c'est pas moi je l'jure!

une saison de trop

Vous vous souvenez de ce post où je racontais que soudain, à la dernière minute, quatre doyens voulaient des “writing groups” et que je n’avais plus assez d’employés pour s’en charger et que si le doyen de la Faculté de Médecine me demandait de lui créer un groupe lui aussi j’allais me pendre??

Hahahaha, oh misère, si j’avais su…

J’ai donc déjà eu ENORMEMENT de mal à trouver trois personnes qui voulaient bien s’occuper de mes trois derniers groupes, juste avant mon départ pour l’Europe. Et depuis mon arrivée, je n’ai pas arrêté de bosser (au milieu de la nuit, merci les fuseaux horaires) parce que 141 étudiants se sont déjà inscrits à ces quatre groupes–alors que chaque groupe ne peut contenir que 10 étudiants.

Et hier soir, vers 23h30 heure de Paris, j’ai reçu un nouvel email… non pas de la Faculté de Médecine mais d’une autre Faculté qui veut DEUX writing groups pour ses étudiants! Là, c’est carrément la galère, j’ai passé la nuit et la journée à essayer de trouver des solutions mais là ça devient vraiment hyper compliqué!

Finalement, ce soir, je croyais que j’allais pouvoir dormir parce que j’avais au moins trouvé quelqu’un pour un des deux groupes… quand à minuit passé de trois minutes, j’ai reçu un email de la personne qui s’occupe de nos finances et qui me dit: “j’ai bien reçu l’argent du premier, deuxième, troisième, et quatrième doyen, de même que l’argent du Doyen de la Faculté de Médecine reçu ce matin. Est-ce que j’ai oublié quelqu’un?”

*plonk* (bruit de moi qui tombe dans les pommes)

Ce qui nous fait non plus un (comme je l’avais pensé au départ) ni quatre (comme j’avais déjà difficilement réussi à l’organiser avant de partir) ni six (comme je n’arrivais déjà pratiquement pas à l’organiser) mais maintenant SEPT writing groups pour ce printemps/été!

SEPT!

Je vais finir par devoir recruter n’importe qui… y’a pas quelqu’un qui voudrait bosser à ATPN pendant quatre mois, là?

Mortecouille!

Bon, la bonne nouvelle c’est que ma mère était en un peu meilleure forme quand je suis allée lui rendre visite aujourd’hui (je n’ai pas eu le courage d’y retourner hier). C’est toujours une zombie, mais au moins une zombie souriante. C’est moins déprimant.

5 comments

  1. Moukmouk

    Tu rammasses les sous pour tes projets tu vas écrire à Vancouver et en septembre tu annonces à ces messieurs que les groupes n’ont pu livrer parce que les projets étaient trop mal définis… aussi simple que ça

    Like

  2. avec mon anglais de Française, je pense que tes élèves seraient en difficulté de suite!
    je suis sûre que tu trouveras une solution, dommage que tu doives t’en préoccuper pendant tes vacances..
    la maladie dont souffre ta mère donne des signes tellement aléatoires..
    bon mardi! bises du matin

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: