c'est pas moi je l'jure!

l’étudiant en médecine

Déjà le dernier jours?! Ca a passé trop vite!! Quel travail de titan de vous tous, et quelle rigolade 🎃

Palme du commentaire le plus récapitulatif: Nous avons vite compris qu’il y avait de “l’écho dans le paradis” mwouais… absolument, seuls “les morts le savent” nul besoin d’une “lettre à Elise” pour deviner que “l’heure du crime” ne rimait pas vraiment avec “les îles du salut” par réflexe de survie illico, je tente d’accrocher un regard autour de moi sûr je ne suis pas le seul “prisonnier dans l’île” quand soudain… mais oui mais oui, évidemment ! Miss Penny l’unique, la seule qui n’a pas accepté “le jeu des sept erreurs.” – Alors Miss Penny vite “si tu montes sur mon vélo” nous sommes sauvés ! 😆

Je posterai “la fin” de l’histoire demain soir, après avoir reçu vos derniers commentaires brillants pour terminer l’histoire en beauté! Quelques personnes ont déjà terminé un peu en avance, mais les dés ne sont pas encore jetés et il y a du pain sur la planche, alors hop hop, faites marcher vos neurones une dernière fois mes p’tits loups 🐺

Les règles du jeu se trouvent là-bas si vous débarquez, et petits rappels: vous pouvez continuer l’histoire sous le post 10, ET/OU après n’importe quels commentaires sous les posts 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, et/ou 9. Tous les commentaires resteront cachés jusqu’à demain soir, quand je publierai la meilleure fin 🐣

Post 10, c’est l’heure de terminer l’histoire (et toutes les autres histoires, hahaha)!!!

En réalité, elle était juste morte de faim et voyait dans cet incident l’opportunité d’engloutir seule la marmite de soupe.

Etait-ce un mobile suffisant pour frapper le cuisinier? Et d’ailleurs, où était-elle quand avait retenti le hurlement sinistre? Nous commencions à nous dévisager les uns les autres en tâchant de nous souvenir de ce que chacun était en train de faire à ce moment précis lorsque le médecin nous annonça une chose surprenante.

9 comments

  1. mmechapeau

    Et patatras, je tombe du lit. C’était juste un cauchemar. Quel soulagement. Respirer lentement. Surtout ne pas me rendormir. Quelle frayeur. Vite, mes béquilles. Boire un verre d’eau lentement. Trouver Miss Penny. Essayer de m’apaiser en la caressant. Espérer qu’elle daigne ronronner. Quelle aventure terrifiante. Ouf, mon coeur semble déjà se calmer.

    [ encore un tout grand merci au Doc’ et à l’ensemble des participants pour ce jeu d’écriture souvent délirant mais guidé habillement par notre chère Maître du Jeu… ]

    Like

  2. Isabelle

    Le cuistot n’en était paaas uuuuuuuuuun ! ( tu m’étonnes, fallait avoir faim ! ) avait-il râlé dans un dernier soupir.
    C’était un ornithologue déchu, vivant ici incognito de contrebandes d’oiseaux endémiques qu’il livrait sur la côte contre de grosses sommes d’argent.
    Comprenant que la fille avait découvert leur manège, lui et ses acolytes la menaçaient de mort.
    Elle s’était livrée au médecin en qui elle avait confiance. Il lui dit “- Je suis ton père ” et tous deux avaient mis un plan à exécution pour exterminer l’ornitho-cuistot : – injection d’un produit létal pour lui
    – coup de club de golf pour elle, ou le contraire, je ne me souviens plus !
    Mais quelques minutes plus tard, le cuistot mort tenait sa vengeance. Se sachant en danger, il avait pris les devants et saupoudré la soupe de quelques gouttes de cyanure, qui lui avaient donné une douce saveur d’amandes.

    Like

  3. A l’Ouest

    Des morceaux de lichen bleuté flottaient à la surface du breuvage bouillant de la marmite.

    “Cette plante est l’une des seules qui poussent dans ces régions désolée, et elle est extrêmement toxique y compris à faible dose.”

    Un des scientifiques ne put s’empêcher de mettre son grain de sel.

    “Ouiiii alors Docteur, *techniquement* un lichen n’est pas exactement une plante, les lichens constituent un genus à part proche des champignons…”

    Sa voix s’éteignit peu à peu tandis qu’il se rendait compte que tout le monde lui lançait des regards noirs, et finalement il se tut.

    “Vous voulez dire, Docteur, que le meurtrier nous a finalement sauvé la vie?” Fit une petite voix dans l’assistance.

    Like

  4. Bibigeneve

    Elise est enceinte, et apparemment du cuisinier. Mais il refusait de le reconnaitre, et ne lui donnait plus assez à manger pour calmer sa faim. Et même si la vengeance est un plat qui se mange froid, elle l’avait ébouillanté !!!

    Like

  5. En fait, le cuisinier, malgré des brûlures apparemment très graves au départ, reprenait progressivement une peau de bébé et d’ailleurs, il ouvrit les yeux, releva la tête et émis le traditionnel : où suis je?
    Bon sang, mais c’est bien sûr! Il avait trouvé la recette magique de la soupe revivifiante et, dans ce climat très froid, la recette a fonctionné au delà de ses espérances. Il s’en est aperçu parce qu’une vieille souris qui partageait sa cuisine, avec les oreilles complètement de travers car Miss Penny avait voulu faire sa connaissance, a bu trois gouttes et vu ses oreilles redevenir belles et roses. C’est là qu’il s’est évanoui la tête dans la soupe.
    Alors on a tous décidé d’en boire un peu, car on avait tous un truc un peu de travers. J’en ai donné à Miss Penny qui a repris sa forme de jeune chatounette. On a juré de garder le secret et il a dit qu’il enfermerait la recette dans un coffre.
    Quand tout à coup….il s’est gratté la tête en disant….enfin, si je la retrouve…
    Mais c’est une autre histoire que vous retrouverez peut-être dans la suite de nos aventures.

    Like

  6. CINABRE

    Il me chercha du regard
    “CASO ” hurle-t-il . C’est toi Caso , je le sais . C’est elle , attrapez la !!
    Tous se tournèrent vers moi , j étais pétrifiée. Impossible de lever un orteil . Mortecouille ! Ils vont me lyncher. Je me mis à hurler de toute mes forces “C’EST PAS MOI , NON , C’EST PAS MOI , J’LE JURE !”
    Je sentis une main sur mon avant- bras douce et apaisante . Je chopais son poignet prête à en découdre. “Calmez vous ! Tout va bien ! ” me dit cette personne . Une jolie blonde aux yeux vairons.
    Je lus son badge “Solveig infirmière ” . Le médecin est là , il va vous expliquer .” Vous nous avez fait une belle frayeur , Melle Caso . ”
    Un mec grassouillet, cheveux huileux , genre cuistot de bouges à marins , me fixait de ses yeux chaffouins. Je lus son badge “Dr Kerguel N.psychiâtre ” . ” Caso, vous êtes de retour au bercail. Vous avez volé les clés de ma voiture toute neuve lors de notre séance du vendredi . Les leçons de votre oncle et de ses deux acolytes russes ont porté leurs fruits , je n’ai rien vu . Vous avez percuté une cycliste sur le campus mais l’airbag n’a pas fonctionnė . Votre tête a violemment percuté le volant . Vous êtes restée quelques heures inconsciente .
    Et tout me revint ….. l’HP !! Pu**** de bo**** à c*** !! Un cauchemar !! Merde et merde et remerde!!
    ” Retour à la case départ, me dit Gaby , ” ” sortez les entonnoirs, on est de retour , beugla Lucy , pu****, on y était presque …..”
    Gras double me scrutait de ses yeux chassieux et me dit ” vous avez de la chance , durant votre perte de conscience, Miss Penny ne vous a pas quitté. Elle a veillé sur vous, couchée à vos côtés. Vous la retrouverez dans la salle commune dès votre retour parmi les autres “résidents ” . Nous reparlerons à la prochaine séance de l’accident . ”
    Ne rien lâcher, ne rien laisser paraître. Une nouvelle occasion se présentera. Le Canada, ça me plairait bien . “C’est magnifique comme pays , j’ai hâte dit Gaby .” Va falloir trouver un plan et fissa, les agités du bocal , c’est pas pour elle ! retorqua Lucy .
    Mais dans tous les cas , plus jamais , je ne laisserai Miss Penny . Elle sera obligatoirement du voyage …

    Like

  7. Magali

    Je suis un peu perdue dans le compte des épisodes, et pas parce que je viens de m’égarer « ponton Kerguelen » 😀 Je ne pensais pas en trouver un aux Saintes-Maries de la Mer. Le monde est vraiment petit et plein de surprises.
    Merci pour ce jeu, pour le plaisir de lecture de textes souvent loufoques. Tu as dû être bien occupée, j’espère que tu auras tout de même pu profiter de tes vacances.

    Non je ne rêvais pas. J’ignore si c’était notre environnement blanc étincelant et glacial qui me faisait tout voir en noir et blanc, mais des images du film « Soupçons » me revenaient en masse ; le verre de lait dans l’escalier, l’accélération dangereuse de la voiture sur la route en lacets, la peur du poison indétectable, l’angoisse grandissante … le retournement de situation dans les dernières minutes.
    Pas de doutes, la fin ne collait pas avec la réalité. Le cuisinier avait bel et bien réussi son suicide. On allait nous en envoyer un autre, bien solide dans sa tête.
    Je limiterai mon étude sur les hommes et les manchots autant que possible et je consacrerai tout le reste de mon temps, à ma très chère Miss Penny.

    Like

  8. Bleck

    …ce soir le soleil ne se couchera pas non, parce que je ne suis pas médecin mais pompiste dans une boite de nuit c’est moi qui tire les bières à la pression… oui, parce que même si j’étais brillant pendant mon internat je ne supportais pas la vue du sang, toucher un corps allongé me répugnait j’étais fait pour les études pas pour le métier de médecin alors surtout ne comptez pas sur moi, bande de nazes, le cuisiner frappé je m’en tape le coquillard grave de chez grave, quand au hurlement sinistre… vous m’amusez oui vous m’amusez avec vos gueules juvéniles à croire tout ce que vos yeux croient déceler… je vous le rappelle, ce soir le soleil ne se couchera pas vous pouvez hurler maintenant comme l’autre là… oui, elle là-bas… question sinistre, elle l’a fait quand je lui ai appris la nouvelle tout à l’heure… c’est mort, fini les couchers de soleil !!

    Bleck

    Like

  9. catandfivecats

    -il respire encore! vite, du bouche à bouche!
    tout le monde se regarda en faisant la grimace, beurk, pensais je, c’est dégueu!
    Un des étudiants se pencha et commença le massage. Mais qui donc avait bien voulu la mort de ce pauvre cuistot?
    Un à un, pendant que le jeune homme se dépensait sur le thorax du cuisinier, nous nous sommes accusés, semant le trouble parmi nous. L’ambiance dégénérait aussi vite que le cuistot revenait à la vie, aidé par le médecin et son aide.
    Quelqu’un envoya son poing dans le nez de son voisin, qui répliqua, et en un instant, la cuisine ne fut plus qu’une salle de pugilat. Les couteaux, les poêles à frire et les casseroles volaient au dessus de nos têtes, et en une demi heure, tout le monde était soit blessé soit mort.
    J’en réchappais de justesse, fonçait vers une voiture mais la jeune fille rencontrée sur le campus, il y avait 3 mois, me poursuivit, armée d’une batte de baseball, essayant de m’assommer.
    Bondissant dans l’auto, j’écrasais le champignon, fis volte face et l’écrasais. Dommage que je ne l’ai pas fait au tout début de l’histoire!
    Je fus la seule à m’en sortir, et croyez moi, je ne vais pas le crier sur tous les toits!

    Une histoire rocambolesque, bravo à toi pour nous y avoir entrainés!
    bises et profite bien de ton poulet, qui est certainement excellent😊

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: