c'est pas moi je l'jure!

sur la route de Memphis

En décembre 1995, je suis arrivée aux Etats Unis avec un permis de conduire suisse mais j’étais jeune et bête. C’est pour ça que quand le DMV (Department of Motor Vehicles) de Provo m’a dit que je devais repasser la théorie ET l’examen de conduite, j’ai pas bronché.

Pour l’examen théorique, il suffisait de lire 20 pages sur les règles de la circulation et d’aller passer l’examen quand on voulait, pour $10. Comme je venais d’arriver, mon anglais était encore hésitant et je n’avais aucune idée de comment compter les pieds et les miles. Pendant l’examen (10 questions), j’ai donc souvent demandé au mec qui me surveillait des trucs du genre “combien ça fait de metres, 50 pieds?” et lui, bien sûr, il n’avait aucune idée, donc il me répondait “je ne sais pas, mais la réponse est C!” Les autres questions étaient du genre “quand est-ce qu’on doit allumer ses phares? A) le matin, B) l’après-midi, C) quand il fait nuit?” Je jure que je n’invente rien! Needless to say, j’ai passé la théorie en 30 minutes sans problème!

Pour l’examen pratique ($20), passé dans ma voiture, j’ai dû faire le tour du pâté de maison et me garer sur un parking de mall (même pas en parallel!). Vingt minutes, les doigts dans le nez. J’ai donc reçu mon permis en même pas deux heures. Par contre, quelques jours plus tard, le DMV m’a appelé pour me dire qu’ils avaient reconsidéré ma situation et qu’ils allaient m’interdire de conduire la nuit et de faire plus que 45 mph sur l’autoroute! Heureusement, ma coloc de l’époque a eu la présence d’esprit de me dire “réponds-leur simplement que tu vas les poursuivre en justice s’ils te font ce coup-là” et paf, en 10 minutes le problème était réglé et j’ai gardé mon permis sans restriction!

A mon arrivée en Indiana, j’ai dû repasser l’examen théorique mais c’est normal, pour échanger mon permis d’Utah contre un d’Indiana. Les règles de la circulation sont différentes dans tous les états (vitesse sur l’autoroute, port du casque en moto, parking, assurances, distances de sécurité, etc.), donc c’est la même histoire partout et pour tout le monde. Et là, paf, j’ai dit que les clignotants rouges c’était pour prévenir d’un danger alors que c’était pour prévenir d’un stop, et j’ai raté l’examen! Par contre, je n’ai rien dû payer, et j’y suis retournée le lendemain pour cette fois le réussir et payer $20. Et recevoir mon permis sans autre formalité.

A mon arrivée en Ontario, j’ai même pas dû passer d’examen théorique! En 5 minutes et $75, j’avais échangé mon permis d’Indiana pour un permis d’Ontario. C’était le bon temps!

Et ici… ben j’ai toujours pas résolu mon problème. Je ne suis plus jeune et bête et j’ai bien peur d’avoir débarqué dans une province complètement arriérée en ce qui concerne l’accessibilité et mes droits. La lutte continue…

choufleur

1. Couper un chou-fleur en florets (c’est quoi en français?) d’à peu près la même taille.

2. Couper 1 oignon en petits morceaux.

3. Couper 1 poivron rouge, 1 poivron jaune, et 1 poivron orange en lanières.

4. Dans une grande casserole, faire chauffer un peu d’huile. Y faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient transparents. Ajouter une cuillère de graines de cumin, 1/2 cuillère de curcuma, du sel, et 1 petit piment coupé finement. Faire revenir tout ça à feu vif quelques minutes.

5. Rajouter le chou-fleur et les poivrons dans la casserole et faire revenir rapidement pendant 5 minutes à feu vif pour faire un peu griller les légumes. Rajouter ensuite un petit fond d’eau, mettre un couvercle sur les légumes, et laisser cuire à feu moyen (à la “vapeur”) jusqu’à ce que les légumes soient de la tendresse voulue. C’est meilleur quand c’est encore croquant, donc 10 minutes devrait suffir.

6. Servir avec du riz lors d’un jour bien gris pour se redonner des couleurs!

20 comments

  1. En fait ça serait pas mal qu’ils aient *aussi* peur des procès que des handicapés, ça les ferait rentrer dans le rang plus vite que n’importe quelle explication… Ou alors il faudrait qu’il y ait un décalage entre la mentalité arriérée de l’administration et la mentalité progressiste des habitants, et là c’est la presse qui pourrait faire avancer le truc en faisant monter l’indignation. Il y aura peut être un politique avec sa belle envie d’être réélu pour faire bouger les choses…. C’est quand les élections dans ton coin ?

    Quoi qu’il en soit, ce côté “marche ou crève” (littéralement), “fais partie du dessus du panier de l’humanité ou accepte d’être déclassé et qu’on te retire des droits”, c’est, comment dire… plus possible dans le monde d’aujourd’hui. Point. J’espère que ces enfoirés de l’administration s’en rendront compte très bientôt, et à la dure :D.

    Like

    • Tu dors jamais toi?

      Ici, le coup des procès ça marche jamais. Ils s’en foutent. Ils savent que j’ai pas l’argent pour leur coller un procès, ils savent qu’ils sont les plus forts. La mentalité canadienne est très différente de la mentalité américaine. Ici, on n’a pas eu de révolution comme la révolution américaine. Les gens ne se révoltent pas, et de toutes les manières, même s’ils se révoltaient, ça ne servirait à rien. Y’a même pas de date pour des élections, c’est quand ils veulent, du grand n’importe quoi. Notre petit crétin de premier ministre (qui vient d’ailleurs d’Alberta et est 100% pro sables bitumineux soit dit en passant) n’est d’ailleurs que premier ministre. La tête du Canada c’est la reine d’Angleterre, n’oublies pas 🙂

      Like

  2. 😀 la vieille blague, c’est que je suis en fait un bot 😉 .

    Pfiou, je comprends ce que tu m’expliques et j’en suis de plus en plus désolée : pas beaucoup d’espoir qu’ils se rendent compte de quelquechose un jour 😦 . Une petite lettre à betsy de l’autre côté de la flaque ? (je sais je rigole mais j’imagine la tronche de la madame des permis si la reine d’angleterre elle même lui envoyait une vidéo pour lui rappeller qu'”il ne faut pas faire chier les personnes en situation de handicap pour des queues de poire, bordel”, je pense que là ça la secouerait peut être assez 😆 ) …
    Un truc qu’on pourrait faire c’est peut être envoyer des lettres du monde entier à cette madame des règles à la con, pour lui dire gentiment qu’il faut qu’elle te foute la paix ?

    Like

  3. Et c’est pas possible de leur demander une “expertise”, genre un ou une du Bureau des Neuneus monte avec toi dans Albertine pour un petit tour et se rend compte que bah dis donc, tu conduis sans mettre personne en danger? (je pensais bêtement que les automatiques résolvaient ce genre de “problèmes”, je suis trop naïve)
    A part me révolter avec toi et te faire un gros câlin, je ne peux pas grand chose et ça me désole.

    Like

  4. catherine

    bon, là alors je suis paumée!

    moi qui pensais aussi qu’avec un permis international, on pouvait conduire partout!

    je suis aussi bête et naïve, mais plus toute jeune….

    je te souhaite de tomber sur une personne plus compatissante la prochaine fois, et que tu auras enfin ton permis!

    pour le chou-fleur, floret c’est peut être bouquet??

    grosses bises et aussi à tes coquines!
    tu ne parles plus du temps? plus de neige? plus de gel?

    Like

  5. Alcib

    Je te conseille de communiquer avec la Fondation Rick Hansen ; je suis persuadé qu’ils ont un service pour la défense des droits, puisque partout dans le monde des personnes doivent se battre pour avoir le droit de vivre comme les autres.
    La Fondation Rick Hansen est établie en Colombie-Britannique, mais elle est richement fiancée pour défendre les intérêts de leurs membres dans tout le Canada (sauf au Québec). Il doit y avoir une adresse en Alberta ; si non, tu trouveras ici les coordonnées générales : http://www.rickhansen.com/index.php?option=com_content&task=view&id=79&Itemid=105

    Le premier ministre canadien, Monsieur Harper Bitumineux a parfois de beaux mots ; il reste à savoir si cela se concrétise : http://www.pm.gc.ca/fra/media.asp?id=1516

    Like

  6. Le permis international ne fait que valider les détails du permis de conduire normal, dans la langue du pays visité.

    Parce que si j’ai bien compris: ce n’est pas un permis de conduire en soi, juste une preuve irréfutable que tu en possède un… de permis. Non?

    Like

  7. N peut-être, mais ici non seulement ils me font chier mais en plus ils vont bien finir par me les piquer aussi, les $75 😉

    Valérie, n’oublies pas que c’est une ville où il était pratiquement impossible de trouver un appartement qui accepte les chats, alors bon, plus rien ne me surprend!

    Krysalia, j’ai envoyé une lettre hier, mais je m’attends à la réponse suivante: chère madame, désolée que vous soyez humiliée mais c’est la loi. Et en plus veuillez payer $50 de plus parce que vous deviez changer ce permis avant 3 mois et ça fait plus de 4 mois que vous ne l’avez pas fait.”

    Llyn, le truc c’est que je ne veux pas ce genre d’expertise. Je veux qu’ils voient (sur leur ordinateur) que j’ai conduit sans problème depuis des lustres et que ça leur suffise.

    Michèle, je ne sais pas, mais de toutes les manières un résident doit demander un permis de la province ou de l’état où il habite après 3 mois. Le permis international ne sert que si tu visites un pays, je pense.

    catherine, comme je l’explique à Michèle, le permis international (et n’importe quel permis du monde entier d’ailleurs) ne sert plus à rien à partir du moment où tu résides légalement dans un pays/province/état. En général après 3 mois, il faut demander un permis de cet état/province/pays. De toutes les manières, tu ne peux pas assurer ta voiture avec un permis international ou d’un autre pays. (et non, pour le moment, plus de neige. Il fait entre 0 et 10 degrés depuis deux semaines, c’est bien agréable!)

    Alcib, merci pour ces liens, je vais voir ce que je peux faire 🙂

    !Béo! je pense que tu as raison, et d’ailleurs, pour faire la demande de permis international, tu dois montrer ton permis original.

    Like

  8. Mais n’as-tu pas toujours une adresse en Ontario? si oui tu pourrais garder ton permis ontarien et leur dire d’aller eich!!!

    Et puis tu connais bien la technique devant monsieur le juge, je suis sur que tu sauras le faire pleurer si nécessaire. Après tout tu n’as pas d’accident à ton dossier ( enfin si peu).

    Like

  9. Chris

    Hello!

    c’est clair que c’est assez frustrant, de découvrir des situations différentes dans chaque province ; ça m’a rendu fou aussi quand nous avons voulu échanger nos permis… Btw, en Alberta, si tu as un permis international valide, tu as un an pour échanger ton permis, pas juste les 90 jours de base. Je confirme que les critères d’obtention des permis sont bcp plus hétérogènes ici qu’aux US, ça c’est sûr !

    Cela dit, j’en ai discuté un peu au travail, puisque ton problème se rapproche de ce que nous faisons dans ma boite. On m’a suggéré trois pistes:
    – voir des gens au Glenrose, qui pourraient faire un “assessment” ;
    – si tu estimes que les conditions qu’ils veulent assortir à la délivrance de ton permis sont injustifiées, tu as le droit de “challenger” leur décision!!
    – contacter les gens d’une boite qui s’appelle “freedom to drive”.

    Si tu as besoin de détails, dis-le moi, et on verra ce qu’on peut faire. 🙂

    Like

  10. Mahie, je sais pas, c’était n’importe quoi, et ici je ne suis pas encore allée voir de médecin donc je ne sais pas quelles restrictions je pourrais avoir.

    Moukmouk, ta question est très intéressante et j’y pense et j’y repense… Malheureusement, je crois que ces bureaux n’acceptent, comme preuve que tu vis légalement a un endroit, que des factures de “utilities” (téléphone et électricité). Comme je ne paye pas les utilities de mon locataire, je n’ai plus aucune facture et donc je ne pourrais plus prouver que j’habite en Ontario. J’aimerais bien téléphoner au département des transports en Ontario mais ils sont en grève depuis quelques mois…

    Ceci-dit, je viens de me rendre compte de quelque chose de vraiment nul: si j’accepte les restrictions de l’Alberta, est-ce que l’Ontario se verrait obligé de me garder ces restrictions si un jour je voulais re-échanger mon permis de l’Alberta contre un de l’Ontario (si je redéménageais là-bas)? Ca, ça m’embêterait encore plus que le reste! Et je ne peux pas poser la question à l’Ontario puisqu’ils sont en grève. Dammit!

    Chris, je ne sais pas ce que c’est que le Glenrose et freedom to drive mais je vais me renseigner, merci 🙂

    Like

  11. Bon courage, l’administration c’est la plaie, autant tu as des gens charmants qui font tout pour t’aider, autant tu as des emmerdeurs qui font tout pour te faire ch… !
    Oui, pourquoi tu ne pourrais pas conduire la nuit ?

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: