c'est pas moi je l'jure!

sur mon vieux bateau qui craque

Un homme appelé Richard Russell a volé un avion à Seattle, hier, pas un petit avion mais un gros avion commercial, et il a survolé les montagnes et l’océan pendant une bonne heure avant de s’écraser sur une petite île. Il n’était pas drogué ni ivre, il s’excusait même parce que les gens qui l’aimaient seraient tristes de savoir qu’il avait fait ça, et il semblait juste avoir besoin de faire quelque chose de différent. J’ai écouté huit minutes de conversation entre lui et la tour de contrôle, et ça m’a rendue incroyablement triste.

Ca me rappelle ce film, Falling Down, où Michael Douglas, un type tout à fait normal, pète un cable après une série de petits problèmes quotidiens, embouteillages, air conditionné qui ne marche plus, gens pas sympas, macdo qui ne sert plus le petit déjeuner, etc. C’est une film qui m’a extrêmement marqué parce que je me dis parfois que je ne suis pas très loin de péter un cable comme ça à cause d’un tout petit truc sans importance mais qui est tout simplement la goutte qui fait déborder le vase.

L’histoire de l’avion volé m’a aussi cruellement rappelé à quel point on vit tous dans une petite boîte, métro-boulot-dodo comme on dit, la routine, les frustrations quotidiennes qu’on avale parce qu’on a pas le choix, le manque de gentillesse de certains, les salaires de merde, le manque d’humanité, le manque de beauté et de joie et de paix intérieure, et les cris d’angoisse intérieurs qu’on n’ose pas exprimer… Et tout ça qui s’accumule.

C’est de ça que je parlais quand je disais que j’avais envie de “faire une pause” dans ma vie et d’aller vivre dans un “autre monde” pendant un moment. Je ne vais pas voler un avion, j’en serais bien incapable, mais je sens de plus en plus ce moment arriver où ça risque de craquer, de mal finir, si je ne fais pas quelque chose de sérieux pour l’éviter (et je ne parle pas de prendre un bain relaxant ou de m’offrir un weekend au spa avec des copines). Sinon j’arriverai à un moment où faire un saut en parachute pour sentir le ciel et voir défiler le monde devant mes yeux à toute vitesse et ne pas ouvrir le parachute, sera ma seule solution. Ou sauter dans Gulfoss pour m’y fondre.

Je trouve horriblement triste qu’on puisse arriver à un tel niveau de désespoir et que ce soit si difficile (et même impossible pour beaucoup de gens) de créer, dans nos vies, régulièrement, des moments de vraies pauses, de reflection, d’introspection, de bonheur, et de paix intérieure pour retrouver l’énergie nécessaire pour continuer à affronter tout ce que la vie nous envoie à la figure. Et c’est aussi horriblement triste qu’il soit aussi rare pour beaucoup de se sentir soutenus, appréciés, respectés, et aimés.

 

7 comments

  1. Je préfère ne pas écouter ces 8 minutes et éviter d’être encore plus déprimée que je peux l’être de façon générale…
    Je comprends bien ce que tu décris… mais il ne faut hésiter à changer de vie avant que sa craque. Bien sûr c’est compliqué de changer de vie. mais est-ce infaisable? Non, c e n’est pas infaisable.
    L’histoire de ce garçon est triste. Triste que sa mort soit médiatisé comme ça aussi. On ne parle pas de lui quans il est vivant , on parle de lui quand il est mort ce qui rend sa vie encore plus triste. Mais on ne sait pas ce qui le rendait triste et dépressif… Un boulon mal vissé, comme il dit.
    Gros becs

    Like

  2. il faut absolument que tu changes de vie, je sais que cela est impossible pour le moment, mais tu dois t’atteler à cette tâche cruciale de chercher un autre boulot! un autre endroit où vivre et travailler! sinon tu vas sombrer dans un pessimisme encore plus grand! hauts les coeurs, et vite!
    tu nous avais, dans un article, il y a longtemps parlé de ton intention de créer un boulot avec un ami (désolé c’est assez flou, je ne sais plus avec qui et tu n’as pas dit quoi..), où en est cette idée?
    STP, réagis, ne coule pas! on est tous parfois déprimés, métro-boulot-dodo, mais le soir en te couchant, pense à une jolie chose qui t’est arrivée dans la journée..tu te réveilleras peut être plus en forme? (c’est sur ce blog que j’ai lu ça..:-) )
    tu as écris l’article le plus triste que j’ai lu depuis longtemps..je voudrais t’envoyer mon punch et mon optimisme..
    grosses bises

    Like

  3. Lune

    Je suis désolée que tu te sentes si mal 😦 Moi je pense qu’il faut trouver en soi les satisfactions qui nous permettent d’avancer, ne pas dépendre du regard et des actions des autres. Qu’est-ce qui te fait sentir fière de toi, indépendamment de la réaction des autres ? Jouer de la musique, faire la cuisine, faire du bénévolat, écrire ? Privilégie ces activités, accorde-leur plus de temps, quitte à négliger tes “obligations” (travail, ménage, …). Tu peux aussi réfléchir pour changer ta vie à plus long terme, mais attention à ce que ça ne devienne pas l’occasion de ressasser tes impasses. Fais des plans court terme et réalistes, même s’ils ne sont pas très ambitieux, et mets-les à exécution. Je pense que tu es dans une phase où tu manques cruellement de satisfaction personnelle, il faut que tu cultives ça d’urgence. Tu es quelqu’un de valeur, il faut juste que tu t’en rappelles. Bisous et ondes positives pour toi !

    Like

  4. On vit dans un bien bizarre monde… un monde où nous sommes tellement seuls et embullés même entourés de milliards d’autre humains qu’on se penserait d’être sur la planète du Petit Prince. Nous vivons dans un monde où il n’y a plus (ou du moins plus beaucoup) de respect de l’autre, d’empathie, d’Amour. Nous vivons dans un monde où il n’y a pas de justice si tu n’as pas les sous pour te payer un avocat, où l’agresseur est béni et la “victime” encore plus victimisée et où tout le monde s’en fout carrément. On vit dans un monde qui coûte les yeux de la tête, où il y a obsession de se remplir les poches de plein de sous, où il y a tellement d’agitation/de bruits qu’on ne peut que rarement trouver le silence intérieur, où les publicités te bombardent à chaque instant pour acheter ceci ou cela sans que tu n’en ais les moyens car ~ te disent-ils ~ si tu n’as pas ces cecis ou ces celas bien… tu ne peux pas être heureux… un monde où le gens sont indifférents à la misère humaine… même celle du voisin d’à côté.

    En effet, c’est pas évident de vivre et de survivre dans un tel monde car on a l’impression de tourner en rond sans fins et de manger des gigas coups sur la tronche au moment où on s’y en attend le moins. Pas évident… mais malgré tout, il faut trouver une façon de vivre, trouver le moyen de voir nos petits bonheurs et se creuser les méninges pour trouver une solution ou une porte de sortie aux problèmes que l’on vit au quotidien. Pour certaines personnes, ces problèmes peuvent être mineurs en apparence mais tellement empilés sur un moral qui ressemble à un gruyère qu’ils font l’effet d’un Everest prêt à s’effondrer… pour d’autres, leurs vies sont remplies d’agressions, de misères, de pauvreté, de rencontres avec des gens pas très jojos qui vous ruine jusqu’à l’os… mais quelque soit l’origine des problèmes et leur intensité, c’est leur effet sur notre moral, sur nos émotions qui compte.

    Alors… il y a une solution pour toi, j’en suis certaine et elle est toute proche… tu vas la voir sous peu alors, ne te décourage pas, soit attentive à ce qui se passe autour de toi, respire un bon coup et tout va bien aller ❤

    Like

  5. Wam

    Oui, le monde est dur.
    Je ne sais pas s’il est plus dur que “avant” ou pas. J’aurais tendance à dire que non, reste à savoir de quel “avant” on parle.
    Je me.souviens avoir été choquée lors d’une visite au pas de charge du Musée du Quai Branly à Paris, musée des civilisations du monde, donc. Tout n’était que violence, pillage, et croyances d’un autre temps… On est mieux maintenant, du moins dans le monde occidental. Je n’ai pas de doute la dessus. Et je me rends compte de l’exception temporelle et géographique dans la quelle je vis. Du coup, je flippe que ça disparaisse.
    Ensuite, on est tellement miné par des messages contradictoires “bosse bosse bosse” et “enjoy /profite de la vie / vis tes rêves”. Franchement, il y a de quoi devenir maboul. Ou dépressif…

    Like

  6. Miyax

    Je suis d’accord avec Catherine et je t’envoie beaucoup, beaucoup de pensées encourageantes…
    Quand cela sera derrière toi, tu reliras ce post en soupirant, un peu de tristesse rétrospective et un peu de soulagement. Je pense sincèrement que ce jour viendra.
    Je pense bien à toi.

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: