c'est pas moi je l'jure!

samedi soir à la violence

Il y a quelque temps, deux événements m’ont pas mal fait refléchir à la façon dont on réagit à la vie autour de nous. Deux événements assez moches, je trouve.

En premier, une copine sur Fessedebouc a posté qu’elle était complètement dégoûtée par le nombre de produits vendus au détail avec des emballages en plastique. Les commentaires qui ont suivi ont commencé par “ah oui, c’est vrai que c’est complètement con, ces emballages excessifs et ces bananes pré-épluchées,” etc. Mais soudain, une lectrice a écrit un commentaire hyper explosif, comme quoi ces produits permettaient enfin à beaucoup de personnes handicapées de mieux manger plus facilement alors c’était très bien! Les dizaines de commentaires qui ont suivi n’étaient pas tous très… diplomatiques et compatissants, et la conversation, très tendue, a duré longtemps. Quand quelqu’un a demandé pourquoi il fallait gueuler comme ça au lieu d’expliquer les choses calmement, j’ai répondu que quand on fait partie d’une minorité, “c’est terriblement épuisant de devoir toujours se battre et toujours tout expliquer (gentiment) et il y a des fois où ça explose… malheureusement pas toujours sur la bonne personne.”

Le soir-même, sur une liste de directeurs comme moi, Nadia a demandé des exemples d’un document qu’elle voulait créer pour son université. Cette liste est énorme et les gens y sont très généreux, en général. Mais là, au lieu de simplement partager leurs exemples, quelques personnes ont expliqué à Nadia qu’elle avait tort de vouloir utiliser ce document dans son université, qu’il fallait faire les choses différemment, etc. Au bout de plusieurs messages similaires, Nadia a envoyé un email explosif comme quoi elle en avait marre de se faire traiter comme une gamine par tous ces mecs qui pensent toujours qu’ils savent mieux que les femmes! Evidemment, des centaines d’emails extrêmement violents ont immédiatement été échangés et ça a duré plusieurs semaines. Moi, je trouvais que c’était une conversation très intéressante et très importante, même si la violence verbale de beaucoup de femmes, et la stupidité et la méchanceté de beaucoup d’hommes, m’ont choquée. Et pendant tout ce temps, je pensais aussi à ce que j’avais écrit sur Fessedebouc à propos du commentaire explosif sur les handicapés…

D’après de nombreuses études en psychologie et neurosciences, il est clair qu’on s’habitue facilement à un certain niveau de violence verbale, qu’un langage “d’attaque” donne un sentiment de pouvoir/puissance à ceux qui l’utilisent, et que le cerveau contrôle de moins en moins bien nos émotions quand on se fait attaquer/démolir verbalement trop souvent. Et malheureusement, quand une minorité se sent trop souvent attaquée, ignorée, ou insultée, le cerveau commence à “déshumaniser” le reste du monde et justifie de plus en plus facilement des réactions violentes. Le cerveau ne sait plus utiliser la fonction “essayer de se mettre à la place de” pour essayer de comprendre autrui et n’utilise plus que la fonction “je n’en peux plus de ces cons.” Sans s’en rendre compte, victime ou récipiendaire, on finit tous par oublier son humanité et l’humanité des gens autour de nous et on ne sait plus que vivre avec violence/mépris et répondre avec violence/mépris.

Ce n’est pas facile, de nos jours, d’être patient/courtois quand on se sent victime, et c’est difficile de ne pas répondre à la colère/maladresse d’autrui avec arrogance et méchanceté. Je fais l’expérience des deux côtés de la médaille au quotidien, d’un côté parce que je suis une femme et handicapée, et de l’autre côté parce que je travaille avec des gens que je trouve (parfois) peu intelligents (pour être polie).

22 comments

  1. Le problème vient aussi des réseaux sociaux où tout le monde se permet de donner son avis en pensant détenir la vérité et en n’oubliant surtout pas d’être le centre du monde. Je lis beaucoup de commentaires sur Twitter où les gens agressent très vite les autres pour s’imposer avec zéro arguments. Et si quelqu’un ose venir avec un argument, qu’il soit pertinent ou non, il récolte tout de suite des insultes. De plus en plus de journalistes s’étonnent de ce genre de comportement, typique du crétin orange qui insulte les gens qui lui déplaisent, et se demandent si ce n’est pas lui qui d’une façon, normalise cette façon de faire.
    Pour ma part, dès que je sens de l’agressivité je vais voir ailleurs. C’est plus sain.

    Like

  2. il faut parfois tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler, et pourquoi pas réfléchir à ce que l’on va écrire pendant 7 minutes avant de l’écrire? et non pas publier de suite ce que l’on écrit? être sûre que l’on veut bien publier? je trouve que twitt.. et autres faceb… grâce à l’anonymat, ont bouleversé les relations entre les gens..je m’en méfie beaucoup, mais peut être suis je vieux jeu?
    dans ton cas, je compatis, tu a mille raisons d’être irritée!
    sois zen, et passe un bon dimanche, oublie les insultes, ne pense qu’à toi!
    bises et des câlins à la noiraude!

    Like

  3. Rebekah

    You always have interesting posts. This one reminded me that Season 1 of the Arthur Brooks show podcasts is fascinating. If you haven’t heard of it– He talks about “sharing the stage” and “contempt” and what happens to the brain when we are angry and how it is easier to dehumanize people in text rather than in person or audio. Here’s a link to one of the Season 1 ones. https://player.fm/series/the-arthur-brooks-show/ep-5-contempt-an-extended-conversation-with-john-gottman Season 2 might be good, too. I don’t know. I had forgotten about these podcasts until I read your post and it reminded me of some of the ideas in them. I hope your day is peaceful 🙂

    Like

  4. E.

    J’essaie presque toujours d’appliquer la règle du THINK avant de poster quelque chose sur internet : is it True? Is it Helpful? Is it Inspiring? (Bon là j’admets quelques entorses😃) Is it Necessary? Is it Kind?
    C’est très anglo-saxon comme démarche, je ne sais pas s’il y a la même chose en français . Et je regrette que très souvent les gens se défoulent sur les réseaux sociaux qui sont devenus un déversoir à haine…

    Like

  5. jbflutte

    Je trouve aussi qu’il est parfois difficile de faire des ecrits “neutres”. Parfois, on a beau vouloir etre gentil, comprehensif, enrober une reponse etc, selon l’humeur de la personne qui lit, ca peut etre mal pris parce qu’il n’y a pas l’interaction et les signes visuels/corporels dans un commentaire de 3 mots. Et ca peut vite degenerer.
    Heureusement, ce blog n’est pas fessbouc ni touitteur, et je n’y ai jamais lu de commentaire de type lynchage.

    Like

    • C’est sûr que c’est plus facile de ne pas se comprendre par écrit. Mais il y a eu du lynchage sur mon blog, celui que j’ai commencé en 2002 et arrêté en 2007 justement à cause de ce lynchage qui a abominablement dégénéré, à mon grand désespoir.

      Like

  6. Je ne fréquente pas les réseaux sociaux pour cette raison en partie. Par contre, ma grande ancienneté sur les blogs m’a fait connaitre des tas d’affrontements -stériles la plupart- par commentaires interposés, obligeant certains à fermer.
    Une question toutefois : en quoi les produits emballés individuellement sous plastique permettrait aux personnes handicapées de mieux manger ? Quelque soit la raison, de toutes façons, il existe des alternatives au plastique avec le même usage.

    Like

  7. Boeingbleu

    Les communications interposée aident à la déshumanisation des autres et je trouve ça dommage. Imagine si les gens finissent par se parler comme ça dans la rue ou au bureau ! J’essaie d’éviter autant que possible les discussions avec beaucoup de négatif, je me tiens extrêmement loin des sections commentaires des journaux !

    Like

  8. Je suis d’accord avec ce que tu dis.
    Par contre, ce n’est peut-être pas important, mais je n’ai pas compris quel point de vue était le tien dans l’affaire des fruits et légumes sous plastique 😉
    Je n’arrive pas toujours à être courtoise et bienveillante face à l’agressivité mais quand ça m’arrive je sens que ça me fait davantage de bien que ne le ferait ce sentiment de puissance que tu décris, lié au langage d’attaque.

    Like

    • Je n’ai pas donné de point de vue, je comprends très bien que les fruits/légumes pré-épluchés/coupés/préparés sont extrêmement utiles et même nécessaires pour certaines personnes, et je suis aussi d’accord qu’il y a trop de plastique dans tout ça. Mais la solution n’est certainement pas de se tapper dessus 🙂

      Like

  9. L’année passée, c’est sur youtube que j’ai été choquée par une histoire dans ce genre-là. Une ‘youtubeuse’ a été accusée d’avoir ‘piégé’ un autre gars avec qui elle a fait une collaboration (c’est un peu long à expliquer, mais en gros ce n’était vraiment rien de grave, et finalement, même pas elle qui l’avait fait), et, les abonnés du type se sont mis à la traiter de tous les noms, à l’insulter sur sa chaine youtube, sa page facebook, etc… Ça m’a vraiment choquée toute cette méchanceté gratuite qui allait jusqu’à des menaces de viol ou de mort, le tout pour une histoire de paranormal dans une vidéo youtube.

    J’essaie pour ma part de rester le plus diplomatique possible dans la plupart des situations, mais évidemment je n’y arrive pas toujours. Par contre, ça m’est déjà arrivé de m’énerver pour un truc, puis de me sentir bête face à la réponse polie de mon interlocuteur.

    Like

    • J’ai l’impression qu’il y a deux mondes, celui qu’on vit au quotidien, face à face, à la maison, au travail, où on essaye d’être polis et civilisés; et puis le monde plus caché, pernicieux, d’internet, celui qui permet les insultes les pires, les comportements les plus atroces, et qui est d’une violence sans limite. Je trouve ça effarant, d’autant plus que ça touche beaucoup les jeunes, les enfants, les personnes les plus vulnérables, les personnes âgées, les minorités… et ce n’est pas prêt de s’arrêter!

      Like

      • Dans leur voiture aussi les gens ont ce même sentiment d’impunité et de toute-puissance que sur le net. Et se permettent des choses qu’ils n’oseraient jamais s’ils étaient vraiment visibles. Le parallèle est assez flagrant.

        Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: