c'est pas moi je l'jure!

une vache sur un mur

N’oubliez pas de participer au dernier concours de l’année!

Ca fait maintenant quatre mois que je ne mange plus de viande. Bon, OK, en réalité j’en ai mangé trois fois: une fois chez des amis qui m’avaient préparé un délicieux boeuf bourguignon, une fois par erreur, et une fois chez des autres amis qui avaient préparé un délicieux repas de Noël (la dinde traditionnelle).

Pour le boeuf bourguignon, j’aurais pu l’éviter mais ça aurait été impoli, parce que ces amis s’étaient donnés beaucoup de mal pour me faire un superbe (et délicieux) repas. La condition première de mon végétarianisme c’est de ne pas casser les pieds des gens avec mon choix. Ne pas en faire un big deal. Alors si je suis invitée, je mange (avec plaisir) ce qu’on m’offre (sauf si c’est des huîtres). Et comme je sais que si je ne mange absolument pas de viande pendant longtemps je finis par craquer pour un truc nul et de mauvaise qualité, je préfère en manger de temps en temps chez des amis qui font bien la cuisine. Comme ça je n’ai plus besoin de craquer pour un truc nul et me sentir doublement coupable, ensuite.

Lors de Thanksgiving, j’ai été invitée par des amis qui avaient préparé une dinde, mais les plats étaient au milieu de la table et chacun se servait de ce qu’il voulait (patates, haricots verts, purée de patates douces, stuffing, sauce, viande, etc.). J’ai donc pu ne pas me servir de dinde sans que personne ne le remarque. Lors du repas de Noël, par contre, les assiettes étaient pré-remplies dans la cuisine et je n’avais donc pas de choix.

Le coup de l’erreur, c’est un problème sérieux en Alberta. En Ontario, les trois-quarts de mes collègues et amis étaient végétariens. Tous les restaurants proposaient de nombreux choix de poisson ou de légumes, et il y avait un très grand nombre de restaurants végétariens (et même un sublime resto végétalien!). Quand il y avait des réunions ou des fêtes, tout était étiqueté (gluten, cacahuettes, viande, produits laitiers, etc.) et beaucoup des choix étaient végétariens. Ici, RIEN n’est étiqueté et les choix sans viande sont TRES rares (et c’est difficile de trouver des restos qui ne servent pas que de la viande). C’est comme ça que lors d’une réunion, je me suis servie de deux jolis petits rouleaux de printemps… à la viande. Impossible de le savoir à l’avance.

Je trouve ça ironique d’avoir décidé d’arrêter de manger de la viande en Alberta alors que c’est pratiquement impossible, et de ne pas l’avoir fait lorsque j’étais en Ontario où ça aurait été beaucoup plus facile. En Ontario, je disais toujours “j’essaye de ne pas manger de viande” mais j’en mangeais quand’même deux ou trois fois par mois. Ici, je dis maintenant “je ne mange plus de viande” au lieu d’essayer. Ca marche vachement mieux et ça rend les choses beaucoup plus facile. Et au bout de quatre mois, je suis super fière de moi!

Il y a quelques semaines, j’ai essayé ce tian un peu spécial. D’abord, j’ai fait cuire du riz dans mon rice cooker. Pendant ce temps, j’ai coupé des tomates, des oignons, et des courgettes en rondelles. J’ai aussi coupé en rondelles une bûchette de chèvre (trouvée après de longues recherches dans plusieurs magasins et qui m’a coûté la bagatelle de $15 pour 200 g).

Quand le riz était prêt, je l’ai mis au fond d’un plat à gratin, puis par-dessus, j’ai construit mon tian en alternant les rondelles de légumes et de fromage. J’ai badigeonné les légumes avec un peu d’huile d’olive et sopoudré le tout de sel aux herbes, d’herbes de Provence et de poivre. J’ai ensuite mis le tout à four moyen pendant 45 minutes.

Réussite: 8/10. C’était bon, et le mélange avec les rondelles de chèvre était excellent (j’aurais bien voulu en avoir un peu plus, même). Par contre, c’était un peu sec, et les rondelles d’oignon étaient encore un peu trop croquantes. La prochaine fois, je mettrai un peu d’eau au fond de mon plat, d’abord, pour éviter que le riz n’attache et pour créer un peu de bouillon. Ensuite, je couvrirai le plat d’une feuille d’alu pendant les 30 premières minutes pour cuire un peu les légumes à la vapeur (surtout l’oignon) avant de les laisser griller.

PS. Sortez vos APN, samedi prochain c’est photo de truc!

28 comments

  1. J’aime beaucoup la viande et pendant ces vacances j’ai goûté une dinde chaponisée trop trop bonne, mais je peux m’en passer je crois assez facilement. J’évite juste le boeuf pour ne pas avoir des tonnes de petits bouts de viande qui se coincent entre mes dents 😀
    Mais j’adore aussi les légumes et ton tian a l’air excellent et me donne envie. Surtout que justement j’ai envie de faire un petit break juste avant la nouvelle année après une semaine de repas familiaux festifs 😀

    Ah cela fait du bien de retrouver mes blogs chéris crois-moi !!!!!!!

    Like

  2. catherine

    as tu décidé de ne plus manger de viande parce que tu ne veux pas manger d’animaux ?
    ou parce que dans notre société actuelle nous consommons trop de viande ? ce qui est préjudiciable à notre santé ?

    ce qui est bien différent, tu en conviens..

    deux de mes enfants sont végétariens ( un de chaque groupe ) et crois moi c’est galère pour les menus lors des repas de famille !

    j’estime que nous avons besoin de protéines, et que les protéines végétales ne valent pas les animales ( c’est mon point de vue, tu as peut être une autre opinion…) il faut un peu de viande, si ce n’est que pour nous “renouveler” ( et j’ajoute que je je ne suis pas fan de viande!)
    et en France aussi, les restaurants qui proposent des menus végétariens ne sont pas légion!!

    je te souhaite d’entrer dans la nouvelle année avec un délicieux souper!

    Like

  3. Soleil ne mange plus de viande depuis bientôt 2 ans (à part les huîtres 😀 , les fruits de mer et les oeufs) et c’est vrai que ce n’est pas toujours facile hors de la maison ; mais avec les restos japonais, indiens, chinois, italiens (pizzas et pâtes) et de fruits de mer, on se débrouille !
    Pour les recettes végétariennes, ce n’est pas du tout un casse-tête : il suffit soit de prévoir suffisamment de légumes d’accompagnement, soit de faire une recette classique en remplaçant la viande par des champignons, des courgettes, des carottes, … (de toute façon c’est lui qui cuisine en général 😛 )

    Like

  4. Ma mère fait à peu près le même plat mais sans riz, en intercalant aux rondelles de tomates et de courgettes des tranches de pommes de terre et de mozzarelle. Je pense qu’elle précuit tout et fait juste gratiner au four, du coup ce n’est pas sec du tout.

    Like

  5. Je peut me passer de viande si j’ai une alternative intéressante mais…. une bonne fondue bourguignonne, ou bien la sauce bolognese… demande de la viande!

    Les Provinces de l’Ouest sont réputées pour la qualité de leur viande de boeuf alors…. c’est un peu compréhensible que ce soit difficile de trouver des restos végétariens… mais que ce soit impossible 😯

    Il doit bien s’en trouver quelques-uns….

    Like

  6. laurence

    Je n’ai pas mangé de viande pendant environ 5 ans il y a 15 ans… puis ai bêtement recommençé car j’aime ça . Mais je suis persuadée que 1/ la viande rouge c’est trop fort et inflammatoire pour notre corps 2/ les saloperies dont on pique les animaux (anti stress- antibiotiques)… on se les récupère. d’ailleurs bcp de spécialistes analysent l’augmentation ENORME de cancers depuis 50 ans par notre alimentation… quand les gouvernements auront le courage d’interdire aux lobbys alimentaires de se faire du fric sur notre santé… mais ça n’est pas pour demain. Seuls les frais de sécu explosant semblent les interpeller mais avant d’agir… Néanmoins j’ai de plus en plus de mal à me balader dans un rayon viandes, tous ces bouts de cadavres me donnent la nausée… j’attends de grandir encore un peu pour finaliser mes choix… Ps : trop compliqué ton concours j’ai donc un peu la flemme… JE TE SOUHAITE UN BON PASSAGE A L AN 2010 ! Biz à toutes 3

    Like

  7. fils N°3 qui est aux USA pour quelques mois a décrété quelques semaines après son arrivée vouloir être végétarien…..ça a duré environ 1 semaine……je pense que d’être tenté par des effluves de BBQ a du être trop dur…..en plus il s’était fait copain avec l’équipe de rodéo locale……
    sinon, j’avoue aussi avoir un peu de mal avec le concours……
    je fais assez souvent des plats un peu semblables au tien, mais je n’ai jamais essayé avec du chèvre!….à tenter…d’autant qu’il coûte quand même moins cher ici!…..

    Like

  8. Haha, et moi qui pensais que c’était un concours hyper fastoche: il suffit de copier au hasard 13 noms de restaurants et de laisser jouer la chance… Mais bon, j’vais pas non plus forcer les gens à jouer, moins y’a de participants et moins j’ai de travail et plus les chances de ceux qui ont participé augmentent 🙂 Alors surtout ne vous forcez pas 😉

    Valérie, ça fait du bien de retrouver ses lecteurs chéris aussi, crois-moi 🙂

    catherine, je mange du poisson de temps en temps, et des oeufs et des produits laitiers souvent, donc j’ai quand’même pas mal de protéines animales. Je suis végétarienne pour des tas de raisons: les conditions horribles d’élevage et d’abattage des animaux, les antibiotics et autres cochoneries qu’on leur file, les problèmes de pollution de la planète dûs à la production (et distribution) de viande, le fait que la viande rouge c’est mauvais pour la peau, le fait que je n’ai qu’un rein et que c’est beaucoup de travail pour lui de “digerer” de la viande rouge, le fait que je ne suis pas une femme des caverne et donc j’ai beaucoup d’autres choix pour me nourrir, et j’en passe 🙂

    elPadawan, merci 🙂 C’était difficile avant, aussi, à cause des cours de cuisine où on faisait souvent de la viande… et qu’est-ce que c’était bon 🙂

    Lune, oui, ça fait bien longtemps que je ne cuisinais de viande pas plus que trois ou quatre fois par an, donc ça c’est facile (et ça se voit dans mon index de recettes) même sans utiliser de produits “alternatifs” (que je déteste, pour la plupart). Félicitation à Soleil 🙂

    dieudeschats, comment elle précuit les légumes, ta mère? à la vapeur?

    !Béo! non seulement les provinces de l’Ouest sont réputées pour leur boeuf, mais en plus elles sont réputées pour avoir très peu de choix de légumes frais locaux et pendant très peu de temps, donc effectivement, c’est pas évident. Il y a deux ou trois restos (asiatiques) végétariens en ville, mais bon, une fois que t’as fait le tour…

    laurence, j’ai toujours mangé très peu de viande, même aux Etats Unis et en Suisse, et je dois dire que je ne m’en porte pas plus mal. Je ne me vois pas du tout manger de la viande tous les jours, même si j’aime beaucoup un bon boeuf aux carottes ou des endives au jambon de temps en temps.

    Babeth59, je peux bien imaginer qu’être avec des gens qui font du rodéo et être végétarien ne marche pas très bien 😆

    Like

  9. Zorglub

    Je salue votre décision Dr CaSo! Ça fait plus de 20 ans que je suis végétarienne, alors qu’à la base j’adorais la viande.
    En Suisse et aux E-U, il est plus facile de trouver des bons substituts de viande (le Quorn est le meilleur) pour reproduire des plats qu’on connaissait avant. Si on retourne un jour en France, je sens qu’on va galérer un peu (bien que moins qu’il y a 20 ans). J’ai de la chance car j’ai un mari qui est devenu végétarien en vivant av. moi (sans forcing hein, chacun fait son choix, mais il n’était pas carnivoire de nature) et donc on élève notre enfant de cette façon.
    Bonne chance av. ça, l’exploration en cuisine va être intéressante et passionnée. Vous apprendrez quels restaurants ont ou pas des plats végétariens.
    Et vous allez vous sentir plus légère! (au propre comme au figuré).
    C’est drôle, car mtnt mon corps est révulsé à l’idée de manger de la chair.

    Like

  10. Bon, ça me fait toujours rire de lire “les carnivores” alors que nous sommes omnivores (commes les ours, les cochons, et j’en passe), mais que les mêmes ne supportent en général pas qu’on fasse la moindre réflexion sur leurs choix alimentaires.
    Baste, je suis très difficile, vraiment très difficile. Il est plus rapide de lister ce que j’aime que ce que je n’aime pas dit la légende familiale. Malgré ce lourd handicap, je n’ai jamais fait chier qui que ce soit sur ce qui était dans mon assiette. Au pire, je ne mangeais rien du repas (genre entrée fenouil, plat lapin aux champignons, et gâteau au chocolat pour conclure), mais je n’ai jamais signifié qu’il me fallait un repas spécial sinon je craque. Le jour de mon mariage, j’ai dû “gérer” la copine végétarienne de mon neveu. Super. vraiment super. Outre le fait qu’il m’a fallu trouver des substituts honorables pour ce qui était au menu, j’ai en plus eu droit au couplet moralisateur sur ce qui est bon ou pas pour la santé. Désolée, mais la viande n’est pas mauvaise pour l’homme. On peut toujours s’indigner sur les conditions d’élevage de certains animaux, mais on peut également faire le choix de manger moins de viande mais provenant d’animaux élevés en plein air, dans de bonnes conditions (ce qui est mon cas). On peut également avoir suffisamment les moyens pour ne pas se sentir concerner par ces problèmes d’élevage en batterie. On peut enfin, être dans la situation où l’on n’a pas les moyens d’une viande de boucherie de qualité, ni les moyens de se payer fruits et légumes de bonne qualité. On fait quoi alors ? on crève ? non, on mange ce qu’on peut se payer. C’est comme ça.
    Etre végétarien sans bonne raison physiologique (genre un seul rein) est un caprice de riche. On ne me fera pas changer d’avis là dessus. Et qui conduit très vite à l’intolérance.

    Like

  11. Zorglub

    Je ne chercherai jamais à te faire changer d’avis Narayan, certainement pas, et j’ai autant horreur des gens qui cherchent à me dire ce que je dois faire dans la vie. Mtnt, que le végétarisme soit un caprice de riche, il me semble qu’il y a bcp de population pas riche du tout pour qui c’est un choix de vie (heu, parmi les Indiens p. ex?).
    Je peux être d’accord sur le fait que c’est une forme douce d’ascétisme ok. Et pourquoi pas?iplein de choix dans la vie relèvent d’une philosophie perso, si ce n’est tous nos choix.Tant que tu ne fais pas chier. Moi, je prône par le choix conscient de ce que tu fais, c’est tout.
    Et le truc de laisser une assiette entière sans y toucher, merci, mais c’est vachement grossier. Alors merci mais y’a pas eu prosélytisme, non?

    Like

  12. Emilie

    Narayan: vegetarien un caprice de riche ? Je rigole. Si tu regardes ta facture de supermarche, tu verras que ce sont au contraire les proteines animales qui coutent le plus cher. Compare le prix d’un steak et d’un kilo de poix chiches…

    Ce n’est que recemment dans l’histoire de l’humanite (en ne comptant pas toute la periode de chasse-cueillette qui precede la sedentarisation et l’agriculture) que l’homme s’est mis a manger autant de viande. Ne serait-ce qu’au 19e siecle et debut du 20e, manger de la viande etait un luxe pour la classe ouvriere. Dans les pays sous-developpes, manger de la viande (et autres produits animaux comme le lait) est un evenement beaucoup plus rare que dans notre societe occidentale, simplement parce que cela coute plus cher a acheter mais aussi a produire en termes de surface agricole, eau et energie necessaires pour produire le meme nombre de calories.

    Apres, il y a des cons partout, chez les vegetariens comme chez les autres. Le proselytisme et le fanatisme me herisse chez les uns comme chez les autres. Personnellement je mange vegetarien chez moi mais si je suis invitee chez quelqu’un qui sert de la viande ou si je vais au resto avec des amis qui ne sont pas vegetariens, j’essaie de prevenir a l’avance mais dans tous les cas je mange ce qu’il y a au menu.

    Enfin, pour nuancer le paragraphe precedent, on pourrait penser que ce que nous mangeons ne regarde que nous-memes, mais toutes les questions ethiques associees (en particulier, traitement des animaux et utilisation des ressources communes de la planete) font que c’est partiellement un choix de societe. Mais au lieu d’essayer de convaincre en disant “manger de la viande c’est mal”, je prefere inviter les gens chez moi et leur concocter des bons petits plats vegetariens. Souvent ceux qui n’imaginent pas manger un repas sans viande ne connaissent tout simplement pas la facon d’accommoder les legumes pour eux-memes. Je crois que c’est aussi l’approche de Dr Caso avec les recettes de son blog.

    Like

  13. Bon, mettons les choses au clair: ce qui me met hors de moi, c’est le qualificatif “carnivore” qui réduit un individu à sa seule consommation de viande. Désolée, mais les légumes j’adore, les fruits aussi, la viande aussi, le poisson aussi, le fromage aussi etc etc, bref, je me définis comme je suis: OMNIVORE. Dans chaque catégorie bien sur il y a des trucs que je n’aime pas (et que je ne mange pas, sauf si je suis hyper contrainte, et encore certains trucs ne passeront vraiment pas). Qu’on choisisse de ne pas manger de viande pour des questions de condition d’élevage, mais qu’on se nourrisse de légumes “lambda”, ou d’oeufs de batterie me semble totalement incongru. J’en conclus (visiblement à tord) qu’une personne écologiquement vertueuse ne se nourrira que de fruits et légumes issus d’une agriculture raisonnée et de proximité, de fromages non pasteurisés ne provenant pas de grands distributeurs etc etc. Et là, franchement, je maintiens que ce n’est pas à la portée de tout le monde. C’est un mode de vie de privilégié dans nos pays riches. J’ai les moyens d’acheter des produits de qualité que ce soit viande, légumes, fruits, fromages. Je sais que c’est un luxe, et je préfère vraiment manger moins souvent de certains produits mais de ne consommer que de qualité. Pas besoin pour cela de se draper dans l’éthique de production. C’est juste une question de (bon) goût…

    Bon, on ne va pas se fâcher le dernier jour de l’année cela dit. Bonne soirée de fin d’année quelques soient les plats que vous consommerez (tiens d’ailleurs chez moi ce sera sans viande, comme quoi …)

    Like

  14. J’ai vérifié trois fois, et le mot “carnivore” n’est apparu nulle part, ni dans ce post ni dans les commentaires…

    Je trouve que choisir d’être végétarien c’est comme choisir d’être catholique, ou démocrate, ou punk. C’est un style de vie et tout le monde a le droit de choisir son style de vie. Maintenant, c’est sûr qu’il y a certains styles qui m’attirent plus que d’autres, certains qui me cassent les pieds, et certains que je désapprouve entièrement. Ici, beaucoup de gens veulent encore plus développer les sables bitumieux et c’est pas exactement my cup of tea! Mais c’est ma vie et je respecte la leur.

    Je ne suis pas d’accord qu’être végétarien signifie qu’il faut aussi manger bio, local, et tout ça. C’est sûr que dans un monde parfait, je ne gâcherais pas d’électricité ni d’eau, je mangerais uniquement local et bio, je ne porterais pas des fringues fabriquées en Chine, je n’aurais pas besoin de voiture, etc. Mais le monde n’est pas parfait, alors je fais ce que je peux. J’ai une voiture (même pas hybride), je viens de m’acheter une parka polaire fabriquée à Taiwan, j’aime prendre de longues douches bien chaudes le matin… Et oui, je me sens coupable. Mais je sais aussi que je ne survivrais pas longtemps sans tout ça. Alors je fais des compromis, je n’ai pas le choix. Je vais au marché (où tout n’est pas bio mais souvent local), j’achète du lait bio, j’essaye de ne pas trop prendre ma voiture pour rien, et j’essaye de manger le moins de viande possible. C’est ce que JE peux faire pour aider un peu le monde autour de moi. Mais je ne traite personne de carnivore, je ne pense pas que les gens qui mangent de la viande vont finir en enfer, et je ne fais pas chier les gens avec mon végétarianisme. Comme je ne fais pas chier les gens avec mes croyances religieuses ou politiques. Mais c’est mon choix, et il y a des gens qui ont besoin de plus s’affirmer, et c’est leur choix.

    Bref.

    Joyeuses Pâques 😀

    Like

  15. CaSo, pour vérifier facile dans ton navigateur tu choisis rechercher, tu tapes “carnivore”, et hop, la première occurence c’est ça:

    j’ai un mari qui est devenu végétarien en vivant av. moi (sans forcing hein, chacun fait son choix, mais il n’était pas carnivoire de nature)

    mais bon, hein on va pas passer le réveillon la dessus quand même 😉

    Like

    • De toutes façons, la dernière fois que j’ai checké dans un dico, carnivore n’était pas une insulte, donc je suis peut-être aveugle et chiante mais j’m’en fous, c’est mon blog, non mais! Espèce de localvore, va 😛

      Like

  16. catherine

    heureuse et belle nouvelle année, Dr CaSo!!

    et une bonne santé tout au long de l’année!!!

    avec plein de grosses bises chaleureuses pour toi et tes coquines!

    Like

  17. catherine

    PS c’est vrai qu’ici minuit est passé depuis une heure et que chez toi, tu en es encore loin!

    tant pis! je pense à toi! bonne soirée alors! joyeux réveillon!

    Like

  18. Emilie

    Je ne suis toujours pas convaincue que cuisiner avec des ingredients de qualite (local, bio, etc.) est uniquement un truc de riches. Bon, je suis mal placee pour en parler parce que je vis dans l’economie la plus riche du monde et je suis personnellement riche. Mais je voudrais tout de meme faire quelques remarques.

    Premierement, il y a de nombreuses autres possibilites pour limiter ses depenses alimentaires (voire notamment http://bit.ly/7LXy7h et http://bit.ly/7vtMV du blog “c’est moi qui l’ai fait”). Des trucs tout betes comme acheter des fruits et legumes de saison, prevoir les menus de la semaine a l’avance, ne pas jeter de nourriture, …

    Deuxiemement, les produits de qualite ne sont pas forcement plus chers. Par exemple, ici en Californie, je peux acheter mes fruits et legumes au supermarche lambda (Safeway) et payer moyennement cher pour des produits pas terribles. Ou bien je peux payer super cher des produits bios immacules a Whole Foods. Ou bien je peux aller au farmer’s market bobo du coin et payer cher des produits locaux et bons, parfois bios. Mais, je peux aussi acheter chez un petit maraicher des produits bons, pas forcement locaux mais qui viennent souvent de la Californie et du Mexique, souvent pas bios mais parfois produits sans pesticides, etc. — a des prix battant toute concurrence. Je pourrais aussi acheter mes legumes directement chez le fermier du coin, style panier AMAP, pour pas cher mais avec moins de diversite (jamais essaye), ou aller cueillir des fraises dans une ferme de la region (fait une fois, j’en ai fait de la confiture a se lecher les babines). Tu vas me dire que j’ai de la chance d’avoir ce maraicher extra pres de chez moi et de vivre dans une region agricole. Peut-etre, mais j’ai fait l’effort de trouver ce maraicher (qui vend du bon fromage en plus, que demande le peuple).

    Donc, je ne suis pas d’accord pour dire que c’est uniquement une histoire de prix (a part pour les tres pauvres). Mais certainement, cela demande des efforts, de l’interet pour la chose culinaire, et de remettre en cause certaines habitudes: au lieu de dire “comment trouver les ingredients a moindre prix pour faire un boeuf bourguignon”, la question devient “j’ai trouve un chou-fleur, des courgettes, etc. pas cher qu’est-ce que je vais bien pouvoir cuisiner avec”.

    Troisiemement, le prix des produits est rarement intrinseque. Certes, cultiver bio donne des rendements plus bas que la culture en grande exploitation + pesticides + engrais + serres. Mais il y a de nombreuses externalites qui ne sont pas prises en compte dans la fixation des prix telles que: la destruction de la biodiversite, la pollution de l’eau et du sol, l’exploitation a long terme des sols, les subventions agricoles (aux US, ce sont les subventions aux producteurs de mais qui font qu’il y a du high fructose corn syrup partout, ce n’est pas un hasard), les engrais produits a partir de petrole donc la necessite d’assurer militairement son acces au petrole, le volume moindre des produits bios par rapport aux produits conventionnels donc moins d’economies d’echelles, etc. Donc encore une fois, ce sont des problemes complexes et qui ne peuvent pas etre resumes avec fatalite par “c’est un truc de riches”. Tout cela est un choix de societe sur lequel chacun (ou presque) peut peser avec ses choix personnels et en votant avec son portefeuille.

    Sur ce, bon reveillon (je vais faire notamment un gateau citron-graines de pavot, miam !) et a bientot en 2010.

    Like

  19. laurence

    BONNE ANNEE A TOUS ! C’est finalement super d’avoir un échange aussi riche même avec des opinions différentes, non ? alors BONNE ANNE ENCORE ! Quelle taquine cette Dr Caso, il suffit qu’elle lance une idée et piout ! ça piaille sur le web !

    Like

  20. Zorglub

    Narayan, j’insiste alors sur le mot “carnivore” puisque je dis bien que “mon mari n’est pas forcément carnivore” bien dans le sens qu’il n’aime pas manger de la viande… Vala.

    Like

Comments are closed.

%d bloggers like this: