c'est pas moi je l'jure!

du côté chance

Si tout-à-coup vos revenus étaient diminués de moitié, que changeriez-vous dans vos habitudes? Que seriez-vous d’accord d’abandonner en premier de votre style de vie d’aujourd’hui, et que refuseriez-vous de ne plus faire ou avoir?

C’est la question qui a été posée très récemment aux Canadiens, puisque visiblement, nous sommes “en période de crise économique*.” Les réponses des Canadiens sont intéressantes: en premier, ils seraient d’accords de moins aller au restaurant et à des activités culturelles “chères” (comme le théâtre, le cinéma, etc.). Mais la première chose qu’ils ne seraient pas d’accord de laisser tomber est la technologie (téléphone portable, télé, internet, Wii, etc.).

Ce n’est pas une question facile. Comme je n’aurai pas l’augmentation de salaire prévue cette année, j’ai déjà coupé sérieusement les cours de cuisine et les repas pris en dehors de chez moi, ainsi que les produits importés à prix d’or (fromage français, etc.) et les achats de bidules pour ma cuisine (livres de recettes, moules, gadgets, etc.). C’est sûr que ça ne me serait pas trop difficile de laisser tomber mon abonnement de gym (sauf que je suis coincée pour un an avec ces saligauds). Les cours d’alto (plus la location de l’alto) seraient déjà plus difficiles à arrêter. Je crois que je ne prendrais plus le métro, puisque mon abonnement mensuel me coûte plus cher que ce que je dépense de toutes les manières en essence et assurance, et je ne pourrais pas vivre sans voiture. Internet, ça serait super difficile, mais je pourrais survivre si je l’avais toujours au boulot, et j’ai pas la télé. J’arrêterais d’acheter des bouquins, de la musique et des films. Et puis j’imagine que je pourrais manger “pas cher” au lieu de faire ma snob en produits locaux et biologiques. En frigues et “beauté” (coiffeur, maquillage, etc.) ça va, je dois dépenser un grand maximum de $300 par an, ce qui est une misère.

Mais mon hypothèque? Le téléphone (fixe, j’ai pas de portable)? L’électricité et le gas? Les frais de “condo”? La bouffe pour mes coquines? L’essence? L’assurance de la voiture et de l’appartement? En fait c’est tout ça qui est le plus cher, et si vraiment mon salaire diminuait de moitié, ou que l’inflation était soudainement vertigineuse, ou que ma banque faisait faillite (avec mes économies et mon hypothèque), je me demande comment je m’en sortirais. Si je pouvais revendre mon appartment, j’y arriverais probablement, mais si en plus l’immobilier a du plomb dans l’aile…

Et vous? Quels seraient les sacrifices que vous pourriez faire le plus facilement et ceux qui seraient les plus difficiles? Et lesquels avez-vous déjà fait?

Pour cette jolie petite salade (c’est fou ce que je fais comme économies en mangeant tous mes repas à la maison et en les préparant moi-même), il suffit de quelques tomates, de haricots verts cuits environ 8 minutes (à l’eau) ou à la vapeur (15-20 minutes), et de maïs frais cuit 3 minutes à l’eau bouillante (ou en boîte mais là il ne faut pas le cuire). (J’ai d’abord mis les haricots à cuire, et 3 minutes avant la fin, j’ai rajouté le maïs dans la même eau, fastoche). J’ai aussi rajouté un demi petit oignon rouge coupé finement et une vinaigrette bien relevée et crèmeuse. Tadaaaaa!

Réussite: 10/10: on peut difficilemen trouver plus rapide, bon, facile, joli, et sain!

* Oui oui, moi aussi j’en ai marre de n’entendre parler que de ça, mais en même temps il faut bien avouer que 1) ce qui est train de passer est historique et vraiment extrêmement intéressant**, 2) c’est pas parce que j’ai l’impression d’être “en sécurité” pour le moment que les problèmes ne peuvent pas me tomber dessus d’un moment à l’autre, et 3) d’un côté, je trouve que dire “j’en ai marre de n’entendre parler que de ça” est un manque de respect pour les pauvres malheureux qui perdent leur emploi, leur maison, leurs économies, et leur retraite à cause de cette fameuse crise (je ne parle pas des riches qui ont investi et perdu des millions, mais de gens comme vous et moi qui n’ont rien fait de mal ou de risqué et qui ont tout perdu à cause de législations malhonnêtes et de gouvernements crapuleux).

** Je dois me forcer à ne pas plus écrire, parce que je pourrais continuer pendant des heures sur le même sujet mais je risquerais de perdre tous mes lecteurs*** 😉 Ceci-dit, je trouve cette triste affaire aussi passionnante à suivre que ce qui se passe du côté des élections aux Etats Unis (même si je ne suis pas experte en économie et que parfois j’ai du mal à tout comprendre). On vit vraiment dans un monde incroyable!

*** Je vous préviens, si vous me cherchez je pourrais vous écrire des tartines dans les commentaires****. Mais je préfèrerais pas trop, parce que bon, comme je le dis ci-dessus, je suis pas experte en la matière…

**** Faut vraiment que j’arrête, avec les p’tites étoiles…

PS. Allez admirer les dernières photos de trucs que j’ai reçues et plein d’anciennes aussi! Merci à tous ceux qui ont participé 🙂

16 comments

  1. Lullaby

    De moitié, ça ferait moins que l’alloc de chomage (que j’ai touché à deux reprises durant 4 semaines, en 10 ans c’est pas mal). Et donc payer le loyer ça irait. L’eau et la nourriture aussi. L’électricité peut-être mais le gaz pour mon chauffage ça deviendrait carrément too much. Ne parlons même plus du cable, du téléphone, de l’adsl, de mes magazines et des virées maquillage. Et n’imaginons pas un instant que je pourrais avoir une voiture, même pourrie. Et pourtant il paraît que j’ai un salaire très correct.

    Like

  2. Vic

    Je découvre ton blog que j’aime bien , dynamique , plein d’humour , et des grandes questions , l’air de rien….
    Changer de vie doit être bien difficile quand on a pris des habitudes !Si mon budget se diminuait de moitié , je pense que je stopperais mes sorties ,je n’irais plus à l’opéra ni aux concerts ,ni au cinéma .J’arreterais les restaurants aussi . Je vendrais ma voiture et je prendrais le tram et j’irais à vélo.Je pense que déjà ce serait
    une belle économie , je pourrais faire mieux en achetant la nourriture plus juste .
    Ce qui me couterait le plus c’est de supprimer les vacances à l’étranger , et au bord de la mer. Ca , ça me ferait mal. Ce serait une immense frustration . Ecouter de la musique ,il y a des tas de concerts gratuits et puis à l’opéra il y a les places debout à cinq euros , faute de mieux.
    Il y a les fringues , j’aime beaucoup , mais en général je n’achète rien , comme ça , je trouve les prix scandaleux. Un joli pull de temps à autre. Je supprimerais .Ah, souvent , je vais faire une razzia chez une petite pépinièriste, j’achète des fleurs , des fleurs…
    J’aurais un mal fou à ne plus y aller .

    Like

  3. Hum je suppose que je pourrais me passer du câble, mais comme c’est un forfait avec Internet… Je ne pourrais pas du tout me passer d’Internet… Cependant je crois qu’on a quelques chaines payantes, on pourrait les supprimer. On pourrait faire vraiment plus attention pour les courses alimentaires (surtout mon mari qui m’a mis du rôti d’autruche dans le caddy ce matin!!! Je vous dis pas le prix, ça m’a un peu énervé) . On pourrait aller faire de temps en temps un tour à Emaüs pour voir si on peut y faire des affaires (je ne parle pas pour les vêtements, ça impossible) On pourrait ne plus acheté de CDs du tout ça ne me dérangerait pas si on me donne le droit de télécharger gratuitement ceux que j’avais autrefois eu en 33 tours… Je ne me passerai pas de voiture car je n’en ai pas encore et j’attends d’avoir le permis comme un miracle de la Sainte-Vierge… Pour les bouquins ça ne me dérangerait pas d’aller seulement à la bib (je l’ai fait longtemps) ou de créer un réseau de lectrice dans mon bled pour se refiler les bouquins.
    Acheter moins de jouets à mon fils ne serait pas un problème car c’est évident qu’il en a déjà trop. En ce qui concerne mes vêtements et les produits de beauté, ça fait déjà bien un an ou deux que je fais super gaffe 😦

    Like

  4. alors moi je crois que je pourrais acheter moins de chaussures 😛
    Je me dis qu’on pourrais dépenser moins en bouffe, mais franchement j’ai essayer des méthodes radicales, et je n’ai pas réussi à dépenser beaucoup moins… Là on a fait un plein pour la semaine particulièrement cher (192 euros pour 4!!!!!!!!!!!), et quand je vois ce qu’on a, mis à part 2 bouteilles de bon vin, ben c’est flippant!
    Me passer d’internet, pas possible, je préfère couper le chauffage!

    enfin, sérieux, moi je joue au loto, je ne rêve que de savoir comment je dépenserais plus !!!!
    et là…. ma liste est vachement plus longue 😀

    Like

  5. Canal plus sans problème, mais les autres chaines sont avec internet et je n’aimerais pas du tout perdre internet.
    La viande, et moins de poisson… j’ai déjà éliminé tous les journaux féminins, le resto j’y vais pas je n’aime pas donc ce ne serait pas une perte.
    S’il fallait faire des coupes sévères je serai bien obligée c’est tout.

    Like

  6. Je ferai comme toi, je réduirai vraiment sur la nourriture en supprimant les marques et le luxe, et sur les achats de livres et CD. Je pourrai virer la télé et regarder les DVD sur mon ordi.
    Je refuse de lâcher Internet et mon ordinateur (Valérie, j’aurais du mal pour les journaux… je me garde un ou deux journaux féminins / maison, c’est idiot sans doute mais j’ai toujours aimé ça…).
    Sinon, je ne vois pas où faire des économies. J’achète fort peu de vêtements, je vis en jean et baskets, je ne sors pas beaucoup.
    Ce sont la maison et tous les frais qui vont avec comme tu dis (assurance, chauffage, entretien du jardin, taxes diverses, crédits, et transports puisque je vis dans un coin paumé) qui coûtent largement le plus cher. Là il me faudrait changer de vie, et oui, bon, on verra ! Parce qu’en plus il semble que vendre ne soit pas devenu facile !!!

    Ou alors je laisse les 4 greffiers se soigner tout seuls et chasser pour se nourrir (je rigôôôle, mais ce serait sans doute une belle économie !!) (en plus, je les envoie au charbon !)

    Like

  7. au fil du temps, j’ai déjà coupé les sorties, je n’en fais plus aucunes, les films on les regarde en divX et les cafés on les boit à la maison :). ensuite j’ai suspendu petit à petit tous mes abonnements à des magasines, mes achats de livres, mes achats de matériel de crochet, de matériel et de livres de cuisine… Pour la nourriture, j’ai renoncé à tout ce qui est plus cher que 5€ le kilo, donc je trouve encore de la viande type laitière à bourguignon, du sauté de porc et sinon des steacks hachés et du lieu noir congelés. le reste des viandes et poissons je m’en passe, c’est trop cher pour qu’on en profite de toute façon. On prend le reste des produits en marque premier prix, et de toute façon on fait les courses à lidl autant que possible. Je suis obligée pour diverses raisons de ne prendre que des pâtes completes et de la farine complete, donc ça, ça nous coûte une fortune :/… Quand je suis dans le magasin bio ou on les vend je me prends quelquefois un peu de gingembre confit ou un sac de farine d’épeautre pour faire du pain. Je crois que je pourrais encore couper sur ça si je devais.

    J’ai renoncé à bien m’éclairer le soir donc on marche à l’écolux partout, c’est très blaffard, mais comme on est aux PC des heures par jour on ne s’en rend pas vraiment compte dans le fond 😀 . Dans le nouvel appartement j’ai de grandes fenêtres, donc déjà c’est une amélioration énorme par rapport à avant, ou l’hiver on était dans le noir une bonne partie de la journée.

    J’ai renoncé il y a peu aux ballades en voiture en rentrant de chez mes clients, je reviens doucement par la route la plus courte, l’essence est trop chère pour la gaspiller en doodles sur les routes de campagne. en général, je fais les courses sur le trajet, ça évite de ressortir la voiture pour rien, et je m’achète un petit truc sympa à chaque fois que je fais les courses. Un truc bon à manger, ou une petite bêtise. ça aussi, je pourrais m’en passer je pense, s’il fallait vraiment.

    ce dont je ne pourrais pas me passer bien sûr, c’est le net :D. Je fais tout avec, et encore je n’ai pas pu me prendre une offre triple play, j’économiserai 60€ quand ce sera le cas. Je crois que je consacrerai ces 60€ à me racheter des fringues et à m’éclairer sans compter chez moi, chose que je n’ai pas du faire depuis des lustres.

    Mais bon, même en cherchant bien, il ne reste pas grand chose dans quoi tailler au niveau de mon budget !

    Like

  8. Je crois bien que je serais obligée de couper sur les habits, les bouquins et les DVD.

    Pour le reste j’utilise déjà ma voiture que pour aller au boulot, le reste du temps elle ne bouge pas du stationnement, soit 4 jours sur 7 😎

    Les assurances maladies et autres plus les frais de condos sont des incontournables.

    Pour le reste c’est mon chéri qui paie 🙂

    Like

  9. mmm, bonne question … pour l’instant on a un bon niveau de vie (surtout grâce au salaire de l’Homme 😉 )

    En prems j’imagine qu’on prendrait un logement moins cher.

    Je n’ai pas l’impression d’être ultra dépensière ( assidue des bibliothèques, et des bon plans voyages, billets prems and co , assez peu de restos, pas trop fashion addict )
    la coupe n° 1 :j’imagine que ce serait le restau et faire gaffe pour courses
    coupe n°2 : fringues et esthétique
    coupe n° 3 : ben chais pô

    difficile de renoncer à Internet (viens de m’en passer pendant 15 jours, c’était dur ) et aux activités sportives et aux voyages…

    Like

  10. bonne question. Je pense que l’Internet serait dur pour moi aussi. Mais je me passerai sans trop de mal de ma télé, le téléphone portable, les canadiens savent même pas c’que c’est… Et j’ai pas d’hypothèque, comme ça c’est réglé :p

    Like

  11. Ben déjà qu’on est à budget réduit, si il baissait de moitié, on pourrait juste pas payer les études de mon chéri et on serait dans la merde (j’ose même pas y penser, la “sécurité d’emploi” tient tellement à un cheveu).

    Ou alors on mangerait seulement que des patates et des boîtes de p’tits pois…

    Like

  12. Le sujet est déjà bien d’actualités pour nous depuis un petit moment…
    Ce sont le budget fringues et le budget lecture qui ont trinqués le plus, réductions aussi pour les restos et le budget nourriture.
    Côté vacances, c’est séjour en famille ou chez les amis, j’ai renoncé depuis toujours à une voiture perso, je peux pas faire mieux 🙂

    Par contre je ne me passerai pas d’internet et de mon téléphone portable, ça me compliquerait trop la vie pour une maigre économie.

    Nous avons la chance de pouvoir faire un peu de troc avec les voisins et la famille : échange fraises et noix contre maquereaux fraîchement pechés, courgettes contre haricots verts, partage de graines ou de plants… Quand on voit le prix des légumes (les bio qui + est) c’est une sacrée économies !

    Même Lola a accepté d’échanger ses croquettes grand luxe pour une marque moins chère – mais pas celles de hard discount, faut pas pousser hein ! 😉

    Like

  13. dieudeschats

    Je ne sors quasi jamais au resto, ciné, concert, etc., je n’achète que rarement des vêtements, je ne vais pas chez le coiffeur ou autre, je n’achète pas d’alcool ni de tabac ni de CD ni de DVD, je n’ai pas la TV ni d’autoradio, je mange peu de viande et quasi jamais de poisson, je n’ai pas d’abonnement à des magazines ou des salles de sport… donc pour faire des économies, je devrais déménager pour payer un loyer moins cher, mais c’est difficile de trouver un loyer bon marché près d’une gare (puisqu’il faudrait abandonner la voiture).
    Je devrais cesser d’acheter bio et équitable, ça ça me ferait mal mais bon… Et arrêter les dons. Et faire une croix sur les vacances. Bref, rien d’insurmontable, mais rien de réjouissant.

    Like

  14. J’ai bien lu tous les commentaires et ça m’a bien déprimé… toi qui est si drôle!!!!
    J’avais commencé à écrire la liste de mes privations quand j’étais étudiante fauchée à moins de 100 euros par mois une fois le loyer payé et je me suis rendue compte que dans ces moments là je consommais autrement… les bouquins n’étaient que de l’occas. et on faisait surtout des bouffes chez les uns chez les autres en se rendant compte que ça nous coutait moins cher de partager une salade de pâtes… bon ce fut aussi la seule période de ma vie où je suis rentrée dans du 36… sans avoir les moyens de me payer un nouveau maillot de bain. La vie est trop injuste!!
    Je suis sûre qu’il y a plein d’astuces pour faire des économies sans se priver. ex :depuis une semaine ma cousine partage sa connexion wifi avec 3 voisins : pas con!

    Like

  15. C’est bien simple, je n’aurais plus qu’à quitter Vancouver! Ou bien m’installer dans le Downtown Eastside, le quartier le plus pauvre de la ville.
    On n’a pas de voiture, je n’achète pas de livres (merci la bibliothèque publique), j’achète mes CD d’occasion, et la plupart de mes vêtements aussi…
    Je crois que je couperais sur les sorties et l’alcool -sniff sniff, ce serait difficile- ça coûte terriblement cher et de toute façon, je bois trop, alors…
    Couper Internet ne serait pas si dur tant que je l’ai au bureau. Vu que ces temps-ci Internet me lâche tout le temps à la maison, je sais que je suis capable de réduire. C’est bon pour la santé!

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: