c'est pas moi je l'jure!

je dessine un bateau, tu dessines une vague

En octobre 2002, au tout début de mon doctorat dans mon champ de maïs, je suis un jour allée à un atelier sur un truc dont je n’avais jamais entendu parler: Blogger. On nous a expliqué ce qu’était un blog et comment en créer un, et comment utiliser ces “blogs” comme outil pédagogique.

C’est comme ça qu’en octobre 2002, j’ai créé mon premier blog. Au début, j’écrivais en anglais, parce que ma seule lectrice était ma copine restée en Utah qui me manquait beaucoup. Et puis, curieuse, je suis allée visiter d’autres blogs trouvés je ne sais plus où ni comment, en français.

Après quelques mois, j’écrivais en français parce que mon lectorat s’était élargi et ma famille avait aussi commencé à lire ce blog qui a vécu jusqu’à ce qu’en décembre 2006.

Mais pour moi, les amitiés “électroniques” étaient encore inconnues, et je ne pensais pas à mes lectrices et lecteurs en terme d’entités numériques anonymes. Pour moi, ces gens qui lisaient mon blog de France, de Suisse, de Belgique, étaient de vrais amis que je devais absolument rencontrer un jour. C’est comme ça que lors d’un passage à Paris en 2003 ou 2004, j’ai organisé ma toute première réunion de blog avec une dizaine de blogueuses amies, dont Lune, et PrincessH.

PrincessH est la seule amie “de l’époque” qui blogue encore et avec qui je suis encore en contact! Illustratrice talentueuse, elle faisait (et fait toujours) plein de petits dessins rigolos sur son blog et on était devenues amies très vite. Je l’admirais d’autant plus que je suis incapable de faire quoi que ce soit d’artistique ou créatif! Sur nos blogs, avec d’autres blogueurs, on s’amusait bien à cette époque, on s’organisait des petits jeux, on rigolait comme des bananes, et qu’est-ce qu’on était jeunes!

L’année suivante j’ai organisé une rencontre avec plus de 40 amis blogueurs cette fois. Mais les amies blogueuses et les amis blogueurs sont arrivés et repartis au fil du temps, comme je le racontais récemment, Heidi, Obni, Pintel, Cali, Angel… et seule PrincessH est restée.

Je ne sais pas pourquoi PrincessH est devenue mon amie et je ne la connais pas beaucoup. Pendant longtemps, j’allais la voir, ainsi que son Célèbre LJVD, lors de mes passages à Paris, et puis elle a déménagé, et ça fait trop longtemps qu’on ne s’est pas revues. Je l’ai aidée une ou deux fois avec des traductions je crois, et elle m’a aidée une ou deux fois avec des photos ou des images. Je lui ai même demandé de l’aide avec un logo pour mon club des femmes universitaires, mais ces pouffiasses n’ont même pas remarqué quelle chance elles avaient que la talentueuse PrincessH, artiste française de renom, accepte de travailler pour elles et elles ont refusé de dépenser trois dollars pour un joli logo!

PrincessH est une amie que j’aimerais pouvoir mieux connaître parce qu’elle a toujours été super sympa, attentive à mes gueulades sur mon blog, cool, et pleine de talents et d’humour. Elle ne commente pas souvent mais je sais qu’elle est toujours par là 😉

Les gens qu’on aime #10: quelqu’un qui aime l’art

19 comments

  1. Céline de Belgique

    #10: les gens qu’on aime et l’art.
    Et bien je vais saluer l’artiste TontonDédé: c’est un ami de mes parents qui avait une vie tranquille de fonctionnaire mais qui griffonnait tout au long de ses journées de travail. Et ces brouillons se transformaient en toiles merveilleuses qui demandent du recul pour les admirer: il peignait au couteau et utilisait beaucoup de peinture.
    Il venait du sud, de la culture du melon, avait encore l’accent (prononcer TonneTonne Dédé), était taiseux mais jovial et bon vivant.
    Il était pensionné, continuait de peindre et d’exposer.
    Les iris de mon jardin ne revalisent pas ses peintures, et son regard si doux sur les paysages.
    Je ne l’avais pas revu depuis longtemps mais j’avais de leurs nouvelles par mes parents.
    Et puis, sa femme et lui ont été malade du coronavirus. Elle s’en est sortie après quelques semaines dans le coma. Mais lui ne s’est pas réveillé.
    Adieu Tonton !

    Like

  2. # 10 une de mes copines de poterie M.E., avec qui j’ai passé une journée par semaine pendant presque 10 ans, a une culture artistique que je lui envie énormément, en littérature, en peinture, en musique, et surtout en céramique (et aussi en cuisine😃). Depuis 2 ans que je ne la vois plus, j’en suis triste, car à ses côtés, j’ai appris beaucoup de choses, bien sûr, non essentielles😉😉 mais tellement précieuses!
    Elle a des doigts en or pour modeler des formes en grès relativement dépouillées (ou pas😉) mais si gracieuses et pleines de charme. M.E. me manque!
    bon mercredi, des bises et des câlins à Penny

    Like

    • Roseleen, c’est comme l’habitude d’écrire sur son blog: au départ ça semble difficile de trouver des sujets pour tous les jours, mais plus on le fait, plus c’est facile 🙂 Une fois que tu commences à réellement penser à tes amis, tu en trouves des dizaines et des dizaines, et plus tu en trouves, plus tu en trouves!

      Like

  3. # 10 Pierre-Jean est un artiste, j’aime l’homme et l’artiste. Pierre-Jean hein, pas Jean-Pierre… tout à fait différent !
    Pierre-Jean aime l’art et le travail. Guitariste et chanteur, auteur et compositeur PIerre-Jean est également ingénieur en informatique, il cuisine comme un chef, surfeur de talent… tu fais chier Pierre-Jean, laisse donc un peu de talent aux autres !

    Bleck

    Like

  4. wam

    Je ne connaissais pas PrincessH. Je n’ai pas dû cliquer sur ce blog, à la gauche de tes articles. J’aime bien 🙂
    #10: quelqu’un qui aime l’art
    Si ma copine F n’avait pas fait ce bullshit job (le même que le mien), elle aurait voulu être photographe. Ca la prend d’ailleurs parfois encore, de vouloir changer de voie, de profiter d’un reliquat de droit à la formation ou d’un plan de départ. En attendant, elle photographie, elle va a des expos. Elle sait ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas. Sans doute son gout artistique s’étend à d’autres domaines visuels : elle aime la danse. De même qu’elle connait les photographe, elle connait les chorégraphes, sait ceux qu’elle aime et ceux qu’elle n’aime pas. Elle connait les bonnes salles et y va. Elle y va aussi avec ses filles.
    C’est elle qui m’a parlé de la petite graine : oui, les enfants râlent quand on les emmène à une expo, au théatre, au spectacle. Mais on plante une petite graine. Il ne faut pas s’attendre à voir tout de suite un arbre.
    Elle s’entoure aussi de personnes bohèmes. Son amoureux est atypique. Musicien, libre, bohème, un peu philosophe. Elle a besoin de sortir de son milieu de boulot, En tout cas, je suis contente qu’elle soit à ce boulot, c’est comme ca que je l’ai rencontrés. Et outre son côté zen, calme, et confiante, j’ai été attirée par son style vestimentaire. Stylé, coloré, différent.
    Nous ne sommes plus très loin l’une de l’autre physiquement, au boulot, en tout cas hors confinement. Mais toutes les 2 très accaparée par nos taches. On ne se voit plus trop. Et bien sûr, encore moins depuis le confinement. Et elle habite à l’opposé de chez moi. F, tu me manques !.

    Like

  5. #10 Quelqu’un qui aime l’art
    Je bloque un peu sur le #9 alors je passe et j’y reviendrai.

    Ma tante J. a fait les Beaux-Arts quand elle était jeune, contre l’avis de ses parents. Elle y est tombée enceinte d’un étudiant et s’est mariée, sous l’oeil désapprobateur de ses parents. Ma tante était instit’ en maternelle, ce qui lui permettait de faire beaucoup de pratique artistique. Chez mon oncle et ma tante, c’était la vie de bohême… les copains-artistes qui passaient à toute heure et qui restaient manger à la fortune du pot. Mes cousines portaient des sabots, des gilets en peau de mouton, des foulards colorés à franges… Leur vie me paraissait tellement plus excitante que la nôtre !

    Le 8 mai 1981, le jour de l’élection présidentielle, mon oncle m’a emmené voir une expo. Et j’en ai vu beaucoup avec ma tante (qui a divorcé dans les années 80). En 1995, nous avons voyagé ensemble du Morvan jusque dans l’Aude où nous avons passé une semaine .Nous avons visité Autun, Beaune, les églises de l’Auxois, l’église de St Nectaire, Orcival, la cathédrale d’Albi, le Mont Canigou, l’abbaye St Michel de Cuixa (une merveille), le musée de Céret, l’abbaye de Moissac, Toulouse, l’abbaye de Fontevraud, Poitiers, l’abbaye de l’Épau près du Mans… et j’en passe ! Quel plaisir cela a été de partager avec elle tous ces sites magnifiques ! Depuis quelques années, elle ne “monte” plus à Paris voir des expos avec moi et c’est bien dommage…

    Like

  6. Je lis avec retard ce billet si tendre ! Ma chère Dr Caso, tu sais que dans mon coeur, tu restera éternellement la Miss Lulu de Lulu’s Life in Cornland…. Moi aussi, j’ai la nostalgie de cette époque où on a rencontré virtuellement plein de gens marrants. Et comme je te lis (en décalé, dans le désordre, en mode binging…), j’ai l’impression de te connaitre bien. Et je ne conçois pas qu’on n’arrive pas à se revoir un jour. Des bizous !

    Like

  7. Geneviève

    J’ai une vieille grande-tante qui a fêté ses 83 printemps cette année. Déjà, au départ, elle a l’air d’en avoir 20 de moins. Mais alors en plus, elle est tout le temps par monts et par vaux, à participer à des voyages organisés pour aller découvrir (tiens-toi bien) les orgues remarquables de telle ou telle ville d’Europe. Car en plus d’être immensément connaissante sur les héritages artistiques principaux de l’Autriche d’aujourd’hui, elle est aussi une pianiste accomplie, et à 70 ans, est retournée au conservatoire pour apprendre à jouer de l’orgue. Bah oui, quoi, l’organiste de son église avait pris sa retraite, fallait bien que quelqu’un le fasse ? Pas de problème. Hop. 70 ans. Et depuis, elle joue tous les dimanches de l’année pour les quelques pèlerins qui se battent en duel dans cette immense église baroque dont son mari était le Patron, par héritage familial de plus de 150 ans (longue histoire).
    Bien sûr, elle est aussi une couturière accomplie, sans parler de ses talents culinaires et jardiniers. Elle a une voix d’alto magnifique (et ça casse à peine maintenant, c’est fou ces gènes increvables). La seule chose qu’elle ne sait pas faire, je crois, c’est dessiner, mais bon, elle te fait un cours d’histoire de l’art juste en regardant une voûte ou n’importe quelle huile ou lavis. Alors bon. Je m’écrase quoi. Elle spotte une véritable antiquité dans n’importe quel vide-grenier avec l’oeil aussi sûr que celui d’un commissaire priseur…
    Dans la famille de ma mère, c’est une des dernières de sa génération à être encore en vie avec toute sa tête. Je souhaite vraiment pouvoir vieillir comme elle, mais je crains que mes chances soient foutues : elle n’a jamais eu d’enfant, son cerveau est donc, hum, encore intact. 😉

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: