canapé ou par terre depuis 2 heures) ,le demander normalement et ne crier qu’à la 3e demande. Ca marche pareil et l’atmosphère est plus sereine à la maison, y compris pour mes nerfs.
    après il y a encore plein de sujets sur lesquels je travaille encore :
    moins stresser, gagner en confiance en moi, prendre du temps pour moi, me reconnecter avec mes envies et desirs et les suivre, savoir plus m’imposer dans mon couple (j’ai un peu l’impression de subir la vie de monsieur qui lui est parfaitement bien connecté avec ses envies. De sorties notamment ), répondre à des annonces de boulot… [ouais c’est un peu vague tout ça ]

    Like

    • Bravo d’avoir réussi à faire tous ces changements, j’espère que ça te démontre que tu n’es pas réellement sans volonté finalement 🙂 Et merci d’avoir partagé ce commentaire ici, ça me touche beaucoup, et j’aimerais sincèrement qu’on puisse passer un peu de temps ensemble pour se motiver l’une l’autre et rire de notre nullité (réelle ou imaginaire) et parler de tout ça sans peur d’être jugées ou critiquées ou maladroitement “aidées” par ceux et celles qui ont la chance de ne pas connaître ces sentiments 🙂

      Like

  9. Biquette

    C’est dur de changer! De SE changer! Je suis comme toi, j’ai tjs tendance à me sous-estimer, à douter, à me trouver nulle…C’est au niveau émotionnel que c’est le plus difficile pour moi. Certaines personnes proches peuvent me déstabiliser, me blesser par leurs propos, leur comportement, et ensuite j’ai un mal fou à me reprendre, à être bien. Pourtant j’ai du répondant quand je dois faire face à certaines situations. Mais il suffit d’un mot de ma belle-fille, une remarque d’une amie, un malentendu avec mon chéri pour que je sois dans une angoisse extrême! Carrément au bord de la dépression!
    Il y a quelques mois, des amis m’on fait lire cette phrase: “un mal n’est un mal que si tu le prends mal”. Depuis je m’efforce de mettre en pratique cette recommandation, et ça marche…souvent…Mon problème je crois c’est que je voudrais bien qu’on m’aime, mais rien n’oblige à aimer sa belle-mère!

    Dans un tout autre ordre d’idées, j’ai changé aussi mon petit-déjeuner. Pour essayer de faire baisser un taux de cholestérol trop élevé, j’ai diminué ma consommation de fromage et de laitages. Le soir je prépare pour le matin un bol de flocons d’avoine bio nature, avec du lait d’amandes, des noisettes, graines de courge, cramberries, cannelle. Le lendemain les flocons ont épaissi, je rajoute un fruit frais de saison et je déguste en buvant du thé noir. J’ai lu récemment que le thé noir a autant de vertus que le vert! Je n’ai pas faim de la matinée, c’est bon, et mon taux de cholestérol a baissé!

    Si tu veux changer des choses, je crois qu’il faut être réaliste et ne pas te mettre trop la pression!

    Like

  10. Mel

    J’ai commencé par aller bien plus mal avant d’aller mieux… Je me suis pris une énorme claque dans la g… il y a quelques années et au lieu de m’anéantir comme j’aurais pu l’imaginer, ça m’a réveillée et obligée à travailler énormément sur moi. J’ai profondément modifié mon regard sur les autres et sur les événements ; je ne dis pas que je suis tirée d’affaire car je pense qu’on est confronté toute sa vie à de nouvelles difficultés, et parfois j’ai l’impression de régresser et de retomber dans mes anciens travers, mais dans l’ensemble je vais nettement mieux et quand ça ne va pas, j’arrive à prendre du recul.

    Like

  11. Mel

    Je me demande si ça ne t’aiderait pas davantage d’avoir un ou une psy qui pratique une autre approche, inspirée de l’école de Palo Alto (genre thérapie orientée solution) ou des thérapies narratives. As-tu déjà lu ces ouvrages hilarants de Paul Watzlawick intitulés “Ultrasolutions, How to Fail Most Successfully” ou bien “The Situation is Hopeless but not Serious. The Pursuit of Unhappiness”. Je les relis régulièrement et ça me fait du bien ! 🙂

    Like

  12. Savoir dire “non” quand on me demande de l’aide au travail et que je ne peux vraiment, mais vraiment pas accepter une requête supplémentaire, plutôt que de chercher à porter toute la misère du monde sur mon dos.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: