c'est pas moi je l'jure!

au grand jamais

En août 2010, j’ai essayé pour la première fois de ma vie de faire face à ma plus grande peur mais j’ai à peine réussi à faire face à 1/3 de cette peur absolument paralysante! (Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand.)

Quelques mois plus tard, j’ai réessayé, encore une fois sans succès!

En Alberta, les feuilles des arbres passent du vert directement au jaune. Pas de rouge pour les Albertains!

Un an plus tard, je suis devenue Canadienne, donc ça m’a peut-être donné du courage (les Canadiens sont stoïques, c’est bien connu!) et quand ma tante est venue me rendre visite, j’ai décidé que j’aurais peut-être moins peur de ce foutu pont si je n’étais pas seule. Cette fois-ci, j’ai réussi à aller un peu plus loin qu’auparavant mais j’ai encore une fois rapidement craqué.

Par contre, c’est là que j’ai compris que ce n’est pas ma peur qu’il faut que je maîtrise mais mes yeux: je dois réussir à regarder assez loin devant moi mais juste pas trop, pour ne pas voir l’eau entre les planches mais en même temps vérifier où je pose mes béquilles à chaque pas. Et il faut que j’aille vite et que je ne m’arrête pas!

C’est ce que j’ai fait samedi dernier. Il faisait un temps superbe et je venais de gâcher exactement deux heures et demi au téléphone avec Apple. J’en avais vraiment trop marre de tout! J’ai donc pris un bouquin et décidé de traverser ce pont de mes deux!

Je l’ai traversé rapidement, très rapidement, sans beaucoup respirer, et sans m’arrêter (sauf pour prendre une photo rapide comme preuve!), même quand un type m’a dit “beautiful day today, isn’t it?” et que j’ai répondu “yep!” sans même le regarder!

Entrée nord du pont!

Certains moments étaient pires que d’autres, parce que les planches ne sont pas toutes placées régulièrement et certains “trous” sont vraiment larges! Mais je me suis lancée, et à chaque pas, le coeur battant à 200 kil/heure et tous les sens en état d’alerte maximale, je grognais “fucking bridge! fucking bridge! fucking bridge! fucking bridge!”

Et j’y suis arrivée, de l’autre côté!

Entrée sud du pont!

Comme il faisait vraiment très beau et que je manquais de courage pour retraverser ce maudit pont, j’ai décidé de continuer à me balader encore une bonne heure dans un coin complètement inconnu mais qui semblait être vraiment magnifique.

Assise dans la forêt et au bord de l’eau, j’ai vu passer des bâteaux, des cyclistes, des amoureux…

… des gens sur leurs patins à roulettes, des chiens, des familles…

Je vous rappelle qu’on est en plein centre-ville, là! Comme New York a Central Park, ATPN a sa rivière bordée de 160 kilomètres de pistes (cyclables et skiables) et de parcs et de forêts!

… des joggeurs, des mariés, des flâneurs, des Chinois, des enfants, des poussettes…

J’y ai même rencontré deux personnes de ma nouvelle chorale!

Je me suis assise dans un coin sympa pour me reposer un bon moment en bouquinant tranquillement.


Le retour n’a pas été facile mais j’étais épuisée, et puis j’avais vraiment très besoin de faire pipi donc l’urgence a rendu la traversée du pont un chouilla plus facile.

Mon immeuble, à gauche. La rivière est très basse en ce moment, il n’a pratiquement pas plu depuis fin juillet.

J’ai enfin réussi à traverser un pont à claire-voie! J’ai réussi. J’ai vraiment réussi. J’ai enfin surmonté une peur très profonde et violente! Et c’était pas un tout petit pont riquiqui!

Maintenant il faudrait que je retourne en Espagne pour visiter ce château que je n’ai jamais réussi à atteindre…

PS. Attention, à vos APN, samedi c’est le retour de la photo de truc!

PPS. Holy cow, si vous voulez savoir d’où vient le nom de ce pont, je vous préviens, vous risquez un sacré choc! Les Albertains sont vraiment des gens… heu… qui font peur!

19 comments

  1. Triple WOW… mais pas avec les mêmes intonations…
    Tout d’abord, un WOW admiratif et félicitation pour toi d’avoir surmonté ta peur du vide et des planches à clair-voie. C’est un vrai cauchemar pour moi aussi… Et j’imagine bien qu’avec les béquilles, c’est encore plus difficile. Mais tu as réussi! BRAVO!
    Ensuite, un WOW d’incrédulité pour l’histoire de Leilani Muir et d’admiration tout de même aussi pour son courage et sa détermination d’avoir fait face à un état qui ne lui voulait pas tant de bien que ça…

    Like

  2. catherine

    bravo..et l’herbe est toujours plus verte chez le voisin.. c’est chouette de l’autre côté du fleuve, tu pourras maintenant faire de belles promenades..
    et si tu prenais exemple sur Leilani Muir lorsque tu auras des soucis avec ton état?
    bon mercredi à toi et ta “tribu”

    lien trop rigolo:Simon’s Cat in ‘Cat & Mouse’

    Like

  3. Yes !! Je savais que tu n’allais pas en rester là avec ce fucking bridge qui te narguait !🙂 Félicitations pour ta détermination et ton courage (et vivent les petites vessies:mrgreen: )
    Je n’en reviens pas de ce que j’ai lu sur ton lien…

    Like

  4. Ah en voilà une bonne nouvelle!🙂
    Et ça t’a permis de faire une très jolie promenade si on en croit les photos🙂
    J’espère que tu recommenceras avec moins d’appréhension et que tu prendras une photo des planches avec l’eau qu’on voit à travers🙂😉
    bises

    Like

  5. Wow, félicitations! Maintenant, tu peux t’attaquer aux ponts suspendus des Chutes de Montmorency! Et une fois que tu auras gagné ton procès contre le gouvernement d’Alberta toi aussi, tu auras droit à un pont à claire-voie dénommé le “Dr CaSo Bridge”. Entrecoupé d’arbres à chat entre les lampadaires et les statues d’angelots…😀

    Like

  6. axelle

    Un million de bravos !!! Et j’ai trouvé très belle l’image de “lautre côté du pont”, tout ce que tu y a s découvert.
    Vraiment bravo.
    Et n’oublie jamais : TOUT le MONDE a peur de quelque chose. Le vrai courage n’est pas de ne pas avoir peur, mais d’affronter cette peur. Même une seule fois.😉
    Félicitations !

    Like

  7. C’est certainement plus que juste un pont que tu as traversé, tu as maîtrisé une peur qui semble proche de la terreur lorsque l’on lit tes différents essais et pour avoir renoncé à me balader dans les gorges du Fier exactement pour la même raison, des planches dis-jointives, j’admire vraiment cette performance.
    Et moi je n’avais pas de béquilles qui risquaient de se coincer entre les planches.

    Like

  8. Milliers de félicitations ! Et c’est une belle récompense de l’autre côté, qu’est-ce qu’il est beau ce parc.
    L’histoire de Muir est vraiment terrible… Ce qui m’interpelle dans la page, c’est que seule l’erreur du test découverte a posteriori lui a permis d’obtenir justice… La morale n’est pas tout à fait sauve😦
    J’espère que tu vas bientôt te prévoir un voyage en Espagne du coup, ça nous promet des belles photos🙂

    Like

  9. Caroline, merci🙂

    llyn, oui, c’était LE moment d’automne parfait pour cette balade🙂

    Krysalia, huhuh, merci🙂 Bon maintenant, si j’avais autant de courage pour me lancer dans la rédaction d’articles…. mmm….

    Valviat, oui, la ville en elle-même n’est pas très intéressante mais la nature est superbe grace à la rivière qui serpente à travers la ville et tout l’aménagement des parcs tout autour🙂

    catherine, huhuh, j’adore la vidéo, merci🙂 Je continue de causer (pendant les pauses de la chorale) à mon copain avocat… on réfléchit…

    dieudeschats, merci🙂

    Mahie, dans l’un des posts que j’ai liés au début, il y a une photo des planches… gla gla gla🙂 Mon coeur s’arrête rien qu’à la voir!

    Mel’O’Dye, merci🙂

    E. oui, il y a je crois les pyramides que j’avais visitées en novembre dernier pas très loin, je crois, et j’essayerai d’aller les revisiter… au printemps prochain peut-être😉

    elPadawan😆 j’aime beaucoup ton projet (mais les statues d’angelots c’est pas la peine, juste des statues de chats ça suffirait, hehe.)

    axelles, prochaine peur a affronter: la rédaction d’articles😉

    Valérie, je ne dis pas que je serais capable de passer sur un autre pont comme ça, hein! Celui-ci est très stable, c’est pas des cordes bringuebalantes et des planches à peine attachées… brrr… là c’était juste le premier niveau (en fait le deuxième, parce que j’ai déjà travaillé à surmonter ma peur des escaliers à claire-voix il y a quelques années)🙂

    Like

  10. Umberbracht

    Félicitations pour cette difficile traversée. Je compatis car j’ai personnellement la phobie des ponts (avec ou sans vue sur le dessous). Bel exploit.
    Pour la partie téléphonique avec la pomme, je subodore que cela concerne la partie mail ? Je reste à disposition s’il y a un souci.

    Like

  11. mai 68

    Ma plus grande peur pour le moment c’est l’hiver qui revient, justement, ne plus pouvoir flâner dehors à tout moment et regarder passer les gens et le paysage, assis sur un banc. Bouh, l’hiver, quand il ne reste plus que les grands magasins à parcourir….

    Like

Merci pour vos commentaires que j'adore :)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s