c'est pas moi je l'jure!

bleu, blanc, rouge et des frites

Un truc qui m’énerve royalement c’est qu’on me dise “ah ben ça se voit que ça fait longtemps que tu ne vis plus en France!” à propos de la bouffe. Un autre truc qui m’énerve royalement c’est qu’on me dise qu’il n’y a qu’en France qu’on trouve de la bonne bouffe!

Premièrement, ça fait 27 ans que je ne vis plus en France, donc déjà, of course que ça fait longtemps que je ne vis plus en France. Et alors? J’y vais régulièrement et la première chose que j’y fais c’est d’aller m’acheter trois kilos de fromage et un croissant! Pas besoin de vivre en France pour savoir vivre!

Deuxièmement, je trouve ça con de se torturer constemment en se disant que “c’est bien meilleur en France, qu’est-ce que je fous ici!?” A quoi ça sert de se dire sans arrêt que le pain est moins bon ici, les croissants sont moins bons ici, le fromage est moins bon ici, les tomates sont moins bonnes ici, la viande est moins bonne ici… Franchement, à quoi ça sert?!

Troisièmement, j’ai bouffé de la mauvaise bouffe en France (pain sans intérêt, légumes hors-sol, fromage industriel de merde, et j’en passe) et j’ai bouffé des trucs super bons en Amérique du Nord (certains croissants que je trouve ici sont de loin bien meilleurs que ceux qu’on trouve en Suisse, les légumes bios sont souvent excellents, et les spécialités de différentes régions peuvent être délicieuses (et j’ai même trouvé un super bon fromage québecois l’autre jour)). Franchement, à quoi ça sert de tout mettre dans le même panier et de croire dur comme fer que tout est soit tout rose soit tout noir?!

C”est vrai qu’il y aura toujours des choses qui me manqueront (le papet vaudois, le chocolat, les merveilles, le fromage, les pâtisseries, et j’en passe), mais il y aurait aussi beaucoup de choses qui me manqueraient si je partais d’ici (le cheesecake, le banana nut bread, les bagels, le “tall latte” de mes après-midi interminables, et j’en passe). Mais comme ça, où que je sois, je profite de ce qu’il y a de bon sur place (je dois avouer que malheureusement, ce qui est vraiment bon ici est souvent aussi vraiment cher).

Finalement, ce qui m’énerve le plus, c’est qu’on critique le fait que je n’adopte pas l’attitude stéréotypique du parfait petit expatrié franchouillard qui pense qu’il ne peut pas vivre sans sa baguette et son calendos puant. Rah, les français m’énervent parfois!

mandoline

.

Voilà enfin la mandoline promise! En fait, c’est une rape, tout simplement, mais avec plein de lames qui permettent de couper les légumes de plusieurs façons: julienne, frites, tranches d’épaisseurs variées, vaguelettes (pour les chips, par exemple), cubes de différentes tailles, etc. Et aujourd’hui, je l’ai utilisée pour la première fois et j’ai fait des fish and chips 100% maison (même la sauce tartare), afin d’utiliser pour la première fois aussi ma friteuse!

friteuse

.

1. Sauce tartare: Mélanger: 1 càs d’oignons finement coupé, 1 càc de jus de citron, 1 càs de cornichons coupés finement, 1 càc de capres égoutées, 1 càs de persil ciselé finement, 1/4 de càc de moutarde de Dijon, et de la mayonnaise jusqu’à ce que la sauce ait la bonne consistence. Couvrir et laisser au frais environ une heure. Se garde bien couvert au frigidaire pendant 1 mois si nécessaire.

2. Beignets de poisson (pour 4 personnes) (je ne mets pas d’image parce j’ai un peu merdé et mon poisson n’était pas du tout présentable (mais délicieux quand’même)): Mélanger 1 cup de farine et un peu plus qu’1 cup de bière (boire le reste!). Couvrir et laisser reposer un moment. Couper 4 filets de poisson ferme en gros morceaux, les sécher un peu dans du papier absorbant, les passer rapidement dans un peu de farine, puis les tramper dans le mélange. Egouter un peu avant de faire frire le poisson 5-7 minutes dans une friteuse à 160 degrés (315 Fahrenheit)).

3. Frites (pour 4 personnes): Normalement les frites nord-américaines sont plus épaisses, mais je préfère les fines bien grillées et bien salées, un vrai régal! Couper 4 grosses patates en frites (à la mandoline si possible) puis les faire tramper 10 minutes dans un bol d’eau froide. Les égouter et bien les éponger avant de les faire cuire 5-6 minutes dans une friteuse (à 160 degrés (315 Fahrenheit)). Les égouter sur du papier absorbant puis les refaire frire 5-6 minutes dans la friteuse (cette fois à 180 degrés (350 Fahrenheit)). Saler généreusement et servir immédiatement avec le poisson et la sauce tartare, et bien sûr une bonne bière s’il en reste!

frites

.

Réussite: 10/10! La sauce tartare est divine, je ne pourrai plus jamais en manger de l’industrielle! Le poisson était très bon aussi, bien que moche, et les frites étaient les meilleures frites que j’aie jamais mangées! Le tout était en plus facile à faire (mais long, malheureusement). Et après tout ça, c’est régime stricte pour deux mois au moins!!

45 comments

  1. Les merveilles🙂 Mais quel délice !
    As-tu entendu que notre formidable président veut mettre la cuisine française au patrimoine de l’unesco ? Lorsque j’ai entendu ça, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai éclaté de rire ! Viendez manger en France, c’est nous les meilleurs !

    Like

  2. Lullaby

    C’est vrai qu’il y a d’excellents produits en France mais si tu savais le nombre de Français qui m’ont dit “chez vous en Belgique, on mange tellement mieux!”. Je crois que le souci en France c’et qu’il n’y a pas de milieu entre la bouffe brasserie genre andouillette ou tripes (que personnellement j’abhorre mais chacun son truc) et le 3 étoiles au michelin chichiteux à mort dont on ressort affamé. En Belgique (ou en Italie d’ailleurs) on a une vraie gastronomie intermédiaire, pas élitiste et plus vraiment populaire mais quand-même accessible à tous. Et je pense qu’en Amérique du Nord ça doit être un peu pareil, cf les bagels, le cheesecake…

    Like

  3. swedishshef

    Ça te manque pas le Rivella ? Hein ?

    Autrement, tu sais, la Vache qui rit, on peut te l’envoyer par la poste, ça nous manquera pas trop😉

    Comment tu fais pour que les frites ne tombent pas de la friteuse ?

    Like

  4. Valérie, j’ai entendu parler de cette idée et je dois avouer que d’imaginer un musée de la gastronomie française me fait bien rire: suivez le guide… voilà une assiette de foie gras qui date de 1420, il est interdit de prendre des photos parce que le flash pourrait endomager les couleurs…😆

    Lullaby (toujours pas de blog?) faut dire que rien que le chocolat belge, c’est quelque chose! Je ne suis pas fan du tout non plus des restos 5 étoiles chichiteux ni des andouillettes ou des tripes, beurk. Et j’ai un excellent souvenir des repas lors mon dernier voyage en Belgique🙂 Ceci-dit, je pense que la cuisine française a aussi une “gastronomie intermédiaire” genre boeuf bourgignon, quiches, etc.

    TSC, riivellaaaaaaaaaa! Oh que si, ça me manque, c’est la seule boisson gazeuse que j’accepte de boire, c’est dire🙂 Quant à la vache qui rit, ça va, tu peux te la garder (et en plus ça se trouve ici, en version allégée et avec plein de goûts différents (je voudrais bien faire un post là-dessus mais ça m’obligerait à en acheter et après j’oserais pas les donner à manger aux coquines, ça risque de les empoisonner😉 )). Et en général, les frites sont plus grosses que les trous du panier (y’en a quelques unes qui sont tombées quand’même) et si tu les mets à l’horizontal, ça tient plutôt bien!

    Like

  5. Ah la la, comme je te rejoins sur ces maudits Français! C’est vrai qu’on peut bien manger un peu partout, il suffit de connaitre les bonnes adresses.
    Dis, la mandoline, j’en ai une depuis quelques semaines, mais je ne trouve pas ça tellement pratique finalement. Ca te simplifie la vie toi?
    PS: mon 1er commentaire sur ton blog depuis mon petit macbook! Ca se fête.

    Like

  6. fabienne, c’était la première fois que j’utilisais ma mandoline, et je dois avouer que je me suis bien énervée dessus au début😉 Je pense que je l’utiliserais pour faire des trucs “spéciaux,” pas pour les repas de tous les jours. Par exemple je peux très bien couper une tomate en tranches avec un couteau, mais si j’ai des invités ou que je veux une épaisseur particulière, j’utiliserai la mandoline. Pour les frites et les juliennes, c’est sûr que c’est indispensable, par contre. Quant au macbook, youpiii, champagne🙂 N’hésites pas à m’envoyer tes questions!

    Like

  7. Ah oui mais y’a aussi des français qui sont gentils :-p et qui aiment bien manger en France, en Espagne, et en France et Espagne… Et…? Nan je rigole! je te taquine, on mange aussi très bien en France.

    Like

  8. “Mais comme ça, où que je sois, je profite de ce qu’il y a de bon sur place ”
    voila l’idée qu’elle est bonne ! avec une philosophie comme celle ci, tu n’es jamais déçue. Et puis qui a dit qu’il fallait toujours avoir ce à quoi on a été habitué tout le temps ? c’est bien de s’éloigner un peu des choses, comme ça. Ainsi jusqu’à ce qu’elles nous manquent on découvre autre chose, pour les retrouver après avec d’autant plus de plaisir.

    Like

  9. catherine

    J’ai eu une mandoline et, maladroite, à la première utilisation, je me suis sectionné le bout de l’index !
    J’apprécie tous les billets que tu écris, mais tes recettes me font saliver à chaque fois! merci!!

    En espérant que ton moral soit meilleur, bonne fin de semaine!

    Like

  10. Mahie, c’est les français expatriés qui me rendent chèvre😉 Les autres sont pas mal, c’est vrai! Et c’est aussi vrai qu’il est plus facile de “bien” manger en France qu’ici et pour moins cher.

    krysalia, oui, c’est un peu comme les voyages: on est contents de partir ailleurs et content de retrouver son lit au retour😉

    catherine, je fais très attention à mes doigts (je me suis déjà bien coupée sur une rape, un jour) parce que c’est vrai que c’est coupant ces machins! Bonne fin de semaine à toi aussi🙂

    Like

  11. Ahhh… C’est ÇA une mandoline! Si t’avais dit un rapoir tout de suite j’aurais comprit!😉

    Moi j’aimerai bien un robot ménager, mais c’est surtout pour les carottes rapées parce qu’à chaque fois que je fais le carrot cake j’ai les mains oranges à la fin… mais comme mon chéri aimerai AUSSI une juteuse, ben on achète rien… en attendant de trouver un machine super qui fait tout!

    Like

  12. Madame, le cervelas, huhuhuh… Moi, ce qui me manque le plus, c’est le fromage blanc!

    Noelia, la prochaine fois que je vais chez Canadian Tire je regarderai si je trouve une rapeuse-juteuse😉

    Olivier, merci🙂

    Like

  13. putchie

    euh si je peux me permettre (en passant
    j’aime bien lire régulièrement ton blog ! et c mon totu premier comm)

    pour ce qui est de mettre au patrimoine de l’unesco notre gastronomie, ce n’est pas simplement s’autoféliciter sur la qualité de la bouffe, mais surtout préserver notre savoirfaire, vois tu /voyez vous, un bon fromage qui put il est bon car il est au lait cru , et des pays comme les états unis sont persuadés qu’ils risquent une attaque biologique à la bactérie du bleu d’auvergne , donc à cause de ce type de pays, nous risquons a force de perdre ces produits et leur type de fabrication spécifique,
    il y a aussi par exemple le fois gras ou là apparemment notamment encore une fois les américains(mais les anglais aussi hein) , crient au scandale sur le gavage des oies/canards, mais nous on peut vous rétorquer les hormones sur les boeufs … ( tu fais bien de pas manger de viande hihi)
    bien sur ensuite le français est chauvin, mais après le français voyageur /gourmand a les qualités pour trouver justement plein de qualités aux pays qu’il visite, je suis allé a Shanghai ou je me suis régalé, je suis allé en allemagne ou j’ai trouvé ça plutôt mauvais, alors bon hein🙂

    et pour finir les restos soit gastro soit bistro ,faut pas pousser quand même il y a une quantité de tables ou on découvre des saveurs des plats du terroir fin et recherchés🙂 et pour pas (trop) cher
    voila
    trés joli relookage sinon

    Like

  14. Comme je te comprends… En tant que français, je me désolidarise totalement des ces abrutis finis, qui prétendent détenir une vérité, qui prétendent que notre pays serait détenteur d’une vérité! La connerie, le mauvais goût, à l’image de l’intelligence et du bon goût, sont également répartis sur la planète; surtout à une ère de communication comme la nôtre! Comment oser critiquer d’autres cultures, alors qu’ici même, il est de plus en plus difficile de tomber chez un professionnel digne de ce nom? C’est cette vaine et mâle assurance qui sont à l’origine de toutes ces déviances, de ces échecs, de cette perte de patrimoine! Non, la France n’est pas un exemple et je ne supporte plus d’entendre des compatriotes vanter ci ou ça! Partout où mes pas m’ont guidé, j’ai reçu mon salaire! Et certains sandwiches au pastrami, m’ont paru plus savoureux que des cassoulets bâclés ou des jambon-beurre honteux!

    Like

  15. Alors la… J’arrive pas a croire que t’as fait tes propres frites !! Je suis admirative ! J’attends que la princesse soit en age de les manger pour les faire (et qu’elle me les reclame !) car la friture ca eclabousse la cuisine🙂

    C’est normal sinon d’etre un peu nostalgique en arrivant dans un pays mais si apres plusieurs annees tu te plain toujours de la mauvaise baguette americaine et autre, il est temps de retourner au pays ;0)

    Like

  16. Putchie, bienvenue par ici🙂 Je plaisantais avec mon histoire de musée, hein. Je suis entièrement d’accord que la bonne bouffe française est exceptionnelle, mais je pense que les allemands aiment leur nourriture comme les chinois la-leur, etc. Si le coup de l’UNESCO c’est pour préserver les façons traditionnelles de faire certaines choses, comme le fromage, je ne suis pas contre. Mais en même temps on force les producteurs à suivre les régulations européennes (et comme tu le dis, américaines), alors c’est un peu contradictoire tout ça.

    Homo Sapiens, quand’même, le sandwiche au pastrami??? Huhuhuh🙂

    Estelle, avec une bonne friteuse tu ne devrais pas avoir de problèmes d’éclaboussures ni même d’odeurs et c’est relativement facile à faire, ces frites, finalement, avec les bons outils🙂 (Pour la friteuse, si tu en achètes une, je te conseille de faire attention au système de vidange d’huile, la mienne est super casse-pieds pour ça).

    Like

  17. Je sais pas si je dois me sentir visé par ce billet…
    http://el-padawan.blogspot.com/2008/03/it-cant-be-healthy-it-has-flavour-peut.html
    Juste au cas où:
    Mon constat personnel n’était pas vraiment orienté seulement “France-Ca****”. Et non, je ne prétends pas que la France détient le monopole des bons trucs à manger. Les grecs, tchèques, belges, espagnols, allemands, italiens, asiatiques… bref, tous les pays que j’ai pu visiter, quasiment, avaient des bonnes choses que je ne pourrais pas trouver en France, pas aussi bonnes.

    Et il m’est arrivé une fois (et une seule) au Canda de manger des tomates bien mûres qui avaient du goût… C’était en allant manger dans de la famille éloignée d’E qui a une ferme dans la région, et produisait ses propres tomates. Et là, oui, le burger il est bien bon, et la tomate elle a du goût. Directement du producteur au Consommateur. Mais c’était la seule fois😦. (et là, c’est pas la saison des tomates, de toute façon, faut attendre encore un peu ;))

    Like

  18. elPadawan, nan, c’était pas après ton post que j’ai écris le mien🙂 C’est après ton post ET quelques commentaires que j’ai lus ici et là ET une grosse discussion avec un autre expat. Comme je te l’ai dit sur ton blog, essaye les légumes et fruits bios, ça ne change pas tout mais ça aide quand’même un peu🙂

    Like

  19. Des tomates mûres… Bien qu’habitant en France avec des marchés alentours, j’aimerais bien en trouver plus souvent!.. Heureusement qu’il y a un marché à Vintimille, en Italie, où fruits et légumes donnent envie de cuisiner. Non, notre pays n’est plus un exemple, il est même sinistré… Je parle ici pour mon coin, et j’espère qu’ailleurs c’est mieux! ;o)

    Like

  20. Je l’savais! C’est un peu d’ma faute quand même :p. Enfin je suis pas aussi intégriste que j’en ai l’air… me suis gorgé de sirop d’érable, hier, par exemple😀. Les fruits bio, j’ai essayé un peu. Le problème c’est que pour le transport, ils ceuillent/récoltent souvent alors que c’est pas mur, dans mon supermarché habituel. Faut que je trouve une place de marché et du temps pour acheter local:/

    Like

  21. Homo sapiens, l’Italie…. le rêve🙂

    elPadawan, ouais, ici aussi les bananes bios sont vertes… Sinon y’a toute une section de “fruits et légumes locaux” dans mon supermarché (qui est le même que le tien, sauf que ta branche est vachement mieux que la mienne, dans la mienne je ne trouve que très peu de bio et sourtout des trucs asiatiques…). Pas bio mais bien mûrs et souvent délicieux.

    Like

  22. Ah, ça c’est une recette de frites !!! la double cuisson, le secret de la frite. A part ça, je suis d’accord avec toi, les Français sont pénibles à l’étranger sur tout ce que l’on n’a pas hors de France, mais je crois aussi qu’on s’habitue à ne plus avoir certains produits ou certaines facilités qui ne manquent plus du tout. Moi, j’avais noté ça avec les vins. je n’ai jamais rencontré un Français qui admettent que les vins californiens ou chiliens peuvent être aussi bons que certains vins français. Comme tout le monde ne pas s’acheter du Romanée Conti, eh bien les vins moyens ou bons d’ailleurs gagnent en qualité pendant que les Français dorment sur leurs lauriers. On va se réveiller dans 50 ans en criant au feu, le vin californien, ou chilien, ou sud africain, est meilleur. Par exemple, j’ai vécu dans un pays où la production de vin s’est incroyablement améliorée en six ans. Mais pourquoi je parle d vin???

    Like

  23. Faire ses frites… Et la purée? Ma femme a ri quand j’ai acquis mon presse purée à huile de coude. Mais quand je fais une purée, que j’écrase, écrase, écrase… les dents de la fourcette laissent un rail pouvant supporter un vrai train! Merci le presse purée, et merci au Willy Waller 2006! ;o)

    Like

  24. Valérie, c’est vrai que ça fait une grosse différence (j’imagine que rien que la fraicheur de l’huile doit beaucoup compter). Faudra que j’essaye de faire des chips la prochaine fois🙂

    zelie😆 je suis bien d’accord avec toi🙂

    TSC, ben ouais, grand ménage de printemps😀

    Homosapiens, huhuh, je suis pas fan de purée, en fait. Mais la prochaine fois que j’en fait, je te montrerai mon presse purée super ingénieux à l’huile de coude lui aussi🙂

    Like

  25. Je disais justement à une Française: ce qu’il y a de bien ici, c’est que les français chiants qui gueulent sur tout ils repartent après un an. Alors ici il ne reste presque des français super-chouettes. Malheureusement quand on va en France, on retrouve tout ceux qui ne sont pas restés.

    Like

  26. dieudeschats

    Indispensable ?? Je t’assure qu’on peut très bien faire des frites sans cet étrange outil, parole de Belge !😆
    (Sinon je voulais te demander : ça sert à quoi de les laisser tremper dans l’eau froide 10 minutes ? Tu perds l’amidon non ?)

    Like

  27. J’en ai une aussi mais moins belle que la tienne ! Par contre, je dois être une sous douée de la mandoline, rien à faire pour faire des cubes, je n’arrive pas à choper le coup de main😉

    Et reste comme t’es, c’est meilleur pour les nerfs, de prendre les bons côtés de la vie (et de la bouffe) là où ils sont !

    Like

  28. Chaque pays à ses spécialités. Apres dire “pourquoi tu vis ici alors qu’en France la bouffe est meilleure” c’est totalement idiot. On vit pas dans un pays pour sa bouffe (du moins, moi ^^). T’as raison de t’ennerver, je suis avec toi! (par contre ça fait 27 ans que tu vis plus en France??? J’imaginais que tu avais 22/23 ans lol ça surprend!)

    Like

  29. Dire que je ne connaissais pas du tout cet ustensile: il est électrique???

    PS: je découvre les nouvelles couleurs et ces tons de bleu me ravissent! Très joli!

    Puis tiens: la belle couleur de tes frites sont exactement comme j’aime:mrgreen:

    Sinon: pour rigoler; je signale un léger mélange de spécialités vaudoises au niveau des commentaires😛

    Je le dis avant que des français crient ôh scandale au sujet du papet vaudois, du cervelas et autres rivella :loll:

    Like

  30. Moi aussi les français m’énervent! (je suis française et mon compagnon est belge). J’adore la bouffe française, mais également toutes les autres!🙂 J’ai fait un voyage au Québec il y’a bientôt 3 ans et j’ai vraiment apprécié cette province!
    Tes frites ont l’air réussies! Et ta sauce tartare également, j’adore ça! Je garde la recette pour la refaire prochainement… Avec un fish’n’chips (ça plairait à mon homme, car je ne fais jamais de frites et chez lui c’est le plat national😉 ou, plus léger, des pommes de terre vapeur et du poisson façon meunière.
    J’ai découvert ton blog aujourd’hui et comme je m’y plaît bien, je te laisse ce petit commentaire ,)
    A bientôt!

    Like

  31. Anonymous

    OMG! you have a mandolin AND a fryer…..
    dinner at your house next – screw the food trucks….ha ha ha
    looks great
    see you soon
    food truck event 25th i think
    email ya
    cheers

    Like

  32. Jolies frites, ça fait longtemps que j’en ai pas mangé des bonnes!

    Tiens pour l’histoire dans mon quartier de Paris les boulangeries/pâtisseries sont abominables du coup je ne mange plus de pain, viennoiseries ou de pâtisseries … de toute façon tout ce que j’achetais terminait à la poubelle !

    Like

    • Merci de confirmer que tout n’est pas parfait en France🙂 J’espère que tu trouveras quelque chose de bon ailleurs, c’est déprimant de ne rien trouver de bon (je sais de quoi je parle!!)!

      Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s